Livres
486 375
Membres
476 350

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La goûteuse d'Hitler



Description ajoutée par Claire-12 2019-01-02T18:48:52+01:00

Résumé

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa.

Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire.

Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir.

Couronné en Italie par le prestigieux prix Campiello, ce roman saisissant est inspiré de l’histoire vraie de Margot Wölk. Rosella Postorino signe un texte envoûtant qui, en explorant l’ambiguïté des relations, interroge ce que signifie être et rester humain.

Afficher en entier

Classement en biblio - 117 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Sabine29200 2020-02-01T17:07:43+01:00

Je pensais à mon père, quand il disait que le nazisme avait dissous la lutte des classes dans la guerre des races.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par NajaZi 2020-01-29T16:40:17+01:00
Argent

Une belle histoire.

Rosa est malgré elle devenu la gouteuse officielle d’Hitler. En cette période de manque, trois repas par jour et un salaire sont des arguments essentiels pour accepter ce travail. Elle se retrouve avec 10 femmes, qui comme elle, n’ont pas eu le choix d’assurer cette fonction où chaque repas peut être fatal.

Malgré un thème déjà abordé plusieurs fois, l’histoire de cette jeune fille est touchante. La fin, loin du happy end et du tragique est originale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thitilde 2020-01-12T17:30:27+01:00
Bronze

Je m'attendais à autre chose et c'est peut-être pour ça que j'ai été un peu déçu. Le concept est intéressant mais il ne faut s'attendre à un récit rythmé. Il y a tellement de choses vu et revu dans ce genre d'écrits qui apparaissent dans le livre qu'il ne se démarque pas des autres.

Un point positif, les personnages secondaire sont bien travaillés et on éprouve de l'empathie même pour les plus virulentes.

L'auteur nous place dans la tête du personnage principal nous percevons ainsi chacune de ses pensées comme si nous faisons partis de sa tête c'est au travers de ses yeux que nous percevons ce qui lui arrive. C'est peut-être cela qui rend la narration du récit si mou ou alors est-ce une volonté de l'auteur de dépeindre le quotidien monotone de cette femme. J'ai malgré tout passé un bon moment en le lisant même s'il ne m'aura pas beaucoup marqué !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par migaju 2020-01-11T11:00:36+01:00
Bronze

Cet ouvrage présente un très juste tableau de notre société humaine.

Chaque individu fait de son mieux pour se faire une place, rares sont les contestataires avérés; mais beaucoup souffrent en silence, y compris dans les rangs des oppresseurs.

Il faut réussir à passer la page 12 où la phrase Devant moi Tu dresses etc... n'a pas vraiment de sens ni de structure grammaticale; ce doit être lié à la traduction, ou il s'agit peut-être d'une figure de style italienne; après s'installe la faim de connaître la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne-Elisabeth 2019-12-27T20:13:18+01:00
Bronze

La plus grande partie de l'histoire se passe pendant la deuxième guerre mondiale, en Allemagne. Rosa, le personnage principal, est une des goûteuses d'Hitler. Elle est obligée, ainsi que les autres femmes qui sont avec elle, de goûter tous les mets qui sont préparés pour Hitler, car celui-ci a peur d'être empoisonné. Rosa est mariée, mais son mari est à la guerre et porté disparu. Elle habite chez ses beaux-parents. Un jour, elle se rapproche du lieutenant Ziegler : est-ce uniquement du sexe, ou peut-être plus ? Plus tard, il l'aidera à s'échapper du village pour retourner à Berlin. La fin de l'histoire se situe en 1990 où Rosa va voir son ex-mari, Grégor. Celui-ci va mourir et l'a réclamée. Après la guerre, il était venu la rejoindre à Berlin, amoindri ; il s'était échappé d'un camp et était en mauvaise santé. Le couple n'a jamais réussi à retrouver d'intimité et il s'était séparé. Grégor s'était remarié. Il s'agit là d'un roman. Mais le sujet principal : les goûteuses d'Hitler ont bel et bien existé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vivie10 2019-12-17T14:57:26+01:00
Pas apprécié

Je l'ai débuté hier et abandonné à l'instant.

Pourtant le titre du livre me donnait très envie de découvrir ces pages.

Et patatras...

Pour moi il n'y avait rien, c'était mou, ennuyeux, et j'en passe.

À la page 45, j'ai réalisé que je me forçait à lire, alors j'ai tout bonnement abandonné ma lecture et sans regrets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cindy03 2019-12-02T11:28:06+01:00
Or

Un livre glaçant. Je souhaitais en savoir plus du côté Allemand, savoir comment le peuple avez vécu cette guerre. Pour moi les gouteuses d'Hitler lui voués un amour absolu. Dans notre subconscient, elles y ont été par dévouement. Et bien pas du tout, premier étonnant de ma part. Les femmes sont prises aux familles directement, on ne demande l’avis ni aux familles ni aux femmes. Elles sont jeunes, ne se doute pas trop de l’horreur qu’il se passe en dehors de leur village, tous les jours elles mangent avec la peur au ventre, de mourir tous simplement. Pour certaines le mari est au combat, ou mort. Elles sont relativement bien payées, nourris, alors elles essais de relativiser même si leurs vies en dépendent chaque jour. Elles ne sont pas toujours bien traitées, aucun respect pour elles.

Ce livre ma glacer, de leurs ignorances, de la méchanceté des Allemands même envers les leurs, pourtant « le sang pur » comme ils disent. La fin, les dernières pages m’ont bouleverser, sans vous dire pourquoi, nous comprenons qu’ils ont bousillées les gouteuses , il n’y a pas d’autres mots, leurs vies est à jamais gâché, certaines sont « en vies » mais mortes à l’intérieur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanny-135 2019-11-30T11:37:44+01:00
Argent

C'est un livre que l'on conseille souvent et que je vois beaucoup passer dans les groupes de lecture. Ça a donc fini par m'intriguer et je me suis laissée tenter.

Raconté à la première personne du singulier, j'apprécie particulièrement. Les chapitres sont courts et donnent un bon rythme de lecture.

Je suis souvent à la recherche de lectures se déroulant pendant cette sombre période qu'est la Seconde Guerre Mondiale, et ici, on se retrouve du côté allemand (ce qui est assez rare pour ma part), où la guerre n'aura pas été tendre avec eux non plus. Nous faisons connaissance avec Rosa, attitrée malgré elle "goûteuse du Fürher", où elle risque sa vie à chaque repas qu'elle entame et qui a des difficultés à s'intégrer parmi ses "collègues", parce qu'elle est "l'étrangère", qu'elle vient de la ville.

Malgré le manque de transition d'un événement à un autre, d'une pensée à une autre, et entre passé et présent, ce roman est assez agréable tout de même, il se lit facilement et rapidement. Les personnages sont touchants, je n'ai même pas réussi à détester Ziegler !

Mais j'avoue que je m'attendais à un coup de cœur pour cette lecture, ce n'est pourtant pas le cas, même si j'y ai quand même passé un très bon moment.

C'est un bel hommage que Rosella Postorino fait à Margot Wölk !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Serafima 2019-10-21T21:35:56+02:00
Bronze

C'est une jolie histoire, un peu longue à démarrer et la troisième partie arrive brusquement 50 ans après sans prévenir, j'ai eu un peu de mal avec ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2019-10-21T12:04:46+02:00
Or

J'avais envie de lire ce roman depuis sa sortie en janvier de cette année. J'ai profité d'un emprunt à ma médiathèque pour combler cette envie. J'ai déjà lu des romans parlant de la guerre, je trouvais original de le faire sur un sujet rarement traité, les femmes qui goûtaient les plats d'Hitler avant que celui-ci ne les consomme, de peur d'être empoisonné. Ce roman est basé sur une histoire vraie. L'auteure s'est appuyée sur un témoignage de Margot Wölk, la dernière goûteuse d'Hitler encore en vie.

Tout se passe pendant la seconde guerre mondiale, en Allemagne. Elles sont dix, dix femmes à être recrutées pour goûter les plats servis à Hitler. Parmi elles, se trouve Rosa, l'héroïne de cette histoire. Elle a toujours vécu à Berlin, ça lui sera d'ailleurs souvent reproché par ses « collègues » qui l'appelleront « la Berlinoise ». Son mari, Gregor, est à la guerre. Restée seule à Berlin, elle part vivre chez ses beaux-parents, dans un village de Prusse Orientale, près du quartier général d'Hitler. Là, elle sera recrutée par les S.S pour devenir une des femmes qui devra goûter les plats servis à Hitler. Cruel travail, puisque chaque bouchée peut être fatale. Mais les hostilités et les dangers sont aussi au sein du groupe de femmes, certaines sont très vindicatives et cruelles. Le seul avantage pour ces femmes est de manger à leur faim, ce qui est bien rare en ces temps troublés. C'est cependant un cruel dilemme, puisqu'elles doivent choisir entre se nourrir et mourir à n'importe quel moment.

En plus du danger de manger des plats empoisonnés, il va falloir que Rosa lutte contre certaines adversités au milieu du groupe de femmes. Des affinités vont se nouer avec certaines, Rosa les défendra parfois contre des injustices, mais d'autres la considèreront toujours comme une étrangère et lui feront vivre de durs moments. Rosa est une femme courageuse et pleine de caractère. La guerre lui amènera bien des tristesses, et elle trouvera parfois du réconfort là où elle n'aurait pas penser le trouver. Mais cet amour clandestin la mène en même temps vers des angoisses difficiles à gérer.

Tous les sujets de la guerre seront traités derrière ce portrait de femmes, les camps, les dénonciations de juifs. Même l'attentat échoué contre Hitler en juillet 1944. C'est un roman complet, qui traite de tous les sujets que l'on connait, autour de la vie de Rosa et de ses compagnes.

L'histoire est composée de plusieurs parties. La dernière est très intéressante, puisqu'elle nous amène dans les années 1990 où l'on retrouve certains personnages (je ne vous dirai pas lesquels) et on peut voir ainsi comment ils ont évolué et comment ils s'en sont sortis. J'aurais juste aimé qu'elle soit un tout petit peu plus longue, avoir d'autres explications un peu plus poussées. La première partie, quant à elle, pose l'action et les personnages. J'ai apprécié cette construction. Le choix de narration est fait à la troisième personne du singulier, et il m'a tout de même permis de m'attacher à Rosa et certaines de ces femmes. L'auteure dépeint bien chacun des traits de caractère qui peuvent apparaître dans un monde hostile, l'individualisme comme la solidarité. Elle a également bien représenté le climat qui peut régner dans un groupe de femmes, qui ont la peur au ventre et qui parfois l'expriment assez violemment.

J'ai beaucoup aimé ce roman que j'ai lu assez vite. L'auteure a rendu son style léger, avec juste ce qu'il faut de descriptions. Je n'ai pas trouvé de lourdeurs et le sujet a tellement été passionnant pour moi que la lecture s'est fait avec beaucoup de facilité. J'ai tellement lu de livres sur le thème de la guerre que j'aime trouver des sujets originaux, et c'est le cas ici. Je suis vraiment satisfaite d'avoir découvert ce roman et son auteure. Elle arrive à parler d'Hitler et de ses proches avec neutralité, sans verser plus dans le pathos. Bien sûr, le ton est parfois dramatique, ce serait difficile de faire autrement quand on parle de guerre, d'éradication et de pressions.

Rosella Postorino est une jeune auteure. Ce roman est le premier traduit en français. J'espère sincèrement qu'il en sera de même avec d'autres de ses écrits, nouveaux ou plus anciens. Je suis curieuse de lire une nouvelle histoire pour voir si elle confirme son talent de raconteuse d'histoire. J'aime bien me faire une deuxième idée avant de suivre de plus près l'auteure. Je reste en tout cas à l'affût au cas où le succès de ce roman permette d'en publier un second en français.

Je pense que vous l'aurez compris, je vous recommande La goûteuse d'Hitler, surtout si vous aimez être surpris par l'originalité d'un sujet rarement traité avec comme décor la seconde guerre mondiale. Je suis très satisfaite de cette découverte. Ce n'est pas non plus un coup de cœur, il m'aura manqué un chouilla de quelque chose pour que ce le soit, à vrai dire, je ne sais pas ce qu'il m'aurait fallu. Mais ça reste tout de même une très bonne lecture que je n'oublierai pas de sitôt.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granoise 2019-09-25T14:06:44+02:00
Or

Un roman historique des plus intéressant !

Afficher en entier

Date de sortie

La goûteuse d'Hitler

  • France : 2019-01-02 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 117
Commentaires 29
Extraits 5
Evaluations 56
Note globale 7.07 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode