Livres
458 376
Membres
411 615

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Horrible prophétie



Description ajoutée par darkviki 2015-06-23T19:44:43+02:00

Résumé

Un village doit accueillir la foire d'automne, seulement voilà : tout se complique lorsqu'un bateau fantôme arrive au port. C'est alors la réalisation d'une horrible prophétie qui va entraîner la population dans le chaos. Lénora, jeune magicienne diplômée de l'Académie de Magie, est témoin d'un drame qui la marquera à jamais...

Afficher en entier

Classement en biblio - 19 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par darkviki 2015-06-23T19:25:15+02:00

Une lune rougeoyante comme une maison en flammes se leva lentement derrière les côtes lointaines, illuminant la mer. Le ciel extrêmement sombre, faisait ressortir la pleine lune sanglante, qui brillait d’une lueur éclatante. Une beauté stupéfiante, fascinante et terrible. Une force dévastatrice venant de l’autre monde qui répandra malheur et désolation. La puissance d’une menace lourde et écrasante qui embrume soudain le ciel embrasé. Un brouillard épais et glacial, opaque et tranchant sans équivoque, ne pouvant rien annoncer de bon. La quiétude d’un doux matin chamboulée par un phénomène étrange et mystérieux. Au loin, un bateau brillait d’une sorte de lumière blanche aveuglante qui se rapprochait du port inexorablement. Lentement mais sûrement, la chose arrivait comme un mauvais présage. Le phare rouge brique n’arrivait pas à percer la fumée dense et rosâtre qui n’avait rien de naturelle. A cette heure si matinale, le quartier du port était désert comme le reste de la cité qui dormait dans une tranquillité inquiétante. Les marchands arriveraient en milieu d’après-midi pour la foire d’automne. Un bruit strident et sinistre arracha toute sa beauté à l’aube, la rendant obscure et funeste. La caravelle noire transparente comme les ténèbres, venait de heurter le quai sous un ciel gris, accompagnée de ses corbeaux en mouvement. Elle avait démarré, cette horrible prophétie.

Les magiciens se ruaient en pyjama dehors en toute hâte, dans une angoisse sans nom. L’agitation se transforma bien vite en étonnement. L’étonnement de voir un bateau délabré et imposant dans une petite ville. Ceux qui ne savaient pas ce que cela impliquerait sont rentrés honteux dans leurs maisons, les autres sont restés paralysés d’effroi et d’appréhension, immobiles comme de la glace. Oui, certains connaissaient la prophétie et savaient qu’elle était source de désespoir. Elle disait que : « Quand la lune rouge sera présente au lever du soleil et que le bateau fantôme arrivera, une série de morts sanglantes surviendra, et dont le responsable sera une créature de la nuit à l’apparence humaine ». C’est pour cette raison que, les plus savants étaient terrorisés et ne voulaient pas y croire. L’angoisse commença à envahir la petite agglomération, et bientôt se répandit la rumeur que ce bateau était maudit. Le roi et la reine vinrent constater eux aussi la terrible réalité et convoquèrent le conseil de la ville sur le champ. La réunion sembla durer des heures, pendant lesquelles tout le monde paraissait se convaincre que c’était juste une légende. Ils finirent par annuler la foire d’automne, empêcher toute personne d’entrer ou de sortir du bourg, et ériger sa protection avec une puissante barrière magique. Mais ces mesures impressionnantes, alors que tout le monde croyait à une simple légende, ne seraient pas suffisantes.

Quinze heures, l’échéance se rapprochait, les marchands participant à la foire d’automne, n’avaient pas pu amarrer leurs bateaux au port, et repartaient, bredouilles, vers des contrées lointaines et plus nordiques. Les habitants, déçus, insouciants, s’occupaient comme ils le pouvaient en ce jour sacré de Mérédith, magicienne fondatrice de la foire. Des gens frivoles, ne sachant rien de ce qui pourrait se passer, cherchaient de la farine, accompagnées de leur cheval, vaquant paisiblement à leurs occupations, sans se douter un seul instant qu’un drame horrible se déroulerait dans leur précieuse cité. Drame, qui serait le début d’une longue descente aux enfers pour la localité. Ces quelques minutes futures où, le roi et la reine seraient impuissants face au cadavre d’un habitant. Horrible prophétie qui n’avait pas fini de faire des dégâts.

Le lendemain, à six heures, une magicienne sortit de chez elle, et monta son cheval. Elle voulait demander un sort ancien à la librairie principale et décida de s’y rendre. Une fois sur place, elle poussa un cri effroyable tel que personne n’en avait jamais entendu. Cela attira du monde, la vue du spectacle était insupportable, intolérable : un corps déchiqueté au milieu d’une mare de sang, un visage tuméfié devenu hideux celui d’une personne connue. Ce qui frappa les habitants n’était pas l’horreur en lui-même, mais le fait que la victime soit le cordonnier. Un de ces artisan bien connu par la population. Terrifiés, ils réalisèrent que ça aurait pu être eux, leurs enfants, et, quelque part, c’était plus terrifiant que la vision de ce pauvre commerçant. Cela en disait tellement long sur l’homme… La jeune fille qui avait découvert ce macabre spectacle s’appelait Lénora, une innocente magicienne qui venait juste d’achever ses études à l’Académie de Magie. Ce qu’elle ne savait pas, c’était que son âme serait pervertie à jamais par cette vue problématique. Des blessures qui ne cicatriseraient pas. Le roi et la reine n’avaient donc pas pu éviter cette tragédie, entraînant un climat catastrophique, dangereux pour leur règne et l’équilibre du royaume. Horrible prophétie, rien ne semblait pouvoir y mettre fin.

Le gouvernement avait juré vengeance en disant tout faire pour retrouver le monstre coupable de ce forfait, et qui n’avait d’ailleurs pas pu sortir de la ville, avait-il conclu. C’était de ces paroles purement politiques, qui n’aboutiraient jamais à rien, tandis que la crainte et la peur se répandaient comme une traînée de poudre. Dans l’incertitude la plus complète, n’importe qui pouvait être frappé, tel un jugement divin. Que ce soit son voisin, commerçant, ses sœurs, frères, enfants… Cette crainte, mêlé à de la méfiance,...

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Pas apprécié

On m'aurait dit que cette nouvelle était une blague, une parodie de fanfiction ou le pastiche d'un premier roman d'ado qui ne lit pas trop, eh bien je l'aurais cru sincèrement.

Rien ne va dans cette histoire. Déjà, il n'y a aucune cohérence. Dès les premiers paragraphes, des gens effrayés et angoissés... retournent se coucher après avoir vu un bâteau fantôme sous une lune rousse (ou noire, ou grise, on ne sait point trop, cela change suivant la métaphore choisie mal à propos pour décrire le ciel). C'est vrai que c'est tellement classique comme évènement.

Ensuite le personnage principal qui décide, horrifié par un meurtre atroce dont on ne connait pas le coupable, de se mettre à trucider tout le monde, en espérant un jour tomber sur le tueur, ça aussi, c'est très cohérent. Tant pis si le tueur est un truc magique ou quoi car après tout, c'est pas comme si on était dans un monde avec de la magie, que l'héroïne était magicienne et qu'il y avait une académie de magie, plein de magiciens super avisés tout ça... oh wait! Mais non, ne cherchons pas et tuons tout le monde, pendant que l'autre meurtrier continue de tuer.

Et les habitants du village, eux aussi horrifiés par le meutre, sont ravis de voir Lenora tuer plein d'innocents au hasard. C'est même pas que cette idée de fond est si tordue que cela, encore que, mais on peut dire que c'est de la paranoïa, néanmoins c'est tellement mal expliqué ou justifié que c'est du grand n'importe quoi !

On est là à devoir gober des actions et décisions, toutes plus WTF les unes que les autres, le tout sous forme de résumé mal formulé comme si c'était un enfant qui parlait.

L'écriture est faite de phrases qui souvent n'ont pas de sens, pas de construction ou sont tout simplement maladroitement très formulées("Ces quelques minutes futures où, le roi et la reine seraient impuissants face au cadavre d’un habitant"), de mots employés à la place de leurs antonymes, de métaphores ridicules ("caravelle noire transparente comme les ténèbres"... les ténèbres sont à la fois noires, opaques, et transparentes. Très fortes) ou suranées, avec parfois des focus soudains et inutiles (au milieu d'un résumé d'une brève action, nous avons droit à la rapide description du poignard avec lequel machine tue truc... parce qu'il est joli ce poignard tout de même).

Si on rajoute le manque d'originalité (le bâteau fantôme digne du Black Pearl qui n'a aucun rapport avec le contenu de la prophétie, et qui vient et va on sait pas trop pourquoi, une académie de magie, un vampire en directeur...), je ne comprends pas. Sincèrement, je ne comprends pas.

J'aimerais bien citer des aspects positifs, le fait que 2-3 idées sont intéressantes, ou que c'est bien d'écrire du dark mais tout est tellement gratuit que ça ne suffit pas et surtout pas pour un roman ! Pour une histoire racontée vite-fait à un ami, je veux bien, mais pas pour un produit fini, un livre, rien ne va.

Non, là, je suis largué, je comprends pas.

Afficher en entier
Bronze

Franchement, je ne sais pas trop quoi penser de Lenora : c'est un personnage très intéressant mais qui ne m'a pas été sympathique. Elle se révèle calculatrice, froide, manipulatrice... mais, c'est plutôt positif : on est loin des personnages classiques. Avoir un anti-héros, c'est plutôt cool !

Mon avis complet :

Spoiler(cliquez pour révéler)http://lunazione.over-blog.com/2015/08/horrible-prophetie-victoria-martin.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par nostralife 2017-08-14T23:02:29+02:00
Pas apprécié

Et bien ! Il y a longtemps que je n'ai plus lu "quelque chose" (j'ai du mal à qualifier cela de "nouvelle") d'aussi mauvais. J'aurais du être alertée: le mot "Horrible" se trouve déjà dans le titre.

Les phrases sont mal construites (en fait l'auteure écrit comme elle parle), sans nuance. Les ponctuations sont balancées au hasard et les fautes d'orthographe et de syntaxe sont bien présentes (inutile de compter sur Edilivre pour les corriger).

En aucun cas ce "machin" n'aurait du être publié en l'état. C'est rendre un très mauvais service à cette jeune fille que d'éditer cette rédaction scolaire mal torchée. Je comprends mieux pourquoi cette jeune "auteure" tente de vendre (en salon) ses quelques pages à l'arraché comme un camelot tente de fourguer ses derniers fruits au marché.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliesuitsonfil 2017-03-29T22:42:02+02:00
Pas apprécié

Tout devait être réuni pour que cette petite nouvelle de 38 pages me fasse passer un bon moment. : un village doit accueillir la foire d'automne. Seulement voilà : tout se complique lorsqu'un bateau fantôme arrive au port. C'est alors la réalisation d'une horrible prophétie qui va entraîner la population dans le chaos. Lénora, jeune magicienne diplômée de l'Académie de Magie, est témoin d'un drame qui la marquera à jamais...

Qu'il est compliqué de donner un avis négatif lorsque les retours son élogieux !

Je me suis demandée si j'avais lu le même livre que tout le monde ! J'ai terminé ma lecture samedi dernier et pourtant j'étais incapable de me poser pour faire un retour... Non pas parce que je n'ai pas aimé, après tout les goûts et les couleurs cela ne se discute pas, mais surtout parce que je ne trouvais, et je suis désolée de le dire, rien de positif...

Je m'excuse par avance pour l'auteur, qui m'a gentiment proposé son livre en lecture, mais je donne mon avis en conscience... Et je tente toujours de relever les points positifs lorsqu'il y en a....

J'ai d'ailleurs tellement tergiversé, que j'ai demandé à une amie de lire Horrible prophétie, pour en parler avec elle et surtout qu'elle me donne son avis. Mon amie a été jurée pour les éditions point meilleur polar en 2014, elle a donc l'habitude faire des relectures et de donner son avis... Malheureusement son retour a été négatif également ... Ouf je me sentais moins seule face à mon désespoir de chronique négative, ou devrais-je dire objective oui je dirais objective !

Je suis désolée de ne pas avoir vu de retour négatif, ne serait-ce que sur l'écriture. Je ne parlerais pas d'histoire ...

La nouvelle est parsemée de nombreuses fautes d'orthographe, d'accord, de syntaxe. La ponctuation est à revoir, car des virgules sont parsemées ici et là sans aucune cohérence.

L'auteur utilise des mots, en utilisant, sans doute, le dictionnaire des synonymes, pour varier le langage. Malheureusement chaque mot possède une nuance : "agglomération", "cité", "localité" et "bourg" ne possèdent pas un sens identique.

La construction des phrases reste maladroite : "c'était cette saleté des meurtres commis qui le montrait tel qu'il était".

Le récit est une succession d'actions, en effet beaucoup de choses se déroulent dans cet ouvrage. L'auteur a semblé mettre en relief cet aspect par une écriture brève, composée de phrases très courtes. En outre, le leitmotiv "cette horrible prophétie" semble révéler l'intention de l'auteur de rythmer son récit. Mais ça ne fonctionne pas : cela ne fait qu'alourdir et souligner la maladresse de l'écriture.

L'absence de marqueurs temporels et géographiques aurait pu et dû, conférer une atmosphère mystérieuse et folklorique à l'histoire. Or, des termes, tels que "beugler" ou "débouler", ne font que souligner le décalage avec l'ambiance que l'auteur a souhaité instaurer.

Concernant le rythme, seuls 4 courts dialogues sont recensés. Très peu pour une nouvelle de mise en bouche et dite d'action. Le style est purement descriptif, transformant le texte en une interminable logorrhée, bien qu'elle ne fasse que 38 pages. Le ton ampoulé et prétentieux n'apparaît que davantage maladroit, en particulier avec les termes et formulations familières qui jonchent la lecture.

Malgré le ton très descriptif, peu ou pas de descriptions guident le lecteur. Le directeur est qualifié immédiatement de "sadique" et les souverains du "bourg" ou "agglomération" sont estampillés de "tyrans".

L'auteur est partie du postulat que le lecteur adhère à son univers.

Or, une histoire, à l'atmosphère aussi particulière que celle-ci, doit prendre le lecteur par la main et l'emmener voyager. Ici, l'auteur impose son imaginaire, laissant peu ou pas de place à celui du lecteur. Sa vision est imposée, le lecteur n'a aucune marge d'appropriation et d'interprétation.

En bref, je remercie l'auteur de m'avoir fait confiance et j'aurai souhaité pour elle et pour "Horrible prophétie" beaucoup plus d’honnêteté de la part de lecteurs...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2017-03-29T08:39:37+02:00
Or

http://saginlibrio.over-blog.com/2017/03/horrible-prophetie-de-victoria-martin.html

Je remercie l’auteure pour m’avoir fait confiance dans la lecture de son court roman.

J’hésite entre court roman et grande nouvelle car tout y est pour en faire une nouvelle de qualité. Le rythme est soutenu, pas de fioriture, on se laisse porter par Lénora et sa quête de trouver le tueur qui sévit chaque jour dans son village.

Victoria Martin a pris le parti d’en faire une anti-héroïne, qui n’est presque ni aimable ni attachante, et pourtant je n’ai pas levé le nez de mon livre le temps de voir arriver l’épilogue !

La jeune fille est une magicienne qui va basculer très vite dans la magie noire, justifiant sa pratique par l’horrible prophétie qui frappe son village. Mais qui est le plus sauvage : le tueur quotidien ou toutes les exactions dont Lénora se rend coupable pour arriver à ses fins?

Elle retournera dans son école, auprès du directeur plusieurs fois centenaire, pour y trouver quelques réponses. Cette partie est ne de celle que j’ai aimé et qui m’a fait regretter que ce ne soit qu’un roman court, j’aurais bien passé plusieurs chapitres avec elle et ses professeurs.

Pas de pause le temps de cette lecture, l’auteure ne s’embarrasse pas de disgression, l’action est là, omniprésente, à la mesure de ce que Lénora laisse à voir.

Bravo Victoria, un très bon moment passé et maintenant en attente du 2ème opus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Monik-Moka-Sobczyk 2016-02-29T17:33:12+01:00
Or

Coucou,

Horrible prophétie

Lue d'une traite, un monde d' ailleurs sorcelleries, de massacres, de suspens jusqu'au bout, j'aurais juste aimer que cela soit plus long, plus de détails.....mais en fin de compte on repensant à la lecture et l'aboutissement final. J'ai compris l'enjeu.

Bravo à l'Auteur pas facile d'écrire une telle histoire sans tout dévoiler.

Merci encore à MARTIN Victoria en lui souhaitant pleins de nouveaux projets, que je suivrais avidement .

Je le conseille à tous..

MOnikMoka

Afficher en entier
Commentaire ajouté par enchanteuse 2016-01-02T16:22:16+01:00
Argent

Horrible prophétie je l'ai mis en "argent" car sur le fond, il y a des passages qui m'ont plus. C'est vrai que l'histoire est courte et que le personnage de lénora est perturbant. Pour ma part, je n'ai pas été plongé tout de suite dedans mais une fois entrée, j'ai suivi, avec un certain recule, cette anti-héroïne, avide de pouvoir.

Il y a toutefois des passages qui méritent d'être retravaillés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesReinesdelaNuit 2015-11-22T14:02:13+01:00
Lu aussi

Lénora, une jeune magicienne, se retrouve témoin d'un crime affreux qui va la bouleverser. Je devrais plutôt dire qui va la transformer en quelque chose de mauvais qui sèmera malheur et désolation autour d'elle !

Je n'aime pas du tout Lénora, son attitude, ce qu'elle devient après le drame et j'ai tendance à penser que même sans cela, elle serait devenue mauvaise parce qu'elle porte ça en elle. Je ne lui trouve aucune conséquence atténuante !

C'est vrai que pour une nouvelle, il se passe beaucoup de choses en peu de pages.

Je l''ai trouvée, comment dire, déstabilisante ! Et j'en suis encore à me demander si j'ai aimé ou pas !

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/11/horrible-prophetie-de-victoria-martin.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aquaryelle 2015-10-14T11:45:30+02:00
Bronze

J'ai trouvé cette histoire très sympa dans son ensemble. La prophétie qui semble classique est pourtant bien tournée, avec les événements qui suivent.

C'est une histoire inattendue et pleine de rebondissements, où l'héroïne n'est pas une personne bienveillante. Rongée par ses cauchemars suite à la prophétie, avide de pouvoir, Lénora va tout faire pour assouvir sa vengeance et son esprit mal tourné.

Une histoire qui change des beaux happy endings, prenante malgré le fait qu'elle soit très courte.

Les + : l'histoire et les événements inattendus, le personnage tourmenté qu'est Lénora

Les - : un style d'écriture bien particulier dont une ponctuation pas toujours correcte...

Ma chronique complète : Spoiler(cliquez pour révéler)https://capharnaumenchante.wordpress.com/2015/10/14/horrible-prophetie-victoria-martin/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zalexis 2015-10-07T16:14:01+02:00
Pas apprécié

On m'aurait dit que cette nouvelle était une blague, une parodie de fanfiction ou le pastiche d'un premier roman d'ado qui ne lit pas trop, eh bien je l'aurais cru sincèrement.

Rien ne va dans cette histoire. Déjà, il n'y a aucune cohérence. Dès les premiers paragraphes, des gens effrayés et angoissés... retournent se coucher après avoir vu un bâteau fantôme sous une lune rousse (ou noire, ou grise, on ne sait point trop, cela change suivant la métaphore choisie mal à propos pour décrire le ciel). C'est vrai que c'est tellement classique comme évènement.

Ensuite le personnage principal qui décide, horrifié par un meurtre atroce dont on ne connait pas le coupable, de se mettre à trucider tout le monde, en espérant un jour tomber sur le tueur, ça aussi, c'est très cohérent. Tant pis si le tueur est un truc magique ou quoi car après tout, c'est pas comme si on était dans un monde avec de la magie, que l'héroïne était magicienne et qu'il y avait une académie de magie, plein de magiciens super avisés tout ça... oh wait! Mais non, ne cherchons pas et tuons tout le monde, pendant que l'autre meurtrier continue de tuer.

Et les habitants du village, eux aussi horrifiés par le meutre, sont ravis de voir Lenora tuer plein d'innocents au hasard. C'est même pas que cette idée de fond est si tordue que cela, encore que, mais on peut dire que c'est de la paranoïa, néanmoins c'est tellement mal expliqué ou justifié que c'est du grand n'importe quoi !

On est là à devoir gober des actions et décisions, toutes plus WTF les unes que les autres, le tout sous forme de résumé mal formulé comme si c'était un enfant qui parlait.

L'écriture est faite de phrases qui souvent n'ont pas de sens, pas de construction ou sont tout simplement maladroitement très formulées("Ces quelques minutes futures où, le roi et la reine seraient impuissants face au cadavre d’un habitant"), de mots employés à la place de leurs antonymes, de métaphores ridicules ("caravelle noire transparente comme les ténèbres"... les ténèbres sont à la fois noires, opaques, et transparentes. Très fortes) ou suranées, avec parfois des focus soudains et inutiles (au milieu d'un résumé d'une brève action, nous avons droit à la rapide description du poignard avec lequel machine tue truc... parce qu'il est joli ce poignard tout de même).

Si on rajoute le manque d'originalité (le bâteau fantôme digne du Black Pearl qui n'a aucun rapport avec le contenu de la prophétie, et qui vient et va on sait pas trop pourquoi, une académie de magie, un vampire en directeur...), je ne comprends pas. Sincèrement, je ne comprends pas.

J'aimerais bien citer des aspects positifs, le fait que 2-3 idées sont intéressantes, ou que c'est bien d'écrire du dark mais tout est tellement gratuit que ça ne suffit pas et surtout pas pour un roman ! Pour une histoire racontée vite-fait à un ami, je veux bien, mais pas pour un produit fini, un livre, rien ne va.

Non, là, je suis largué, je comprends pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LunaZione 2015-08-26T07:11:50+02:00
Bronze

Franchement, je ne sais pas trop quoi penser de Lenora : c'est un personnage très intéressant mais qui ne m'a pas été sympathique. Elle se révèle calculatrice, froide, manipulatrice... mais, c'est plutôt positif : on est loin des personnages classiques. Avoir un anti-héros, c'est plutôt cool !

Mon avis complet :

Spoiler(cliquez pour révéler)http://lunazione.over-blog.com/2015/08/horrible-prophetie-victoria-martin.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anne58 2015-08-24T22:33:40+02:00
Lu aussi

Comme le commentaire précédent j'ai trouvé le récit trop court, mais l'absence de dialogue par contre ne m'a pas dérangé.

L'aspect "conte" change, tout comme l’héroïne aux antipodes des gentilles filles lisses qui court certains livres et ça m'a plu.

Afficher en entier

Date de sortie

Horrible prophétie

  • France : 2015-06-10 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 19
Commentaires 11
Extraits 1
Evaluations 9
Note globale 6.33 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode