Livres
493 719
Membres
490 964

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sobibor



Description ajoutée par Lyli 2010-12-11T17:43:24+01:00

Résumé

17 ans... un bel âge? Pour Emma, c'est out le contraire: en quelques mois, elle perd sa grand-mère, quitte son amoureux, vole au supermarché. Elle maigrit beaucoup. Volontairement. Vomit également. Pourquoi? Elle-même ne le sait pas vraiment. Les choses basculent totalement le jour où elle découvre un vieux journal intime dont la lecture l'entraîne dans une douloureuse enquête sur son passé familial. Ses grand-parents, qu'elle tenait pour exemplaires, semblent avoir tenu un rôle bien sombre durant la Seconde Guerre Mondial: méritent-ils l'admiration qu'elle leur porte depuis toujours?

Afficher en entier

Classement en biblio - 920 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par marine1241 2014-03-14T15:04:54+01:00

Tu appelles ça la guerre ! La guerre est une belle saleté, mais ça... Ça, c'est au-delà des mots. Il n'y a pas de mots pour ça ! Ces gens ne faisaient pas la guerre. On les a enlevés, arrachés à leurs pays. Déportés. Déportés, tu m'entends, pour les tuer comme des chiens ! A la guerre, on se bat. On est armé, on peut essayer de se défendre ! Mais eux, contre qui se battaient-ils et quelles étaient leurs armes ? Quelles ont été leurs chances de s'en sortir ? Et pourquoi les avez-vous tués ? Réponds ! Réponds, je te dis ! Quel crime avaient-ils commis pour mériter de mourir comme ça ? Dis-moi quel intérêt il y avait à déporter ces vieillards, ces femmes, ces enfants que vous êtes allés chercher un peu partout ? Parce qu'ils étaient dangereux ? Non. Leur seul crime, c'était d'être juifs, et rien d'autre ! Comme si on pouvait naître coupable... Et peu importe qu'ils aient été riches ou pauvres, ignorants ou savants, qu'ils aient été des gens biens ou des misérables. Vous les avez assassinés pour ce qu'ils étaient, parce qu'ils étaient nés juifs ! Voilà la vérité. Ce n'était pas la guerre, c'était un meurtre de masse, prémédité, à l'échelle d'un continent tout entier...

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Bouleversant et tragique.

Afficher en entier
Or

Il m'a fallu 2 jours pour pouvoir en parler. Coeur serré, larmes aux yeux, mal, mal, mal..

Sobibor nous envoie la Shoah à la figure à travers l'histoire d'une jeune fille instable anorexique et d'un collaborateur français de la guerre.

Livre que je rattache au Journal d'Anne Frank de part son thème mais aussi côté émotions avec affaiblissement moral pendant et après la lecture. D'ailleurs, malgré le caractère historique et brut du Journal d'Anne Frank, Sobibor nous livre plus d'émotions, froides et dures, cruelles et sans demi-mesures. On est loin de la douceur d'Anne Frank en tant que narratrice. Là, on est au coeur de la guerre tout en étant au jour d'aujourd'hui, soit au moins 55-60 ans plus tard (date première parution 2003). On découvre la guerre avec les yeux d'Emma, 17 ans, qui lit le journal tenu par un partisan français de l'Allemagne ; on sent la froideur et l'indifférence de ce dernier devant les Juifs, leur mort. Difficile de lire ces mots si plats devant une telle horreur. C'est justement ce qui rend ce roman si tragique et bouleversant je crois. Jacques Desroches est un personnage désintéressé de la souffrance des Juifs dont il approuve l'exécution. On suit l'évolution de son amour pour une servante polonaise, la grand-mère d'Emma, relation qui, pour la jeune fille, est tout simplement monstrueuse ; elle ne comprend pas comment sa grand-mère a pu aimer cet homme aux idéaux nazis et bourreau indirect de 250 000 Juifs.

Emma est mal dans sa peau, elle enchaîne boulimies et anorexies jusqu'à ce que son corps soit lisse et plat, sans formes ni courbes, sans graisse ni chair, juste sa peau et muscles abîmés. On suit sa chute vers l'abandon de soi, alors qu'elle délaisse tout et se réfugie dans l'exutoire qu'elle ressent quand elle se fait vomir.

Un dénouement inattendu et sans pitié, qui vous laisse déchirée.

Lu pour le lycée, pour l'option Littérature et Société qui exploite le thème de la Shoah au 3e trimestre. Nombreux cours, témoignages vidéos et images d'archives vus en classe qui approfondissent l'étude de ce livre. Le génocide des Juifs laisse pantelant, devant tant de cruauté. Ca devient une idée noire qui nous hante. La Shoah est dangereuse, elle empoisonne ceux qui essaient de la comprendre. C'est un poison. Ca ronge de l'intérieur.

Et pour ce rendu attristant et poignant, un grand bravo à l'auteur qui a su transcrire l'horreur de cette période à travers un petit roman.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par parapluie 2020-03-01T19:42:41+01:00
Lu aussi

L'histoire peine à se mettre en route. J'ai eu du mal à me plonger complètement dans ce roman. Par contre,la fin est intense et vraiment bonne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Camille1340 2020-02-26T14:15:49+01:00
Or

J'ai lu ce livre au collège, en classe de 3ème.

Je garde un bon souvenir de ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Victoria971 2020-01-29T06:51:05+01:00
Argent

Ce lire est difficile et vraiment perturbant. Je l'avais lu lorsque j'étais au collège et ça m'avait marquée. Je voulait le relire pour savoir si maintenant je m'en sépare ou je le garde. Et clairement il doit resté dans ma bibliothèque car même adulte c'est une lecture unique, même si elle aborde des thème déjà vu, elle est vraiment unique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2019-11-07T10:01:54+01:00
Argent

Je suis assez en demi-teinte avec ce livre : les passages concernant la lecture du journal de Jacques m'ont intéressée mais les passages concernant Emma beaucoup moins.

Je n'ai pas compris sa réaction dans les dernières pages et du coup, ça a un peu fait baisser l'appréciation globale que j'avais de ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maxime1086 2019-09-30T20:42:36+02:00
Diamant

Quel livre ! Je le trouve très bien écrit. Le style est épuré, incisif, clair et poétique. Les phrases sont souvent courtes pour mieux faire ressortir le poids des mots, le poids de cette Histoire, de ces histoires...

Le personnages d'Emma est criant de réalisme. La description de son mal-être, de son état d'anorexie est si bien transcrit que je me suis senti mal quand elle allait mal, je vomissais presque quand elle vomissait...

Ce n'est pas seulement l'histoire de la découverte d'un carnet qui remet en cause la représentation de ses proches, c'est un vrai cataclysme. Surtout quand on apprend la vérité. Elle est aussi affreuse et indicible que le contenu de ce carnet...

On ne peut pas sortir indemne de cette lecture. Tout est beau dans ce livre : l'héroïne n'a rien d'un cliché, elle se bat et m'inspire la plus forte sympathie, le style est encore une fois pesé et d'une justesse bluffante (un courant d'air, une baffe au bon moment), un récit dur mais abordé avec l'entremêlement original et moderne de problèmes d'adolescent. Une réussite sur tous les plans pour moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maidele 2019-09-15T19:24:05+02:00
Lu aussi

J'ai lu ce livre parce qu'on me l'avait donné, et que je me suis dit qu'un livre aussi court, même s'il ne me plaisait pas, je le lirais au moins vite. Et puis le thème était intéressant. Et woaw. Même si je suis sûrement plus vieille que le public destiné pour la lecture (je dirais 3ème), je dois dire que j'ai été très touchée. L'auteur mélange très bien l'histoire de la Seconde Guerre mondiale et notre histoire actuelle, avec une problématique : comment cette guerre nous touche encore aujourd'hui ? C'est pour cela que l'on suit Emma, 17 ans, qui connaît de graves problèmes de poids. Arrive le jour où elle découvre le journal intime d'un ancien soldat nazi français et son implication dans l'histoire. L'état de santé s'aggrave. Elle devient anorexique.

J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur prenne le parti de suivre le point de vue, non pas d'un prisonnier ou d'un résistant, mais d'un nazi qui croyait dur comme fer à la cause. Évidemment, je ne cherche pas d'excuse, mais cela apporte une certaine "fraicheur" par rapport à toutes les œuvres que je connais. Quant au personnage d'Emma... Étonnamment, je me suis beaucoup attachée à elle. C'est une adolescente paumée, qui ne sait pas quoi faire, qui appelle à l'aide comme elle peut et qui trouve le monde complétement fou et absurde. Et je me suis vraiment retrouvée dans ça.

Et puis il y a son anorexie, où je comprend pour la première fois (je ne suis pas du tout anorexique, d'ailleurs j'ai plutôt du mal à m'arrêter de manger) les raisons, les motivations qui peuvent pousser à s'affamer. Je ne les cautionne pas, mais je les comprend. En cela, l'auteur a vraiment réussi cette partie.

J'ai également eu un coup de cœur pour le gérant du magasin, pourtant peu présent dans l'histoire, mais très humain, et qui a un réel impact sur Emma.

J'aurais peut être aimé que ce soit plus long, que l'on sache comment ça se passe après, qu'il y ait des dramas (parce que j''adore ça, aha), mais c'est finalement une fin ouverte qui nous laisse imaginer la suite.

Jean Molla a pour moi très bien réussi son but, expliqué dans la note de fin, croiser l'histoire personnelle avec celle avec un grand H, et participe, en cela, au devoir de mémoire.

A lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clyrant 2019-05-20T18:42:59+02:00

bonjours, je n'ai pas très bien compris le livre et j'ai des question assez complexe dessus pouvez-vous m'aider ?

je dois en plus justifier c'est question avec des références de pages et avec quelques citations:

1. Dans quelle mesure peut-on dire qu'Emma est un personnage complexe?

2. Le récit est-il chronologique? expliquez.

3. Dans quelle mesure peut-on dire que Jacques est un personnage qui a beaucoup souffert lui aussi ?

Aidez-moi svp !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colyn-99 2019-04-19T10:02:03+02:00
Bronze

Cette histoire est vraiment bouleversante !

On ne peut être qu'horrifié face aux mots choisis par ce certain Jacques. Nous sommes longuement spectateur de son endoctrinement, de sa propre persuasion de servir le bien, de la cruauté de ses mots et le sang froid dont il fait preuve face à la machination la plus immonde de l'histoire.

L'anorexie d'Emma fait un énorme écho à cette période. C'est une épouvantable mais réelle mise en parallèle, plus contemporaine, de la mort, la faim ... elle porte en elle physiquement et mentalement le fantôme des victimes de la 2nd Guerre mondiale : des squelettes amassés dans les wagons de marchandises, derrière les barbelés des camps, dans les couloirs des chambres à gaz ....

Le final sonne juste, la chute tombe : Emma y parlera avec ses mots mais aussi avec son corps.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bouchi 2018-11-16T07:40:16+01:00
Or

J ai trouvé l histoire vraiment intéressante et palpitante. L auteur parle de la guerre mondiale mais d une façon qui m a beaucoup touchée et que j ai trouvé originale.

Selon moi il manque juste plus d informations concernant les personnages, on ne connais pas grand chose de certains ce que j ai trouvé dommages

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ellana82 2018-09-27T23:36:25+02:00
Argent

J'ai découvert ce roman en 3ème, car j'ai été obligée de lire. Pour une fois, ce fut une agréable surprise. J'ai trouvé l'histoire très intéressante, et le contexte très bien abordé, pas trop pesant ce qui n'est pas chose aisée vu le contexte

Afficher en entier

Date de sortie

Sobibor

  • France : 2003-09-15 - Poche (Français)

Activité récente

jacjqud l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-18T17:21:19+01:00
givre l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-24T18:27:55+01:00
Xaphora l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-08T10:34:50+01:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 920
Commentaires 180
Extraits 18
Evaluations 266
Note globale 7.72 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode