Livres
364 703
Comms
1 257 053
Membres
240 367

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Battle royale

118 notes | 81 commentaires | 32 extraits
Description ajoutée par anonyme 2010-05-08T12:40:32+02:00

Résumé

Avez-vous déjà tué votre meilleur ami ?

La Grande République d'Asie, organisée selon un régime totalitaire fascisant, a mis en application le « Programme 68 ». Celui-ci consiste à tirer au sort chaque année une classe de collégiens. Placés sur une île coupée du monde, ils doivent se battre et s'entretuer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un seul survivant. Une course contre la mort s'engage pour les 42 élèves de 3ème B du collège municipal de Shiroiwa. Dans ce contexte où l'on ne peut avoir confiance en personne, la seule solution reste la mort... ou le meurtre. Face à ce Programme, chaque élève devra faire face à ses amis d'hier, et accepter sa nature profonde.

A partir de 15 ans.

Afficher en entier

Classement en biblio - 444 lecteurs

Or
118 lecteurs
PAL
138 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Thanata 2012-01-06T19:31:38+01:00

"Le jeu de chaises musicales le plus atroce qu'on avait jamais inventé..."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Beaucoup plus soft que le manga mais toutefois plus hard que les films, c'est tout simplement un des meilleurs livres que j'aie jamais lus ! "Seriez vous capable de tuer votre meilleur ami ?" En refermant le livre, on se demande vraiment comment on aurait réagi à la place de ces ados. Aurions-nous refusé de jouer le jeu en cherchant à fuir ? ou en choisissant le suicide ? Ou au contraire, aurions-nous eu le cran d'abattre un à un tous nos camarades, ceux que nous avions côtoyé pendant parfois plus d'un an ? Serions-nous devenus fous ?

Je crois qu'il est tout simplement impossible de savoir quelle aurait été notre réaction, mais ce qui est certain, c'est que Takami Koushun a envisagé toutes les possibilités - ou presque - et les a exploitées jusqu'au bout.

Pour ceux qui trouveraient que les personnages réagissent de façon un peu trop stoïque, ou ne sont pas assez traumatisés, je les défie d'écrire un livre qui ait autant de succès et autant d'attraits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edenz
Diamant

Je te trouve un peu dur quand même Battle Royale est un roman qui je crois à été écrit pour captiver le lecteur si l'auteur c'était attardé sur les sentiment des 42 élèves, si tous avaient été décris traumatisé et que chaque page racontaient la peur qu'il ressentaient à chaque secondes le roman aurai certes été plus réaliste mais bien moins attrayant il aurai d'ailleurs perdu tout son intêret!

Je crois qu'il faut lire ce livre en s'imissant dans "l'arène" et en vivant le suspense et l'angoisse que nos héros se fasse piéger et tuer par un de leurs camarades à chaque instant.

Ce n'est effectivement pas un roman que l'on li pour son écriture poétique et douce mais en même temps ça ferai quand même bizarre que l'auteur décrive un jeu barbare d'une autre manière que celle qu'il a employé dans B.R.

Ce n'est que mon avis et personnellement je n'ai pas été capable de me décrocher de Battle Royale tellement l'angoisse des héros m'emplissait.

Moi, je le conseil à tout les amateur d'histoire sanglante et de suspense.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par Kane-san 2017-02-25T16:41:21+01:00
Argent

Je place ce livre en catégorie "argent" parce-que j'ai eu beaucoup de mal à passer ce moment de flottement entre deux parties pleines d'action (soit le début et la fin du livre) même si elle a permis de développer autre chose que du simple gore-porn - ce qui est louable. L'auteur s'est peut-être rendu compte qu'il tuait les personnages trop vite ? *blague*

Il reste cependant très divertissant et, bien entendu, cultissime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShirleySherould 2016-10-25T12:15:58+02:00
Diamant

Dire que je croyais que le scénario de "The Hunger Games" était à la fois révolutionnaire et aboutit par le concept des jeux forcés. Ce jusqu'à avoir ouvert le livre de Mr. Takami, bien plus violent et complexe !

L'auteur a eu l'audace de nous mettre un point de vue de tous les participants du jeu (qui n'en compte pas moins de 40) en faisant attention à ce qu'ils aient tous un rôle plus ou moins pertinent dans le déroulement du "Programme". Tout cela sans nous faire tourner la tête et nous sentir perdu.

De plus, moi qui suis férue de retournement de situation et de scénario imprévisible, il faut avouer que j'ai été gâté !

J'ai beaucoup apprécié le fait qu'il n'y avait pas qu'UN seul personnage omnipotent qui résout tous les problèmes d'un coup. Au contraire, c'est par synergie que les élèves trouvent des solutions.

Il faudrait que je remercie ma meilleure amie de m'avoir fait découvrir cette oeuvre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aria02 2016-10-02T12:18:03+02:00
Argent

Ce roman aspire le lecteur dans une intrigue pleine de suspens, de scènes d'horreur et d'émotions. Exaltant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Spika 2016-08-31T10:21:58+02:00
Or

Une lecture pour laquelle j'ai été assez mitigée jusqu'à la fin. En effet, bien que plaisant à lire, je trouvais certains points assez lourds et invraisemblables, notamment le fait que presque tous les élèves soient les meilleurs dans une discipline sportive (allant du basket au sprint en passant par des arts martiaux), ce qui est bien arrangeant pour certains passages, que des amourettes fleurissent en permanence (surtout dirigées vers une même personne que je ne citerai pas mais c'est tellement flagrant que ça en devient n'importe quoi), ou des références à des musiques rock dites "subversives" à tout bout de champ à un moment.

J'allais donc refermer ce livre en me disant: "Bon, c'est pas si mal, bonne critique d'un état totalitaire en fond avec des rêves de révolutions et un peu d'humour noir, mais sans plus". Et puis là, j'ai lu les derniers chapitres. Et il y a tellement de twists et de rebondissements géniaux que l'histoire est grandement remontée dans mon estime, d'argent, je le classe en or rien que pour ça, avec une chute qui vaut son clin d’œil.

Si Shûya reste le personnage central, il est au début assez naïf et désespérant de gentillesse, mais il va très vite mûrir au milieu de toute cette barbarie. J'ai cependant préféré des personnages comme Shinji ou Kawada, bien plus complexes que lui et se battant jusqu'à la fin pour réussir à s'échapper de cet enfer.

Bref, une excellente découverte, je déplorerai juste un aspect du livre, à savoir un schéma un peu répétitif: quand on commence un chapitre avec un nouveau personnage, souvent, l'auteur nous raconte son histoire, sa façon de penser et sa vision des choses actuelle, on le prend donc en pitié pour mieux le voir se faire massacrer juste derrière avant la fin du chapitre. Si ça marche plutôt bien au début, l'illusion ne dure pas longtemps, bien qu'on ai toujours l'envie malsaine de savoir comment les uns et les autres vont finir...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Calypso2000 2016-07-11T10:10:18+02:00
Lu aussi

Après avoir vu le film il y a très longtemps, j'étais curieuse de lire le livre. J'ai bien aimé, mais en même temps j'ai détesté. Je suis très optimiste et je n'arrive pas croire que l'on puisse réagir ainsi, dans une situation pareille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Symphony 2016-07-10T18:38:21+02:00
Or

Ce roman nous place dans un pays asiatique et développé, soumis à une dictature répressive qui désigne au hasard chaque année une classe de troisième pour s'entretuer dans un endroit isolé, le tout dans le but de réunir des statistiques sur la violence dans le pays (officiellement).

Si la narration se concentre globalement plus sur 4 personnages, chaque élève de la classe est exploité et on découvre une multitude d'histoires de vie qui nous implique émotionnellement dans toutes les morts. La tension est maîtrisée et reste intacte jusqu'à la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ryzel 2016-07-09T18:38:48+02:00
Diamant

Un roman ( mais aussi manga et film) culte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FstD 2016-04-28T20:42:56+02:00
Diamant

Hunger Games ou Battle Royale ?

"Battle Royale" est pour moi

Un titre accrocheur

Une couverture déconcertante et réussie (le livre de poche)

Et une histoire palpitante

Bref, un livre sensationnel !

Vous avez savez probablement que ce livre et "Hunger Games" sont souvent associés. L'arène de "Hunger Games" est l'équivalent de l'île de "Battle Royale" et le principe des jeux est le même.

Courte comparaison:

BR est bien plus réaliste, nous n'avons pas l'impression d'être dans le futur. Le "monde", les armes, les véhicules sont tels que nous les connaissons, seul change la mentalité des dirigeants.

Dans HG j'avais été déçue par le peu de temps passé dans l'arène, ici nous sommes servis tout le déroulement du livre se passe sur l'île.

Dans BR, les élèves se connaissent bien, cela rend la compétition d'autant plus palpitante:

Comment définir les "présumés dangereux" de la classe?

A qui faire confiance ?

Les personnages découvrent la vraie nature de leurs compagnons de classe, qui se révèle étonnante ou au contraire, prévisible.

A l'issue de cette lecture, je peux dire que je préfère, de près et de loin BR à HG !

J'ai tout simplement ADORE

Il entre donc dans mon top 5 !

... HG n'en est pas très loin tout bien réfléchi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GumBook 2016-04-09T20:27:27+02:00
Or

Une petite pépite que j'ai pris énormément de plaisir à lire.

Tout d'abord, la couverture magnifique. Elle définit parfaitement ce qu'est Battle Royale : vrai, cru et sans pitié, entre vie et mort.

J'ai beaucoup apprécié de suivre tous les personnages (soit 43 au total, avec Sakamochi), et de tous les voir mourir. J'avais peur de me sentir perdue, mais au final, chaque élève est unique et changer de point de vue de la sorte s'est révélé très plaisant. En effet, malgré quelques répétitions, chaque personnage apporte quelque chose au récit, interprète les évènements à sa manière. On explore ainsi un camaïeu de réactions face au doute (cet élève est-il un meurtrier? a-t-il adopté un comportement pacifiste?), au danger, à la violence, à la mort ; tous les comportements y sont représentés : le sadisme, l'optimisme, le défaitisme, la survie pure, etc… Et on voit, pour presque tous les élèves, de quelle façon ils vont basculer du simple adolescent au meurtrier, à la bête sauvage qui tente de survivre.

En outre, à travers cette déchéance, on découvre le passé des élèves, peu à peu, et les relations qu'ils entretiennent avec leurs camarades (même si je dois avouer qu'au bout de la 5e fille raide dingue de Nanahara, j'ai fini par trouver ça grotesque).

Le fait d'avoir inclus une carte, des zones interdites et des colliers amènent du piment à l'histoire et de l'originalité.

Le seul point faible, vraiment agaçant, c'est le style : ignoble, horrible, à vous rendre aveugle. Je ne sais pas si c'est l'auteur ou le traducteur, mais entre répétitions et maladresses, j'avais presque envie de tout re-écrire.

Bref, superbe dystopie à lire (pardonnez-en le style).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2016-01-29T21:32:29+01:00
Or

Cette lecture est une véritable tuerie ! (mauvais jeu de mots, je sais)

Le fait est que j’ai passé un super moment de lecture. Suspense et émotions sont au rendez-vous, alliés avec un style d’écriture simple, mais original : que demander de plus ?

Il y a quelques points négatifs, mais dans l’ensemble, ce livre a tout ce qu’il faut pour être excellent.

D’abord l’histoire : 42 élèves sur une île pour s’entretuer. Forcément, le lecteur va frissonner, se demander à qui faire confiance, qui se cache derrière ces buissons, en même temps que les personnages.

On a une narration quasi-omnisciente, ce qui est très appréciable : on ne loupe aucune facette, on connaît les intentions des victimes et des meurtriers. Le souci, c’est que l’auteur prend un malin plaisir à nous faire aimer les personnages juste avant leur mort, oups ! Il y a donc pas mal d’émotions. Mais cela nous amène à un petit point négatif. Si l’auteur a mis un point d’honneur pour nous montrer un large éventail de psychologies différentes, avec des réactions diverses et variées, il y a un élément largement central : l’amour. Sérieusement, dans une classe d’élèves de 15 ans, autant d’élèves amoureux (avec un grand A), ça fait beaucoup, surtout quand la moitié des amoureuses le sont du même garçon

Spoiler(cliquez pour révéler)
(qui se trouve en plus être notre héros).

Le roman atteint donc les deux extrêmes : un certain trash (tueries en séries variées, notamment une personne qui se fait gentiment énucléer) et une petite sensiblerie (du genre : « "Je t’aime." Ce furent ses derniers mots. »). Ca ne m’a pas spécialement dérangée sur le coup, mais cela enlève un certain réalisme, alors que c’est justement ce réalisme le point fort du roman (par rapport à Hunger Games, en tout cas).

D’ailleurs, un autre élément négatif, c’est la présence, comme par hasard, d’un type qui ne ressent plus aucune émotion, qui devient un tueur sans pitié. C’est nul, parce que ça casse l’esprit « imprévisible » de chaque joueur et ça enlève du réalisme.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Une classe au hasard, alors qu’il y a un ancien vainqueur et un garçon-machine, franchement ?

En tout cas, j’ai été accrochée tout au long de ma lecture, j’ai tremblé pour Shuiya et Noriko (et pour les autres que j’aimais bien : Takeko, Shinji, Kaweda…).

Et j’ai beaucoup aimé le ton pince-sans-rire de l’auteur, sa manière cynique de se moquer de certains personnages… Cela ajoute une légèreté bienvenue au livre.

Un sacré pavé, que je recommande aux lecteurs ayant le cœur bien accroché !

Afficher en entier

Date de sortie

  • France : 2008-03-05 - Poche (Français)

Activité récente

Kagoinu l'ajoute dans sa biblio or
2017-03-15T00:29:01+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 444
Commentaires 81
Extraits 32
Evaluations 118
Note globale 8.28 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode