Livres
606 773
Membres
698 243

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sobibor



Description ajoutée par Lyli 2010-12-11T17:43:24+01:00

Résumé

17 ans... un bel âge? Pour Emma, c'est out le contraire: en quelques mois, elle perd sa grand-mère, quitte son amoureux, vole au supermarché. Elle maigrit beaucoup. Volontairement. Vomit également. Pourquoi? Elle-même ne le sait pas vraiment. Les choses basculent totalement le jour où elle découvre un vieux journal intime dont la lecture l'entraîne dans une douloureuse enquête sur son passé familial. Ses grand-parents, qu'elle tenait pour exemplaires, semblent avoir tenu un rôle bien sombre durant la Seconde Guerre Mondial: méritent-ils l'admiration qu'elle leur porte depuis toujours?

Afficher en entier

Classement en biblio - 998 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par marine1241 2014-03-14T15:04:54+01:00

Tu appelles ça la guerre ! La guerre est une belle saleté, mais ça... Ça, c'est au-delà des mots. Il n'y a pas de mots pour ça ! Ces gens ne faisaient pas la guerre. On les a enlevés, arrachés à leurs pays. Déportés. Déportés, tu m'entends, pour les tuer comme des chiens ! A la guerre, on se bat. On est armé, on peut essayer de se défendre ! Mais eux, contre qui se battaient-ils et quelles étaient leurs armes ? Quelles ont été leurs chances de s'en sortir ? Et pourquoi les avez-vous tués ? Réponds ! Réponds, je te dis ! Quel crime avaient-ils commis pour mériter de mourir comme ça ? Dis-moi quel intérêt il y avait à déporter ces vieillards, ces femmes, ces enfants que vous êtes allés chercher un peu partout ? Parce qu'ils étaient dangereux ? Non. Leur seul crime, c'était d'être juifs, et rien d'autre ! Comme si on pouvait naître coupable... Et peu importe qu'ils aient été riches ou pauvres, ignorants ou savants, qu'ils aient été des gens biens ou des misérables. Vous les avez assassinés pour ce qu'ils étaient, parce qu'ils étaient nés juifs ! Voilà la vérité. Ce n'était pas la guerre, c'était un meurtre de masse, prémédité, à l'échelle d'un continent tout entier...

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Bouleversant et tragique.

Afficher en entier
Or

Il m'a fallu 2 jours pour pouvoir en parler. Coeur serré, larmes aux yeux, mal, mal, mal..

Sobibor nous envoie la Shoah à la figure à travers l'histoire d'une jeune fille instable anorexique et d'un collaborateur français de la guerre.

Livre que je rattache au Journal d'Anne Frank de part son thème mais aussi côté émotions avec affaiblissement moral pendant et après la lecture. D'ailleurs, malgré le caractère historique et brut du Journal d'Anne Frank, Sobibor nous livre plus d'émotions, froides et dures, cruelles et sans demi-mesures. On est loin de la douceur d'Anne Frank en tant que narratrice. Là, on est au coeur de la guerre tout en étant au jour d'aujourd'hui, soit au moins 55-60 ans plus tard (date première parution 2003). On découvre la guerre avec les yeux d'Emma, 17 ans, qui lit le journal tenu par un partisan français de l'Allemagne ; on sent la froideur et l'indifférence de ce dernier devant les Juifs, leur mort. Difficile de lire ces mots si plats devant une telle horreur. C'est justement ce qui rend ce roman si tragique et bouleversant je crois. Jacques Desroches est un personnage désintéressé de la souffrance des Juifs dont il approuve l'exécution. On suit l'évolution de son amour pour une servante polonaise, la grand-mère d'Emma, relation qui, pour la jeune fille, est tout simplement monstrueuse ; elle ne comprend pas comment sa grand-mère a pu aimer cet homme aux idéaux nazis et bourreau indirect de 250 000 Juifs.

Emma est mal dans sa peau, elle enchaîne boulimies et anorexies jusqu'à ce que son corps soit lisse et plat, sans formes ni courbes, sans graisse ni chair, juste sa peau et muscles abîmés. On suit sa chute vers l'abandon de soi, alors qu'elle délaisse tout et se réfugie dans l'exutoire qu'elle ressent quand elle se fait vomir.

Un dénouement inattendu et sans pitié, qui vous laisse déchirée.

Lu pour le lycée, pour l'option Littérature et Société qui exploite le thème de la Shoah au 3e trimestre. Nombreux cours, témoignages vidéos et images d'archives vus en classe qui approfondissent l'étude de ce livre. Le génocide des Juifs laisse pantelant, devant tant de cruauté. Ca devient une idée noire qui nous hante. La Shoah est dangereuse, elle empoisonne ceux qui essaient de la comprendre. C'est un poison. Ca ronge de l'intérieur.

Et pour ce rendu attristant et poignant, un grand bravo à l'auteur qui a su transcrire l'horreur de cette période à travers un petit roman.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ArtemisWinch 2022-07-27T12:03:11+02:00
Lu aussi

Une livre bouleversant qui nous fait réfléchir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ameuhlinou 2022-02-25T22:24:27+01:00
Argent

Un livre poignant et bouleversant qui je trouve amène un sujet douloureux avec justesse et réalité

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ayu_lis_ 2021-12-30T00:07:13+01:00
Lu aussi

Livre assez sombre très certainement pas lu à la bonne période pour ma part mais il n'en reste pas moins intéressant

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-24T12:24:21+01:00
Argent

Lu en 2016. Roman jeunesse (à partir de 14 ans) traitant de secrets de famille et de la Shoah. Il m'avait à la fois captivée et glacée...

(NB : Sobibor est sans doute moins connu que Treblinka ou Auschwitz, mais il fut bien un camp d'extermination situé en Pologne, où périrent des centaines de milliers d'êtres humains. Il n'en reste aucune trace, ayant été complètement rasé en 1943 par les nazis).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laura-544 2021-09-10T08:09:42+02:00
Diamant

Un livre poignant qui montre aussi les dégâts possible du aux mensonges... Renversant... on ne s'attends pas a la fin. J'en suis soufflée !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Niludi 2021-06-01T21:30:59+02:00
Or

On ne ressort pas indemne de cette lecture, c'est tellement triste

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MSNordlys 2021-05-01T10:01:02+02:00
Argent

Sommes-nous coupable des péchés de nos aïeux? En cessant de se nourrir, Emma porte inconsciemment une sorte de culpabilité transgénérationnelle. Comment fonctionner normalement quand vous découvrez que votre grand-père est un fanatique nazi et usurpateur d'identité et votre grand-mère, une mi-victime, mi-complice de l'industrie des camps de la mort?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2021-02-28T22:30:35+01:00
Argent

Jean Molla s’attaque à deux sujets forts : les TCA et la Shoah (sujet qui revient souvent dans les lectures).

La maladie d’Emma est expliquée à travers ses yeux. Elle ne se rend pas compte qu’elle ne va pas bien, encore moins qu’elle a besoin d’aide. Elle met du temps à comprendre l’origine du problème. Si j’ai beaucoup lu de livres sur l’aspect “physique” et médical de la maladie, ici on s’attache principalement à l’aspect psychologique, très bon point.

Et c’est là que le lien se fait avec la Seconde Guerre mondiale. Quel rapport ? vous direz vous puisqu’on se situe des années après la fin du conflit.

Jean Molla a astucieusement réussi à entrecroiser passé et présent et traie une problématique pas si fréquente : les répercussions des actes familiaux passés sur les descendants.

On va donc plonger à Sobibor : on y suit un Français pro-nazi qui voit la solution finale comme quelque chose de tout à fait génial ! Les pages du journal de Jacques Desroches sont parfois réellement à vomir. La description froide des techniques d’extermination donnent des hauts-le-cœur, organe dont il semble complètement dépourvu.

C’est quand on rattache les pièces qu’Emma va découvrir des secrets bien enfouis, enfouis par des personnes à qui elle tenait profondément.

Un livre cruellement beau mais nécessaire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Musiss 2020-11-19T11:59:16+01:00
Or

Un livre très important de mon adolescence qui aborde la seconde guerre mondiale et l'anorexie d'une manière nouvelle pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Apo1007 2020-06-17T18:30:37+02:00
Bronze

J'avais dû lire ce livre avec le collège plus jeune. J'en garde un très bon souvenir, sûrement une de mes meilleures lectures avec l'école! Ce livre aborde des thématiques intéressantes, émouvantes. Très bon livre.

Afficher en entier

Date de sortie

Sobibor

  • France : 2003-09-15 - Poche (Français)

Activité récente

Helga l'ajoute dans sa biblio or
2022-01-30T09:13:04+01:00
nathfnt l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-15T18:42:03+02:00

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 998
Commentaires 189
extraits 21
Evaluations 287
Note globale 7.76 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode