Livres
540 005
Membres
570 013

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

En finir avec Eddy Bellegueule



Description ajoutée par x-Key 2015-04-24T04:10:01+02:00

Résumé

En vérité, l’insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n’a été que seconde. Car avant de m’insurger contre le monde de mon enfance, c’est le monde de mon enfance qui s’est insurgé contre moi. Je n’ai pas eu d’autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

É. L.

Édouard Louis est écrivain. Ce premier roman, traduit dans une vingtaine de langues, a rencontré un succès critique exceptionnel à travers le monde.

« D’une force et d’une vérité bouleversantes. »

Annie Ernaux

« La grâce d’un roman mêlant avec audace l’ordure et la lumière. »

Catherine Simon

Afficher en entier

Classement en biblio - 436 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-04-03T06:32:53+02:00

Pourtant j'ignorais moi aussi les causes de ce que j'étais. J'étais dominé, assujetti par ces manières et je ne choisissais pas cette voix aigüe. Je ne choisissais ni ma démarche, les balancements de hanches de droite à gauche quand je me déplaçais, prononcés, trop prononcés, ni les cris stridents qui s'échappaient de mon corps, que je ne poussais pas mais qui s'échappaient littéralement de ma gorge quand j'étais surpris, ravi ou effrayé.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Un roman qui nous saisit pour nous balancer un peu plus loin, sonné.

L’absence de cohérence temporelle constitue autant de débris de vie ramassés comme une tentative pour les recoller entre eux.

Des accents de sincérité incroyables, assez rare dans un roman. L’auteur ne nous épargne rien : la misère, la découverte de la sexualité, les odeurs, ses émotions… Emotions qui semblent parfois incongrues. C’est d’ailleurs ce qui fait l’étrangeté du roman : la difficulté à comprendre les personnages. Edouard Louis tente au mieux de reconstituer ses ressentis de l’époque du collège, mais les autres ? On n’est pas dans leur tête et on a du mal à ressentir pour eux autre chose que de la pitié, voire même du dégoût.

C’est un roman « sale », qui ne fait pas dans le politiquement correct, qui relate la vérité sans fioriture. La vie dans ce village du Nord, qui semble tellement surréaliste aux personnes n’ayant qu’une vague idée qu’un tel univers existe encore, de nos jours, en France.

On pourrait dire que c’est un « roman social », avec d’une part une réflexion sur l’homosexualité et d’autre part une description d’une routine dans un village pauvre (où seules trois familles envoient leurs enfants passer un baccalauréat général : celle du maire, celle de la gérante de l’épicerie et celle du principal du collège).

J’ai été surprise d’apprendre que Eddy Bellegueule était bel et bien son nom de naissance, qu’il a obtenu le droit de changer en 2013. Au vu du titre, j’étais persuadé qu’au contraire, « Eddy Bellegueule » était un surnom, comme le diminutif d’Edouard et un patronyme conçu pour se moquer de lui. Ce roman et le changement de nom illustrent parfaitement la volonté de l’auteur d’ « En finir avec Eddy Bellegueule », quitter le monde qui ne voulait pas de lui, exprimer sa vraie personnalité, mettre en valeur son identité.

C'est aussi un roman-espoir : peu importe le destin qui semble nous attendre, la fuite est toujours une solution (fuir, c’est aller autre part, non ?).

Depuis le temps que j’avais envie de le lire, j’ai été décontenancée par le contenu, mais ce fut une bonne découverte !

Afficher en entier
Argent

"En finir avec Eddy Bellegueule" est un roman qui m'a décontenancé.

Rien ne nous est épargné: la violence, la honte, la misère, la découverte de l'homosexualité.

Et pourtant, quelque chose dérange. Peut-être l'absence d'une ligne temporelle. Les souvenirs semblent couchés sur le papier tel qu'ils viennent, sans cohérence narritive. Veritable autobiographie ou fiction? Je ne doute pas un seul instant de la réalité de ces brimades, du quotidien étouffant de ce village et ces habitants. Mais pour une personne n'ayant pas connaissance de la misère sociale (pourtant bien réel) dans les campagnes pauvres, cela peut sembler irréaliste. Ou bien est-ce le fait que tout les personnages soient détestables? Difficile de ressentir la moindre emphatie pour eux tant ils apparaissent brutal et méprisant.

La lecture de ce court roman me laisse un sentiment étrange. Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi dur. Il y a une vrai réflexion sur l'homosexualité, sa découverte, la vision de celle-ci dans les petits villages pauvres du Nord. On sent une véritable sincérité dans ces fragments de vie.

L'auteur à un côté "juge, juré, bourreau" vis-à-vis de sa famille et son entourage. Mais qui peut l'en blâmer d'avoir cette volonté de s'éloigner de son passé, de quitter un univers qui ne l'accepte pas, de renaître ailleurs et d'en finir avec Eddy Bellegueule?

Au final, ce fut une découverte intéressante. Tout n'est pas parfait, certes, mais il y a une véritable authenticité. J'ai refermé ce livre sincèrement ému par les confessions de l'auteur.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par alawana24 2020-07-13T08:40:03+02:00
Or

Wahoo, un livre qui fait réfléchir, qui nous fait voir la chance de vivre dans notre milieu, qui fait ressortir la haine des enfants qui est dicté par la haine de leurs parents. Ce qui est impressionnant c'est que jamais l'auteur ne juge son passé, il le narre, le raconte comme s'il y était extérieur et que les horreurs qu'il a vécu ne lui appartenait pas... Un très beau livre !!

Afficher en entier
Or

Ce livre soit on l'aime, soit on le déteste. Mais en aucun cas, il ne peut laisser indifférent ou faire place à un sentiment mitigé. Pour ma part je l'ai aimé.

L'auteur indique sur la couverture "roman" mais à mon sens, il s'agirait plus d'une autobiographie romancée ce qui n'est pas tout à fait la même chose, car si certains faits peuvent paraître "exagérés", il n'en reste pas moins que le fonds sonne juste.

Edouard Louis nous envoie, en pleine figure, son enfance et son adolescence, passées dans un village de province, en l'occurrence la PicardieSpoiler(cliquez pour révéler), marqué par la misère sociale : la pauvreté matérielle bien sûr, mais surtout intellectuelle et morale.

Sa manière d'être qui dès l'enfance le démarque de sa famille et des autres garçons du village. Maniéré sans le vouloir, faisant de grands gestes pour accompagner ses paroles, un déhanchement significatif lorsqu'il se meut le fait qualifier de "bizarre" avant d'être identifié comme "PD" par des camarades d'écoles.

Les parents complètement dépassés par leur fils et ne sachant comme s'y prendre lui font souvent des "remarques", idem les copains, amis et relations dans le village. Seuls deux gamins de son école osent l'insulter et le maltraiter. Ce qu'il accepte comme un fatalité. Il attend du reste tous les jours, dans un couloir peu fréquenté de cette école, l'humiliation suprême, des coups, d'un crachat sur la manche de sa veste qu'il se devra de ravaler.

Ce livre écrit avec ses tripes a déchainé les passions, bonnes ou mauvaises, car il s'en dégage une force inattendue. C'est la révolte d'un jeune homme de 20 ans éructée avec toute la honte et la violence des humbles et des humiliés. Pas de temps de ménager la dignité des uns et des autres. Il fallait que cela sorte pour ne pas sombrer ni continuer à se mépriser.

Je pense toutefois que si Edouard avait écrit son livre quelques années plus tard, l'impact n'aurait pas été le même, car l'écriture aurait été toute autre. Il aurait eu le temps du recul, relativisé ses séances de tortures morales infligées par ses camarades. Il n'aurait pas eu l'audace, certainement par pudeur, de détailler ce "milieu" d'où il vient, ou l'ambition des hommes se résument à entrer à l'usine, comme leur père avant eux, celles des filles à être caissière au supermarché du coin. C'est également parce qu'il s'en est "sorti" en faisant des études qu'il s'est rendu compte de ce à quoi il avait échappé, et qu'il peut se permettre lui et pas un autre de le raconter.

Nous savons tous qu'il existe un monde à deux vitesses, fait de différences sociales plus ou moins importantes selon que l'on est de la ville, de la banlieue et/ou de la campagne, selon le bagage intellectuel et/ou l'éducation reçue. La différence sociale a toujours existé et existera toujours. Nous aimons en lire les descriptions, comme pour nous conforter dans nos opinions voire nos certitudes (notre côté voyeur sans doute), mais ne voulons surtout pas la voir et encore moins la côtoyer de peur qu'elle nous contamine. Il est tellement plus facile de juger.

En lisant ce livre, je n'ai pu m'empêcher de penser que ce récit pouvait être appliqué partout dans le monde et dans n'importe qu'elle province. Ici, Eddy était pris à partie car supposé homosexuel, mais il aurait pu être noir, juif, handicapé, le résultat aurait été identique, car malheureusement plus on vit dans un milieu bas intellectuellement (je ne dis pas pauvre financièrement, car cela n'a rien à voir) plus les gens sont primaires, méchants, à croire qu'ils font payer à plus malheureux qu'eux leur détresse personnelle.

Une remarque positive pourtant sur cette province, Eddy est entré lycée dans une ville de province où il a été de suite intégré, s'il avait vécu à Paris ou était entré dans un lycée parisien, je ne suis pas convaincu qu'il aurait été accepté, non en raison de son homosexualité présumée, mais par mépris de la classe sociale d'où il venait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Altanais 2020-04-19T20:33:43+02:00
Or

On peut le hair ou l'adorer, mais le roman ne laisse pas indifférent. Certains trouveront peut-être l'auteur un peu trop acerbe, et dur avec sa famille, mais son écriture ne peut pas être définie autrement qu'admirable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilyf80 2020-02-09T17:28:03+01:00
Or

Ce livre est tellement profond et à la fois tellement dur à lire tant il y a de la sincérité dans ces mots. Il est vraiment extraordinaire.

Afficher en entier
Diamant

Un texte fort qui m'a beaucoup marquée.

Le style est simple et percutant.

Du même auteur, j'ai lu Qui a tué mon père et je suivrai ses prochaines parutions !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idril57 2019-09-10T17:38:09+02:00
Or

Une autobiographie poignante, une vie pour laquelle on trouve de l'intérêt, une réalité qui devrait d'avantage être dénoncée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chloe7 2019-07-30T17:17:22+02:00
Argent

Whaou.

Vraiment épatant.

Ce livre est une excellente découverte.

Le récit autobiographique est d'un tel réalisme et d'une telle cruauté ! C'est un bouquin qui marque, qui vous attrape et vous secoue comme un prunier, qui touche. C'est étrange, mais ma lecture m'a donné une tristesse immense, avec un mélange de colère, cela confondu dans une émotion que j'ai rarement connue en lisant.

Le roman remet en question l'acceptation des différences, et prouve bien que la tolérance est encore au plus bas, même si ce récit se déroule il y a à peu près vingt ans. On y voit aussi la différence des classes sociales, la difficulté de vivre en étant "pas comme tout le monde".

L'écriture est très fluide, agréable. J'ai beaucoup aimé les voix des personnages qui viennent se mêler à la narration.

En bref, un livre poignant, qui valait vraiment le détour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lnf80 2019-07-14T19:56:37+02:00
Bronze

Un livre poignant qui illustre bien que l'absence de culture et d'éducation en France n'est pas un mythe... Livre qui n'aide pas à valoriser le Nord de la France...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mockinbird 2019-05-12T22:06:19+02:00
Lu aussi

J'ai beau vouloir finir le livre mais je n'ai jamais réussi à m'accrocher pourtant le thème traité est intéressant...

Afficher en entier

Prix littéraire

  • Sélectionné Prix Goncourt 2014 Sélectionné
    Prix Goncourt 2014
    Goncourt du premier roman

Dates de sortie

En finir avec Eddy Bellegueule

  • France : 2014-01-02 (Français)
  • France : 2015-05-07 - Poche (Français)

Activité récente

Hope9 l'ajoute dans sa biblio or
2020-06-08T22:01:20+02:00
valet13 l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-07T19:12:43+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 436
Commentaires 64
extraits 48
Evaluations 114
Note globale 7.69 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode