Livres
415 167
Membres
327 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hazel Wood



Description ajoutée par Aventurine20 2018-02-28T20:34:06+01:00

Résumé

"Ne t'approche sous aucun prétexte d'Hazel Wood."

Ces quelques mots laissés par la mère d'Alice juste avant son enlèvement scellent à tout jamais le destin de la jeune fille.

Hazel Wood, la résidence légendaire d'Althéa Proserpine, auteur des célèbres "Contes de l'Hinterland".

Hazel Wood, dont vient d'hériter Alice.

Hazel Wood, où Alice doit s'aventurer pour espérer sauver sa mère.

Hazel Wood, cette demeure d'où semblent s'échapper des personnages inventés par Althéa.

Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu'un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d'entrée sur l'Hinterland ?

Et si Alice était bien plus qu'une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois... Hazel Wood.

Afficher en entier

Classement en biblio - 50 lecteurs

PAL
90 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par let-it-go 2018-03-10T19:12:49+01:00

Tout le monde est censé être un mélange d'inné et d'acquis. Notre personnalité est forgée par des années de relations amicales, de disputes, de parents, de rêves et de choses faites trop jeune, ou qui n'auraient pas dû être entendues. Par des secrets gardés ou révélés, des regrets, des victoires et des fiertés refoulées. Un vaste tas de détritus compact qui devient ce qu'on appelle notre vie.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

Lu en V.O.

Son achat n'était pas du tout prémédité... Une chance que mon regard ait croisé sa couverture.

Qui aurait-cru que les contes de fées puissent être aussi effrayant?

J'ai acheté The Hazel Wood sur un coup de tête. A vrai dire, je n'avais jamais entendu parler de ce livre, jusqu'à mon achat. Je ne regrette pas.

The Hazel Wood n'est pas exactement l'idée que je m'en faisais : je m'attendais à un remake d'Alice aux Pays des Merveilles ou à un conte de fée moderne. Ce n'est pas vraiment ce que j'ai eu. Et j'admets que c'est plutôt une bonne surprise.

Melissa Albert, à travers son livre, nous propose un univers bien effrayant où les happy-endings ne semblent pas exister. Elle nous expose l'histoire d'Alice Proserpine -Alice Crewe-, qui durant toute son enfance, accompagnée de sa mère, fuit le "malheur". Puis la mort de sa grand-mère, Althéa Proserpine, auteur des célèbres "Contes de l'Hinterland", meurt; et, peu de temps après, sa mère est kidnappée. Un mot lui est laissé : "Ne t'approche pas de Hazel Wood", la résidence recluse où habitait Althéa. Alice va alors chercher, à tout prix, à retrouver sa mère et se lance dans une aventure insensée qui la mène dans une nouvelle dimension : l'Hinterland. J'ai trouvé intéressant cet aspect du livre : Alice rentre dans un monde où les Histoires, les contes de fées sont de partout! Pourtant, aucun conte de fées joyeux ne réside dans l'Hinterland. Là-bas, tout est sinistre et assez effrayant. Lorsque j'ai lu The Hazel Wood, je ne vous cache pas, que plusieurs fois, mon sang s'est glacé et mes poils se sont hérissés. Ce livre n'a vraiment fait peur par moments; mais c'était une peur positive, qui vous donne envie de continuer la lecture et vous entraîne.

Le personnage d'Alice est assez inhabituelle. Ce n'est pas la héroïne parfaite aux qualités extraordinaires; mais je vous laisse le soin de juger cela par vous-même lorsque vous aurez lu le livre. Il n'y a pas beaucoup de personnages principaux, ce qui est plutôt pratique pour se souvenir de leur nom.

The Hazel Wood est plein de rebondissements également et de pièges, si je puis dire. On se laisse entraîner, puis l'on est surpris, peut-être déçu par moment; mais ça passe parce que c'est ce qui fait que cette histoire est bien. Il y a quelques retournements de situations assez surprenantes également; mais aussi des évènements trop prévisibles.

En outre, The Hazel Wood est un livre qui m'a glacée le sang, et je trouve que pour effrayer quelqu'un juste avec des mots, il faut du talent. Donc oui, j'ai aimé ce livre et j'aimerais bien voir une suite paraître. Mais surtout n'oubliez pas :

"Keep away from the Hazel Wood"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Naheiko 2018-05-17T00:36:45+02:00
Lu aussi

J'ai beaucoup aimé le livre en lui même, l'originalité, même si le début est un petit peu long a démarrer mais j'ai adoré, par contre la fin ça me chiffonne un peu je ne l'ai pas apprécié

Afficher en entier
Commentaire ajouté par syl08 2018-05-14T22:34:53+02:00
Bronze

Je rejoins les commentaires affirmant que le début est un peu long et la fin trop abrupte. Néanmoins, l'originalité de ce roman le rend addictif! Certains rebondissements sont prévisibles d'autres sont inattendus. Alice et sa mère se retrouvent bien malgré elles emportées dans une fuite sur fond de livre "maudit" et d'une grand-mère type Voldemort (dont on ne doit pas prononcer le nom). Tout bascule lorsqu'elles se croient enfin en sécurité. La mère d'Alice disparaît et le pays des merveilles, l'Hinterland, recèle des secrets bien sombres.Je regrette seulement n'avoir pas eu l'intégralité des contes de l'Hinterland. Pourtant non adepte des contes, même "détournés ", j'aurais plaisir à les lire tant certains titres restent intrigants. Un spin off ou un second tome peut-être ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-05-10T11:57:33+02:00
Bronze

Une couverture magnifique et une histoire de conte de fée qui tourne mal, ce roman avait tout pour me plaire.

Il y a beaucoup de suspens, d'originalité et de créativité dans ce livre mais malheureusement j'ai trouvé que l'histoire n'avait (à certains moments) ni queue ni tête. Je me suis perdue dans le fil des explications beaucoup compliquées et complètement ahurissante. Je pense que c'est un style qui plaît ou qui ne plaît pas, et pour moi ça n'a pas marché.

"Hazel Wood" reste un bon roman à découvrir car il sort des sentiers battus, il donne dans l'originalité et le suspens fait que l'on a envie de découvrir la fin !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HubrisLibris 2018-05-08T19:23:57+02:00
Or

Une couverture qui intrigue, à l’esthétique soignée. Couverture et titre sont les raisons de mes achats et intérêts. Importance de l’esthétique. Hazel Wood est un SP que je laisse pourtant trainer à l’étagère de ma bibliothèque. Pourquoi ? D’autres livres m’attendent, d’autres envies lectures. Après la déception du livre de Margaret Atwood, voilà que j’ai toujours le souhait de lire des contes. Allons-y pour Hazel Wood.

Alice et Ella (sa mère) voguent de villes en appartements, de connaissances en rares amitiés. On les imagine bandits au début du roman, en cavale et chassées par de noirs secrets. Elles ne peuvent rester à un endroit, s’y installer. La poisse les rattrape, s’enroule à leurs chevilles, comme une vieille amie. Survient une lettre qui remet leur vie en question, la mort supposée d’Althéa Proserpine, la grand-mère, l’auteur des contes de l’Hinterland.

Durant quelques pages, la supposée normalité d’une vie d'adolescente s’offre à Alice. Un appartement, un lycée, des camarades. C’est un répit, bref, le temps d’oublier les ombres qui cavalent à la suite des deux personnages. Et voila que l’opacité reprend ses droits, s’insinue, gigote sous les yeux de l’héroïne qui croit voir des personnages de contes extraits de leurs pages.

On effleure de nombreuses références : Doctor Who, Harry Potter, Alice aux pays des merveilles. Toutes ces histoires à la noirceur bien ancrée. L’étonnement est perpétuel, l’ennui absent de ce roman qui offre de multiples rebondissements sans jamais effleurer l’improbable.

Hazel Wood présente une belle réflexion sur les contes de fées.

La possibilité de plonger au coeur d’un récit.

Le pouvoir des mots.

C'est tout le point central du récit. Ces contes qui prennent vie, s'évadent, gravitent autour d'Alice. A trop vouloir s'immerger dans les livres, à trop désirer côtoyer les personnages de romans, il semblerait que certains aient débusqué des portes vers le non retour...

Hazel Wood.

Un voyage à travers les contes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maanon 2018-05-07T16:09:56+02:00
Argent

« Toutes les histoires ne se terminent pas par Et ils vécurent heureux ». J’etais tellement intriguée par ce roman que quelques jours après sa sortie je n’ai pas pu résister.

L’histoire d’Alice m’a touchée. J’ai été entraînée dans une course poursuite (après qui ? Après quoi ?). Impossible de poser le livre. Seul petits bémols, je trouve le début un peu long à se mettre en place et la fin un peu trop rapide à goût.

Mais je recommande ce livre que je suis sure de relire très vite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clovescentbook 2018-04-28T16:34:42+02:00
Argent

Donner une note à ce roman a été plus que compliqué, car je l'ai adoré, mais que quelques points m'ont un peu déçue. J'ai donc finit par lui donner un bon 7,5/10, qui sont tout à fait méritées.

Nous avons une histoire prometteuse, avec des contes macabres et sanguinaires qui se mêlent à la réalité, une fille qui ne sait pas vraiment qui elle est et Hazel Wood, cet endroit mystérieux et plein de secrets. J'ai beaucoup aimé l'idée même de l'auteure, son concept et la trame de l'intrigue. Tout est bien mené, avec un rythme parfait... Jusqu'à l'évènement que j'attendais avec impatience et qui arrive, pour moi, bien trop tard. Je parle ici de la mise en place de l'univers de conte, ce monde créé de toute pièce, plein de secrets, de mystères et de choses qui ne sont pas ce qu'elles semblent être.

Pour moi, l'univers-même arrive assez tard, ce qui m'a un peu déçue, et l'action s'enchaine alors avec une vitesse assez déconcertante au départ. Je dis ça, car même si elle est surprenante, elle est compréhensible. La protagoniste principale évolue avec son univers, comprend en même temps que le lecteur, mais bien plus en détail que ce dernier. Alors l'action s'enchaine, mais ne compromet pas la compréhension de l'histoire.

Ce qui m'a dérangée, donc, est que pour moi, l'univers n'est pas assez présent. C'est rare que je dise ça, mais c'est mon ressenti. Il est poussé et très bien décrit. Mais, selon le résumé, Hazel Wood est le phare même de ce roman, phare qui s'éteint rapidement. L'auteure ne passe pas beaucoup, pas assez selon mes goût, de temps dessus, alors que c'est un élément central duquel j'en attendais beaucoup...

Avis complet (plutôt long): https://lacitedesreliquesmecaniques.blogspot.com/2018/04/hazel-wood-melissa-albert.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par revesurpapier 2018-04-26T08:53:34+02:00
Bronze

Quand les contes prennent vie...

Alice et sa mère sont habituées à fuir. Elles sont habituées à la malchance aussi. Cela fait des années qu'elles parcourent le pays sans jamais se poser. Contre toute attente, Alice voit son quotidien changer du tout au tout le jour où elle apprend la mort de sa grand-mère. Elles s'installent alors toutes les deux à New York et sa mère se marie. Il n'y a plus rien à craindre semble t-il. Mais à quoi tentaient-elles d'échapper toutes ces années?

Alice s'interroge énormément sur toutes les choses étranges et inquiétantes qui lui arrivent mais aussi sur sa grand-mère, la célèbre Althéa Proserpine. Le lecteur en fait de même. Sa grand-mère était l'auteure des Contes de l'Hinterland, roman à succès, et vivait recluse dans un majestueux domaine nommé HazelWood. Mais pourquoi Alice ne connaît-elle sa grand-mère qu'à travers des articles de presse? Pourquoi doit-elle se tenir loin du domaine? Pourquoi n'a t-elle jamais pu mettre la main sur un exemplaire des Contes de l'Hinterland? Mystère...

Alice n'est pas une héroïne particulièrement sympathique mais cela ne m'a pas empêchée de m'attacher à elle. Elle peut même être glaciale et impulsive. Il y a de la colère et de la peur en elle, qu'elle a parfois du mal à contrôler. On a envie d'en connaître les raisons et on tourne les pages, intrigué. Quel genre d'aventures attendent la jeune fille? Qui est-elle réellement?

Malgré un début de lecture prometteur, j'ai trouvé l'histoire tout de même un peu longue à démarrer. L'auteure prend le temps d'installer son intrigue. On découvre d'abord la vie qu'Alice a mené jusqu'alors, l'éducation qu'elle a reçu et dans un même temps l'histoire de sa famille. C'est la disparition de sa mère le véritable déclencheur. On doit alors tenter de comprendre le rôle d'Alice et élucider les nombreux mystères liés au domaine d'Hazel Wood et aux Contes de l'Hinterland.

Le récit devient de plus en plus étrange et les questions se multiplient. On sent quelque chose d'obscur s'immiscer entre les lignes. Des événements invraisemblables nous tombent dessus, de la même manière que dans les contes fantastiques. C'est curieux, déroutant, mais on se laisse entraîner avec plaisir.

Verdict : Hazel Wood est une lecture mystérieuse et étrange que j'ai pris plaisir à découvrir. C'est une sorte de conte moderne qui s'adresse aux amoureux des livres qui ont toujours rêver de voir leurs lectures prendre vie. Mais ces amoureux changeront probablement d'avis en découvrant les sombres Contes de l'Hinterland...

https://revesurpapier.blog4ever.com/hazel-wood-de-melissa-albert-1

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Carole94P 2018-04-24T21:52:03+02:00
Argent

Hazel Wood a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie VO. Et avec les petits teasers de Milan (que j'ai tout simplement adoré soit dit en passant), j'étais vraiment hyper méga intriguée par cette lecture. Il ne m'a donc pas fallu longtemps avant de me plonger dedans.

Je me suis plongée dans l'histoire sans en savoir vraiment trop si ce n'est qu'il concernait les contes et qu'il s'annonçait assez effrayant. Car après tout, un os, un peigne et une plume annoncent vraiment quelque chose d'étrange. 

Dans Hazel Wood, nous suivons Alice qui vite seule avec sa mère (sans compter les hommes quelle rencontre). La poisse semblent les suivre depuis toujours jusqu'à ce que sa mère reçoive un courrier l'informant du décès de sa grand-mère vivant recluse dans son manoir, Hazel Wood. Pour elle, c'est le début d'un nouveau départ. Pourtant, les événements inquiétants se multiplient et sa mère disparaît. Alice se lance alors à sa recherche sans savoir si elle en ressortira indemne. 

Dès le début, l'auteure, Melissa Albert nous plonge dans une ambiance sombre et quelque peu inquiétante. Les événements bizarres se multiplient et les doutes s'installent. On sent que les choses vont vite mal tourner. Clairement, on est bien loin des gentils petits contes de fées ce qui au final est plutôt original. Alice se voit vite poursuivie, perdue et sans savoir où aller. 

L’héroïne, Alice, ne manque pas de courage. Pas une seule fois elle ne baissera les bras et ça fait vraiment plaisir. Elle se montre forte et vraiment persévérante. Face à la situation, elle garde son calme et surtout son sang froid dans le but de retrouver sa mère. Heureusement, durant sa quête, elle pourra compte sur l'aide de Finch... 

Hazel Wood se démarque vraiment de tout ce que j'ai pu lire. Entre horreur et frayeur, nous autres, lecteurs sommes aussi perdus que l’héroïne, Alice. Pas mal de chose se passent et je dois dire que ce premier tome est vraiment dense. Je tournais les pages mais j'avais l'impression de ne pas avancer des masses, toujours en quête de réponses. En tournant la dernière page, je suis restée quelques minutes à réfléchir pour bien assimiler toute l'histoire car clairement, il y a matière à réfléchir.

En conclusion, j'ai passé un bon moment de lecture en compagnie d'Alice. Le mystère autour d'Hazel Wood nous tient en haleine jusqu'au bout et les hypothèses sont nombreuses. Pas une seule fois je ne me suis doutée de la tournure des événements. Je tire donc mon chapeau à l'auteure pour son suspense à couper le souffle. Seul petit reproche, les quelques longueurs en milieu de parcours qui m'ont un peu casser le rythme.  En tout cas, je suis curieuse de voir ce que peut donner la suite ayant pris connaissance d'un fameux tome deux sur Goodreads.

http://www.my-bo0ks.com/2018/04/hazel-wood-tome-1-melissa-albert.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cathi2 2018-04-11T13:55:23+02:00
Argent

(...)

Le livre est original tout en partant d’une base que l’on connait tous, les contes, pour en faire quelque chose de nouveau, quelque chose qui surprend le lecteur.

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en commençant le roman, il était dans une box sur les contes, donc peut-être un peu à une réécriture, mais de quoi et comment, je l’ignorai. Comme j’avais faux ! Ce roman n’a rien à voir avec une réécriture d’un conte connu, ce sont des contes complètements originaux, nouveaux qui se trouvent dans ce livre young adult et leur forme même change du « il était une fois » heureux dont on a pris l’habitude depuis longtemps avec Perrault, Grimm…

Ce livre est noir, sombre, ses contes ne sont pas heureux, ils renferment meurtres, vengeances, haines, sang qui, en un sens, est un peu un retour vers les contes d’antan, avant que les réécritures de Perrault et Grimm ne les transforment. Le monde de Hinterland est incroyable de noirceur, à la fois déstabilisant et passionnant, l’auteur nous embarque très vite vers la découverte et à l’instar de Finch, nous sommes vite fasciné par Hinterland, par The Hazel Wood.

(...) https://un-monde-de-papier.blogspot.fr/2018/04/the-hazel-wood_11.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Klaroline03 2018-03-06T22:25:53+01:00
Argent

Lu en V.O.

Son achat n'était pas du tout prémédité... Une chance que mon regard ait croisé sa couverture.

Qui aurait-cru que les contes de fées puissent être aussi effrayant?

J'ai acheté The Hazel Wood sur un coup de tête. A vrai dire, je n'avais jamais entendu parler de ce livre, jusqu'à mon achat. Je ne regrette pas.

The Hazel Wood n'est pas exactement l'idée que je m'en faisais : je m'attendais à un remake d'Alice aux Pays des Merveilles ou à un conte de fée moderne. Ce n'est pas vraiment ce que j'ai eu. Et j'admets que c'est plutôt une bonne surprise.

Melissa Albert, à travers son livre, nous propose un univers bien effrayant où les happy-endings ne semblent pas exister. Elle nous expose l'histoire d'Alice Proserpine -Alice Crewe-, qui durant toute son enfance, accompagnée de sa mère, fuit le "malheur". Puis la mort de sa grand-mère, Althéa Proserpine, auteur des célèbres "Contes de l'Hinterland", meurt; et, peu de temps après, sa mère est kidnappée. Un mot lui est laissé : "Ne t'approche pas de Hazel Wood", la résidence recluse où habitait Althéa. Alice va alors chercher, à tout prix, à retrouver sa mère et se lance dans une aventure insensée qui la mène dans une nouvelle dimension : l'Hinterland. J'ai trouvé intéressant cet aspect du livre : Alice rentre dans un monde où les Histoires, les contes de fées sont de partout! Pourtant, aucun conte de fées joyeux ne réside dans l'Hinterland. Là-bas, tout est sinistre et assez effrayant. Lorsque j'ai lu The Hazel Wood, je ne vous cache pas, que plusieurs fois, mon sang s'est glacé et mes poils se sont hérissés. Ce livre n'a vraiment fait peur par moments; mais c'était une peur positive, qui vous donne envie de continuer la lecture et vous entraîne.

Le personnage d'Alice est assez inhabituelle. Ce n'est pas la héroïne parfaite aux qualités extraordinaires; mais je vous laisse le soin de juger cela par vous-même lorsque vous aurez lu le livre. Il n'y a pas beaucoup de personnages principaux, ce qui est plutôt pratique pour se souvenir de leur nom.

The Hazel Wood est plein de rebondissements également et de pièges, si je puis dire. On se laisse entraîner, puis l'on est surpris, peut-être déçu par moment; mais ça passe parce que c'est ce qui fait que cette histoire est bien. Il y a quelques retournements de situations assez surprenantes également; mais aussi des évènements trop prévisibles.

En outre, The Hazel Wood est un livre qui m'a glacée le sang, et je trouve que pour effrayer quelqu'un juste avec des mots, il faut du talent. Donc oui, j'ai aimé ce livre et j'aimerais bien voir une suite paraître. Mais surtout n'oubliez pas :

"Keep away from the Hazel Wood"

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Hazel Wood" est sorti 2018-04-25T00:00:00+02:00
background Layer 1 25 Avril

Dates de sortie

Hazel Wood

  • France : 2018-04-25 (Français)
  • USA : 2018-01-30 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 50
Commentaires 10
Extraits 6
Evaluations 19
Note globale 7 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • The Hazel Wood - Anglais