Livres
600 624
Membres
684 391

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Crime et châtiment



Description ajoutée par Snowheart 2011-07-07T18:33:21+02:00

Résumé

A Saint-Pétersbourg, en 1865, Raskolnikov, un jeune noble sombre et altier, renfermé mais aussi généreux, a interrompu ses études faute d'argent. Endetté auprès de sa logeuse qui lui loue une étroite mansarde, il se sent écrasé par sa pauvreté. Mais il se croit aussi appelé à un grand avenir et, dédaigneux de la loi morale, se pense fondé à commettre un crime : ce qu'il va faire bientôt - de manière crapuleuse. Publié en huit livraisons par Le Messager russe au cours de l'année 1866, le roman de Dostoïevski montre en Raskolnikov un témoin de la misère, de l'alcoolisme et de la prostitution que l'auteur décrit sans voiles, un criminel aussi qui ne sait trop pourquoi il l'est devenu, tant les raisons qu'il s'invente pour agir sont contradictoires. Mais la tragédie n'exclut pas la vision d'une vie lumineuse, et le châtiment de son crime va lui permettre un long cheminement vers la vérité, et la renonciation à sa mélancolie brutale. Après quoi sera possible ce que l'épilogue annonce : l'initiation de Raskolnikov à une réalité nouvelle, le passage d'un monde à un autre monde.

Afficher en entier

Classement en biblio - 909 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Didie6 2014-10-17T20:58:22+02:00

Il nous arrive parfois de rencontrer des personnes, souvent des inconnus, qui nous inspirent un intérêt subit, à première vue, avant même que nous ayons pu échanger un mot avec elles.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Ça, c'est du solide, du vrai. À connaître absolument. Qui a lu sait pourquoi.

Et qui n'a pas lu...qu'il ne tarde pas !

Car autant de vérité sur l'Humain, autant de psychologie, autant de profondeur, de clairvoyance et de force, ne se trouve pas à chaque coin de rue...ni d'étagère, d'ailleurs.

Afficher en entier
Or

roman exeptionnel, plus facile à lire que "l'idiot" .

Roman social, ce récit comporte une réflexion sur les raisons qui poussent un homme à commettre un crime.

Puis il décrit le long cheminement d'une conscience qui tente de se racheter et qui passe inexorablement par le châtiment.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par datrag 2022-04-20T11:07:18+02:00
Or

Très bon livre, long mais pas ennuyant dutout. C'est très intéressant de voir évoluer l'esprit d'un homme qui a commit un crime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OceaneLa86 2022-02-02T22:55:01+01:00
Lu aussi

De quoi passer un bon moment

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2022-01-07T21:46:08+01:00
Lu aussi

Que dire de ce classique de la littérature qui n'aurait pas déjà été dit ? Ce n'a pas été un coup de coeur mais je comprends l'engouement autour de ce roman. Il dépeint avec merveille la conscience humaine, la culpabilité, la peur. Le conflit intérieur de Raskolnikov, tiraillé entre se dénoncer ou non, est ce qui fait de ce roman quelque chose d'aussi intéressant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-12-20T22:50:23+01:00
Lu aussi

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/12/16/crime-et-chatiment-fiodor-dostoievski/

Monument de la littérature russe écrit par Fiodor Dostoïevski, Crime et châtiment est surtout un roman psychologique où le protagoniste, Raskolnikov, est torturé par ses craintes et ses doutes après avoir commis un double assassinat. Délirant, paranoïaque, il oscille entre la volonté de se livrer et celle de fuir avant d’être démasqué.

Je suppose que si ce livre est devenu un classique, c’est davantage pour la psychologie de ses personnages que pour sa qualité littéraire, parce que je la cherche encore, et pourtant le style n’est pas l’élément sur lequel je m’attarde le plus dans mes lectures.

Là, cependant, je n’ai pas pu faire autrement. Bon sang que c’est bavard ! Les personnages parlent, parlent, parlent, quand ils ne digressent pas. C’est simple, il y a une bonne page en trop par paragraphe. Le récit pourrait être dix fois plus court si les discours et les protagonistes ne tournaient pas en rond.

Pire encore, ces interminables logorrhées nuisent à la réelle qualité de l’histoire. Tout dans les dialogues est exagéré, voire caricatural, ce qui offre un contraste malvenu avec le côté dramatique de l’œuvre. L’emphase avec laquelle les intervenants s’expriment donne davantage envie de rire de leur ridicule que de les prendre au sérieux.

En fait, j’ai eu l’impression de lire une pièce de théâtre bien plus qu’un roman. Les protagonistes entrent les uns chez les autres comme dans un moulin, et on change de décor en l’espace de quelques lignes entre deux conversations. Ajoutons à cela que les noms varient parfois d’une page à l’autre, et il m’arrivait parfois d’oublier qui était qui et où les scènes se déroulaient.

C’est dommage, parce que Raskolnikov est vraiment un personnage intéressant. J’ai mis du temps à le cerner, et il demeure extrêmement antipathique jusqu’au bout, malgré quoi il m’a un peu rappelé Julien Sorel, avec son ambition et ses fréquentes références à Napoléon.

L’assassinat qu’il perpètre n’est pas une fin, c’est un moyen, celui de s’élever, de se prouver qu’il fait partie de ces gens qu’il considère comme extraordinaires, et pour qui donner la mort n’est qu’un pas vers un dessein plus grand. Seulement, Raskolnikov n’est pas Napoléon. C’est un étudiant vaniteux qui, une fois la limite franchie, n’est pas tant écrasé par la culpabilité que par la crainte d’être pris, crainte qui le renvoie à sa condition misérable.

J’ai sincèrement apprécié cet aspect-là du récit, ainsi que les conflits intérieurs de quelques autres personnages, comme Svidrigaïlov, mais cela ne suffit malheureusement pas à me faire oublier le verbiage vraiment rébarbatif à mon goût. Si vous aimez les histoires où tout le monde passe son temps à soliloquer, vous allez apprécier ce livre ; dans le cas contraire, vous risquez fort de grincer des dents.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Amoloslibros 2021-09-15T08:06:21+02:00
Diamant

Un de mes livres préférés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kisa 2021-08-06T16:52:07+02:00
Lu aussi

Un classique de la littérature russe. A lire pour sa culture générale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par shoushou_ 2021-07-06T19:41:57+02:00
Or

Un livre très intéressant et inoubliable selon moi. Cependant certains chapitres faisaient traîner le livre... Mais, c'est génial dans l'ensemble !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CookieMama 2021-04-14T15:53:54+02:00
Diamant

Ce livre est littéralement un bijou de la littérature russe !

Tout d'abord, on retrouve bien l'accent porté sur la psychologie profonde et passionnante des personnages qui est caractéristique de la littérature de l'époque.

Alors c'est un classique, certes, et cela peut en rebuter certains, mais clairement on ne s'ennuie pas. Même si le livre est long, j'ai dévoré les pages les unes après les autres ! Il y a aussi beaucoup de suspense, cela m'a vraiment surprise !

Cela n'a rien à voir avec l'histoire, mais ce que j'aime bien aussi avec ce genre de romans, c'est de pouvoir redécouvrir la langue française (oui il y a des mots que je ne comprends parfois pas, et j'aime bien agrandir mon dictionnaire personnel !)

En tout cas, il me tarde de lire d'autres romans de Dostoïevski, je crois bien qu'il va devenir mon auteur russe préféré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par francesca21 2021-01-14T12:30:51+01:00
Argent

Ce chef d'oeuvre de la littérature russe nous plonge aux tréfonds de l'âme de son héros Raskolnikov. Meurtrier aux motivations complexes, il est ensuite malade de remords, tyrannisé par le sentiment de culpabilité et enfin par le besoin irrépressible de se racheter. L'analyse psychologique du personnage est d'une puissance incroyable, la description de la vie à Saint Pétersbourg avec ses mendiants, ses personnages douteux est fantastique. A lire et à relire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OlgaPolkov 2020-12-12T11:19:47+01:00
Or

Je me replonge dans mes lointaines origines russes...en relisant les grands auteurs...Classique oui, mais tellement actuel, fouillé, présent, documenté, précis. A lire pour sa capacité à faire porter un regard neuf sur les relations humaines, sur la complexité des motivations qui peuvent nous pousser à vouloir une chose, en faire une autre tout et à justifier le tout en croyant être cohérent. C’est un roman impressionnant, à la construction rigoureuse .

Tout repose sur les ressorts psychologiques. L’évolution du criminel avant le crime, lors de sa planification et de son exécution, puis dans la gestion des conséquences. Mais aussi Porphyre Petrovitch et Sonia déjà évoqués, le machiavélique et ignoble Loujine, le généreux et optimiste Razoumikhine…

C’est un roman ponctué de scènes inoubliables, le crime bien sûr mais aussi les dialogues entre Porphyre Petrovitch et Raskolnikov, le repas qui suit l’enterrement de Semion Zakharitch…

Afficher en entier

Date de sortie

Crime et châtiment

  • France : 1995-01-24 - Poche (Français)

Activité récente

Vanget l'ajoute dans sa biblio or
2022-05-09T09:59:38+02:00
datrag le place en liste or
2022-04-20T11:06:14+02:00

Titres alternatifs

  • Crime and punishment - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 909
Commentaires 73
extraits 74
Evaluations 159
Note globale 8.06 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode