Livres
472 476
Membres
445 061

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Chroniques De Balthazar - Livre Un - Peste Soit Des Lutins



Résumé

En Général, les chasseurs de primes évitent de s'empêtrer dans les affaires de la Peste Lutine, l’organisation criminelle la plus dangereuse du Vieux Continent. Pourtant, lorsque Léopold, le plus jeune des Beaumort, la famille lutine à la tête de la Peste, se met en difficulté en égarant un témoin gênant, Louis Balthazar, lui qui vient de perdre son mentor et qui cherche à se faire un nom, ne résiste pas à l’appel de la justice et à la prime rondelette qu’elle promet. C’est donc à bord de l’Elisabeth Summer, son navire aérien, qu’il part en chasse, accompagné de ses compères, Bubel et Pic, deux bien étranges créatures.

Mais en cet univers fantastique et impitoyable où la science se mêle à la magie, où, dans les cieux, les steamers remplacent les dragons, où les armes à feu s’utilisent plus volontiers que les épées, et où les trolls s’habillent en costume trois pièces, rien n’est simple et les chasseurs peuvent très vite devenir les proies…

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Extrait

Elle entrevit des piétons la montrer du doigt, admiratifs. Sans doute parlaient-ils d’elle comme d’un vulgaire véhicule, le dernier modèle de chez Arachno-Speed, la ferme dont elle était issue. Quelle honte ! Elle avait l’habitude de les entendre lorsqu’elle se « garait » sur une place de parking. « Ouah, tu as vu l’araignée, papa… Oh, quelle belle couleur, discrète et sobre… Et ces sièges en chêne, revêtus de cuir rouge… Une sportive, celle-là… »

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Si Les chroniques de Balthazar se classent dans le genre fantasy, je me dois d’en souligner l’originalité. Que ce soit dans l’univers, le héros et sa clique ou même la quête, ce fabuleux récit sort des sentiers battus. Je salue la redoutable imagination de Guillaume Leduc ! Les retournements de situation, rondement menés, m’ont aussitôt immergée dans l’histoire. Les personnages - tous, sans exception - sont excellemment bien construits. Leur psychologie tortueuse a été un régal à découvrir, à l’image de ce monde dans lequel les lois de la physique n’ont parfois pas de prise. Ce macrocosme s’avère pourtant maitrisé par l’auteur (ou peut-être est-ce l’inverse… !), il n’est cela dit ni trop alambiqué ou compliqué.

Certains messages sous-jacents m’ont touchée. Je pense que Les chroniques de Balthazar sont, parfois, un parallèle saisissant de notre société destructrice d’environnement et avide d’asservissement. Idem pour la politique gangrenée par la Peste Lutine (à remplacer par « lobbies » dans notre cas ! C’est un avis très personnel, je vous l’accorde !) Vous vous en doutez certainement, le roman prône une vie respectueuse où la justice serait… juste.

De belles illustrations agrémentent le début de chaque chapitre. Sorte de petit bonus qui se savoure comme un amuse-bouche !

La plume de Guillaume Leduc vaut sans conteste d’être connue. Le vocabulaire varié, les tournures de phrases et autres figures de style viennent enrichirent une écriture déjà remarquable. Un léger humour, bien noir comme je l’aime, saupoudre le tout (cf extrait). Dommage pour les « Ç » manquants, seule bévue dans la mise en page. Ceci dit, il y en a très peu, ça n’a pas entravé ma lecture. L’auteur remédiera probablement rapidement à ce minuscule problème !

Un roman à lire ! De mon côté, j’attends le second tome avec impatience.

Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/fantasy/les-chroniques-de-balthazar/livre-un-peste-soit-des-lutins.html#kvUAZzLYJmsItc6d.99

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Merci à Guillaume Leduc pour ce merveilleux livre : un univers sombre, fascinant, des personnages que nous découvrons et aimons ainsi qu'une formidable aventure. Merci aussi à l'auteur pour ses graphismes ressemblant pour certains à de magnifiques attrapes-rêves alors que d'autres ont un petit côté art déco qui n'est pas pour me déplaire. Quant au livre le classer est assez difficile car c'est un mélange harmonieux de genre même si au début, je l'aurais volontiers classé horreur, épouvante à cause d'un certain insecte venimeux voir mortel.

Un univers où j'aimerai pouvoir me promener sur un ilekaï ou visiter l'ésoposé, de belles descriptions permettent d'entrer dans cet univers que l'on découvre par petites touches. Une histoire de lutins impitoyables qui malgré leur petite taille asservissent et font vivre dans la peur tout un continent, seulement voilà un chasseur de prime et ses deux acolytes a décidé de n'en faire qu'à sa tête et d'apporter son aide à la justice.

Les personnages sont des hommes, d'autres créatures et des insectes, tous ont des blessures, des souffrances, certains ont subis l'esclavage à cause de la peste lutine. Autant les méchants sont irrémédiablement méchants, autant les victimes essaient de s'en sortir, de s'entraider tout en devenant très méchants quand on touche à leurs amis.

Mais ce n'est pas que ça et la force de l'auteur est de faire passer beaucoup de messages à travers ses personnages et les situations de façon originale, le syndrome de Stockolm avec Follet, où les ados fugueurs avec Abélia, des réflexions sur le pouvoir avec Madame le Maire.

Par contre, Guillaume Leduc à du être un insecte dans une autre vie car il a réussi à me faire éprouver de l'empathie pour Pic qu'il me semblait entendre chanter par moments ou lors du très beau chapitre consacrée à Mélissande devenue esclave pour satisfaire les besoins des hommes, un très beau passage, très émouvant qui la rend tellement humaine même quand elle retrouve sa nature de prédateur, je n'ai pas pu la détester.

Les Chroniques de Balthazar Livre Un PESTE SOIT DES LUTINS est un livre presque trop court, tant je m'y trouvais bien. On pénètre dans cet univers attachant, on s'intéresse aux personnages, on suit leurs aventures et quand on est à fond dans cet univers les événements s'accumulent à une telle vitesse qu'on n'a plus envie de lâcher le livre jusqu'à la dernière page tant on est emporté par cette histoire.

Lisez-le, je ne vous ai dévoilé qu'une petite partie et l'auteur possède une jolie plume. Entrez dans cet univers, bon moment garanti.

Afficher en entier
Diamant

Peste Soit des Lutins est un bon premier tome et laisse présager d’une série aussi intense que drôle.

Entre rétro et moderne, l’univers très travaillé et peuplé de personnages hauts en couleurs (au propre comme au figuré) vous garantit un dépaysement total. Son style ciselé et son humour bien choisi achèvent de le rendre autant addictif qu’incontournable. On est loin des classiques très sérieux du genre et c’est ce qui fait son charme et sa fraîcheur.

En bref, une série qui démarre sur les chapeaux de roues et un auteur à découvrir de toute urgence que je suivrai avec plaisir.

Chronique complète :

https://biblideleona.wordpress.com/2019/04/14/fantasy-chroniques-de-balthazar-t1-guillaume-leduc/

Afficher en entier
Argent

J'ai passé un bon moment de lecture avec cette histoire, son univers bien particulier qui parait presque impossible à définir, et ses personnages attachants mais parfois déroutant. L'histoire est captivante, pleine de rebondissements, avec une fin assez étonnante à laquelle je ne m'attendais pas. A chaque début de chapitre, on en découvre plus sur l'univers et les personnages, et en plus, on a de belles illustrations qui agrémente l'histoire. 

Afficher en entier
Or

Si Les chroniques de Balthazar se classent dans le genre fantasy, je me dois d’en souligner l’originalité. Que ce soit dans l’univers, le héros et sa clique ou même la quête, ce fabuleux récit sort des sentiers battus. Je salue la redoutable imagination de Guillaume Leduc ! Les retournements de situation, rondement menés, m’ont aussitôt immergée dans l’histoire. Les personnages - tous, sans exception - sont excellemment bien construits. Leur psychologie tortueuse a été un régal à découvrir, à l’image de ce monde dans lequel les lois de la physique n’ont parfois pas de prise. Ce macrocosme s’avère pourtant maitrisé par l’auteur (ou peut-être est-ce l’inverse… !), il n’est cela dit ni trop alambiqué ou compliqué.

Certains messages sous-jacents m’ont touchée. Je pense que Les chroniques de Balthazar sont, parfois, un parallèle saisissant de notre société destructrice d’environnement et avide d’asservissement. Idem pour la politique gangrenée par la Peste Lutine (à remplacer par « lobbies » dans notre cas ! C’est un avis très personnel, je vous l’accorde !) Vous vous en doutez certainement, le roman prône une vie respectueuse où la justice serait… juste.

De belles illustrations agrémentent le début de chaque chapitre. Sorte de petit bonus qui se savoure comme un amuse-bouche !

La plume de Guillaume Leduc vaut sans conteste d’être connue. Le vocabulaire varié, les tournures de phrases et autres figures de style viennent enrichirent une écriture déjà remarquable. Un léger humour, bien noir comme je l’aime, saupoudre le tout (cf extrait). Dommage pour les « Ç » manquants, seule bévue dans la mise en page. Ceci dit, il y en a très peu, ça n’a pas entravé ma lecture. L’auteur remédiera probablement rapidement à ce minuscule problème !

Un roman à lire ! De mon côté, j’attends le second tome avec impatience.

Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/fantasy/les-chroniques-de-balthazar/livre-un-peste-soit-des-lutins.html#kvUAZzLYJmsItc6d.99

Afficher en entier
Or

Le moins que l'on puisse dire de "Peste soit des lutins", c'est que c'est de la fantasy comme je n'en ai jamais lue ! Dans quel sous-genre classer ce livre ? Nulle part ! Guillaume Leduc nous offre une espèce d'aventure de light / western / techno-magic fantasy dans un monde très bien développé. Vraiment original !

Louis Balthazar est un chasseur de primes. Le genre flamboyant, qui ne doute de rien. Son équipe : Bubel, un meub'l (batracien bipède) pilote / mécanicien et Pic, un escarion (un grand mille-pattes) qui passe son temps à chanter. A eux trois, ils décident de ramener la prostituée qui a assisté au massacre du mari de l'incorruptible Arégonde Avlo, maire de Bray. Ce témoignage pourrait enfin porter le premier coup à la puissante mafia locale, sous l'emprise de Léopold Beaumort, un lutin de la pire espèce, drogué, psychopathe et pervers !

Dans un style "boum badaboum, c'est moi que v'là", Lou parvient à capturer son objectif au nez et à la barbe des truands de la Peste Lutine. Seulement voilà, ce n'est pas pour rien qu'aucun autre chasseur de primes n'a voulu de ce contrat : on n'échappe pas à la mafia locale.

Nous voici embarqués dans une aventure déjantée, pleine de surprises, de coups de feu et d'explosions, avec des personnages hauts en couleurs dignes d'une grande distribution hollywoodienne.

Le tout servi par un style qui, malgré quelques longueurs, reste toujours truculent, plein d'humour, et parfaitement adapté au propos.

Une belle réussite. Je me jetterai sur la suite dès sa parution !

Afficher en entier

Date de sortie

Les Chroniques De Balthazar - Livre Un - Peste Soit Des Lutins

  • France : 2017-09-22 - Poche (Français)

Activité récente

mcd30 le place en liste or
2019-09-14T17:35:10+02:00
ajc2ht le place en liste or
2018-12-31T07:19:45+01:00

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 5
Extraits 4
Evaluations 4
Note globale 8.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode