Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 697
Membres
1 064 048

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Idéalis, Tome 1 : À la lueur d'une étoile inconnue



Description ajoutée par Pegh 2020-09-02T22:55:11+02:00

Résumé

Kira Navárez rêvait d'un monde nouveau.

Elle vient de réveiller un cauchemar d'une ampleur intersidérale...

Lors d'une mission de routine sur une planète inconnue, Kira découvre un organisme vivant d'origine extraterrestre. Fascinée, elle s'approche de l'étrange poussière noire. La substance s'étend sur tout son corps et commence à prendre le contrôle. Kira, en pleine transformation, va explorer les dernières limites de sa condition d'être humain.

Mais quelle est l'origine de cette entité ? Quelles sont ses intentions ?

La scientifique n'a pas le temps de répondre à ces questions : la guerre contre les aliens est déclarée, et Kira pourrait bien être le plus grand et le dernier espoir de l'humanité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 266 lecteurs

extrait

La leçon la plus difficile dans l'existence est d'apprendre à accepter qu'on ne peut pas tout contrôler.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Depuis quelques jours, les Parisiens ou limitrophes profitent de l'exposition de ce roman sur toutes les façades de bus : une couverture magnifique, un rappel des romans précédents de la saga Eragon, presque un souffle d'oxygène dans une ville qui est devenue anxiogène. Mais ne vous fiez pas aux apparences, la comparaison s'arrête là, en tout cas pour ma part.

Idéalis a été LE roman de la fin d'année 2020 qui a fait effondré toutes mes motivations de lecture. Un roman que j'ai voulu absolument terminé, je me demande encore pourquoi aujourd'hui, un pavé énorme de 843 pages, pour une histoire qui ne m'a absolument pas touchée, mais avant de vous parler du pourquoi, commençons à découvrir Kira, la protagoniste principale de ce roman.

Kira a une vrai volonté de fer, l'abattement ne fait pas parti de son vocabulaire, elle avance et le passé doit rester dans le passé. La souffrance de ses sentiments peuvent quelques fois émerger mais sa volonté incommensurable de ne pas désespérer est la plus forte.

Bon et pour me faire plaisir et à vous aussi, je vais vous parler de Kira un petit peu, suite à sa transformation et la substance qui a recouvert son épiderme (non pas de spoil puisque c'est écrit dans le synopsis). Les avantages de cette transformation : elle a maintenant une couverture intégrale, plus de pull, de combinaison, elle n'a plus jamais froid !!!! J'avoue ça m'arrangerait en ce moment, moi qui écris cet article collé contre mon radiateur. Mais surtout, Kira n'a plus besoin de faire pipi, c'est pratique pour une fille non ? Mais j'ai trouvé tout de même plus d'inconvénients : Kira n'a plus de cheveux, pas très sexy quand même, ses organes génitaux sont totalement cachés, c'est quand même embêtant vous ne trouvez pas, elle va devoir faire vœux d'abstinence. Elle met de la poussière partout car la substance évacue ses fluides de cette manière : mais jamais on ne parle de faire le ménage, c'est bien un homme l'auteur de ce roman !!!

Après cette présentation rapide de l'héroïne principale, je ne ferais pas la même chose pour les autres personnages qui se sont effacés depuis longtemps de mon cerveau. Je reviens donc sur Christopher Paolini qui évoque ses propres difficultés à la rédaction de cette œuvre, dont il a repris plusieurs fois le manuscrit : je me demande si au final ce n'était pas un signe.

Pourtant, quand j'ai commencé le roman, j'ai été immédiatement projeté dans le film Prométhéus. J'espère ne pas être la seule a faire le rapprochement. Une planète lointaine, des explorateurs scientifiques, une forme de vie extraterrestre, les rapprochements sont nombreux mais je vais m'arrêter là pour ne pas vous spoiler votre plaisir. En bref : la base de tout bon roman de Science-Fiction du genre.

Mais toute comparaison s'arrête là : tant mieux me direz-vous, ou pas ... Christopher Paolini nous embarque à coup de centaines et de centaines de lignes dans un space-opéra avec des bons et méchants aliens, un secret à découvrir par une poignée de survivants humains. J'ai eu pendant toute ma lecture l'impression que l'auteur avaient tous les ingrédients mais pas la recette, ce qui fait que la levure a été en contact avec le sucre et le sel et la brioche n'est pas montée.

L'auteur commence ceci, s'égare par là, s'aperçoit qu'il va être rapidement bloqué donc décide de prendre un autre chemin pour au final avancer poussivement comme un vaisseau spatial en panne d'énergie nucléaire.

Non, malheureusement pour moi, je n'ai pas été conquise par le dernier roman de Christopher Paolini et je vais m'arrêter sur ce premier tome sans regret.

http://exulire.blogspot.com/2021/03/idealis-tome-1-la-lueur-dune-etoile.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

J'ai vraiment apprécié retrouver la plume de l'écrivain et la qualité de la traduction, cela m'a vraiment marqué. Bien que le récit aurait pu être plus fluide, il contient beaucoup, beaucoup trop de descriptions ! C'était tellement long ! Trop de détails tuent les détails ! Les scènes sont étirées, décortiquées. Il y a trop de longueurs, trop d'introspection... J'ai vraiment été submergé, je l'avoue.

Afficher en entier
Bronze

Kira Navárez rêvait d'un monde nouveau.

Elle vient de réveiller un cauchemar d'une ampleur intersidérale...

Afficher en entier
Lu aussi

Un roman très bien construit sur le plan de la cohérence scientifique, mais beaucoup de questions sur l'aspect scénaristique. On prend un chemin, qui finalement n'est pas le bon, puis on change et puis on change, il y a un sentiment d'inachevé. C'est comme si on coupait une intrigue en plein milieu, pour se lancer sur une autre piste sans avoir fini correctement la première idée principale proposée, ce qui nous laisse avec pleins de questions et donne une impression de facilité scénaristique qui ne rend pas très plausible le reste du récit !

Il y a aussi le problème de la temporalité, tout se passe beaucoup trop vite et certains événements sont trop importants pour qu'ils se soient produit dans un laps de temps si court Spoiler(cliquez pour révéler)comme la création de toute la civilisation des Cauchemars en si peu de temps...

Le développement de Kira est très documenté mais cela se fait au détriment de toute l'intrigue qui ressemble à une succession d'événements et pas en une histoire pleine d'intrigues qui sont toutes liés, ça paraît disparates !

Malgré tout c'est un livre qui se laisse explorer, la lecture se fait facilement et on passe un bon moment !

Afficher en entier
Or

Un space opera comme on n'en voit pas souvent passer. L'auteur crée un univers à part entière dans lequel on se plonge avec délectation. C'est une oeuvre de premier plan pour les personnes qui apprécient la science fiction.

Afficher en entier
Bronze

Très bon livre de science fiction, l'écriture est plutôt fluide et les personnages attachants

Afficher en entier
Diamant

On rentre facilement dans le roman si l'on reste ouvert d'esprit. Beaucoup de points techniques montrent que l'auteur s'est vraiment posé pour chercher à apporter un réalisme technologique au roman. j'ai vraiment apprécié ça car ça immerge totalement et on s'imagine un champ des possibles pour notre monde futur.

J'ai aussi adoré les personnages, les questions d'éthique, la mise à nue du bien et du mal, de la frontière grise entre les deux.

Une excellente lecture

Afficher en entier
Pas apprécié

Eragon est une saga qui a bercé toute mon adolescence et j'étais plus que ravie de retrouver la plume de Christopher Paolini avec son nouveau roman pour adulte.

Hé bien, je suis totalement passée à côté de l'histoire et lire +800 pages fut un challenge éprouvant. Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'intrigue et je me suis profondément ennuyée au cours de ma lecture. Et cela ne vient pas du fait que j'ai lu en VO: je maîtrise suffisamment l'anglais pour comprendre le livre (même si, je le reconnais, j'ai dû parfois relire quelques passages).

La thématique de départ avait tout pour me plaire: l'espace, des conquêtes spatiales et des Aliens. Et pourtant... Déjà, l'histoire met BEAUCOUP TROP DE TEMPS à commencer. Je n'en pouvais plus. C'était long. Si long. Alors certes, il fallait poser le contexte, mais là c'était "too much". Je n'ai pas réussi à m'attacher à Kira et son sort m'était totalement indifférent. Pourtant, Paolini a une plume intéressante, je ne dis pas le contraire. Mais ce personnage m'a fait ni chaud ni froid. Alors certes, je ne peux pas dire comment j'aurais réagi à sa place mais elle m'a vite paru insupportable, se plaignant beaucoup, ne sachant pas forcément quoi faire pour après sauver la situation... Non merci.

Pour moi, ceux qui ont sauvé l'histoire, furent l'équipage du Wallfish. Mêmes s'ils étaient assez clichés dans leur genre, je les ai trouvé attachant et parfois drôle. Falconi fut mon préféré et la fin du récit m'a tout de même laissé un arrière goût amer en bouche (et on en parle de ce petit côté Galadriel qui offre des présents à la Communauté de l'Anneau dans les dernières pages?). J'ai apprécié son histoire personnelle et la façon dont il réagissait. Bien qu'étant un filou, il était droit dans ses bottes. Idem, les interventions de Gregorovitch apportaient une pointe d'humour nécessaire à l'intrigue.

Néanmoins, j'ai eu l'impression que les personnages passaient le plus clair de leur temps en FTL et donc (sauf pour Kira), en cryo. Je reconnais que l'espace est vaste qu'on a besoin de temps pour voyager, mais le schéma est devenu vite trop répétitif: une action, puis voyage en FLT, cryo, dépression Kira, action, FTL, et ainsi de suite.

Quant aux Aliens, à savoir les Jellies... J'ai peiné à me les représenter et leur intrigue m'a paru quelque peu fade et peu originale. Il faudrait aussi m'expliquer pourquoi leur nom prend une majuscule mais pas les "nightmares"? Qui sont aussi une race alienne qui cause de nombreux soucis aux personnages...

Aussi, j'ai apprécié le pattern propre à l'auteur, à savoir placer un personnage énigmatique qui m'a rappelé Angela dans Eragon. Ici, c'était Inarë. Cependant, son passage est éclair et j'ai trouvé cela dommage.

Enfin, heureusement que l'auteur avait créé un glossaire à la fin avec la définition de tous les termes techniques employés. Sans cela, j'aurais été très vite perdue. Néanmoins, il aurait pu être pertinent de l'indiquer au début du roman car si on a pas le réflexe d'aller voir les dernières pages, on peut vite passer à côté.

En bref, un roman qui a tout pour être original mais auquel je n'ai pas du tout accroché. Je reconnais qu'il trouvera son public (et à mon avis c'est le cas), mais cela ne sera pas moi. Je ne lirai plus aucun livre qui se déroule dans le Fractalverse.

Afficher en entier
Argent

Merci aux éditions Bayard et à Babelio de m'avoir adressé le premier tome de cette nouvelle série de Christopher Paolini.

J'avais, comme beaucoup, découvert cet auteur par son succès planétaire Eragon. Ici, foin de dragon, d'elfe ou de nain. Place aux étoiles et aux infinités spatiales. Les blasters et les lasers ont remplacé magie, arcs et épées.

Au fil des pages, Christopher Paolini tisse la toile d'une fresque de science-fiction plutôt réussie et agréable à lire. On s'attache rapidement aux personnages principaux dont on suit les pérégrinations hasardeuses à la poursuite d'une paix inter-stellaire très incertaine.

Si l'auteur a eu le courage de sortir de sa zone de confort en quittant les steppes de la Fantasy pour les cieux lointains, il n'en tombe pas moins dans quelques-uns des travers de la science-fiction : scénario un peu tiré par les cheveux, explications pseudo-scientifiques rébarbatives, rapport au temps alambiqués… Mais on ne peut lui en vouloir puisqu'il le reconnait humblement lui-même dans une post-face très touchante.

Sans être un grand livre de science-fiction, je gage que ce roman connaitra un certain succès de librairie bénéficiant de l'aura de son grand frère Eragon. Quant à moi, je découvrirai avec plaisir le second tome mais sans réelle impatience.

Afficher en entier
Argent

Roman appréciable mais très complexe à comprendre. Un lexique est présent pour comprendre les termes mais pour les personnes comme moi qui n'aiment pas se couper dans leur lecture il va falloir s'accrocher. Il m'a fallu trois tentatives pour enfin réussir à le lire en entier. J'ai abandonné la lecture à deux reprises à cause de la complexité des termes et la difficulté de compréhension de l'histoire. Je n'ai pas apprécié le début du roman qui nous montre des personnages auxquels nous n'avons même pas le temps de s'attacher. Le personnage principal est souvent seul tout au long du récit, des moments long et peu appréciables, n'ayant pas adhéré au personnage principal. Nombreux rêves où on ne comprend rien à ce qui se passe (j'ai carrément arrêté de les lire). L'histoire devient réellement intéressante à partir du moment où le personnage principal arrive sur le vaisseau (l'Helix). Les personnages deviennent attachants à partir de là. Toutefois un peu déçu que le personnage de Vishal soit limité à son rôle de médecin (le seul de l'équipage dont on ne connaît pas le passé). J'ai toujours du mal avec le personnage principal mais je pense lire le tome 2 car les enjeux deviennent enfin intéressants. Bref, ce tome est une mise en place de l'intrigue pour le tome 2. Roman compliqué à comprendre mais qui ouvre une belle perspective pour le tome 2.

Afficher en entier
Lu aussi

Idéalis est un livre de science fiction qui nous fait voyager à travers différents systèmes et planètes.

Nous suivons les aventures de Kira, une exobiologiste, qui découvre sur la planète Adrastée une trace de vie extraterrestre. Mais rien ne va se passer comme il faut et une substance inconnu s'étend sur tout son corps. Lors de son réveil ses amis et son fiancé son condamné et une guerre éclate aux quatre coins de l'univers contre des aliens destructeurs et agressifs.

J'ai adoré suivre le personnage de Kira qui va passer par plusieurs sentiments : l'insouciance, la peur, et le courage. Au début Kira perd tout ses repères. Elle a perdu ses collègues, son vaisseau et essaie de survivre contre des envahisseurs. Mais elle va vite comprendre que la survie de l'humanité est entre ses mains et va devoir apprendre à manier son xéno, une sorte de membrane qui lui recouvre son corps, et à découvrir ce qu'il se passe.

Au début nous nous perdons un peu au milieu de tout ses personnages mais chacun nous démontrent que l'action et là, que la guerre arrive et que l'univers qu'ils connaissent va changer à tout jamais. Par contre il y a beaucoup d'informations à assimiler et ça devient vite incompréhensible au bout d'un certain temps. Même moi qui a déjà lu des romans sur les conquêtes de l'espace, les colonies et autres j'ai été très vite perdu. Il y a trop de nouveaux mots et de descriptifs ce qui devient très rébarbatifs et nous perdons le fil de l'histoire.

Christopher Paolini a su à la perfection créer un univers incroyable à travers plusieurs constellations et planètes. Nous voyageons avec Kira aux quatre coins de la galaxie dans des courses poursuites pour sauver l'humanité et arrêter une guerre dévastatrice.

Afficher en entier

Dates de sortie

Idéalis, Tome 1 : À la lueur d'une étoile inconnue

  • France : 2020-10-14 (Français)
  • France : 2021-09-15 - Poche (Français)
  • USA : 2020-09-15 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • To Sleep in a Sea of Stars - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 266
Commentaires 40
extraits 26
Evaluations 101
Note globale 7.5 / 10