Livres
554 367
Membres
599 375

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Siècle, Tome 1 : La Chute des Géants



Description ajoutée par sam_38 2010-06-08T22:26:40+02:00

Résumé

En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... Cinq familles - américaine, russe, allemande, anglaise et galloise - vont se croiser, s’aimer, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire : la Première Guerre mondiale et la Révolution russe. Les Williams, une famille galloise de mineurs est liée par amour et par inimitié aux Fitzherbert, aristocrates et propriétaires des mines. Ethel Williams connaîtra une passion secrète avec le comte Fitz, marié à la princesse russe Béa, fille du tsar… et s’engagera en politique, défendra le droit de vote des femmes. Billy Williams quittera la mine pour les tranchées de la Somme, puis le front russe… La farouche Lady Maud Fitzherbert tombera amoureuse de Walter von Ulrich, espion de l’ambassade allemande à Londres. Leurs routes croiseront celles de l'ambitieux Gus Dewar, collaborateur du président américain Wilson, et de deux frères russes orphelins, Grigori et Lev Peshkov, dont le projet d’émigrer se heurte à la guerre, la mobilisation et la Révolution…Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux de pouvoir, coups du sort… Cette gigantesque fresque brasse toute la gamme des sentiments humains et dresse une galerie de portraits saisissants : des personnages exceptionnels, passionnés, ambitieux, attachants, tourmentés, qui bravent les obstacles et les peurs pour s’accomplir en dépit des tragédies qui les emportent.Entre saga historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et lutte des classes, Le Siècle, la nouvelle épopée de Ken Follett en trois volumes, traverse la période la plus agitée, la plus violente et la plus complexe des temps modernes : la grande aventure du XXe siècle…

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 204 lecteurs

extrait

L'année précédente, Billy et Tommy avaient décidé d'aller voir à quoi ressemblait le puits. Le lundi de Pâques, alors que les hommes ne travaillaient pas, ils avaient évité le gardien et s'étaient glissés à travers le terrain vague jusqu'au carreau. Puis ils avaient escaladé la clôture. La structure de la cage ne recouvrant pas entièrement la bouche du puits, ils s'étaient allongés à plat ventre, tout près du bord. Avec un mélange d'effroi et de fascination, ils avaient plongé le regard au fond de ce terrible trou, et Billy avait senti son cœur se soulever. La noirceur semblait infinie. Il avait éprouvé un frisson où se mêlaient de la joie, parce qu'il n'était pas forcé d'y descendre, et de l'épouvante, parce qu'un jour il serait bien obligé d'y aller. Il avait jeté un caillou à l'intérieur et ils l'avaient entendu rebondir contre les glissières de bois de la cage et contre le revêtement de brique du puits. Ils avaient dû attendre un temps terrifiant avant de percevoir un faible clapotis, très loin, lorsqu'il avait enfin touché l'eau, au fond. Un an s'était écoulé, et il s'apprêtait à présent à suivre le trajet de cette pierre

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Une très bonne fresque historique qui témoigne du sérieux de l'auteur, face à l’exactitude des événements. Il a réussi là où beaucoup d'autres ont échoué.

De plus, avoir 5 familles d'origines différentes donne vraiment un point de vue global de la situation et on peut parfois mieux comprendre l'horreur des événements, grâce aux personnages.

Afficher en entier
Or

♫ Qui c'est qui est très gentil ? Les gentils ♪ Qui c'est qui est très méchant ? Les méchants ♫ Qui c'est qui est l'mieux à l'écrit (les gentils) ♫ Qui n'a pas de circonstances atténuants (les méchants) ♪

Cette petite chanson pour illustrer le problème des romans de Ken Follet : le manichéisme de ses personnages et le fait que peu d'entre eux évoluent dans un sens ou l'autre.

Les méchants restent bêtes, méchants et bornés et les gentils sont pourvus de toutes les qualités.

Et vous savez le pire ?? C'est que chez Ken Follet, ça ne me pose que très peu de problème ce manichéisme assumé.

Si en lisant (ou en regardant) Game Of Thrones, je frémis pour chaque personnage que j'apprécie, je sais que chez Ken Follet j'ai peu de risque de les voir mourir. Ce n'est sans doute pas très réaliste, je le sais, mais j'apprécie le fait de ne pas me faire du mauvais sang pour les personnages que j'apprécie.

De plus, dans ce roman, les femmes sont toutes avec des envies d'indépendance, féministes, battantes, intelligentes (je ne m'en plaindrai pas). Je parle bien entendu des femmes ayant un grand rôle à jouer.

Voilà, c'est dit.

Par contre, niveau saga historique, là, le père Follet, il assure un max parce que je viens de lire la Première Guerre Mondiale comme j'aurais aimé qu'on me l'expliquasse à l'école (pour info, on nous a parlé de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand de Habsbourg-Este, la déclaration de guerre de l'Autriche à la Serbie et la guerre qui commence avec le jeu des alliances et puis, basta, terminé, merci au revoir).

Durant 1.000 pages, l'auteur va nous faire passer de 1911 à 1924, nous montrant les prémices du futur conflit à venir (discussion politiques) et ensuite de ce qui se déroula durant la guerre (certaines batailles), et ce, au travers de plusieurs personnages bien distincts, que ce soit au niveau des nationalités ou de leur origines sociales.

Dommage que en plus des russes, des anglais, des gallois, des américains et des allemands, il n'y ait pas eu le point de vue de personnages belges puisque les allemands ont traversé mon petit pays sans nous demander notre avis.

PS : Ils voudraient le refaire maintenant, ils se retrouveraient bloqués au carrefour Léonard, sur le Ring, sur le pont van Praet et casseraient leurs chenilles sur nos routes pleines de trous.

L'auteur ne se prive pas de tirer à boulets rouges sur la presse qui fit monter la haine envers les perdants ou qui fit la propagande de la guerre, sur les gouvernements, les officiers ou les aristocrates très va-t-en-guerre (pour ne pas sortir les noms d'oiseaux), sans parler des officiers à qui il n'aurait même pas fallu confier un chien pour aller le faire pisser.

J'aimerais vous parler plus en profondeur de ce livre, de cette saga énorme, de tout ce qu'elle renferme d'important, de vous dire que j'avais l'impression d'y être, que le suspense était tel, à un moment donné, que j'ai espéré que la guerre ne se fisse pas, que Lénine ne prenne pas le pouvoir et que la bataille de la Somme ne se termine pas en boucherie.

C'est vous dire le talent de l'auteur pour me faire espérer des faits que je sais avérés.

L'avantage d'un récit historique romancé, c'est qu'il nous permet de nous attacher à certains personnages et cela rend les discussions politiques moins absconses, moins impersonnelles.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

S'il y a une chose que je déplore à l'issue de cette lecture, c'est la niaiserie souvent insipide qui caractérise les personnages de ce roman. La plupart d'entre eux témoignent d'un manque de réalisme et de profondeur affligeant, ce qui est franchement dommage, car La Chute des géants se lit bien et même très bien.

Cette plongée au coeur de la première Guerre mondiale, avec ses causes et ses conséquences, s'avère vraiment passionnante. La diversité des points de vue, Allemand et Anglais, Russe et Américain, ouvrier et aristocrate, rend compte de la complexité de cette période que je croyais pourtant bien connaître. Au-delà des combats et de la barbarie, l'auteur aborde des thèmes variés en passant par les enjeux politiques, le jeu des alliances, la propagande, ou encore l'émergence des idéaux nouveaux conduisant au déclin inéluctable de l'aristocratie jadis toute puissante.

Il me tarde de découvrir maintenant comment l'auteur aborde la suite tumultueuse de ce XXe siècle.

Afficher en entier
Bronze

Ken Follett a le dont de nous embarquer dans un livres de 1000 pages avec une écriture remarquable. Les pages se dévore , une fois le livre en mains, malgré quelques longueurs . Les multiples personnages sont attachants comme détestable et prend plaisir à les suivre les voir avancer, évoluer durant cette période de l'histoire difficile. Des femmes à la recherche de la liberté très attachante

Afficher en entier
Argent

La chute des géants est le premier tome d’une trilogie autour de l’histoire du 20ème siècle. Dans ce tome, on va couvre la période d’approche de la 1ère guerre mondiale jusqu’à la fin de celle-ci. C’est une grosse fresque internationale où l’on suit en parallèle 5 familles de différentes nationalités et classes sociales. Il y a donc beaucoup de personnages, tous sont assez travaillés pour que chacun ne laisse pas indifférent. J’ai beaucoup aimé avoir pour chaque aspect le point de vue de plusieurs « catégories » de personnages. Par exemple, le vote des femmes au Royaume-Uni n’est pas perçu de la même manière si l’on est une féministe d’un milieu favorisé ou non. L’entrée en guerre n’est pas perçue pareil selon la classe et/ou la nationalité… C’était très intéressant d’avoir dans un même livre le panel d’opinions autour d’un même thème, ça donne une vision assez complète et variée de la première guerre mondiale et de la montée du communisme. Ca se lit bien, c’est accessible si on passe outre la taille de la police du format poche. Niveau rythme il y a un petit creux autour de la moitié du roman mais pas assez pour qu’on s’ennuie. C’était une belle lecture, la suite est déjà arrivée à la maison il n’y a plus qu’à s’y mettre.

Afficher en entier
Diamant

J’ai adoré.

Afficher en entier
Diamant

Je voudrais dire quelque chose. Le commentaire dans lequel j'ai dit une hypothèse selon laquelle il y aurait un lien entre les trilogies "Le Siècle" et "Kingsbridge" est une hypothèse me venant de la préquelle des "Piliers" et du tome ultime de la série même mais peut-être qu'il n'y a pas de lien de tout. Je pense aussi que Follett va nous faire découvrir bientôt une préquelle avant "Le Siècle" qui nous présentera cette fois les parents des personnages principaux du tome 1 de la trilogie. S'il nous a fait découvrir la préquelle des "Piliers de la Terre", dans ce cas pourquoi pas celle de la trilogie du "Siècle" aussi ?

Afficher en entier
Or

Ce livre est une pépite ! C'est incroyablement bien écrit et les personnages ont le temps d'être développés ! J'ai mis un bout de temps avant de le finir, mais je le recommande vivement (d'autant plus si vous aimez l'histoire).

Afficher en entier
Diamant

Ce premier tome de la trilogie se déroule durant la Premiere Guerre Mondiale. Ken Follett écrit tellement bien qu'on à l'impression d'y être. Je recommande vivement !

Afficher en entier
Or

Une fresque grandiose de la première guerre mondiale, qui allie à la perfection histoire et épopée romanesque. Du grand Ken Follett. Ce qui est très appréciable, ce sont les points de vue croisés qui donnent une vision plus large de cette période terrible que celle que l on nous enseigne. L écriture, efficace, permet au lecture de plonger à corps perdu au coeur du récit, servi par des personnages attachants et tellement humains dans leurs failles et leurs qualités. Une excellent moment de lecture en somme.

Afficher en entier
Or

Je n'avais jamais lu de Ken Follet avant. Le thème histoire n'étant pas trop mon fort ☺ mais j'ai adoré chaque personnage, chaque histoire mais le point énorme est ma connaissance de la première guerre mondiale, son origine, son pendant, sa fin que je n'avais jamais compris étant enfant et ado, je l'ai enfin compris ici grâce à ce livre (preuve quand même que la pédagogie scolaire devrait revoir ses pratiques d'apprentissage).

Je conseille vivement ce livre.

Afficher en entier
Bronze

Je me suis lancée dans cette trilogie après avoir lu celle des Piliers de la terre. Je la trouve beaucoup moins bien. Certes, le suspense est absent (il reprend les évènements de la 1GM, obligatoire pour l'intrigue mais du coup, avec peu de suspense), mais je trouve qu'il a voulu faire intervenir beaucoup de personnages et du coup, on a pas vraiment le temps de s'habituer à eux. À sa décharge, il permet ainsi de nous plonger dans l'histoire de plusieurs pays, mais parfois, on se perd parmi eux.

Cela reste tout de même un très bon ouvrage qui permet de se plonger dans l'histoire très mouvementée de la Grande Guerre.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Siècle, Tome 1 : La Chute des Géants

  • France : 2010-09-28 (Français)
  • France : 2012-01-04 - Poche (Français)
  • USA : 2010-09-28 (English)

Activité récente

Oyoet l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-08T21:24:49+02:00
Liz-1 le place en liste or
2021-04-05T16:54:24+02:00

Titres alternatifs

  • Queda de Gigantes - Portugais
  • La caída de los gigantes - Espagnol

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1204
Commentaires 135
extraits 95
Evaluations 250
Note globale 8.62 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode