Livres
550 591
Membres
591 307

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates



Description ajoutée par bagheera 2015-04-23T19:26:54+02:00

Résumé

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux...

« Par moments brutalement réaliste, ce roman centré sur le combat d’une jeune femme en quête de liberté dégage aussi une certaine mélancolie. À ne surtout pas manquer ! » Romantic Times

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 909 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par EGih 2014-04-23T09:48:08+02:00

— Mais… pourquoi vous êtes-vous enfuie ? Vous vivez dans des endroits spéciaux. On vous couve de tous les soins, on vous donne le meilleur de…

— Que l’on vous batte ou vous dorlote, que l’on vous nourrisse de la meilleure cuisine qui soit ou qu’on vous laisse mourir de faim, que vous viviez dans la crasse ou la propreté la plus étincelante, une cage reste une cage, assena Meg avec passion. On apprend ce que les Noms-qui-marchent veulent que nous sachions, car à quoi sert une prophétesse si elle n’est pas capable de décrire ses visions ? On passe nos journées assises dans des salles de classe, à regarder des images représentant des situations du monde réel, mais on nous interdit de faire connaissance, de nouer des liens d’amitié, de parler, à moins que ça fasse partie d’un exercice. On nous dit quand manger, quand dormir, quand utiliser le tapis de course pour faire un peu d’activité physique, et même quand aller chier ! On est vivantes, mais sans jamais avoir le droit de vivre. Combien de temps résisteriez-vous, enfermé comme ça ?

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

It’ s a trap ! J’ai tout laissé en plan et je l’ai dévoré ce tome 1 ! J’ai été sous le charme dès la première page. C’est un projet assez atypique, j’ai du mal à le relier à d’autres livres dans le même genre, c’est bien un urban fantasy mais il arrive à aller au-delà. Je pensais avoir affaire à un habituel ‘bit-lit’ avec une héroïne pour narratrice et ce n’est absolument pas le cas, divers protagonistes prennent part à l’histoire. On sent la patte d’une auteure de fantasy, ce qu’Anne Bishop est sans aucun doute, nul besoin de rappeler qu’elle est connue pour la Trilogie des Joyaux Noirs.

Humains et terra indigene se côtoient, se supportent sans réellement se comprendre, soit par peur, soit par intérêt. Les humains ne sont que des proies dans ce monde pour ces êtres mystiques, ils étaient là avant eux et s’adaptent à chaque génération de prédateurs, ils seront encore là bien après. Namid contient plusieurs continents (Thaisia, Brittanie…), une géographie bien spécifique avec une histoire propre, des jours de la semaine rappelant les éléments et des noms de villes très reconnaissables (Strassville, Bouseville…), des cartes et un prologue permettent de s’immerger dans ce nouveau lieu assez rapidement. De ce fait, il est tout public, il plaira au plus jeune comme au plus vieux, fille ou garçon y trouveront leur compte.

Si Anne Bishop ne revisite pas l’aspect des vampires, loups-garous & cie… elle apporte quelque chose de plus avec le personnage de Meg Corbyn (la quatrième de couverture en dit déjà trop). Elle m’a au départ fait penser à Alice Royale par son côté innocent, ingénu, soit totalement pur, et qui découvre autant les humains, que les terra indigene avec ses pauvres ‘images’ pour seul bagage. Son côté ‘chaton fragile’ aurait dû me faire fuir, ce n’est pas un personnage auquel je m’identifie, mais j’ai su l’apprécier pour sa particularité (en mettant de côté mon agacement que j’avais, de voir chaque Autre s’attacher à elle aussi facilement).

Les personnages sont intrigants (Simon, Tess plus particulièrement), bien développés et ont tous leur place. Même les flics ou les quelques longueurs ne m’ont pas freinée dans cette lecture. J’ai succombé à l’univers présenté par Anne Bishop, à son ambiance à huit-clos qui ne ressemble à aucune autre et plus particulièrement aux émotions distillées au long du livre, qui sont, son plus gros atout dans cette histoire. Grâce notamment à l’autre visage des êtres surnaturels qu’elle nous montre, une partie plus psychologique et animale qu’on n’a pas l’habitude de voir. Ils n’ont rien de séduisant et c’est ce qui fait leur charme, vraiment, ça leur donne du mordant (roh ce jeu de mots). Ce qui donne des occasions de glousser quand il y a ces petites remarques à la limite de l’humour noir et parfois même grimacer, tout n’y est pas édulcoré. La nature est belle, merveilleuse, mais tout aussi cruelle, à Lakeside c’est pareil.

Pendant que nous découvrons le dernier d’Anne Bishop, le tome 2 sort aux USA, et que de frustration, maintenant que j’ai terminé ce premier opus de ne pouvoir enchaîner. Certes, l’intrigue est simple, mais efficace ; il n’y a pas de romance comme dans toute "bit-lit" actuelle ; l’action est surtout en fin de tome et l’essentiel du roman se concentre sur les relations familiales, amicales — sur les émotions… mais quel premier tome, tellement addictif et différent !

Afficher en entier
Diamant

Un immense coup de coeur ! J'ai complètement adhéré a ce livre !

Ce livre est comme une bouffé d'air frais. Un monde nouveau et cruel, des loups garous qui ne sont pas de gentils loulous (pour changer) mais plutôt des êtres impitoyables, des vampires spéciaux... Et pas d'histoire d'amour (enfin pas pour l'instant même si j'aimerais bien que Meg et Simon finissent ensemble).

Un excellent coup de coeur, une couverture magnifique...

Vivement la suite !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

J'ai trouvé ce livre vraiment superbe. L'univers est extrêmement bien construit, très réaliste et vraiment intéressant. On se retrouve avec un monde où les humains ne sont pas du tout en haut de la chaîne alimentaire et où ils doivent marcher sur des oeufs pour ne pas froisser les terra indigene (les créatures indigènes). C'est totalement à l'opposé de notre Histoire et, pour une fois, on se met à la place des peuples qui ont été écrasés et opprimés par les européens lors de diverses conquêtes (amérindiens, mayas, incas...).

Concernant l'histoire, je la trouve très bien menée, avec assez de suspense pour nous tenir en haleine jusqu'au bout ! Les personnages sont intéressants et on prend plaisir à apprendre à les connaître.

Bref, c'est une très bonne découverte et je vais de ce pas aller lire la suite !

Afficher en entier
Argent

Une histoire qui par rapport à ce qu'on m'avait vendu est toute somme très banale. Une grande déception pour moi. L'idée était bonne mais je n'ai pas accroché ni au 1er ni au 2e tome.

Afficher en entier
Or

Bonne série, personnage attachant. J'ai beaucoup aimé

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est génial, l histoire est bien construite, le monde de Thesia est amené par touche et on est vite immergé dedans. Très addictif, les personnages sont au top.

Afficher en entier
Diamant

Whaouu un énorme coup de cœur que je ne cesse de relire avec la même curiosité ! Un roman entre urban fantasy et dystopie avec une héroïne fragile d'apparence mais déterminée à gagner sa liberté ! Et que dire des personnages secondaires qui sont tout aussi passionnant ! Le point positif une romance en arrière plan qui se développe naturellement et en adéquation avec le caractère des personnages.

Afficher en entier
Or

Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas lu cette merveille plus tôt !

Ce qui fait toute la différence c’est cet univers créé de toute pièce qu’on découvre au fil des pages, un monde plus sombre qui paraît tellement réel, c’est vraiment une pépite ce roman.

Les personnages sont vraiment bien construits, leurs interactions sont hyper réalistes (compte tenu de l’univers dans lequel évolue l’histoire).

Je suis tellement contente d’avoir ENFIN trouvé une histoire aussi superbe, qui est différente de ce que j’ai pu lire auparavant et qui est parfaitement bien construite et écrite !!

Afficher en entier
Diamant

C'est un excellent livre dont on n'arrive pas à se détacher avant la fin. J’espère en apprendre plus sur Tess ainsi qu’Hiver et sa famille dans les prochains tome.

Afficher en entier
Or

Un univers riche, cru et captivant.

Les personnages sont plein d'humanité, touchants voir adorable !

J'ai hâte de lire la suite :)

Afficher en entier
Or

J’ai un pincement au cœur en terminant ce premier volume, heureusement, il y a une suite ; quitter les personnages est très difficile. On s’attache très rapidement à eux, à Meg, Simon et Sam principalement. J’ai dévoré ce roman, l’univers est prenant et mérite toute son attention ; l’histoire est parfois sombre et très énigmatique, avec une ambiance vraiment à part. L’auteure m’a emmené dans un monde où les êtres surnaturels sont les premiers-nés et possèdent en grande partie, le pouvoir sur les humains. Ces derniers sont considérés comme des proies, de la nourriture ou avec chance, comme des employés. La surprise est de taille avec « Meg Corbyn », je découvre un récit totalement différent des autres romans du même genre. De plus, pour l’instant, pas de romance ou de scènes explicites. C’est envoûtant ; les pages ne se tournent pas rapidement au début, en cause des chapitres plutôt longs et une narration très forte. En effet, ce volume exprime beaucoup de détail, de développement, mais on est entièrement entraîné là-dedans. Le suspense est à son comble, sur la possibilité d’une histoire d’amour, sur certains personnages et sur les combats qui vont se mener ; dans ce livre et dans les prochains.

Meg est une jeune femme qui s’est évadée, seule, dans la neige et le froid, en connaissant très peu le monde extérieur. Le résumé dévoile déjà sa différence, elle n’est pas une humaine ordinaire ; c’est une cassandra sangue, une prophétesse de sang. À travers ses visions de l’avenir, elle s’est vue mourir dans l’Enclos ; faisant tout de même le choix d’y entrer. C’est alors qu’elle va se créer un cercle de protection autour d’elle, sans l’odeur de proie pour les métamorphes et en étant un sang-doux à l’égard des vampires. Une héroïne fascinante à souhait, d’une force innocente et d’une répartie admirable. Meg est plaisante, sans aucun doute, et elle laisse une empreinte dans mon cœur ; je ne suis pas prête à l’abandonner et à pouvoir me détacher d’elle. Cette protagoniste est réellement spéciale, à part entière ; parfois perdue dans les détails les plus simples, d’une franchise bouleversante et dotée d’un caractère têtu et intelligent. De surcroît, elle demeure mystérieuse, malgré plusieurs révélations sur sa « malédiction » ou « pouvoir », surprenante dans sa manière de réfléchir et d’appréhender les événements.

Le personnage de Simon est très énigmatique, cependant il m’a très facilement séduite. Certes, c’est le méchant loup-garou, les humains pour lui ce sont juste des jouets, son repas et de temps en temps du personnel pour faire tourner l’Enclos et ses alentours. Sa part secrète donne envie d’en savoir plus sur lui et sa personnalité, en dépit de sa froideur ; c’est quelqu’un de droit et d’honnête. Il est charmant, au point d’empêcher une indifférence. Ses réactions sont parfois excessives et peuvent faire lever les yeux au ciel, toutefois, Simon est le genre d’homme sauvage et, pourtant, avec un cœur à libérer. J’ai ressenti sa solitude, son incompréhension dans ses sentiments évoluant et son besoin de se cacher dans sa peau de loup. Lui, non plus, je ne souhaite pas l’oublier de si tôt, héros masculin dans le style bit-lit faisant battre mon cœur au diapason ; ce n’est pas rare, néanmoins il est jusqu’ici le plus insaisissable et imprévisible d’entre tous.

Ce roman possède beaucoup de personnages secondaires, certains intéressants et quelques-uns, nettement moins. Sam, le petit louveteau, me manque déjà ; jeune garçon orphelin, dans la douleur de la perte de sa mère, il s’est réfugié depuis deux ans sous la forme du loup. Dans sa peur, il sort de chez son oncle, seulement pour ses besoins et avec difficulté. Il m’a vraiment touché, sa façon d’être est entièrement celle d’un enfant ; un peu capricieux sur les bords tout en étant extrêmement adorable, d’un courage débordant et offrant une leçon aux adultes. Maintenant, je vais partager mon sentiment sur Asia, femme superficielle, orgueilleuse et dépourvue d’amour, les passages sur elle sont un enfer, agaçante au possible et pauvre d’esprit ; pendant toute l’histoire, j’ai souhaité que ses choix se retournent contre elle. Quoi qu’il en soit, elle est une protagoniste importante pour le bien de l’intrigue, une personnalité imaginée à la perfection et s’intégrant conformément aux péripéties.

C’est un avant-goût de cette saga réussi, dans l’introduction sur le premier tiers, dans l’action et les révélations sur une bonne partie du livre. Un premier opus chargé de mystère, principalement sur la relation entre nos deux héros, Meg et Simon ; aussi sur le véritable visage de Tess et enfin sur le déroulement de la bataille finale. Je me suis plusieurs fois laissée surprendre, par les développements et les détails, par le contenu en lui-même et les différents rebondissements. Pour une fois, un bit-lit renferme des émotions, c’est inattendu et encore plus envoûtant ; j’ai ressenti toute l’amitié que les Autres portent à Meg, de l’inquiétude et peut-être bien plus. Forcément, j’ai éprouvé de la crainte, des doutes, avec, toujours, une pluie d’espoir. L’originalité forme le cœur de cette œuvre, un monde entièrement composé ; avec bien évidemment les êtres surnaturels, sauf qu’ils sont eux aussi, éloignés de ceux déjà vus. Une intrigue menée sans fausse note, brisant quelques codes dans le genre et se différenciant réellement. Pour le moment, aucune romance, logiquement c’est très dérangeant pour moi, étant une sentimentale ; malgré cela, je pressens une histoire d’amour dans les tomes suivants et puis dans tous les cas, j’ai perçu de grandes amitiés.

La plume de Anne Bishop est d’une précision sans faille, avec quelques coupures dans le tempo pour commencer et de plus en plus rythmée au fil des pages. Une écriture riche et vivante, nous faisant traverser une atmosphère singulière et étonnante au côté d’une foule de personnages, les changements de points de vue offrent un développement parfait. Dans sa rédaction, aucune vulgarité ; certes, quelques scènes semblent sanglantes, en revanche, elles sont bien formulées. Une écrivaine remarquée et à ne pas manquer, ses mots et ses détails transportent tout humain dans une nouvelle ère, l’imagination de cette auteure est impressionnante, c’est garanti.

Avant de se lancer dans ce premier tome, il faut s’attendre à quelques longueurs, surtout avec 644 pages à découvrir. Finalement, après une narration paralysante pour commencer, les développements prennent leurs sens et nous guident vers un univers étonnant. Meg est une héroïne que j’ai énormément appréciée, d’une détermination étourdissante ; les moments auprès d’elle m’ont ensorcelé. Quant à Simon, c’est bien plus complexe, je suis tombée dans ses filets, me séduisant totalement. Un personnage très secret et pourtant spontané, je ressens une impatience d’observer son évolution. Et, bien sûr, la plupart des protagonistes secondaires sont plaisants, notamment Sam, un enfant soulevant un vent de légèreté. Une grande profondeur dans le texte, le style ; l’ambiance est pleinement travaillée, un univers des plus inédits représentant pourtant le genre bit-lit. De plus, les émotions ne sont pas inexistantes, rendant « Lettres écarlates » encore plus exceptionnel, la sensation des sentiments apparaît seulement vers la moitié de l’œuvre ; mais c’est immédiatement intense. Une intrigue pas toujours dans l’action, cela étant, les combats promettent rudesse et douleur. Anne Bishop plante un décor propre à elle, dans sa signature, la romance est seulement suggérée, tout juste perceptible. L’écriture est riche, la narration est lente sur les premiers chapitres, pour se lancer dans une course effrénée par la suite. Une auteure à suivre de près, animant un monde angoissant et nouveau.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.com/2021/02/meg-corbyn-tome-1-lettres-ecarlates.html

Afficher en entier

Dates de sortie

Meg Corbyn, Tome 1 : Lettres écarlates

  • France : 2014-04-18 (Français)
  • France : 2014-10-24 - Poche (Français)
  • Canada : 2014-05-20 (Français)
  • Canada : 2015-04-01 - Poche (Français)
  • USA : 2013-03-05 (English)

Activité récente

Elifey le place en liste or
2021-04-28T02:23:05+02:00
mythik le place en liste or
2021-04-25T09:40:45+02:00

Titres alternatifs

  • Written in Red (The Others, #1) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 3909
Commentaires 500
extraits 82
Evaluations 1203
Note globale 8.85 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode