Livres
567 800
Membres
622 613

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Rebecca



Description ajoutée par HatsuHime 2013-07-08T13:33:18+02:00

Résumé

Une longue allée serpente entre des arbres centenaires, la brume s'accroche aux branches et, tout au bout, niché entre la mer et les bois sombres, un château splendide :

Manderley, le triomphe de Rébecca, la première Mme de Winter, belle, troublante, admirée de tous.

Un an après sa mort, le charme noir de Rébecca tient encore en son pouvoir le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse de Maxim de Winter, jeune et timide, pourra-t-elle échapper à cette ombre inquiétante, à son souvenir obsédant qui menacent jour après,jour de plonger Manderley dans les ténèbres ?

Le chef-doeuvre de Daphné du Maurier, immortalisé au cinéma par Alfred Hitchcock, a fasciné depuis sa parution plus de trente millions de lecteurs à travers le monde. Comme Les Hauts de Hurlevent ou Jane Evre, Rebecca est devenu un des plus grands mythes de la littérature mondiale.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 197 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-01-01T19:33:05+01:00

Il ne m'appartenait pas du tout, il appartenait à Rebecca. Elle était toujours dans la maison, comme Mrs Danvers l'avait dit, elle était dans cette chambre de l'aile ouest, elle était dans la bibliothèque, dans le petit salon, dans la galerie au dessus du hall. Même dans le petit vestiaire où pendait son imperméable. Et dans le jardin, et dans les bois, et dans la maisonnette en pierre sur la plage. Ses pas résonnaient dans le corridor, son parfum traînait dans l'escalier. Les domestiques continuaient à suivre ses ordres, les plats que nous mangions étaient les plats qu'elle aimait. Ses fleurs préférées remplissaient les chambres. Rebecca était toujours Mme de Winter. Je n'avais rien à faire ici.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Si j'ai adoré ce roman, c'est d'abord pour la qualité exceptionnelle de l'écriture. Je n'avais jamais lu de livres de Daphné du Maurier, mais en tout cas, j'adhère totalement !

Les personnages principaux sont peu nombreux, et on peut facilement s'identifier à la narratrice, qui est très attachante, et réaliste dans ses pensées, ses actions. Les descriptions magnifiques donnent en effet envie de se retrouver à Manderley.

Et puis, il y a l'histoire, et ce rebondissement tellement inattendu qui donne un tel relief à l'histoire !

En bref, j'ai adoré !

Afficher en entier
Diamant

Un très bon livre que j'avais déjà lu et que j'ai pris plaisir à redécouvrir. Je trouve ce roman toujours aussi passionnant. Ce mystère autour de cet homme et de son domaine et ses secrets non dits en font un livre qu'on a vite envie de finir. Enfin de compte une belle histoire d'amour.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Svane 2021-03-15T15:51:31+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par PandaCraft 2021-09-25T15:49:46+02:00
Pas apprécié

Page 90, j’abandonne ce classique adoré de beaucoup. Je n’en peux plus, tout simplement.

À la lecture du résumé, j’ai trouvé que cela ressemblait à un mélange de Jane Eyre et du tour d’écrou d’Henry James (pour ce roman c’est sans doute explicable car Henry James était ami avec le grand-père de Daphné du Mautier), et ces deux œuvres ont été pour moi de tels coups de cœur que j’étais persuadée que Rebecca me plairait. Hélas, ça ne l’a pas fait du tout avec moi.

L’héroïne est une oie blanche sans caractère totalement insupportable tant elle passe son temps à se déprécier. Je sais bien que ce roman date un peu, mais pour moi elle est soit complètement timbrée soit complètement idiote de se jeter tête la première dans cette relation avec un homme dont tout laisse penser que sa première femme ne s’est pas noyée accidentellement. Bon après, ça c’est mon cynisme face à ce genre de relation.

Les descriptions du domaine sont tellement détaillées que je m’attendais presque à trouver un compromis de vente en annexe pour acheter Manderley.

Pour finir, je tiens quand même à souligner que l’auteure a un style magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2021-09-19T08:21:42+02:00
Or

Je poursuis ma découverte des œuvres de Daphné de MAURIER, qui a vraiment une plume que j'aime beaucoup. Cette histoire m'a paru familière, peut-être que je l'avais déjà lu il y a longtemps, sans en avoir gardé le souvenir, ou bien, à force de lire des avis sur ce livre, je me suis approprié l'histoire. Il n'en reste que j'ai passé un très bon moment avec cette lecture. Alors comme beaucoup de lecteurs avant moi, j'ai trouvé un certain manque de rythme dans la première partie, mais l'ambiance, la tension voire l'oppression parfois m'ont semblé être comme des personnages à part entière et c'est ce qui fait toute la force du livre. J'ai eu souvent envie de mettre des claques à cette fille qui se laisse marcher sur les pieds et qui s'enfonce dans son manque de confiance en elle. A partir du bal, les évènements s'accélèrent un peu et je suis restée accrochée à l'histoire jusqu'à la découverte du secret de Rebecca, que je n'avais pas deviné. Lorsque j'ai tourné la dernière page, j'aurais voulu que ça continue encore pour connaître la suite, et j'ai repris les premières pages du livre pour grapiller quelques détails qui auraient pu m'échapper.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Auralice 2021-09-01T13:33:17+02:00
Diamant

Je suis rapidement tombée sous le charme du style d'écriture. J'ai surtout adoré les moments de contemplation de l'héroïne. Ces brefs moments où tout s'arrête et où elle se contente de nous décrire ce qu'elle voit. Ou encore ces moments où elle imagine des fragments de conversations qui pourraient exister.

Ce que j'aime, c'est surtout la "rivalité" qui oppose Rebecca à notre héroïne. Héroïne dont on ne connaîtra jamais le nom, ce qui renforce la puissance de l'ombre de cette femme qui a donné son nom au livre : Rebecca.

Musiques écoutées durant la lecture : Dark Acedemia Music.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liz-1 2021-08-24T00:32:48+02:00
Bronze

Drôle de lecture... L'écriture est très poétique, et j'ai eu l'impression de faire un herbier, avec toutes ces jolies et très détaillées descriptions des jardins. L'histoire est sans surprise, l'intrigue ultra simple, pas de romance, en fait... ce qui est un peu bizarre quand on fait le bilan, c'est de s'apercevoir que le livre est vide, en fait, mais joli, en même temps. Joli en sémantique, pas en chaleur humaine, parce que tous les personnages sont froids et détachés, le pire étant l'héroïne, qui, jusqu'aux dernières lignes, m'a fait poussé des : "mais c'est pas possible d'être aussi neuneu !!! Ré-veil!" LOL

Afficher en entier
Commentaire ajouté par larmedesoleil 2021-08-16T15:32:13+02:00
Argent

Bien que je l'aies lu assez rapidement, on ne peut pas dire que la lecture de Rebecca a correspondu à mes attentes. J'en avait entendu beaucoup de bien, surtout de la part d'une de mes booktubeuses préférées, mais personnellement, je ne l'ai réellement pas trouvé exceptionnel. Les personnages ne sont pas bien attachants, donc on accroche moins. Jusqu'à la moitié du livre environ, on se demande ou on s'en va, il n'y a pas tant de mystères. Il est évident que la seule chose de louche c'est la mort de Rebecca (et il n'y a pas grand suspects). Puis, environ aux deux-tiers du livre, tout s'éclaire d'un coup et il ne reste pas réellement de mystères pour la suite. En bref, ce n'est pas un livre qui va me rester en mémoire longtemps, mais j'ai quand même apprécié mes moments de lecture sur la plage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jukebox_fr 2021-08-10T12:00:35+02:00
Or

Depuis le temps que j'entends parler de cette Rebecca de Daphné du Maurier ! J'étais bien contente de tomber sur le livre audio à ma médiathèque, c'était exactement ce qu'il me fallait pour pouvoir lire en cette période compliquée.

Au titre, on pourrait croire qu'il est question de l'héroïne, mais il n'en est rien (quoique...). Rebecca est une personne décédée. Fort exactement, une défunte épouse, feue madame de Winter, une femme parfaite en tous points et accessoirement l'ancienne maîtresse de Manderley, un domaine anglais qui fait la convoitise et l'admiration de tout le voisinage et plus encore.

L'héroïne et narratrice, c'est la nouvelle et seconde épouse de Maxim de Winter. Une dame de compagnie rencontrée lors d'un séjour à Monte Carlo et épousée quelques semaines après, qui vient s'installer au domaine après une lune de miel fort heureuse.

Le roman démarre sur deux chapitres intrigants, contés par une héroïne du futur, qui viennent tout de suite mettre le lecteur en alerte : il va se passer quelque chose de terrible qui va profondément affecter sa personnalité. On ne plonge pas directement dans ces événements, l'autrice choisit de nous mettre en scène la rencontre de l'héroïne dont on ne connaîtra jamais le nom (et que par commodité j'appellerai H) et de Maxim de Winter.

Pendant un temps, c'est encore cette H du futur qui est à la narration, très critique envers elle-même, semant le doute quant à la valeur de sa relation avec son futur époux, puis on glisse progressivement dans une narration classique où le recul sur les événements, cette distanciation teintée de jugement et d'autoflagellation, disparaissent.

Tout ce passage un peu longuet sert à nous faire cerner la personnalité et les traits psychologiques de notre héroïne qu'on catalogue rapidement de jeunette naïve et maladroite, trop romantique et imaginative pour son propre bien, à l'estime de soi au ras des pâquerettes, à la volonté effacée et au charisme inexistant. Le genre de personnes agaçantes mais pas détestables qu'on a envie de secouer en permanence pour leur faire reprendre pieds sur terre et les reconnecter avec le bon sens et la réalité.

Une héroïne idéale à planter dans le huis clos de Manderley, ce domaine majestueux mais inquiétant, où Rébecca, l'ex épouse, malgré son décès, semble plus présente que jamais par tout ce qu'elle laisse derrière elle d'affaires qui n'ont pas été retirées, de consignes et habitudes domestiques qui rythment encore le lieu, de souvenirs mémorables qui sont sans cesse évoqués, etc. Tout ce qu'il faut pour que notre héroïne, si peu encline à s'imposer, ne se sente pas chez elle et encore moins légitime dans son statut de Mme de Winter maîtresse du domaine.

Rébecca pourrait n'être que cette histoire d'une femme tellement peu sûre d'elle qu'elle finit par ne plus pouvoir vivre son bonheur conjugal, partie trop loin dans une rivalité contre une ennemie de laquelle elle ne pourra jamais triompher. Mais... Il y a trop d'éléments qui mettent la puce à l'oreille du lecteur plus impartial dans sa vision d'ensemble et plus détaché dans ses interprétations.

A commencer par le comportement de Maxim qui n'est pas à la hauteur de celui qu'on pourrait attendre d'un homme fraîchement marié qui, depuis qu'il est rentré à son domaine, semble distant et laisse sa femme livrée à elle-même.

Puis, que dire de l'intendante Mme Danvers, supposée aide pour la maîtresse de maison mais dont on doute de plus en plus de la bienveillance de ses intentions ?

Et finalement de Rébecca ? Cette femme décidément trop parfaite pour être vraie.

On sent bien qu'il y a anguille sous roche et on se plaît à essayer d'interpréter différemment de l'héroïne les propos et descriptions recueillies afin d'en extraire des indices. A son insu, le lecteur est poussé à mener sa propre enquête afin de comprendre qui était exactement Rebecca et tenter de dissoudre l'épais voile de mystère qui semble accroché à Manderley et ses habitants.

L'autrice est très forte pour mystifier son lecteur, très habile aussi à faire vivre et rendre présent ce qui est mort et absent, à donner vie à ce qui est inanimé. Sous sa plume, Manderley devient un lieu dérangeant, un personnage à part entière. Et si au final il ne se passe pas grand chose, juste le quotidien, c'est tout son talent d'avoir réussi à faire mouliner les cerveaux pendant tout ce temps et de parvenir tout de même à surprendre (même si j'ai moins aimé la transformation de H qui m'a semblée poussive).

J'avais été très impressionnée par ses qualités de plume dans son Auberge de la Jamaïque où toute l'ambiance sinistre du roman reposait sur la pertinence du choix des mots dans ses descriptions. Sur Rebecca, elle y associe une dimension psychologique remarquable et redoutable qui a très largement inspiré des auteurs et cinéastes contemporains, Hitchcock en tête, ce qui n'est pas rien. Aucun doute que je finirai par me pencher sur son autre roman majeur Ma cousine Rachel.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cindyg 2021-08-09T11:37:32+02:00
Or

J’ai trouvé ce roman étonnant parce que finalement quand on y regarde de plus près il ne se passe pas grand-chose et pourtant la lecture se passe sans lenteur et son ambiance devient pesante et angoissante de manière progressive et intrusive.

Un incroyable travail sur les personnages : tout d’abord ne cherchez pas le prénom de la nouvelle Madame de Winter, seul celui de Rebecca résonne à Manderley comme ailleurs et ne meurt jamais. Joli coup de maître de la part de l’auteure qui donne au seul personnage absent de l’intrigue une pesanteur sans précèdent. J’ai adoré découvrir cette femme et ce qu’elle cachait aux yeux de tous. Quant à la nouvelle Madame de Winter, je l’ai trouvé insipide et sans saveur (même si elle se rebiffe un peu vers la fin), le contraste entre les deux femmes est saisissant.

L’effroyable Madame Danvers m’a fait flippé il faut le dire ! Je n’aurai pas aimé avoir à faire à elle et j’ai eu envie de la traiter de connasse une bonne partie du livre et pourtant il y a comme un attachement qui s’est créé envers ce personnage de par sa loyauté sans faille envers la défunte et l’amour qu’elle lui porte par-delà la mort.

J’ai eu beaucoup de mal avec Max De Winter que j’ai trouvé froid et égoïste. Sans égard pour sa jeune épouse qu’il ne protégera pas de la vilenie des autres et dont la réciprocité amoureuse ne sera visible seulement lorsque le pot-aux-roses sera découvert (à croire qu’il dévoilera son amour pour la narratrice dans le seul but d’avoir encore plus de soutien de sa part…)

Je ne m’attendais pas à découvrir toutes ses choses sur la fin et j’ai beaucoup apprécié ces retournements de situations, en revanche, le dénouement me laisse pantoise !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Paige75 2021-07-19T14:48:37+02:00
Argent

Bon livre qui change de ce que je lis habituellement. J’ai été très surprise par la fin ! Je le recommande vraiment

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Svane 2021-04-07T19:40:23+02:00
Argent

J'ai lu Rebecca en anglais, et je trouve l'écriture de Daphné du Maurier très fluide et agréable. Dans l'ensemble le livre se lit bien, même si j'ai trouvé les descriptions un peu longues. La première partie du roman, lorsque Max et la future Mme de Winter (dont on ne connaît jamais le prénom) se rencontre, se lit bien. La deuxième partie est plus sombre et intrigante, à la limite du fantastique et du mystère. Enfin la dernière partie justifie sa classification en thriller.

Ce livre est étrange car il me serait bien difficile de le cantonner à une catégorie. Il mêle les différents genres avec brio.

La narratrice manque de confiance en elle, et semble presque fade par rapport à la belle Rebecca qui nous est présentée. En même temps cette dualité renforce l'aspect psychologique et mystérieux qui fait la force de ce roman.

Quoi qu'il en soit, ce roman est un classique trop méconnu (par rapport à d'autres) à mon goût.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dorfenor 2021-04-04T18:14:09+02:00
Argent

Une ambiance lourde, un lieu austère, des domestiques qui rodent dans les coins de porte, un mari mystérieux, et le souvenir d'une femme qui hante les lieux autant que ses habitants.

J'aurais aimé une ambiance encore plus glauque et gothique mais c'était une bonne lecture.

Afficher en entier

Dates de sortie

Rebecca

  • France : 2015-03-05 (Français)
  • Canada : 1994-04-22 - Poche (Français)
  • Canada : 2015-04-06 (Français)

Activité récente

mgb_bzh l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-01T22:22:42+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1197
Commentaires 179
extraits 66
Evaluations 313
Note globale 8.49 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode