Livres
421 293
Membres
337 565

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Marche ou crève



Description ajoutée par sjodocy77 2014-03-15T13:15:38+01:00

Résumé

Mieux que le marathon... la Longue Marche. Cent concurrents au départ, un seul à l'arrivée. Pour les autres, une balle dans la tête. Marche ou crève. Telle est la morale de cette compétition... sur laquelle une Amérique obscène et fière de ses combattants mise chaque année deux milliards de dollars. Sur la route, le pire, ce n'est pas la fatigue, la soif, ou même le bruit des half-tracks et l'aboiement des fusils. Le pire c'est cette créature sans tête, sans corps et sans esprit qu'il faut affronter : la foule, qui harangue les concurrents dans un délire paroxystique de plus en plus violent. L'aventure est formidablement inhumaine. Les participants continuent de courir en piétinant des corps morts, continuent de respirer malgré l'odeur des cadavres, continuent de vouloir gagner en dépit de tout., Mais pour quelle victoire ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 744 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par tommyvercetti 2010-12-16T20:22:14+01:00

"C'est comme si on s'entraine au saut à la perche toute sa vie et puis qu'on arrive aux Jeux Olympiques et on se dit : "Pourquoi diable est-ce que j'irais sauter par-dessus cette barre à la con ?""

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

ça faisait déjà un moment que je l'avais dans le collimateur, et je m'y suis finalement mis, malgré que je doive bosser...

Au début j'avoue je me suis demandé comment SK allait pouvoir justifier cette marche en apparence stupide et à laquelle personne ne voudrait participer. C'est vrai quoi, après tout, qu'est-ce qui les oblige ?

Mais l'intérêt du bouquin n'est pas là.

Cette marche (terme employé à la place de "livre", car ici il ne s'agit que de ça : la marche) m'a apparu au fur et à mesure comme un récit relatif à la mort. La mort, ici, est omniprésente. Pas parce qu'il y a beaucoup de morts, ça c'est le côté visible, superficiel. Mais parce qu'à tout moment, à chaque page, la mort est là, dans l'esprit, dans les pensées, derrière celui qui marche, sur chaque pas. Et si on s'arrête, elle nous tombe dessus. Ainsi, on suit la marche de Garraty, qui lui aussi, comme les autres, participe. Pourquoi ? Il ne sait pas très bien. Mais on comprend, nous lecteurs, peu à peu comment fonctionne ce monde (dystopique), et la vision que peuvent avoir les gens de la Longue Marche. On ne peut pas, il ne faut pas la voir de notre point de vue, mais tenter de voir ce que ces gens, là, autour des marcheurs, le long de la route, les spectateurs ; ce que la foule en pense. "Comment peuvent-ils ?" nous demandons-nous alors. Mais pensez un moment : un monde où annuellement un évènement national est organisé sur lequel on mise, on parie ; un évènement qui rassemble tout le monde, et donc le vainqueur gagne le prix : ce qu'il veut. Il peut avoir ce qu'il veut. Un tel prix, que ne donnerions-nous pas pour l'avoir ? Et puis, marcher, tout le monde peut le faire, non ? Après tout, ce n'est que mettre un pied devant l'autre, ça ne fatigue pas trop. Et la mort ? La mort est quelque chose de si abstrait, presque une pure idée, quelque chose qui se passe, là-bas ; ça ne nous touche pas vraiment. Ajoutez à cet état d'esprit un système gouvernemental répressif qui condamne les mauvaise pensées vis à vis de la Longue Marche, et vous comprendrez pourquoi. Pourquoi chaque année on concourt, on sélectionne, on est adoré, on devient l'idole puis finalement un matin, on est cent à 9h sur le départ, frais et dispos ; increvables.

Cette marche m'est apparue aussi, plus tard, comme une analogie de la vie. Je ne sais pas si c'est ce que l'auteur à voulu montrer ou pas, mais la ressemblance est frappante. Ici, on ne peut pas décider de s'arrêter pour "faire une pause", et si on ralentit, on est largué, perdu, mort. Si on s'arrête, on est mort. Si on refuse, si on se défile, on est mort. Il faut marcher, toujours marcher, marcher sur les autres, marcher sur leurs tombes. Et malgré les amitiés, les sympathies, tout cela est vain, car à la fin on reste tous ennemis et concurrents.

Les marcheurs sont ainsi amenés à penser, encore et toujours, à penser à "pourquoi ?", pourquoi ils sont là ? Qu'est-ce qui les y a poussé ? Mais cette pensée arrive trop tard. Cette lucidité. Alors la mort, là derrière, prête à les happer, devient ce qu'il y a de plus réel et de concret. La mort, c'est l'arrêt. C'est les jambes qui ne nous portent plus. Et la mort n'est pas magnanime, pas compréhensive. Elle fait mourir. La mort n'est pas un jeu, "and so is" la Longue marche. Il n'y a pas un moment où, comme pensait inconsciemment Garraty, on va pouvoir dire : "ouf, pouce, j'suis crevé, je m'arrête un moment", ou "je rentre chez moi". Il n'y a que la route, et cette règle immuable ; un pied devant l'autre, puis un autre, un autre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par x-Key
Diamant

J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ça en commençant le livre, la quatrième de couverture au dos de l'édition que je possède restant tout de même assez vague.

On retrouve encore une fois le côté macabre et sans retenu de Stephen King, et je dois dire que j'aime beaucoup cette façon qu'il a de ne pas épargner ses personnages, et même ses lecteurs au travers de ceux-ci.

Je trouve ça incroyable la façon dont il réussi à rendre captivant l'histoire. Au début, je me demandais surtout comment il allait se débrouiller pour mettre de l'action et de la surprise dans le fait de "simplement" marcher. Mais il y arrive haut la main. L'intrigue est complètement addictive.

J'ai beaucoup aimé le contexte également, dans cette idée de jeu de télé-réalité malsain dans lequel les personnages évoluent. Les règles, la cruauté, la mort omniprésente, tout sur fond de dystopie.

J'ai eu du mal à en décrocher, il était assez frustrant de devoir arrêter sa lecture au milieu d'un chapitre.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par clara54410 2017-10-11T19:47:01+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par sibeldmrl 2018-07-14T16:31:05+02:00
Diamant

Ce livre était absolument génial ! Super addictif, le King m'a eu !

Je suis ravie d'avoir reçu ce livre en cadeau d'anniversaire. Je le relirai sûrement dans quelques mois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par julisa 2018-07-05T00:27:20+02:00
Lu aussi

Oh, en voilà un roman qui se dévore en très peu de temps ! Ce fut une lecture très intense, mais vraiment délicieuse ! Je recommande !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lea-86 2018-06-11T15:17:34+02:00
Argent

Le texte sur la quatrième de couverture de l'édition que je possède m'a beaucoup attirée même si, il reste plutôt vague. J'ai retrouvé le côté dérangeant/malsain sans retenu de Stephen King, et j'adore. J'aime la façon dont il réussi à rendre captivante cette ''marche'' et ses personnages. Au début de ma lecture, je me demandais comment une marche pourrait me passionner sur tout un livre et au final je suis étonnée, c'est une vraie réussite, l'horreur de l'idiotie humaine et beaucoup de questionnement sur nos sociétés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cmbzh 2018-06-09T18:43:35+02:00
Bronze

Un roman d'une longueur mortelle. Je n'ai pas aimé. Les personnages sont fades et l'histoire n'a aucun rebondissement.

Bref, pas plus de sensation que cela...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par albran 2018-06-05T09:27:56+02:00
Bronze

Roman coup de poing. C'est une lecture dont on ne sort pas indemne. C'est brut, poignant, prenant, addictif, malsain, milles questions nous passent par la tête.

J'ai été juste un peu déçu par la fin que je n'ai pas trouvé très travaillée. L’histoire aussi ne répond pas à toutes les questions que l'on se pose (après, c'est une question de goût, on aime ou on aime pas).

Dans l'ensemble, très bon roman. Encore une réussite pour le King.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ju-02 2018-06-03T19:47:10+02:00
Or

Même si ses histoires ne m'ont pas toujours convaincu, j'ai toujours aimé Stephen King. Ce livre me donné particulièrement envie par ses nombreux avis positifs mais aussi car je pensais pouvoir accrocher nettement plus qu'aux romans que j'avais déjà pu lire de lui. Et cela fut le cas.

D'abord, je dois dire que Stephen King est pour moi un très grand auteur, il a une plume et un style d'écriture bien à lui. Même si plus jeune, je n'aimais pas tellement sa façon de conter une histoire, à l'heure actuelle je l'apprécie énormément.

Nous sommes directement plongé dans l'espèce de marche ou plutôt course de "Marche ou crève", cela ne m'a pas spécialement gênée plus que ça, bien au contraire, je me posais tellement de questions vis à vis de ça que j'ai dévoré ce livre. Ce marathon de la mort m'a littéralement angoissée, je n'ai pas pu fermer le bouquin avant de savoir qui allait gagner. C'était tellement malaisant et terrifiant tout comme addictif.

Un excellent livre de Stephen King, ne passez pas à côté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nanou38160 2018-04-13T07:41:03+02:00
Pas apprécié

Je n'ai pas réussi à accrocher avec ce livre, on est tout de suite plongé das cette "course" sans savoir le pourquoi du comment puis ben je ne ressentais rien aucune de leurs angoisses rien... l'auteur ne nous montre pas ce que ressente ces jeunes ...pas aimé pas continué dommage quand je vois le nombre de personne qui l'ont en diamant...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Babwine 2018-04-06T13:13:10+02:00
Diamant

En commençant ce livre, on se demande où l'auteur veut en venir et surtout comment va-t-il nous captiver avec pour seuls éléments 100 jeunes hommes marchant sur une route ? Mais il y arrive. Avec ce roman, Richard BACHMAN (Stephen KING) fait fort puisqu'au fil du récit de la Longue Marche il nous dévoile un univers dystopique. Marche ou crève n'est pas un livre d'horreur, c'est un livre dystopique qui nous montre jusqu'où peut aller l'horreur humaine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anmar42 2018-04-03T14:06:43+02:00
Argent

C'est juste terrifiant... marcher sinon on mourir... on est au même rythme que les concurrents... ce scénario est particulièrement "malsain" dans le principe !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lou-du-76 2018-03-28T20:04:57+02:00
Argent

Un livre très malsain mais très additif de Stephen King, mon premier de ce grand auteur.

Très facile à lire, il est au départ intriguant et au fil des pages, très dérangeant, ce qui n'empêche pourtant pas de vouloir connaitre la suite et le dénouement.

Bonne lecture !

Lou

Afficher en entier

Dates de sortie

Marche ou crève

  • France : 1999-01-04 - Poche (Français)
  • Canada : 1989-11-21 (Français)
  • Canada : 1992-04-01 - Poche (Français)
  • USA : 1979-07-31 (English)

Activité récente

mokota le place en liste or
2018-07-17T22:48:18+02:00
Loliee l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-13T19:15:42+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 1744
Commentaires 248
Extraits 80
Evaluations 411
Note globale 8.31 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • The Long Walk - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode