Livres
569 062
Membres
624 445

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Geisha



Description ajoutée par lailasamburu 2010-06-16T19:07:56+02:00

Résumé

A neuf ans, dans le Japon d’avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, aune maison de plaisir de Kyoto. Dotée d’extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu’il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui en fera une vraie geisha.

Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l’amour : Sayuri va peu a peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d’une rivale. Elle rencontrera finalement l’amour…

Ecrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d’un exceptionnel document et le souffle d’un grand roman. Il nous entraine au cœur d’un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 452 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par camillel54 2011-05-12T16:09:04+02:00

Et si j'allais disparaitre, annihilée par tant de beauté ?

Il y a quelque chose de douloureux, de pathétique dans la beauté.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Le film m'ayant plus j'ai voulu lire le livre dont avait été tiré le film. Les décors, les coutumes, tout un univers de femme à la fois magique et complexe. Magnifique livre ...

Afficher en entier
Diamant

Lu bien avant la sortie du film.

Enorme coup de coeur, je ne le suis pas ennuyée une seule seconde. Le roman est très "visuel",le style à la fois simple et poétique.

Personnages attachants. Découverte du monde des geishas absolument fabuleuse. Belle histoire d'amour et une fin juste magnifique.

Une vraie merveille.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Whale 2021-10-26T14:39:38+02:00
Or

Une autobiographie fictive très bien écrite et documentée. Une plongée fascisante dans le Japon des années 30 et dans le monde complexe et mystérieux des geishas.

J'ai été happé tout le long de ma lecture. L'histoire est racontée avec pudeur, poésie et est instructive. Le scénario est bien construit avec un rythme lent et contemplatif mais sans être ennuyeux. Les nombreuses descriptions sur le Japon, les geishas et les traditions sont bien faites et maîtrisées, de sorte qu'elles n'alourdissement en rien le récit.

Le style de l'auteur est délicat, le portrait qu'il dresse sur les geishas est empreint de respect, de délicatesse, de solitude, de tristesse, de regret, d'espoir et de rivalité. Les geishas, souvent vu comme des prostituées de luxe, sont avant tout des artistes maîtrisant l'art de la danse, du chant, de la musique et de la cérémonie du thé. ce sont des courtisanes aux multiples talents qui procèdent chaque jour à des rituels complexes mais importent pour elles. Leurs vies, leurs journées et leurs rencontres sont contrôlées, calculés et rythmés par d'autres.

Une lecture très agréable et enrichissante. C'est beau, doux et violent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alex56370 2021-09-22T09:21:53+02:00
Diamant

J’en suis ravi car ce roman fait partie de mes incontournables, je vais vous expliquer pourquoi. Premièrement même si j’ai bien dû le lire une quarantaine de fois, j’ai l’impression de le lire pour la première fois. Deuxièmement cette histoire parle d’un thème qui m’a toujours intéressé, les geisha et la façon dont elles le deviennent. Dernier point, l'auteur a su me toucher au plus profond de mon cœur et s' imprimer.

Ce roman se déroule principalement avant la seconde guerre mondiale, on fait la rencontre de la jeune Chiyo âgé de 9 qui va voir sa vie basculer en faisant la rencontre d’un homme qui par son biais se retrouvera vendu à un Okiya (une maison de geisha) situe dans le quartier de Gion à Kyoto. Puis on va l’a voir commencer son apprentissage pour devenir apprentis geisha, jusqu’à un événement qui la fera devenir servante de cet Okiya puis tout sera à nouveau chamboulé par sa rencontre avec l’une des geisha les plus réputées de Kyoto a ce moment-là. Chiyo va évoluer est devenir Sayuri cette magnifique Geisha avec ses yeux pleins d’eau.

Dans ce roman, on découvre l’envers du décor du Japon d’avant et d'après-guerre en temps que Geisha, on apprend toutes les notions inculquées à ses fillettes afin qu’elle devient ses femmes qui savent subjuguer un homme sans montrer le moindre bout de peau. En tout cas, je conseille ce livre à tout le monde car on nous fait comprendre la réalité de la vie d’une geisha.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginie-61 2021-08-31T09:39:07+02:00
Diamant

Un roman à la fois tendre, délicat et terriblement dur, qui fut pour moi ma première lecture sur le Japon, tous sujets confondus. J'ai adoré découvrir l'univers des geishas et surtout celui de la seconde guerre mondiale telle qu'elle a été vécue au pays du Soleil Levant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EloHailone 2021-06-21T11:00:00+02:00
Diamant

Geisha fait vraiment partie de mes romans préférés. Pour moi ce roman c'est...

L'immersion dans un autre monde et la découverte d'une partie de la culture japonaise :

Presque toute l'histoire se déroule au Japon, à Kyoto, comme l'indique le résumé. Pour la petite occidentale que je suis, ce roman s'est révélé pour le moins dépaysant. J'ai adoré découvrir les moeurs d'avant guerre, la réalité des geishas (dont j'avais forcément entendu parler sans jamais vraiment savoir de quoi il pouvait réellement s'agir), la vie dans ce pays si loin qui fascine tant de personnes aujourd'hui. de plus, comme ce roman a été écrit par un romancier anglais (Arthur Golden), j'ai l'impression que tout n'en est que plus clair. Tout est expliqué comme si la narratrice (Sayuri) savait que nous n'y connaissions pas forcément grand chose. En bref, ce roman a été pour moi une longue suite de découvertes passionnantes.

Le partage de l'intimité de Sayuri :

La majorité des romans historiques ont tendance à être écrits à la troisième personne du singulier (du moins pour ceux que j'ai lu), ou lorsqu'ils sont à la première personne de façon assez distante car il est difficile de savoir comment les personnages auraient pu penser à cette époque-là. Dans Geisha, Sayuri nous raconte sa vie au plus proche de son ressenti, nous observons donc absolument tout au travers de son point de vue. Cette façon d'écrire m'a permis de plonger dans l'intimité de cette vie difficile mais passionnante qu'est la sienne. J'ai adoré partager ses pensées, ses secrets, et ses espoirs. Tout du long, je me suis sentie proche d'elle, j'ai eu peur pour elle, et cela m'a fait dévorer de nombreuses pages alors que j'aurais clairement dû aller me coucher.

Une belle et surprenante histoire d'amour :

Je n'ai pas assez lu de littérature japonaise, ou globalement de romans se déroulant au Japon pour faire de véritables comparaisons, mais en occident nous n'imaginerions sans doute pas une telle histoire d'amour. Les moeurs japonaises sont très différentes des nôtres, et au départ j'ai été assez surprise de la romance que présente ce roman, notamment avec une telle différence d'âge. Toutefois, l'atmosphère du livre aidant, je me suis laissée emporter par les sentiments de Sayuri, j'ai attendu avec elle un heureux dénouement pour eux. Finalement, avec du recul, je trouve leur histoire très romantique ; la détermination de Sayuri, la confiance, et surtout l'espoir malgré tout ce qu'elle a à vivre, m'ont subjuguée.

Une lecture sans passage attendu :

C'est l'avantage d'un roman historique tel que celui-ci : il est impossible de s'attendre à quoi que ce soit. Dans la littérature contemporaine, nous sommes souvent confrontés à ce que j'appelle des "romans types" (en particulier avec la littérature Américaine), c'est à dire que malgré la différence d'auteur et d'intrigue, la trame de fond reste similaire, ce que je trouve particulièrement lassant.. Ici, point de cela ! Il y a 600 pages, et je n'en ai pas vu arriver une ligne. Tout m'a toujours semblé nouveau et captivant, et le peu qu'il serait possible de prévoir mérite toujours lecture pour les détails et l'avide attente de connaître la suite.

Des personnages riches :

C'est, je dirais, l'ultime point fort de ce roman. Il y a beaucoup de personnages, et bien que nous ne puissions pas tous les connaître aussi bien que la belle Sayuri, tous ont leurs particularités et sont intéressants. J'ai adoré pratiquement chacun d'eux. Bien sûr, j'ai eu une profonde affection pour le président ainsi que Mameha. J'ai détesté comme il se doit Hatsumomo, bien qu'elle soit au fond un être éminemment tragique. Pumpkin a éveillé ma compassion avant de subir le même sort que sa "grande soeur". Nobu a une place plus difficile mais je l'ai apprécié pour ce qu'il est malgré tout, surtout auprès de Sayuri... bref, pour ne rien révéler de compromettant, je dirais simplement que les personnages secondaires forment un tout attachant autour de Sayuri, que je les ai tous beaucoup aimés, et qu'il a été bien dur de les quitter en refermant le livre.

Lien vers l'article du blog : https://www.lesplaisirsdesmots.fr/geisha/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MAGzi 2021-05-09T20:00:15+02:00
Diamant

Un livre que je ne voulais pas lâcher du début a la fin et quand arrivent les derniers chapitres on appréhende et on est déjà triste a l'idée d'arriver au bout... je ne voulais pas en sortir. Je me suis régalé, j'ai voyagé, appris un peu sur une coutume et me suis passionné pour cette histoire et le Japon qui m'attire. J'espère découvrir d'autres ouvrages sur ce pays.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieFlowerPanda 2021-04-23T17:00:45+02:00
Diamant

Pour écrire Geisha, Arthur Golden s’est inspiré de témoignages et de la vie d’une certaine Mineko Iwasaki. Ces mémoires fictives suivent le parcours de Chiyo, petite fille de 9 ans, vendue par son père à un Okiya (maison close japonaise). C’est là qu’elle qu’elle suivra un apprentissage difficile et semé d’embuches pour devenir Sayuri, l’une des geishas les plus réputées de son époque.

Au fil des pages de ces mémoires, on voit la jeune Sayuri évoluer dans un univers très codifié qui fait la part belle aux rivalités et aux désirs mais où les apparences sont primordiales. Arthur Golden décrit avec minutie et beaucoup de réalisme le parcours de Sayuri en tant qu’élève et geisha au pays du soleil-levant, dans les années 30. Pour mois, Geisha est surtout un roman d’initiation et d’apprentissage avant d’être un roman d’amour même si la relation entre le Président et Sayuri sert de toile de fond à une grande partie de ces mémoires.

Grâce à des descriptions très précises et travaillées, le lecteur arrive à complètement s’immerger dans le Japon d’avant-guerre et le milieu très fermé, pour ne pas dire mystérieux, des geishas. En effet, l’auteur réussit le pari de nous transporter à une autre époque et dans un pays aux coutumes très différentes du notre qui hésite alors entre traditions et modernité.

L’auteur est très pointu dans ses descriptions ou les faits historiques se déroulant au moment de l’intrigue. On a presque l’impression de pouvoir ressentir les sons, les odeurs ou les couleurs qu’il nous décrit.

Cette histoire, à la fois triste et mélancolique, contient quelques longueurs mais elle est tellement prenante qu’une fois le livre refermé, on les oublie très facilement pour ne retenir que le destin hors norme de Sayuri.

Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants : Hatsumomo, Mameha ou encore le Président et Nobu sont des personnages complexes qui apportent encore plus de profondeur à une histoire déjà très riche.

Il n’y a donc vraiment rien à redire sur le style d’écriture d’Arthur Golden : soucis du détail, fluidité et finesse étaient au rendez-vous pour mon plus grand bonheur.

Geisha est un très beau livre, emprunt de poésie et de mélancolie, sur la vie d’une femme au destin exceptionnel. Il a également fait l’objet d’une adaptation plutôt réussi en 2006, Mémoires d’une Geisha, réalisée par Rob Marshall.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fei95 2021-04-03T19:35:40+02:00
Diamant

Lu après avoir vu le film et honnêtement ce livre est une pépite que je conseille ! On est vite transporté dans cet univers bien particulier des Geisha.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaikaSarah 2021-03-28T13:26:39+02:00
Diamant

Un gros coup de cœur. Dans ce livre, on est en total immersion dans un Japon aussi fascinant que malsain. Le sexisme, les inégalités sociales, le mépris... Dans ce bain d'injustice vit Chiyo (futur Sayuri), une petite fille aux yeux gris bleu, d'une extrême rareté. Le style d'écriture est tout bonnement fabuleux, très illustré avec de nombreuses figures de style. On a beaucoup de mal à croire que ce n'est pas une autobiographie. Chiyo est vendue par son père à un homme qui les conduis à Gion, elle dans une Okiya et sa sœur Spoiler(cliquez pour révéler)dans une maison de prostituées. Elle découvre petit à petit ce monde, si différent de celui de son village de pêcheurs. A chaque étapes de ce livre, un truc malsain surviens, Spoiler(cliquez pour révéler)son mizuage, le fait qu'elle et le président aient plus de 20 ans de différence et qu'il soit marié... les us et coutumes du Japon nous sont exposés, la cérémonie du thé, comment une geisha se maquille et met son kimono, la façon dont elle se coiffe selon son rang (monoware...), le sujet des Danna...J'ai vrmt cru que je mettrais plus d'un mois à le lire, les classiques ne m'attirant pas franchement, mais ce fut un réel plaisir de lire ce livre magnifique et envoûtant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coeurdechristal 2021-01-05T15:17:18+01:00
Diamant

J'ai adoré ce livre qui m'a complètement transporté vers un autre monde. J'ai été impressionnée par tous les détails donnés avec une telle précision par l'auteur alors qu'il n'est pas lui même d'origine japonaise. On pourrait facilement le croire. Le livre, bien qu'il ne soit pas illustré, est très imagé rien qu'avec ses propos. Beaucoup de métaphores qui rendent le tout très poétique et à la fois facile à la compréhension. Une histoire prenante et plusieurs personnages forts intéressants par leur caractère ou leur façon d'agir. Une fascination et beaucoup de découvertes pour ma part. Un coup de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampireAcademyTeam 2021-01-04T16:13:36+01:00
Diamant

Un livre que j'ai dévoré et dont je n'aurai pas douté de cet intrigue plaisante. On suit cette Geisha en devenir avec beaucoup de plaisir parce que l'on découvre aussi les coulisses de ce métier. Cela m'a donné envie d'en lire d'autres sur elles. Pour celui-ci en revanche un coup de coeur pour la fin sublime !

Afficher en entier

Date de sortie

Geisha

  • France : 2006-05-16 - Poche (Français)

Activité récente

Whale le place en liste or
2021-10-26T14:38:00+02:00
freyjas l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-25T11:47:18+02:00
mgb_bzh l'ajoute dans sa biblio or
2021-08-31T06:35:49+02:00

Titres alternatifs

  • Memoirs of a Geisha - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 3452
Commentaires 488
extraits 79
Evaluations 850
Note globale 8.65 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode