Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 656
Membres
1 063 702

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Clecaniens, Tome 5.5 : Releasing Maladek



Description ajoutée par Avalon 2024-03-12T13:30:39+01:00

Résumé

Quand un crash permet de trouver l’amour…

Après avoir été enlevée par les extraterrestres, Katie a réussi à se construire une vie satisfaisante. Non seulement elle a trouvé du travail en tant qu’employée de la famille royale, mais sa mission actuelle sur une croisière galactique est des plus agréables… jusqu’à ce que le vaisseau soit attaqué par une espèce malveillante. Elle doit alors sauver ses amis et s’échapper d’une planète hostile, toute seule. Mais c’était avant de croiser le chemin d’un étranger sexy qui change tout…

Endurer des travaux forcés dans un camp de prisonniers ne faisait pas partie des plans de Maladek. Mais ses problèmes devront attendre. Parce que contre toute attente, sa partenaire est là. Sa priorité est de la mettre en sécurité – et de la convaincre que le concept de partenaires pour la vie est bien réel. Tout serait tellement plus facile s’il avait l’habitude d’agir en héros…

Les circonstances sont désastreuses. Le timing ne pourrait pas être pire. Même s’ils parviennent à échapper à leurs ravisseurs, le bonheur sera-t-il au rendez-vous pour Katie et Maladek ? Ils sont sur le point de le découvrir…

Afficher en entier

Classement en biblio - 32 lecteurs

extrait

Katie était folle de rage. Et confuse. Et à sa grande exaspération… impressionnée.

Elle regardait ce bon à rien de menteur défoncer le mur de pierre à mains nues. À quoi pensait-il ? L’avait-il portée jusque-là seulement pour lui montrer à quel point il était doué pour frapper des pierres ?

Au moins, il fait plus chaud ici, se dit Katie en tournant sur place. Elle se pencha en avant pour étudier les ténèbres qui régnaient de tous côtés. Une peur soudaine et étrange qu’un animal sorte en trombe du tunnel noir la poussa à se rapprocher de son ravisseur.

Un écho plus fort que les autres résonna soudain, et elle se retourna. Tout ce qu’elle distingua au début fut la satisfaction sur les lèvres de l’homme qui fixait le côté d’un mur. Quand elle fit quelques pas de plus vers la droite, un nouveau passage apparut.

— Comment tu as fait ça ? demanda Katie, ou plutôt, tenta-t-elle de dire derrière son bâillon.

Tout ce qui sortit fut un mélange de sons étouffés. La colère qu’il l’ait attachée remonta à la surface, et elle lui jeta un regard noir. Ses bras étaient raides à force d’être liés dans son dos, et les coins de sa bouche étaient douloureux à cause du tissu rugueux qui tirait sur ses joues.

Peu importait s’il pouvait sculpter des passages façon illusion d’optique dans la roche volcanique. Il restait un sauvage malhonnête qui l’avait enlevée pour une raison qu’elle ignorait.

Ses yeux n’étaient plus noirs, mais rouges. Il la fixa et enroula une paume charnue autour de son biceps. Il la guida à travers une ouverture étroite dans la roche, puis passa également à son tour. L’espace était si exigu que pendant un moment, elle se demanda s’il n’allait pas rester coincé. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, mais une pierre saillante entailla sa chemise. Le tissu se fendit en diagonale sur son torse, exposant des muscles sculptés sous les pans déchirés.

Détacher son regard de lui fut plus difficile qu’elle ne l’aurait voulu.

Levant la lanterne, il balaya le tunnel parfaitement rond dans les deux sens. Des gouttes d’eau résonnaient d’un endroit invisible, mais le tunnel était par ailleurs silencieux. C’était troublant.

Finalement, l’homme baissa la lumière et laissa échapper un soupir de soulagement.

— On est en sécurité maintenant, dit-il en hochant la tête comme s’il acquiesçait à sa propre affirmation.

Un muscle se contracta dans sa mâchoire en réalisant qu’elle le fixait toujours de la même façon. Il fit un pas vers elle, et elle bondit de côté. Ses épaules se retournèrent dans un faible grognement.

— Tu préfères rester attachée ?

Katie eut l’étrange envie d’acquiescer. Son ton exaspéré était tellement irritant, comme si c’était elle qui était déraisonnable. Mais rester attachée juste pour le contrarier était stupide. Relevant le menton tout en lui lançant un regard impérieux, elle tourna sur elle-même, lui présentant ses mains. Même si elle savait que ça allait arriver, elle sursauta quand ses doigts chauds lui effleurèrent la peau. Ses mains s’attardèrent sur ses poignets, les pressant doucement après que le tissu fut tombé.

Ses paumes rugueuses et fortes qui massaient ses poignets douloureux étaient bien agréables. Trop agréables. D’un coup sec, elle retira ses mains. Hors de question que son corps, même affamé de contact, donne la moindre chance à cet homme après ce qu’il venait de faire.

Tirant sur le tissu qui lui couvrait la bouche, elle s’éloigna de lui de quelques pas. Elle leva le menton, ouvrant et fermant la bouche une fois le bâillon disparu.

Avant de se dégonfler, elle aspira une bouffée de colère et se prépara à lui hurler toutes les insultes qu’elle connaissait.

— Fieffé menteur !

Les mots parurent incongrus lorsqu’ils jaillirent de sa bouche. On aurait dit une grand-mère de l’époque victorienne.

L’homme resta immobile devant elle, mais haussa un sourcil devant ses insultes. Katie bouillait de frustration. Elle était jeune lorsqu’elle avait été enlevée de la Terre, et bien qu’elle ait entendu d’autres enfants à l’école utiliser des jurons, elle avait toujours eu trop peur d’en utiliser elle-même. Puis, après son enlèvement, les propos déplacés avaient toujours été méprisés au palais. Même les Charkathans, qui pouvaient dire ce qu’ils voulaient dans la tête des autres, ne juraient que rarement, voire jamais.

Pourtant, si quelqu’un méritait qu’on lui passe un savon, c’était bien cet homme.

— Espèce de… de… fumier !

Ses joues s’embrasèrent, atténuant l’effet désiré.

— Espèce de manifti ! ajouta-t-elle, essayant une insulte qu’elle avait entendu les Charkathans utiliser.

Il haussa les sourcils. Génial. Elle ne savait même pas offenser quelqu’un. Les larmes lui montèrent aux yeux.

— Vous aviez promis de m’aider, soupira-t-elle. Vous avez menti.

C’était assez stupide, mais elle se sentait trahie par cet étranger.

— Je n’ai pas menti, gronda-t-il enfin, faisant un pas vers elle.

Elle s’écarta, trébuchant sur un morceau de sa robe qui pendait depuis qu’il l’avait déchirée. Il se figea, mais son corps massif était tendu, ses muscles se contractant et se décontractant comme s’il voulait la poursuivre.

— Alors quoi ? s’écria-t-elle en levant les bras au ciel. Vous avez dit que vous m’aideriez à ouvrir cette porte. Que vous m’aideriez à retrouver mes amis. Vous aviez dit que vous me protégeriez et pourtant la première chose que vous avez faite a été de courir dans le désert où se trouvent ces monstres.

Il vit une larme rouler sur sa joue et il eut l’air d’avoir pris un coup de couteau dans le ventre. Katie n’arrivait pas à le comprendre.

— Je t’aiderai à faire toutes ces choses.

Sa voix était grave et assurée.

— Je vais ouvrir cette porte si tu le souhaites. Je vais retrouver tes amis. Je ferai tout ce que tu me demanderas. Quand tu… quand je reconnaîtrai…

Il inspira profondément et passa une main sur sa nuque.

— C’est difficile à expliquer, mais je devais d’abord t’emmener en lieu sûr.

Elle le fixait, la bouche ouverte et les sourcils froncés. La confusion brouillait sa frustration et sa colère.

— On était en sécurité là-bas, rétorqua-t-elle d’un ton plus aigu que d’habitude. Ces gens-là ne sortent pas avant le matin et ces espèces de vers ne rentrent pas dans la tranchée.

Il jeta un coup d’œil au tunnel sombre, comme s’il cherchait une bonne explication. Finalement, il haussa les épaules.

— Je suis plus à l’aise ici.

— Vous êtes plus à l’aise ici ? répéta-t-elle, perplexe. Vous m’avez jetée sur votre épaule, vous avez couru droit vers le danger sans aucun ravitaillement, aucune nourriture, aucune eau, jusqu’à cette grotte, parce que vous vouliez me protéger et vous préférez que ce soit ici ?

Il se contenta de hausser ses énormes épaules, et Katie laissa échapper un petit rire incrédule. Elle faisait les cent pas en cercle, tripotant les épingles de son foulard. Qu’était-elle censée répondre à ça ? Il semblait plus calme et n’avait pas fait le moindre geste pour la bousculer à présent qu’ils étaient seuls.

Quand elle se retourna vers lui, ses yeux s’attardèrent sur une mèche de cheveux de Katie qui s’était échappée. Il les observa avec une telle intensité qu’elle se sentit nue. Rapidement, elle les remit en place. Elle était sur le point de remettre les épingles, mais avant qu’elle n’y parvienne, il s’approcha d’elle et, comme s’il ne pouvait s’en empêcher, tira doucement sur le tissu.

— Hé ! aboya-t-elle, alors que les quelques épingles qui maintenaient encore ses cheveux étaient libérées d’un coup.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

C'est définitivement mon tome préféré pour le moment (j'attends Maxu avec impatiente) dommage qu'il soit si court (il n'a même pas le droit à un vrai numéro).

J'ai aimé le fait que Katie soit une humaine élevée depuis longtemps et déjà coutumière des extra terrestres.

A la suite du précédent tome je ne savais pas à quoi m'attendre concernant Maladek et je l'ai particulièrement apprécié. Tellement attentif et patient. En plus on découvre des détails sur son espèce qui nous fait découvrir encore un peu plus Clecania.

Afficher en entier
Bronze

Histoire courte mais fait bien plaisir. On s'y attache aux deux protagonistes. Leur histoire est mignonne. Bon un peu rapide quand même quelques chapitres de plus auraient été plaisant !

Afficher en entier
Bronze

Sympa.

J'ai adoré cette nouvelle de la série des Clecaniens.

Cette saga ne me déçoit jamais. Et je suis agréablement surprise de voir que les trois derniers tomes sont sortis quasiment tous en même temps.

Dans ce nouvel opus, l'auteure arrive à allier une bonne intrigue de fond, avec la chute du vaisseau de Katie et la découverte d'une nouvelle planète. Une belle romance qui arrive juste au bon moment. Et de l'action, quand Maladek et Katie essaient de quitter leurs tortionnaires. J'adore. L'auteure a un réel talent d'écriture et d'imagination.

Je vous recommande cette série.

Afficher en entier
Diamant

J'avoue que je guette régulièrement la sortie des tomes. Tellement j'aime ses aventures avec Les Clecaniens et je suis agréablement surprise par ces trois suites sortie pratiquement au même moment.

Maladek et super attendrissant. J'adore l'honnêteté sans fard de Katie. ❤️

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les Clecaniens, Tome 5.5 : Releasing Maladek" est sorti 2024-03-10T17:13:49+01:00
background Layer 1 10 Mars

Date de sortie

Les Clecaniens, Tome 5.5 : Releasing Maladek

  • France : 2024-03-10 (Français)

Activité récente

Raphss l'ajoute dans sa biblio or
2024-04-20T15:14:26+02:00
Aliizz l'ajoute dans sa biblio or
2024-04-01T23:36:47+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 32
Commentaires 4
extraits 1
Evaluations 12
Note globale 8.17 / 10