Livres
475 295
Membres
452 851

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les amants de Samaroux



Description ajoutée par Laure17 2012-03-16T20:35:02+01:00

Résumé

France, 1944 . Arianne et Luc, deux jeunes habitants du petit village de Samaroux tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Mais comment s’aimer quand la guerre fait rage alentour ? Est-ce que ces amants purs, au seuil de leur vie d’adulte, peuvent résister à l’Histoire et aux troupes allemandes aux portes de leur village ? Luc désire redorer l’image de sa famille entachée par la collaboration de son grand-père avec la Gestapo ; il décide de s’engager dans la Résistance. Arianne, elle, va tout faire pour protéger celui qu’elle aime, sans un regard pour cet autre qui est secrètement amoureux d’elle. Quelqu’un est prêt à tout pour séparer les amants de Samaroux à jamais…

Afficher en entier

Classement en biblio - 47 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par bellajessica 2013-04-29T21:28:11+02:00

Il pleuvait. Jadis, les après-midi d’hiver rimaient avec feux, flambeaux, et brioche trempée dans des bols de chocolat au sortir du four. À présent le jour tombait en clapotant sans jamais s’être éclairci, et les rues de Samaroux demeuraient vides. Les foyers restaient froids pour économiser le fuel, les lampes à paraffine qui complétaient les réserves d’électricité brillaient faiblement. Quant à la brioche et au chocolat… Arianne appuya son front contre la fenêtre pour observer une gouttelette qui se détachait du haut de la vitre. Elle suivit sa trajectoire du doigt jusqu’à ce qu’elle aille percuter l’eau accumulée en bas.

— Imagine ce que ça ferait d’être cette goutte, dit-elle. D’être minuscule, toute seule, et puis d’un seul coup rejoindre tout un collectif de gouttes.

— T’es trop bizarre.

Solange avait abandonné sa lime et était à présent occupée à fourrer des collants dans son soutien-gorge en admirant son reflet dans le miroir de sa coiffeuse.

— Tu sais ce que c’est, le problème ? Cinq ans de guerre, ça nous a rendus ennuyeux. Il ne se passe jamais rien.

— Il y a les Dupont qui sont venus l’année dernière.

Arianne n’avait pas dit ce qu’elle aurait eu envie de dire : que la capture de son père n’était pas rien.

— Avec leurs récitals de piano.

— Des récitals de piano ! s’exclama Solange. Ces gens-là sont trop passionnés.

— Leur fille aînée est capable d’écorcher un lapin presque aussi vite que Paul. Et ça, il adore.

— Ton frère a de drôles de raisons d’aimer les gens.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

http://wandering-world.skyrock.com/3086119237-Les-Amants-De-Samaroux.html

Aïe aïe aïe... Moi qui m'attendais à une lecture "coup de poing", poignante et saisissante, ce roman n'a, malheureusement et absolument, pas été à la hauteur de mes attentes. C'est vraiment dommage, car je pensais réellement que Les Amants De Samaroux allait me plaire. Explications.

Tout d'abord, l'histoire a lieu à l'époque de la guerre. En temps normal, je déteste lire des récits qui se déroulent durant cette période. Je ne supporte tout simplement pas ça. Mais je m'étais dit que, justement, cet ouvrage allait m'aider à renouer avec les livres dont la trames se passent sous les bombardements et les batailles sanglantes. Hé bien... Non. Je pense que c'est officiel : les livres de guerre, ce n'est pas pour moi.

Nous faisons, ici, la connaissance d'Arianne et de Luc. Même s'ils avaient tout pour me plaire, je n'ai réussit à m'approprier aucun de ces protagoniste. Leurs passés sont touchants, et on sent bien que l'auteure cherche à créer à ses héros une vraie authenticité et une vraie profondeur... Mais ça ne fonctionne pas. La seule personne à qui je me suis réellement lié est Solange, la cousine d'Arianne. Elle, au moins, est parvenue à me faire sourire et à m'émouvoir. D'autres protagonistes nous sont présentés, et, même s'ils jouent des rôles importants, ils sont présents sans vraiment l'être. En effet, ce récit nous offre beaucoup de différents points de vue - celui de l'armée, celui des habitants de Samaroux, celui de Solange, de Luc, ou encore d'Arianne - et, habituellement, j'adore cette idée. Mais, là, la sauce n'a pas prise. J'ai eu du mal à m'y retrouver.

Je pense que vous commencez à me connaître : il est très rare que je n'adhère pas à un roman. Mais, sincèrement, j'ai l'impression que Natasha Farrant le faisait exprès. Je ne sais pas si cela vient de la traduction ou non, mais il n'y a aucune ( ou presque ) négation écrite de façon correcte. On a le droit à des dizaines de "je peux pas". Ok, on parlait peut-être comme ça pendant la guerre, mais, à lire, c'est assez gênant. J'aurais préféré ne pas devoir m'arrêter à chaque fois que je retrouvais une de ces tournures et me dire "Ok. Bon allez, passe Jordan."

Je déteste vraiment "casser" un livre. J'ai l'impression que le monde entier va m'en vouloir. Je tiens à préciser que je respecte entièrement le travail de l'auteure. Mais son récit ne m'a simplement pas plu. A contrario, il y a tout de même quelques éléments qui ont réussi à me toucher. Premièrement, il y a cette relation et cette idylle entre Luc et Arianne. L'amour qu'ils éprouvent l'un pour l'autre dans un contexte aussi chaotique est passionnant. Les sentiments qui les lient sont bouleversants. De plus, j'ai été, à plusieurs reprises, déchiré et frappé par la violence de certaines scènes. C'est grâce à celles-ci que j'ai pu attribuer un 3/5 au livre, entre autre. Enfin, l'atmosphère du livre est tout de même palpitante. Même si je déteste les romans de guerre, on sent bien que tout peut éclater d'un moment à un autre. On reste en haleine tout au long de notre lecture. Un bon point pour ce récit qui m'a déçu.

Par contre, même si l'intrigue ne m'a pas charmé autant que je l'espérais, les dernières pages m'ont mis les larmes aux yeux. C'est assez paradoxale, je sais, mais c'est bien ce qui s'est passé. Je les ai trouvé extrêmement tragiques et dévastatrices. J'avais les mains moites et le coeur endoloris pendant que je les dévorais. A défaut de ne pas avoir lu un livre plaisant, la conclusion a vraiment su me consumer. Mais j'aurais voulu ne pas avoir à atteindre la fin du roman pour ressentir d'aussi belles émotions.

En résumé, et je crois que c'est assez clair, je ne peux pas vous conseiller de lire ce livre. Après tous les goûts sont dans la nature, mais, personnellement, je n'ai pas su apprécier l'histoire à sa juste valeur. Peut-être en attendais-je trop ? Je ne sais pas. J'ai très souvent eu l'impression que la trame aurait pu véritablement m'attendrir et, pourtant, elle n'y est pas parvenue. C'est vraiment dommage, car, en lisant le résumé, on s'attend à être ensorcelés par ce récit. A mes yeux, Les Amants De Samaroux se révèle donc être une lecture décevante malgré quelques bons aspects, mais qui ne restera certainement pas longtemps dans ma mémoire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par milaloup 2015-09-13T17:11:56+02:00
Argent

Bon avec le titre on ce dit "Amants , histoire d'amour , passion..." Mais enfaite non ce livre n'est pas sur les sentiments des personnages à travers l'histoire on découvre plus la façon de vivre pendant l'occupation allemande. Fin moi je l'ai trouver plutôt intéressant pour ça mais sinon ne vous attendez pas a quelque chose centré sur l'histoire des 2 amants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alucine 2014-04-15T15:03:29+02:00
Or

Arianne vit à Samaroux, un petit village du sud de la France. Tout commence en février 1944 et malgré la guerre, la tourmente, les allemands et un climat instable assez étrange, Arianne mène une vie plutôt calme. Et ce, jusqu’au retour de Luc au village, un ami d’enfance. Les deux jeunes gens vont vite succomber au pouvoir de l’amour si ce n’est que Luc est en colère et que sa colère va le pousser à prendre une décision sans retour…

Cette histoire se passe à la veille du débarquement. Et c’est avec stupeur que nous découvrons la vie d’apparence assez paisible des habitants de Samaroux. Malgré les aléas, Arianne est une jeune fille innocente et relativement insouciante de la situation qui l’entoure. Luc quant à lui a vu les horreurs de la guerre à été témoin de faits qui l’aurons changé à jamais et ne supporte pas l’inaction de son entourage, il veut se battre, faire parti de la résistance, s’opposer à l’injustice. Or il est jeune et sa fougue va l’entraîner malgré lui vers un destin qu’il ne pourra plus maîtriser.

Au milieu du chaos, cette histoire d’amour innocente et rafraîchissante touche le lecteur. Nous pénétrons dans la vie de plusieurs individus qui tentent de subsister comme ils le peuvent, certains en dissimulant certaines activités, d’autres en travaillant en étroite collaboration avec l’ennemi, braconnage, contrebande, secrets… toutes ces manigances plus ou moins répréhensibles et morales n’ont qu’un but : Survivre !

L’auteure a choisi d’alterner les points de vue de ses personnages, nous sommes tantôt dans la peau d’un villageois résistant ou collabo, dans celle d’Arianne ou Luc, mais aussi dans celle d’Alois un allemand qui tente lui aussi de rester en vie pour retrouver sa famille malgré les carnages dont il est malgré lui l’auteur. Dans cette histoire il n’y a pas de héros, seulement le constat d’un terrible événement et de ses centaines de dommages collatéraux.

Si le manque de maturité des personnages est tout d’abord « mignonnet » le lecteur se retrouve très rapidement encerclé par une situation qui devient incontrôlable et tout bonnement horrible. Certaines scènes d’exécutions et de maltraitances sont à la limite du supportable. Le fait également de changer de point de vue très fréquemment est assez déstabilisant, j’ai eu la sensation de me retrouver dans un tourbillon infernal et je n’ai vraiment réussi à reprendre mon souffle qu’en refermant ce livre…la gorge serrée, le cœur lourd…

En bref : Les amants de Samaroux c’est une petite histoire très courte qui commence tout doucement pour finir dans un tumulte sans nom qui laissera en vous comme un arrière goût saumâtre… C’est un roman bouleversant qui une fois de plus nous confronte aux atrocités de la seconde guerre mondiale, c’est dur mais nécessaire je pense car il ne faut jamais oublier…

http://www.a-lu-cine.fr/les-amants-de-samaroux-natasha-farrant/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yayabook96 2013-10-08T00:40:59+02:00
Bronze

Intéressant du point de vu de l'époque où se passe le livre. Le rythme va un peu trop vite à mon goût ( je n'ai pas eu le temps de bien ressentir les émotions des personnages avec leur train de vie), mais sinon, c'est un bon livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Annaabelle 2013-04-18T23:21:04+02:00
Lu aussi

Je ne m'attendais pas à ce genre de livre en lisant le résumé mais j'ai quand même assez apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maplv8 2013-02-01T19:00:05+01:00
Diamant

Super livre ! C'était mon premier livre sur l'époque de l'Occupation. Magnifique !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Roza-Maria 2013-01-14T15:27:23+01:00
Or

Un coup de coeur !

Ce petit roman de tout juste 252 pages est d'une rare intensité. J'ai adorée. On ne peut qu'adorée. C'est tellement triste, tellement bouleversant, tellement horrible... Dans ce roman, Natasha Farrant montre bien la cruauté et l'insensibilité des soldats d'Hitler, et l'horreur qu'est la guerre, avec une belle histoire d'amour. Ce roman est juste excellent, terriblement triste, le genre de livre qui vous prend par les tripes et vous sers le coeur.

1944, village de Samaroux, France. Arriane, 15 ans, voit revenir le beau Luc, le garçon avec qui elle avait un si étrange lien quand elle était enfant. Du haut de leur adolescence, ils tombent fou amoureux l'un de l'autre. Mais au-delà de leur amour si pur et si fort, se profile la menace de la guerre, des soldats Allemands, qui ne vont pas tarder à envahir Samaroux...

Tous les personnages sont très forts et très touchants dans ce roman. Arriane est une guerrière au coeur tendre, qui se bat pour l'homme qu'elle aime, prête à tout pour lui malgré son jeune âge. Luc est parfois un peu idiot mais terriblement séduisant, terriblement touchant aussi. Aloise est cependant l'un des personnages qui m'a le plus marquée, ce soldat obligé d'obéir aux ordres de son horrible capitaine, qui doit supporter de voir tellement d'exécutions, tellement de tortures... C'est juste insoutenable.

Un roman qui nous ouvre les yeux sur les horreurs que commettait les soldats lors des deux guerres mondiales, c'était juste une époque horrible. La romance entre Arriane et Luc est très belle, très forte, semé d'embûches et d'épreuves. Les habitants du village de Samaroux nous bouleverse tous chacun à leur manière, c'est un roman très fort, très triste, très beau dans un sens.

J'ai tout simplement adorée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par olympe016 2012-11-22T21:47:04+01:00
Argent

Un livre bouleversant, des personnages vrais, une histoire bien mené . Mais j'aurais bien aimé qu'elle soit un peu plus longue que le livre retrace toute la période d'occupationSpoiler(cliquez pour révéler)Une fin qui m'a fait pleurer comme une môme tous ces morts c'est juste trop triste.

Afficher en entier
Bronze

Je n'aurai pas grand chose à dire sur ce livre.

Je l'ai apprécié, mais sans plus.

Trop court pour moi, j'aurais aimé beaucoup plus de détails, de développement, j'aurais aimé qu'Arianne et Luc soient plus âgés, j'aurais aimé une autre fin...

Néanmoins, ce petit roman a ses avantages, dont un que j'apprécie malgré tout beaucoup. C'est qu'il parle en vérité de la guerre. Il n'y a personne qui soit tout blanc ou tout noir. La guerre change les gens, et ce qu'on nous raconte dans ce livre... ça s'est passé. Ca aurait pu se passer. C'est une grosse dose d'humanité, parce qu'il y a des choses plaisantes, d'autres beaucoup moins. Les dialogues généralement les taisent, mais on ne peut s'empêcher de les sentir.

Enfin bref, je lui mets un 13/20, ce n'est pas ma lecture de l'année, loin de là, mais il va rester bien au chaud dans ma biblio, parce que c'est une parcelle d'humanité et que je ne veux pas l'oublier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jordan 2012-04-27T20:34:17+02:00
Lu aussi

http://wandering-world.skyrock.com/3086119237-Les-Amants-De-Samaroux.html

Aïe aïe aïe... Moi qui m'attendais à une lecture "coup de poing", poignante et saisissante, ce roman n'a, malheureusement et absolument, pas été à la hauteur de mes attentes. C'est vraiment dommage, car je pensais réellement que Les Amants De Samaroux allait me plaire. Explications.

Tout d'abord, l'histoire a lieu à l'époque de la guerre. En temps normal, je déteste lire des récits qui se déroulent durant cette période. Je ne supporte tout simplement pas ça. Mais je m'étais dit que, justement, cet ouvrage allait m'aider à renouer avec les livres dont la trames se passent sous les bombardements et les batailles sanglantes. Hé bien... Non. Je pense que c'est officiel : les livres de guerre, ce n'est pas pour moi.

Nous faisons, ici, la connaissance d'Arianne et de Luc. Même s'ils avaient tout pour me plaire, je n'ai réussit à m'approprier aucun de ces protagoniste. Leurs passés sont touchants, et on sent bien que l'auteure cherche à créer à ses héros une vraie authenticité et une vraie profondeur... Mais ça ne fonctionne pas. La seule personne à qui je me suis réellement lié est Solange, la cousine d'Arianne. Elle, au moins, est parvenue à me faire sourire et à m'émouvoir. D'autres protagonistes nous sont présentés, et, même s'ils jouent des rôles importants, ils sont présents sans vraiment l'être. En effet, ce récit nous offre beaucoup de différents points de vue - celui de l'armée, celui des habitants de Samaroux, celui de Solange, de Luc, ou encore d'Arianne - et, habituellement, j'adore cette idée. Mais, là, la sauce n'a pas prise. J'ai eu du mal à m'y retrouver.

Je pense que vous commencez à me connaître : il est très rare que je n'adhère pas à un roman. Mais, sincèrement, j'ai l'impression que Natasha Farrant le faisait exprès. Je ne sais pas si cela vient de la traduction ou non, mais il n'y a aucune ( ou presque ) négation écrite de façon correcte. On a le droit à des dizaines de "je peux pas". Ok, on parlait peut-être comme ça pendant la guerre, mais, à lire, c'est assez gênant. J'aurais préféré ne pas devoir m'arrêter à chaque fois que je retrouvais une de ces tournures et me dire "Ok. Bon allez, passe Jordan."

Je déteste vraiment "casser" un livre. J'ai l'impression que le monde entier va m'en vouloir. Je tiens à préciser que je respecte entièrement le travail de l'auteure. Mais son récit ne m'a simplement pas plu. A contrario, il y a tout de même quelques éléments qui ont réussi à me toucher. Premièrement, il y a cette relation et cette idylle entre Luc et Arianne. L'amour qu'ils éprouvent l'un pour l'autre dans un contexte aussi chaotique est passionnant. Les sentiments qui les lient sont bouleversants. De plus, j'ai été, à plusieurs reprises, déchiré et frappé par la violence de certaines scènes. C'est grâce à celles-ci que j'ai pu attribuer un 3/5 au livre, entre autre. Enfin, l'atmosphère du livre est tout de même palpitante. Même si je déteste les romans de guerre, on sent bien que tout peut éclater d'un moment à un autre. On reste en haleine tout au long de notre lecture. Un bon point pour ce récit qui m'a déçu.

Par contre, même si l'intrigue ne m'a pas charmé autant que je l'espérais, les dernières pages m'ont mis les larmes aux yeux. C'est assez paradoxale, je sais, mais c'est bien ce qui s'est passé. Je les ai trouvé extrêmement tragiques et dévastatrices. J'avais les mains moites et le coeur endoloris pendant que je les dévorais. A défaut de ne pas avoir lu un livre plaisant, la conclusion a vraiment su me consumer. Mais j'aurais voulu ne pas avoir à atteindre la fin du roman pour ressentir d'aussi belles émotions.

En résumé, et je crois que c'est assez clair, je ne peux pas vous conseiller de lire ce livre. Après tous les goûts sont dans la nature, mais, personnellement, je n'ai pas su apprécier l'histoire à sa juste valeur. Peut-être en attendais-je trop ? Je ne sais pas. J'ai très souvent eu l'impression que la trame aurait pu véritablement m'attendrir et, pourtant, elle n'y est pas parvenue. C'est vraiment dommage, car, en lisant le résumé, on s'attend à être ensorcelés par ce récit. A mes yeux, Les Amants De Samaroux se révèle donc être une lecture décevante malgré quelques bons aspects, mais qui ne restera certainement pas longtemps dans ma mémoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mimi60800 2012-04-25T16:17:01+02:00
Diamant

Un chef d'oeuvre. Jamais un livre ne m'a retournée comme l'a fait celui-ci. Surtout quand on sait qu'il s'inspire d'un évènement réel de la seconde guerre mondiale. Spoiler(cliquez pour révéler) Je n'ai reconnu qu'à la fin le fais que Samaroux représente le village d'Oradour sur Glane, et je crois que le récit fait par les témoins dans le livre représente de manière parfaite ce que les gens de ce village ont dû ressentir à l'époque.

Afficher en entier

Date de sortie

Les amants de Samaroux

  • France : 2012-04-18 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 47
Commentaires 10
Extraits 2
Evaluations 14
Note globale 7.79 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode