Livres
451 113
Membres
396 289

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver



Description ajoutée par anonyme 2013-06-16T09:32:39+02:00

Résumé

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la citacielle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 833 lecteurs

Extrait

De Thorn elle s'était attendue à tout. Brutalité. Mépris. Indifférence.

Il n'avait pas le droit de tomber amoureux d'elle.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!

(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...

Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...

(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !

Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.

Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.

Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.

Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !

Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD

Afficher en entier
Diamant

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Vavi.

Ce livre est un émerveillement de bout en bout.

Je le relis pour la troisième fois et c'est toujours un délice.

Je vois aussi qu'on a la même vision en lisant son texte ; il évoque étonnamment les dessins animés de Myasaki. Son univers, reste original sans nullement ressembler à de la fanfiction "myasakienne", mais il y fait bigrement penser.

Ses personnages sont fouillés, même la petite créature cachée dans les cuisines de la Citacielle a sa part d'importance et contribue à la fabuleuse aventure d'Ophélie, la jeune Passe-Miroir.

Je serais vraiment très heureuse si ce livre avait le succès qu'on a connu avec J.K Rolling et son Harry Potter. Elle le mérite tellement.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par lealamb 2017-09-10T17:53:55+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Une très bonne surprise pour ce tome 1. Cette histoire est incroyable, l'imagination est débordante, le style d'écriture est fluide et agréable. Nous découvrons comme l'héroïne, de fil en aiguille ce qui peut bien ce tramer sous ce fameux mariage. Ce premier tome pose la trame de l'histoire, et pourtant de nombreuses péripéties s’enchaînent déjà.

Je ressort de cette lecture pleines de questions, je n'ai qu'une hâte me procurer le tome 2. Gros coup de cœur pour cet univers inédit et vraiment bien exploité. Je suis heureuse de découvrir cette auteure.

Afficher en entier
Diamant

Une lecture tout bonnement exceptionelle !

Ce tome m'a redonné le goût de la lecture. Il est incroyable ! Les détails de ce monde sont fascinants ! Les personnages plus intéressants les uns que les autres.

En ce premier volume de la saga "Les fiancés de l'hiver" Christelle Dabos lance une série qui semble vouer à énnormément de sucés ! Un sucés mérité.

Ce tome m'a plonger dans les profondeur de l'hiver sans m'en laisser le choix. Maintenant il ne me tarde qu'une chose : attraper le second volume pour être à nouveau auprés de Thorn et Ophelie

Afficher en entier
Lu aussi

Je ne sais pas trop quoi penser. Globalement, j'ai assez aimé le livre pour ne pas le classer en "non apprécié" mais il a fallu que je m'accroche pour aller jusqu'au bout et finalement avoir envie de passer au tome 2. En espérant qu'Ophelie soit un peu plus partie prenante de sa propre histoire et que le récit en devienne un peu plus rythmé.

Afficher en entier
Diamant

C'est de la part d'une de mes amies que j'ai reçu ce livre et je me rappelles avoir beaucoup aimé son résumé sur Booknode avant ça !!

J'ai adoré l'histoire très originale avec toute cette dose d’imaginaire au centre de laquelle Ophélie est envoyée contre son gré à la Citacielle pour découvrir le monde et la nouvelle famille qu'elle sera censée côtoyer jusqu'à la fin de ses jours dès qu'elle sera épousée de manière arrangée à Thorn, l'Intendant de la Citacielle, un jeune homme peu séduisant et désagréable qui parait aussi enchanté à l'idée de se marier à Ophélie qu'elle ne l'est elle même !

Durant son séjour, Ophélie va alors subir une ribambelle de mauvaises rencontres et de manigances dont elle ignorera jusque tard les causes et les buts !

Il se passe tellement de choses dans ce livre que tous les citer rendrait au ridicule puisque je suis sûre d'omettre involontairement certaines des plus importantes.

Même si on a l'impression qu'elle est dénigrée par beaucoup de personnes et sans rien pour plaire, hormis son don de "liseuse", j'ai beaucoup aimé le personnage d'Ophélie. Sa tante, Roseline, m'a aussi beaucoup plus et bien fait sourire avec sa mauvaise volonté, sa franchise et ses nombreuses plaintes.

Je suis très ravie d'avoir eu l'occasion de lire le premier tome de cette trilogie, ce que je n'aurai jamais espéré avant !! Mais c'est chose faite ! Aujourd'hui, je recommande La passe-miroir, les fiancés de l'hiver si vous êtes avides d'évasion au fin fond de l'imaginaire !

Afficher en entier
Or

J'ai eu beaucoup beaucoup de mal à accrocher au début de l'histoire, j'ai même faillit arrêter complètement ma lecture, je trouvais ce début très long beaucoup de détails pour peu d'actions. mais j'ai quand même voulu savoir ce que donnerait la suite et à vers 200 pages je n'ai plus réussi à décrocher.

Afficher en entier
Or

Voilà un livre que j'ai un peu peiné à classer !

La première moitié est franchement moyenne. Style d'écriture assez étrange s'éloignant (beaucoup !) de tout ce que je connais en Steampunk (d'ailleurs l'univers n'est que très vaguement steampunk), longueurs dans l'intrigue... je me suis demandée quand ça allait enfin démarrer. Ce qui m'a fait accrocher, c'est Ophélie. Voilà une héroïne sacrément atypique, attachante et si éloignée des standards de courage, beauté, charisme et force de caractère que l'on voit dans la littérature actuelle ! J'ai rarement vu un personnage si rafraichissant, rattachable et réaliste. Son évolution est à la fois parfaitement mesurée et époustouflante.

Autre point positif de cette première partie : le suspense. Si le livre nous plonge dans un univers onirique dont on ne saisit pas très bien toutes les subtilités par manque d'explications, et c'est un peu dommage, on se demande à chaque instant comment la situation va bien pouvoir évoluer. C'est haletant, passionnant. Et on dépasse très vite la moitié de ce volume, presque sans s'en rendre compte.

La deuxième partie est absolument grandiose. Intrigues politiques, complots, mystères, machinations... tout ce que j'adore ! Le personnage de Thorn devient aussi - enfin ! - intéressant, et de façon générale, tous les personnages développent une incroyable profondeur : La relation de Roseline avec sa filleule est touchante, Bérénilde est un personnage tortueux - et torturé - aux multiples facettes qu'il est jouissif de découvrir, la grand-mère est pleine de surprises... La relation d'Ophelie et Thorn évolue à un rythme mesuré, bien senti, subtil et naturel. Leurs interactions, comme les protagonistes d'ailleurs, transpirent l'authenticité. La fin, si elle est un peu "plate" et nous laisse sur un cliffhanger assez faible, est tout de même jouissive de par l'état d'esprit des personnages.

Une série à suivre, en somme. Je pense bien que les tomes suivant vont m'étonner, et j'ai hâte de les découvrir !

Afficher en entier
Pas apprécié

Peut-être que lorsque j'ai commencé à lire ce livre ce n'était pas le bon moment, car j'ai mis un an à arriver à la moitié du livre, et après tout ce temps et toutes ses pages, je n'ai toujours pas accroché. J'ai donc finit par abandonner l'idée de le finir et suis passé à autre chose... Déçu de ne pas avoir autant aimé que toutes les autres personnes qui l'ont lus

Afficher en entier
Diamant

Avec le premier tome de la Passe-Miroir, j'ai pris une claque. Aller-retour. Je suis conquise et archi conquise !

J'avais commencé ce livre il y a un moment déjà, mais dans une période d'overdose littéraire, si bien que je n'avais pas pu dépasser les cent pages. Le livre trône dans ma bibliothèque depuis quelques mois et, il y a quelques jours, il en est enfin sorti. Pour être dévoré aussi sec, des étoiles plein les yeux !

Ophélie est décidément une héroïne pas comme les autres. Effacée, un tantinet naïve, intelligente, préférant la compagnie des objets à celle des humains, elle se retrouve très vite propulsée, contre son gré, dans un monde qui n'est pas le sien. Celui de la cour, des complots et des fanfreluches, alors que sa famille l'a mariée de force à l'intendant du Pôle, à la Citacielle. Cette nouvelle vie, aussi dangereuse qu'étourdissante, va lui permettre de se forger un caractère ; Ophélie s'affirme de chapitre en chapitre. Cette force, elle l'a toujours eu en elle, elle ne demandait qu'à l'exprimer. Comme l'a suggéré son grand oncle au début du roman, Ophélie est le pilier de sa famille, une grande animiste dotée de pouvoirs peu communs. J'ai adoré la suivre dans cet univers fait de glace, d'illusions, de complots et de bijoux étincelants. Tant de mystères se trament à la Citacielle. Tant de secrets à percer. Je ne sais pas ce qui me retient d'aller chercher la suite - là, maintenant, tout de suite (peut-être les livres qui pleurent dans le bas de ma PAL, attendant d'être lus à leur tour, haha ?).

L'histoire est définitivement passionnante, les personnages - de par leurs qualités comme leurs imperfections - sont terriblement attachants, à tel point que je ne résisterai sans doute pas longtemps avec d'aller chercher le deuxième tome !

Afficher en entier
Argent

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2019/03/13/la-passe-miroir-1-les-fiances-de-lhiver-christelle-dabos/

En bref et pour résumer, les fiancés de l’hiver est un premier tome qui souffre des défauts d’un premier roman (et d’un premier tome notez) sans pour autant perdre son intérêt. L’univers imaginé par l’autrice est saisissant et son héroïne marquera longtemps ma mémoire. Je ne le recommande pas aux lecteurs les plus exigeants ou les plus aguerris en la matière mais je pense que c’est une saga qui peut facilement donner le goût de la (bonne) lecture aux adolescents. Je comprends pourquoi elle a un tel succès et je suis curieuse de lire le second tome pour voir si l’autrice s’améliore sur un plan formel. Une agréable lecture !

Afficher en entier
Pas apprécié

Je n'ai pas apprécié ce livre. Concrètement, je ne saurai même pas dire pourquoi. J'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, je l'ai trouvé trop longue à démarrer. On reste trop longtemps sans rien comprendre de l'univers dans lequel on nous plonge, sans aucune explication. Moi je n'ai pas été convaincue, mais je comprends très bien pourquoi il plaît à autant de personnes.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver

  • France : 2013-06-06 (Français)
  • France : 2016-05-11 - Poche (Français)

Activité récente

Aysen l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-22T02:51:52+01:00
Kasiam le place en liste or
2019-03-19T22:53:10+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 6833
Commentaires 1 046
Extraits 159
Evaluations 2430
Note globale 8.72 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode