Livres
567 558
Membres
622 151

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Consentement



Description ajoutée par TERVERCHANTAL 2019-11-22T16:49:10+01:00

Résumé

Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. A treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l'attention qu'il lui porte.

Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin "impérieux" de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l'aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu'elle vient d'avoir quatorze ans, V. s'offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables.

Derrière les apparences flatteuses de l'homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s'arracher à l'emprise qu'il exerce sur elle, tandis qu'il s'apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l'écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement. "Depuis tant d'années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu'au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence : prendre le chasseur à son propre piège, l'enfermer dans un livre", écrit-elle en préambule de ce récit libérateur.

Plus de trente ans après les faits, Vanessa Springora livre ce texte fulgurant, d'une sidérante lucidité, écrit dans une langue remarquable. Elle y dépeint un processus de manipulation psychique implacable et l'ambiguïté effrayante dans laquelle est placée la victime consentante, amoureuse.

Mais au-delà de son histoire individuelle, elle questionne aussi les dérives d'une époque, et la complaisance d'un milieu aveuglé par le talent et la célébrité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 280 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Cosma-Shiva 2020-01-20T14:17:13+01:00

Depuis tant d'années, je tourne en rond dans ma cage, mes rêves sont peuplés de meurtre et de vengeance. Jusqu'au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence : prendre le chasseur à son propre piège, l'enfermer dans un livre.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Alignez-moi tout de suite pour diffamation, parce que je n’ai aucune envie de mâcher mes mots. Ce livre m’a mise dans une colère noire.

J’ai choisi de vivre en dehors de l’actualité (exception faite des sorties littéraires), je me suis donc plongée dans cette histoire sans rien savoir du battage médiatique qui entoure la scandaleuse autobiographie de Vanessa Springora – je l’ai découvert par la suite sur les réseaux sociaux. Mais il n’en a pas toujours été ainsi, j’ai longtemps eu les deux yeux rivés sur les journaux, et derrière les initiales G. M., j’ai vite reconnu l’immonde Gabriel Matzneff. Immonde, oui. Ce type m’inspire un profond dégoût, et j’ai bien du mal à croire qu’il a pu s’afficher impunément dans des émissions culturelles (que vous connaissez), et s’y vanter d’avoir des relations sexuelles, moyennant finance et à l’étranger, avec de très jeunes garçons.

Le bonhomme a aussi un goût prononcé pour les jeunes filles. La « petite V. » va avoir 14 ans lorsqu’elle tombe dans les filets de Matzneff, qui en a déjà 50. Blessée par le couple parental qui se déchire à coup d’insultes jusqu’à l’inévitable séparation, Vanessa manque de repères et de modèle masculin. Une nouvelle vie commence pour V. et sa mère, et son père n’en fera pas partie. De cet abandon naissent un besoin d’être regardée, de plaire et un attrait précoce pour la sexualité. Paradoxalement, Vanessa est une solitaire qui se sent plus à l’aise au milieu des livres, ses fidèles compagnons, que des gens. Puis il y aura cette soirée, à laquelle sa mère insiste pour qu’elle l’accompagne. Impressionnée par Matzneff, Vanessa est flattée du regard qu’il pose sur elle. Un regard qu’un quinquagénaire n’est pas en droit de poser sur une ado. Elle répond à ses appels (du pied). Commence alors une relation malsaine, où l’écrivaillon exercera, des années durant, son emprise sur Vanessa, s’érigeant en initiateur et en mentor.

Replaçons les faits dans leur contexte (qui n’est en aucun cas une excuse !). Nous sommes dans le milieu artistique des années 1980, et la révolution de 1968 a libéré les mœurs. S’opposant aux entraves de la morale, tout ce beau monde prend plaisir à provoquer et à défier la bienséance. Où sont les limites ? La mère de Vanessa, ayant découvert sa relation avec Matzneff, ne lèvera pas le petit doigt. Est-ce que je la blâme ? Oui ! Vous laisseriez votre fille entre les mains d’un sal*** de ce genre, devenir officiellement sa maîtresse, abandonner les cours ? Je n’ai pas les idées assez larges, vous m’excuserez. Je ne serai sans doute pas la seule à être outrée par ce récit, et s’il a été écrit, c’est pour être lu.

Il faut du courage pour se livrer ainsi, et l’on ressent la nécessité de l’auteur, ayant pris un recul suffisant, de mettre des mots sur son histoire pour se réapproprier sa vie. Pour rendre la monnaie de sa pièce à ce vieux dégueulasse qui a osé publier ses correspondances intimes avec les adolescentes qu’il abusait. Ici, pas d’exercice de style. Les mots sont simples, c’est dépouillé, parfois cru, rien n’est là pour faire joli. On énonce, point.

La petite Vanessa me laisse le triste sentiment d’une enfant à qui on a volé son innocence, son discernement, son libre arbitre. Une gamine livrée à elle-même qui est allée chercher l’attention et l’amour dont elle avait besoin au mauvais endroit. Le Consentement est aussi le portrait d’un détraqué manipulateur, qui n’est, hélas, pas un cas isolé, et devrait être lapidé sur la place publique.

Afficher en entier
Diamant

Ce livre met véritablement en colère. En colère contre les parents de la petite V. qui n'ont pas su la protéger convenablement, en colère contre la brigade des mineurs dont le travail s'est révélé très superficiel, en colère également contre tous les pseudo intellectuels validant totalement ce comportement, mais bien évidemment en colère surtout contre G. qui se révèle être un manipulateur monstrueux et pervers. Je suis heureuse que cet ouvrage rencontre autant de succès, car la parole de V. est salutaire pour elle-même mais également pour toutes les femmes qui se reconnaîtraient dans son parcours. Cette démarche d'enfermer le chasseur dans un livre n'est que le juste retour des choses après qu'elle ait subi pendant des années un harcèlement incessant en devenant elle-même personnage de fiction. Obtenir sa propre version des faits permet de lire l'histoire totalement à rebours et de comprendre les mécanismes de l'emprise. C'est effectivement une problématique extrêmement complexe que celle de l'adolescente qui s'engage dans une relation avec un adulte plus âgé que son propre père, même si cela semble être de son plein gré. J'ai apprécié la lente description, presque scientifique d'une certaine façon, de comment la petite V. se retrouve assez vulnérable pour tomber entre les mains de ce prédateur. Comment un manque affectif a rendu ses défenses si fragiles, comment le contexte de l'époque n'a pas pu empêcher ce pédophile d'entrer dans sa vie, comment elle s'est accrochée à lui, flattée de l'intérêt qu'il lui portait mais aussi brisée par lui et ses manipulations pour la garder sous son joug, comment elle a lentement compris qu'il était toxique et comment le harcèlement a continué à peser sur sa vie ... J'espère très sincèrement que ce livre sera un exutoire qui lui permettra de tourner définitivement la page sur cette affaire mais qu'il sera aussi le point de départ d'une réflexion sur notre société et sur des dérives qu'il faut juguler urgemment.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Valeriegeorge 2021-09-16T07:53:18+02:00
Or

Vanessa springora tombe sous le charme de cet homme mâture qui lui donne l'impression d'exister. Quoi de plus important que 'être aimé enfin (puisque abandonnée par son père) par un homme beaucoup plus âgé qu' elle, homme écrivain reconnu qui lui donne un sentiment de légitimité quand à cette relation incestueuse. Cet homme lui offre une vie enrichissante, la présente sans aucun remord au monde, au média. Même sa mère accepte cet amour tant le personnage est intrusif.

C'est en lisant les ouvrages interdits par cet homme, écrits par lui, qu'elle va comprendre que finalement elle est la unième conquête, que les très jeunes garçons font eux aussi partis de ces conquêtes, qu'il ne s'arrêtera pas à elle, d'autant qu'elle l'a vu aux bras d'une autre jeune fille.

Le charme est rompu, pourquoi cet homme est il attiré par toutes ces personnes....

Le doute s'installe, sa relation est elle normale, l'illégalité est enfin à sa portée intellectuelle cet homme qui puise son inspiration littéraire dans ces conquêtes, enfin il montre qui il est vraiment, ces enfants sont ces muses. Enfin elle parle d'anormalité pour cette relation qui lui donnait de l'importance.

On peux se poser la question, pourquoi ne se donne pas à lui comme une femme, les relations sexuels ne sont pas ceux d'un couple, son corps refuse de partager sa partie la plus féminine. Ne serait-ce pas un signe de soumission intellectuelle, là où l'on parle de perversion narcissique et sexuels.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par keisha50 2021-08-04T17:36:03+02:00
Bronze

Un livre et un témoignage poignant, marquant et révoltant. On passe par tellement d'émotions lors de la lecture.....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PrettyRiver 2021-07-21T00:59:00+02:00
Lu aussi

Ce livre est moins un témoignage qu'un aperçu privilégié dans la reconquête d'une écrivaine que la littérature et son univers mondain ont failli à de multiples reprises. J'ai lu ce livre après avoir suivi de loin le battement médiatique autour de sa parution. Je ne savais rien de l'écrivain qui y est désigné plus ou moins entre les lignes, mais j'avais déjà entendu parler d'une époque où les intellectuels pouvaient en toute impunité se vanter d'être des criminels sur des plateaux, et j'avais déjà vu des images effarantes de ces moments télévisés. Ce livre m'a évidemment marquée en ce qu'il décrit des abus horrifiants et inadmissibles, mais surtout parce que ces abus étaient de notoriété publique à l'époque où ils se sont déroulés, et que red flag après red flag, la petite V n'a pas été protégée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kmydaukho 2021-06-25T11:56:09+02:00
Argent

Un témoignage qu’il faut lire mais qui vous mettra en colère.

Cette histoire a été médiatisée et lorsque j’en avais entendu parler, j’avais déjà été scandalisée. Mais là, avec les mots de Vanessa, avec sa plume juste, discrète et honnête, ça m’a encore plus révolté.

D’autant quand on apprend l’existence de certaines pétitions datant de plusieurs années, qui paraissent inimaginables, inconcevables à notre époque. Ça m’a donné envie de vomir, mais m’a également encouragé à me renseigner un peu plus sur le sujet. Croyez moi, c’est aberrant.

L’harcèlement, la perversion qu’elle a subit durant toutes ces années de la part de G, un célèbre écrivain, c’est immonde. Mais cet homme ne s’est pas arrêté à elle. Il collectionne les aventures avec les adolescents et pratique même le tourisme sexuel.

Quel courage Vanessa a eu de libérer la parole, de publier ce roman, 30 ans après les faits.

Après la lecture de ce roman j’ai fais quelques recherches. Gabriel M., a écrit une réponse à Vanessa, une auto défense, mais s’est vu refusé de partout la publication de ce roman. Il l’a donc auto publié et son livre s’intitule « Vanessavirus » . Cet « homme » qui fait l’apologie de la pédophilie ne s’arrêtera donc jamais. Il m’écœure.

Le consentement est un roman nécessaire, qui faut lire. Mais vous en ressortirez révolté, écœuré, énervé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Janebiz66 2021-05-02T20:08:25+02:00
Or

Il faut d'abord parler de la plume de Vanessa Springora. Elle a une écriture, un style tellement puissant sans sophistication pour autant, qui nous accroche et nous tient du début à la fin. Je ne me suis pas ennuyée malgré le côté témoignage qui souvent finit par me lasser. Il faut lire ce livre ! On en apprend tellement, on prend aussi conscience, on s'insurge face à l'inaction, la tolérance ou plutôt la complicité générale à une certaine époque. L'auteure remet les pendules à l'heure et nous délivre tant de vérité : le consentement est une notion si tangente que l'abus de pouvoir ou sexuel traverse de part en part. Aujourd'hui, ce sujet étant d'actualité, il faut lire des témoignages comme celui là pour ne jamais accepter de tels agissements et lutter pour la protection des mineurs qui sont par nature en situation de vulnérabilité face à des situations qui les dépassent et des adultes malveillants censés les protéger.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edith972 2021-04-20T18:41:14+02:00
Or

Un beau témoignage très honnête qui a pour toile de fond l'innocence d'une préadolescent qui croit à l'amour pur d'un adulte qui est en fait qu'un pédophile. Elle interroge la protection des adultes de son entourage qui ont vu cette idylle naitre et qui n'ont rien fait.

Très touchant de sincérité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2021-04-19T14:08:37+02:00
Or

Vanessa Springora a treize ans quand elle rencontre celui qui va lui voler son innocence. Lui, c'est Gabriel Matzneff, auteur quinquagénaire, charismatique et sulfureux. C'est en racontant son histoire que la femme qui est devenue Vanessa a décidé d'enfermer "le monstre" à l'intérieur de son récit...

L'auteure nous retrace l'histoire d'une emprise décortiquée et finement analysée. Elle dénonce le prédateur qui a su déceler la fragilité en elle, et s'en délecter.

Elle fustige son entourage, la société qui a laissé faire, fermer les yeux devant l'inacceptable. Elle n'élude pas l'ambiguïté de ses sentiments, dont elle se sent responsable. Sans haine, sans véhémence outrancière, elle relate les faits qui parlent d'eux-mêmes. L'aura vampirique à laquelle elle s'est d'abord soustraite, puis le processus lent de désenvoûtement.

L'écriture est juste, discrète, lettrée. Elle dit les blessures, les difficultés à se construire, se réparer. Les maux sont encrés autant qu'ancrés pour une catharsis ultime. Si on est heurté par les actes pédophiles, cela va bien au-delà avec le travail de perversion, d'instrumentalisation et de harcèlement.

On ne peut que souligner le courage qu'il a fallu mettre en œuvre pour libérer la parole et de surcroît la publier. Le consentement est remis en question, qu'est-il sans conscience ni discernement ?

Ce roman crucial nous abîme, nous intime à être vigilant et à ne plus entretenir une confusion béate entre Art et jouissive permission...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julieta 2021-04-12T15:08:04+02:00
Argent

C'est un livre vraiment bien ficelé, intelligemment présenté, avec une justesse incroyable. On ne nous partage pas seulement les détails sordides de ce qui est arrivé à une gamine de 13 ans, proie d'un prédateur, mais on nous offre une perspective très intéressante, qui pousse à la réflexion. Les faits sont certes relatés tels qu'ils sont, mais toujours avec une volonté de déconstruire et de faire réfléchir. Il n'y a pas ce voyeurisme qui peut souvent être de la partie avec cette thématique.

Malgré la rage que l'on peut ressentir et le dégoût envers la personne détestable de G., je pense que c'est un livre important à lire (et à faire lire autour de soi). Et on en parle de la plume de Vanessa Springora? Elle a réussi le défi de rendre agréable à lire un contenu aussi exécrable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Antiigone 2021-03-12T07:35:28+01:00
Argent

Une claque magistrale ! Un témoignage poignant et sidérant qui montre une réalité, un vécu avec une analyse pertinente. Il était temps que cela se sache ! Se lit très vite et est très prenant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Priscilla-54 2021-03-07T14:10:21+01:00
Diamant

Une véritable claque pour un livre qui fait écho avec mon expérience personnelle. Douloureux mais nécessaire! à lire pour ouvrir les yeux sur le comportements de ces odieux personnages.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Consentement

  • France : 2020-01-02 (Français)
  • France : 2021-01-06 - Poche (Français)

Activité récente

Mac76 le place en liste or
2021-09-12T13:30:03+02:00
ADuf le place en liste or
2021-08-05T10:39:59+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 280
Commentaires 63
extraits 24
Evaluations 128
Note globale 8.29 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode