Livres
472 340
Membres
444 632

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dracula



Description ajoutée par feeclochettte 2012-07-12T17:19:25+02:00

Résumé

De Londres au fin fond des Carpates, quel périple ! En arrivant à Bistritz, Jonathan Harker est épuisé. Mais son hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre est retenue à l'auberge. Le lendemain, Jonathan prendra la diligence jusqu'au col de Borgo. De là, une calèche le conduira au château.

Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d'un crucifix ? De guirlandes d'ail ? Il est vrai que ce pays est celui de toutes les superstitions...

Malgré ces mises en garde, Jonathan Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi vous faire frissoner. Mais enfin, nous sommes au XIXe siècle, que diable ! Et Jonathan est un homme raisonnable...

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 640 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par myra44 2011-08-22T11:16:18+02:00

Il ne faut pas de preuve, pas plus que des personnes pour nous croire. Ce gaillard saura un jour quelle mère courageuse il a ! Déjà, il connaît sa tendresse et son amour. Plus tard, il comprendra que plusieurs hommes l'ont aimé au point d'oser, pour son salut, ce qu'ils n'auraient jamais osé autrement.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

En fait, le mythe du vampire a beaucoup évolué. Dracula est peut-être ce qu'on en a fait de plus proche par rapport aux superstitions et aux croyances anciennes. Mais bien entendu, Bram Stocker n'en a pas utilisé tous les éléments sinon Dracula aurait été encore plus laid et se serait baladé en linceuil ;) En fait, je me demande si ce n'est pas le personnage vampirique le plus étoffé en littérature classique.

Afficher en entier
Argent

Cela fait bizarre de l'écrire mais c'est le premier roman parlant de vampires. C'est impressionnant de se dire que Bram Stoker a totalement inventé, de toutes pièces, ces créatures imaginaires de la nuit ... Un livre, à mon sens, incontournable.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par midnightnowhere 2019-09-08T14:55:37+02:00
Diamant

Un incontournable de la littérature fantastique ! Une fois passé la barrière de l'écriture qui peut paraître désuète, l'ambiance est là ! Bram Stoker a donner naissance un personnage culte qui n'a pas fini de faire parler de lui, tant il est charismatique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angie18 2019-08-26T15:52:42+02:00
Lu aussi

J'ai tellement mis de temps as lire le livre ( que je n'est pas fini ) car je n'est pas du tous accrocher sauf le début mes arriver au chapitre V j'ai pas du tous compris l'histoire que j'ai était obliger d’arrêter as un moment car plus je lisais pour essayer de comprendre moins je comprenez et moins je l’apprécier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tyka 2019-08-19T19:42:47+02:00
Lu aussi

Lu il y a de nombreuses années, j’en garde un bon souvenir, ma première expérience avec le fantastique, l’auteur m’a fait découvrir le monde des vampires un univers dans lequel bien des années plus tard j’aime me plonger de temps en temps, rien à voir avec les histoires écrites maintenant, Bram STOKER nous dresse un portrait des vampires qui osent se nourrir des nourrissons, qui tuent par plaisir et besoin, ou planer et s’évader est un mode de vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Im-a-Sassenach 2019-07-11T15:46:11+02:00
Or

Aujourd'hui, je vous présente un grand classique de la littérature du XIXème qui n'a même plus besoin d'être présenté à vrai dire : je vais vous parler du fameux Dracula, qui nous fait trembler depuis 1897 et qui n'a cessé d'inspirer la littérature, le cinéma, la musique et la télévision en faisant proliférer le peuple des enfants de la Nuit, j'ai nommé les vampyrs (communément "vampires" chez le commun des mortels). Une fois n'est pas coutume, et vous allez y être rapidement habitués (si vous ne l'êtes pas déjà d'ailleurs), c'est l'adorable Pauline de la chaîne Pinupapple & Books qui m'a définitivement décidée à lire cet incontournable ouvrage littéraire, à mettre entre les mains de tous les lecteurs au moins une fois dans leur vie afin de se faire sa propre opinion. Et pourquoi donc avais-je tant tergiverser à me plonger dans les ténèbres les plus noires avec ce roman, moi qui suis si friande de littérature de l'ère victorienne et fantastique par-dessus le marché ? Tout simplement car je nourrissais beaucoup de préjugés à son égard. Ce roman, qui est un pilier à lui tout seul, qui est à l'origine d'un univers si prolifique et étendu qui continue à prospérer de nos jours, en particulier chez les ados mais aussi chez un public plus âgé, aurait dû capter immédiatement mon intérêt et suscité mon envie. Or, j'ai eu un temps l'effet tout inverse.

Laissez-moi juste vous narrer le début de ma petite longue histoire avec Dracula.-Il y a six ans, alors que j'étais en quatrième, le thème de notre étude en cours de Français était la littérature fantastique. L'aboutissement de tous ces cours a été un exposé sur une œuvre classique de fantastique à choisir parmi une liste. Tandis que la plupart des élèves se sont jetés sur la nouvelle La dame de pique de Pouchkine (le texte le plus court sur l'ensemble proposé bien sûr), je me suis pour ma part intéressée aux pavés de la liste, y étant accoutumée. J'ai alors dû faire le choix, et pas des moindres, entre Frankenstein et Dracula, deux romans pour lesquels je nourrissais des préjugés incommensurable et injustifiés. Dans l'un, le fantôme de Boris Karloff planait, et dans l'autre, ma saturation des créatures aux dents longues me donnait des relents d'acidité. In fine, j'ai dévoré le Prométhée moderne et je dois avouer que je ne regrette pas de l'avoir fait passé en premier, tant il m'a transpercé le cœur et me marque encore aujourd'hui de par son intelligence et sa force. Mary Shelley devait sûrement avoir un bel esprit éclairé, sa plume est remarquable. Cependant, celle irlandaise de Bram Stoker l'est aussi, et c'est avec une grande fierté et un baume au cœur que j'ai refermé Dracula après une lecture minutieuse et pas à pas, celle-là. Le temps de puiser la force et la volonté d'un groupe de personnes au dessein noble, au cœur pur et à l'ingéniosité redoutable. Voilà mes préjugés effacés du tableau, prêts à reposer au tombeau à tout jamais.

L'aspect épistolaire d'un roman ne m'a jamais effrayée, bien au contraire. C'est un type de lecture que je rencontre peu souvent et, quand cela est le cas, je plonge d'autant plus à corps perdu dans l'histoire car c'est comme si j'étais dans la confidence, que j'étais un personnage à part entière qui va lui aussi faire évoluer le récit et apporter du soutien à l'auteur de la lettre ou du journal rien qu'en lisant. Cela exacerbe mon immersion dans le récit et rend mes sens plus affûtés, mes émotions plus ardentes et authentiques encore. Cela nous permet de plonger clairement dans les états d'âmes des personnages, de découvrir leur ressenti précis face aux événements : le désarroi de Jonathan Harker, le désespoir amoureux de John Seward,-l'abysse de tristesse d'Arthur Holmwood, la compassion et rage de vaincre de Van Helsing, le soutien de Quincey et les craintes de la douce Mina.

Tout cela transpire des divers lettres jetées à la mer, journaux testaments d'une entreprise inévitable et morbide, au profit de l'Humanité, et cela est purement, simplement captivant. Cependant, ce qui est en ressort par-dessus tout, et qui se dégage de chaque pion de cette intrigue noire et à couper le souffle, y compris de Dracula himself, c'est de la détermination. De chaque fibre de leur être, ces personnages aspirent à accomplir quelque chose de grand, inspirés par le bien de l'Homme ou le Mal de l'Enfer, à laisser une trace indélébile sur Terre, libératrice ou néfaste. Et je n'ai pu qu'être contaminée par cette envie oppressante d'Agir, de faire face aux pires obscénités du démon pour permettre un meilleur futur à ce monde embrumé. En ouvrant ce livre phare, je me suis embarquée dans une sacrée aventure mystique, qui a enclenché tous mes sens.

L'écriture de Bram Stoker pourra vous sembler trop "pompeuse" ou alambiquée mais je l'ai justement adoré pour cela, elle m'a fait ressentir tous les états d'âme des personnages au plus profond de moi, ce qui a décuplé ce que je pouvais moi-même éprouver durant mon intense et périlleuse lecture et j'ai pu ainsi en savourer toute l'essence. Surtout, j'ai été profondément touchée par la bienveillance attentive que les personnages démontrent les uns envers les autres, ils se soutiennent, s'épaulent, et jamais personne ne se retrouve abandonné, malgré les risques de vampirisme injecté par les crocs de Dracula.

Ou bien la lourdeur de la tâche de tuer un être humain possédé par un démon d'un autre niveau. Cela m'a fait du bien que des sentiments aussi nobles pouvaient être de mise, là où notre monde est toujours si cruel et de surcroît, dans une histoire aussi noire ! Quel beau contraste ! Cela m'a redonné espoir et cela constitue une lumière, un phare dans ce récit semé d'angoisse. Après, peut-être est-ce la traduction que j'ai lue qui donne une telle aura à ce roman, je l'ai beaucoup apprécié malgré les nombreuses répétitions et les fautes de frappe qui ont parsemé ma lecture et qui m'ont sauté aux yeux, même après une longue journée de travail. Du coup, j'en saurais d'autant plus curieuse de lire la version irlandaise originelle et je continuerais mon épopée draculienne en compagnie de Dracula, l'Immortel, écrit notamment par un descendant de Bram, Dacre Stoker.

Ce dernier semblait armé de bonnes intentions et de fidélité envers l’œuvre pour le moins éternelle de son aïeul (voir informations en fin de livre). Cela m'a rendue vraiment avenante envers cette suite "officielle" qui saura me donner tous les éléments de réponses dont j'ai besoin concernant la naissance de l'amitié Mina/Lucie, la rencontre entre Mina et Jonathan, le cas Renfield... En attendant de me procurer cet ouvrage, je ne peux que vous conseiller chaudement la lecture de ce grand classique qui aura marqué ma vie de lectrice et que je suis très fière d'avoir lu !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 444A 2019-07-06T07:24:12+02:00
Diamant

Un chef-d'oeuvre dont il est difficile de commenter l'addiction dès lors que vous décidez de plonger dans les ténèbres des écrits référentiels de Bram Stoker concernant les vampires. On a jamais fait mieux (sauf peut-être Philippe Lemaire, un auteur français s'y rapprochant avec respect et originalité)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DocteurIsis 2019-07-05T21:38:38+02:00
Bronze

Un très bon roman, mais j'avoue que le côté épistolaire me contrarie dans la lecture. De plus je trouve que certains passages sont assez longs. Toutefois c'est une oeuvre de qualité à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnaisMCB 2019-06-26T23:34:56+02:00
Lu aussi

Livre très addictif et classique ! Je connaissais déjà l'histoire mais je ne l'avais jamais lu jusqu'à l'avoir étudié en cours d'anglais en troisième. Comme j'avais une très bonne relation avec ce professeur, je me suis lancée et je ne suis pas déçue du tout. C'est un peu écrit en soutenu à cause de l'époque de l'histoire mais ce n'est pas difficile à comprendre et à apprécier !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ArkhamAsyluum 2019-06-10T17:39:06+02:00
Pas apprécié

Je n'ai pas du tout aimé.

Je n'arrive pas à l'expliquer.

D'ordinaire, j'adore la littérature anglaise, le fantastique: tout était réuni.

Je ne comprends pas.

Néanmoins, je ne le déconseille pas pour autant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-05-10T12:03:08+02:00
Diamant

Dracula, je l'ai découvert en 1993, c'est vous dire que ça fait une sacrée paye. Je n'ajouterai rien aux commentaires dithyrambiques qui ont été fait, mais j'apporterai tout de même ma petite contribution à l'édifice.

Ce livre, je l'avais choisi pour me faire peur, pour lire autre chose qu'un polar, pour frissonner et regarder sous mon lit si le comte ne s'y cachait pas... Oui, j'étais encore mineure à l'époque !

Pourtant,, ce livre, quand je le prend en main, il fait remonter d'autres souvenirs dans ma mémoire. Ce livre, j'étais en train de le lire lorsque j'ai eu mon "petit" accident. La lame de la Grande Faucheuse n'est pas passée loin, mais je m'en suis tirée avec un peu de sang sur le crâne et une violente commotion cérébrale. Z'avaient pas envie de me voir débouler, là Haut... Je les comprends !

Et voilà tout le problème de cette commotion ! Je crevais d'envie de finir ce livre qui ne me faisait pas peur car j'appréciais le comte Dracula.

Malheureusement, frustration intense : de violents maux de tête m'empêchaient de lire la moindre page. Au bout de deux mots, les lignes se mélangeaient.

Un mois sans lire, un mois sans Dracula... l'horreur à l'état pur.

Je me suis bien rattrapée ensuite et j'ai dévoré le livre dès que j'ai su. Magnifique ! Quelle fresque, quels personnages.

Une belle histoire d'amour et un livre que Monsieur Francis Ford Coppola a su rendre hommage à l'écran.

Lisez "Dracula" au lieu des livres avec des vampires végétariens qui se nourrissent de sang de biche (que fait la protection des animaux ??) et vont encore à l'école alors qu'ils ont cent ans, au moins !

Dracula, c'est sombre, sanglant, peuplé de vampires qui se nourrissent du sang de vierges ou de nourrissons, qui tuent sans pitié et qui dorment dans des cercueils. Ils ne sentent pas la fleur de rose et sont infréquentables.

Dracula, c'est une belle histoire d'amour qui ne virent pas à l'eau de rose guimauve et sentimentale. Non, c'est tragique et pas gnan-gnan.

Ça, c'est du vampire !! Allez, buvons un cou... (vieux jeu de mot vampirique).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CRousseau 2019-05-08T10:39:01+02:00
Argent

Un roman classique avec un suspense qui tient en haleine de la première page à la dernière. Un livre a découvrir absolument, je l'ai beaucoup aimé malgré des passages trainant en longueur. Le livre est tellement passionnant qu'on ne se laisse pas arréter pour si peu tant on veux connaitre la suite. J'ai lu la suite "Dracula l'immortel", c'est une suite inattendue, mais pas du tout déçue par ce roman. Je le conseille même aux adeptes du roman de Bram Stocker.

Afficher en entier

Dates de sortie

Dracula

  • France : 2013-02-14 - Poche (Français)
  • Canada : 1993-01-12 (Français)
  • USA : 1900-05-26 (English)

Activité récente

Milarey l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-07T22:04:25+02:00
Haly l'ajoute dans sa biblio or
2019-09-22T13:17:04+02:00

Titres alternatifs

  • Dracula - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 4640
Commentaires 669
Extraits 94
Evaluations 1093
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode