Livres
540 741
Membres
571 570

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kaleb, Tome 1 : Kaleb



Description ajoutée par JAs_dreams 2012-05-12T10:46:09+02:00

Résumé

A 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe :

il se connecte à vos émotions pour vous manipuler.

Il vous connait mieux que vous-mêmes.

Et cela le rend irrésistible.

Terriblement dangereux.

Parce qu'on ne peut s'empêcher de l'aimer.

À la folie, à la mort.

Sachez que ce qu'il vous fera, il n'en sera pas désolé.

Ce don qu'il tient d'une lignée islandaise millénaire le grise.

Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus.

Jusqu'au jour où sa propre puissance le dépasse et où tout bascule...

Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 577 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Swein 2013-01-20T12:35:46+01:00

Le Bien et le Mal ne sont pas si différents. Ce sont des frères jumeaux qui s'épanouissent différemment. Il suffit parfois d'un minuscule grain de sable pour enrayer la machine et inverser la tendance de chacun. Et si le Mal peut devenir le Bien, c'est que tout est possible...

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

http://wandering-world.skyrock.com/3096284313-Kaleb-Tome-1-Kaleb.html

Sexy. Excitant. Ardent. Intense. Kaleb, c'est une bombe. Si je devais publier un livre, ce serait un roman comme Kaleb que j'aimerai écrire. Ce thème de l'empathie me touche énormément, ainsi que tous les sentiments forts qui y sont traités. Mais, mon dieu, que ce livre est exceptionnel. En achevant la dernière page hier, j'étais juste dans la brume. Une brume qui sonnait comme une claque. J'étais lessivé. Abasourdi. Fasciné. Choqué. Autant de sensations contradictoires provenant directement de ce petit chef-d'œuvre. Je pense que vous le savez, mes attentes pour Kaleb étaient très élevées. Hé bien il n'a pas fait que brillamment les remplir, il les a surpassé comme rarement un livre l'a fait.

La présentation nous informe que nous allons, avec cet ouvrage, passer du côté obscur de la force et être bercés par le Mal. Je ne me doutais pas une seconde à quel point cela allait être vrai, et c'est essentiellement grâce au héros de l'histoire, le fameux Kaleb Helgusson. Il a la beauté des anges et le caractère du diable. Toutes les filles craquent pour lui. Il aime ça. Et il en redemande. Lorsque son don d'empathe va se révéler à lui, il va avoir du mal à comprendre ce qui lui arrive. J'ai adoré découvrir comment ce pouvoir s'est manifesté, ainsi que la façon qu'à Kaleb de l'apprivoiser.

Ce qui est saisissant avec ce roman, c'est la façon qu'à Myra Eljundir de retranscrire les sentiments de ses personnages. On erre entre exaltation, douleur et effroi. Les descriptions sont ultra visuelles et sensorielles. Tout est hyper haletant, comme si on regardait un film dans lequel un tas d'images s'entrechoqueraient, et où la tension irait crescendo. Il y a énormément de scènes où l'auteur maîtrise tellement bien son sujet qu'elle parvient à nous rendre nous-mêmes empathes. Si si, je vous assure. Et je peux également vous certifier que c'est bien la première fois de ma vie que j'ai mal aux dents en lisant un roman. Non non, ne prenez pas ce regard surpris. Vous avez bien lu. Certaines scènes de torture sont juste hyper dures psychologiquement, tellement stressantes et poignantes qu'on ressent le mal physiquement. Et, en grand masochiste reconnu que je suis, j'ai complètement adoré ça. Le plaisir dans la douleur. Une phrase qui résume à la perfection tout le livre.

Comme dit précédemment, tout est vraiment intense dans ce roman. Et en plus de vivre une foultitude de sensations destructrices, Kaleb va devoir apprendre à contrôler son don et à canaliser ses désirs bestiaux. Étrangement, même si ce personnage est le diable en personne, c'est un protagoniste que j'ai appris à aimer. Même si c'est un véritablement monstre, il ressent énormément d'émotions paradoxales en lui durant une bonne partie du livre. Regrets, désolation, amour, joie... On traverse réellement toute une palette forte de sentiments brutaux et tous plus humains les uns que les autres.

Le gros plus de Kaleb dépend aussi des faits réels qui y sont rapportés. Et là... Ô God quoi. J'en suis encore tout retourné ! Myra Eljundir a su détourner avec brio la Peste du XVIIème siècle, ou encore l'explosion du volcan islandais Eyjafjöll. Rien qu'avec ça, j'étais déjà sous le charme. Mais avec tous les autres éléments qui sont entrés en jeu, je n'ai pas seulement été captivé par ce livre. Non, c'était bien plus que ça... Kaleb était devenu une véritable obsession. Un pur bonheur malsain. C'est terriblement excitant de découvrir les émotions des "mauvais" protagonistes. Personnellement, j'ai plus que craqué pour cette idée et pour toutes les sensations addictives qui en découlent.

Pour celles et ceux qui se posent la question, oui, il y a bien une histoire d'amour. Ok, elle est complètement déroutante et diamétralement opposée de toutes celles auxquelles nous sommes habitués, mais elle est bien là. D'ailleurs, c'est cette différence avec les autres qui m'a perturbé et irrémédiablement attiré. L'amour qui rend fou. Qui consume. Qui blesse. Qui tue. Je pense que vous avez commencé à le comprendre : j'adore tout ce qui lie des choses impossibles à unir en apparence. L'amour et la mort. La plaisir et la douleur. Et Kaleb regorge d'oppositions comme celles-ci. De quoi me rendre complètement dingue.

L'intrigue du roman est juste... Indescriptible. Myra Eljundir nous a brodé une histoire extraordinaire. Je n'ai vu AUCUN rebondissement venir. A chaque fois que j'ai essayé de trouver une réponse avant Kaleb, je me trompais, et pas qu'un peu. J'ai souvent dû poser mon livre quelques minutes pour reprendre mes esprits, souffler et me dire "oh chiasse !". Oui oui, j'étais obligé de jurer tant les surprises sont immenses et les révélations imprévisibles et inouïes. Tout dans cet ouvrage est renversant. Incroyable. Inhabituel. Frappant. Unique.

On pénètre véritablement au coeur d'un tourbillon de sensations. Jusqu'à la fin du livre, nous sommes bousculés, poussés en dehors de notre zone de confort, ce qui est juste ensorcelant. Dans les dernières pages, tout s'accélère. Tout devient encore plus saisissant, plus haletant. Chaque ligne nous coupe le souffle et nous déchire le coeur. J'ai refermé le roman avec tout un tas d'émotions encore brûlantes en moi : horreur, passion, choc, surprise, torpeur... Un cocktail mystérieux qui m'a laissé un étrange goût dans la bouche. Mais je sais une chose : j'en veux encore.

En résumé, je ne peux pas vous conseiller ce livre. Ô ça non. Je vais vous forcer à vous le procurer. Kaleb est un ouvrage rare et puissant. Les personnages sont juste extraordinaires, l'intrigue est diaboliquement séduisante, et tout n'est qu'euphories violentes. J'ai adoré ce livre. Attendre la suite s'avère déjà atroce. Je suis comme en manque. A travers ses mots, Myra Eljundir a su toucher mon âme et mes émotions. A me rendre accro. Kaleb est une vraie drogue. C'est tellement mal d'éprouver tant de plaisir. C'est si bon d'être mauvais.

Afficher en entier
Diamant

Mon Dieu. Je le dis honnêtement, j'ai peur. Une peur profonde.

Et je suis droguée. Droguée à Kaleb et son histoire bouleversante. Choquante. Passionnante. A peine la dernière page tournée, je ne pensais qu'une chose : " Encore. "

Kaleb c'est une histoire envoûtante qui vous prend par la main et vous emmène dans les profondeurs de son monde.

Dès le début nous rencontrons Kaleb Helgusson, un jeune de 19 ans. On apprend à le connaître, on est au centre de toutes ses pensées. J'avoue avoir ressenti un peu de peine face à cet adolescent submergé par son don.

• Kaleb est empathe, c'est un don qu'il a et qui se développe de jour en jour. Désorienté, par ces nouveaux pouvoirs il va très vite apprendre à s'en servir. Pour le Bien .. mais surtout pour le Mal. Il va jongler avec les pensées et les émotions , les manipuler.. Les détruire.

Même si Kaleb éprouve de la culpabilité , il ne pourra pas s'empêcher.Kaleb est déchiré entre son ancien moi et son " nouveau " moi. Tiraillé entre deux vies. Mais Kaleb va prendre une décision, Kaleb va changer. Kaleb va " basculer ". Et là j'avoue que à ce stade il m'a fait peur, très peur même..

Le récit est haletant, prenant. C'est impossible de lâcher ce livre. L'action est au rendez-vous. Je n'ai pas vu venir un seul rebondissement. La surprise a été totale. Chaque "bombe " me laissant un peu plus soufflée - et accro.

Myra Eljundir nous tient en haleine sans peine pendant tout le récit.

J'aimerais aussi parler du style magnifique de l'auteur. Des points de vus divergents, et surtout un voyage dans les pensées de chacun de ses personnages. On apprend tout. Leurs pensées, leur passé, leurs émotions, leurs motivations. Tout. Je ne serais presque pas surprise si je croisais demain Kaleb dans la rue.

( Même si je suis loin, très loin de le vouloir )

Tous nos sens sont sollicités, notre attention captivée. Et voilà en quoi c'est roman est si dur, " déconseillé aux âmes sensibles".

Certaines scènes sont si intenses qu'on a l'impression de les vivre réellement. Je me suis senti trembler , avoir une boule dans la gorge , mon estomac se tordre de peur et d'angoisse. J'ai ressenti des coups de poing dans le ventre, les yeux écarquillés, le souffle coupé. Mais c'est là que réside la magie de ce livre. Peu importe ce qu'on affronte , on en veut toujours plus, plus, plus.

Peu importe si c'est hard, on en redemande encore et encore.

- Pour une fois je plains les pauvres Anglais qui devront attendre la traduction -

Je ne sais même pas comment décrire ce roman. Je crois que je vais m'arrêter là .

Je suis bouleversée, choquée, stupéfaite, abasourdie mais Charmée comme je l'ai rarement été.

Kaleb est Inégalable, Incomparable , Inoubliable , Exceptionnel, Effrayant. Unique.

Kaleb m'a marquée indélébilement.

Kaleb est ton pire cauchemar.

" C'est si bon d'être mauvais ", une phrase qui résume ce livre à la perfection.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par marie-rz 2017-08-28T18:40:34+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par CanaG 2020-12-15T23:34:08+01:00
Bronze

Kaleb fait partie de ces livres dont je ne sais quoi penser. La lecture n'a pas été difficile, au contraire, il se lit plutôt bien. Le roman de la mystérieuse Myra Eljundir pourrait être qualifié d'ovni littéraire : un roman trop adolescent pour un public adulte mais trop adulte pour les plus jeunes. Le « déconseillé au moins de quinze ans » est donc un bon compromis . Ce que l'on retient de Kaleb, ce sont surtout les personnages. Contrairement à d'autres romans où un gentil vient contrer un méchant, ici, il n'y a aucun équilibre, ce qui rend la lecture si particulière, si malsaine. En général, quand on lit un roman, on cherche un personnage auquel on peut s'identifier. Myra Eljundir a créé des héros tellement complexes qu'il vous sera impossible d'en trouver un qui vous parlera, et ça, c'est très perturbant. D'ailleurs, en parlant des personnages, j'ai été déçue par Kaleb.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Galadei 2020-11-21T19:25:03+01:00
Lu aussi

Ce livre me laisse un étrange sentiment…

Le début de ma lecture a été très difficile. Je n'ai absolument pas accroché à la plume de l'auteur : entre le récit au présent et le registre lexical des personnages… Ça donnait vraiment une impression d'écriture bas de gamme. C'était d'autant plus décevant que l'auteur est francophone : non seulement cela m'empêche d'accuser un éventuel traducteur de tous les défauts du texte mais en plus cela était totalement vide du charme et de la poésie qu'ont bien souvent les récits d'auteurs français, ce travail sur les mots qui me séduit au-delà même du scénario…

En plus de cela l'ambiance est très, trop, jeunesse à mon goût. On suit les péripéties d'un héros lycéen… au lycée. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la profusion de détails qui ajoute du réalisme m'a empêché de rentrer dans l'histoire : je ne choisis pas de lire un récit fantastique pour apprendre que le héros va sur Facebook, se bagarre à l'école, séduit des filles etc. Ce ne sont pas ces détails là que je souhaite.

J'ai vraiment failli laisser tomber mais je me suis accrochée car le livre était plutôt court, que je savais que ça ne me prendrait pas trop de temps à finir et qu'ainsi j'aurais un avis complet sur l'œuvre.

Et assez étrangement, vers la moitié du récit j'ai fini par rentrer dans l'histoire. En fait, j'ai accroché au moment où les considérations de vie quotidienne ont été mise de côté et que les pouvoirs et les complots sont devenus centraux. L'histoire est assez intéressante avec de bonnes idées et de bons concepts. Les pouvoirs, leurs conséquences… sont originaux et source de richesse. Et même si je n'ai pas vraiment accroché au héros, trop différent du personnage charismatique et séducteur que j'avais imaginé à la lecture du résumé, j'ai fini par adhéré au concept du "Mal" qui finit par dominer les personnages malgré eux.

La construction du récit avec l'alternance de rapports sur les jumeaux et les focus sur les différents personnages permet de garder un certain mystère et de cette manière un certain rythme.

Je ne pensais pas du tout cela au premier abord mais finalement je laisserais sa chance au tome suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milka2B 2020-11-13T22:42:28+01:00
Argent

Cette histoire est particulière, j'ai beaucoup aimé le résumé, avec un protagoniste principal empathe ça change des thèmes habituels.

Mais je ne m'attendais pas à être aspirer du mauvais côté, et basculer la tête la première au milieu d'une montagne de haine, avec de la colère à chaque page, cette histoire est sombre et mauvaise, manipulation et violence règnent en maître.

Je ne pense pas lire la suite rapidement, mais je veux quand même savoir la connaitre, et voir où toute cette violence va nous mener.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par boookahontas 2020-11-12T14:14:40+01:00
Or

J'ai adoré ce premier tome ! L'idée d'un personnage avec un fond mauvais, aux allures de bad boy n'était pas pour me déplaire. Kaleb à un charisme de fou et il n'hésite pas à s'en servir à sa guise quitte à blesser le reste du monde. Les légendes Islandaises pour alimenter le côté mystique des EDV était bien trouvée, j'ai presque tout aimé dans ce bouquin, à l'exception peut-être de la mise en forme avec les différents de vue des personnages, surtout les passages sur la SENTINELLE que je trouvais parfois trop longs, mous et pas toujours accrocheurs mais ils apportent beaucoup à l'histoire et sans ça, l'intrigue n'aurait plus lieu d'être.

Pour conclure, Kaleb tient toute ses promesses et j'ai franchement hâte de découvrir le second tome qui se trouve déjà dans ma Pal ^^ https://thebookahontas.wordpress.com/2019/12/20/kaleb-de-myra-eljundir/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Harleen38 2020-11-09T10:33:57+01:00
Pas apprécié

je n'ai pas apprécier, l'histoire ne ma pas intéressée

Afficher en entier
Commentaire ajouté par camille80 2020-10-25T15:43:51+01:00
Argent

Je suis un peu mitigée sur ce livre, un début un peu long, parfois des choses un peu difficile à comprendre ou à assimiler enfin pour moi en tout cas ! Mais l'histoire est originale et ce tome donne envie de savoir la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lau7cheer 2020-09-04T20:36:04+02:00
Diamant

J’ai été happé par ce livre dès les premières lignes. C’est un récit émouvant rempli de rebondissements qui vous fait passer par toutes les émotions inimaginables. Malgré le Mal qu’incarne Kaleb, on vient qu’à l’aimer et à le comprendre.

J’adore la plume de l’auteure et j’ai hâte de commencer le tome 2 de Kaleb pour suivre toutes ces aventures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yukkin 2020-08-16T17:34:18+02:00
Diamant

Ma chronique sur la trilogie : https://xyukkin.wordpress.com/2020/08/16/kaleb-lintegral/

Une histoire prenante et poignante sur Kaleb qui pour moi représente un anti-héro par excellence. On va suivre son parcours, sur la découverte de son pouvoir et de ses origines. Le premier tome parle de sa découverte face à son don: l’empathie. Qu’il découvre et qu’il ne contrôle pas où du moins il le laisse plutôt libre court. J’aime beaucoup ce premier tome qui, au début, nous laisse dans le flou le plus total sans comprendre ce qui se passe réellement et au fur et à mesure, on comprend plusieurs choses mais on se pose encore plus de questions comme Kaleb. Concernant Kaleb, ce personnage au physique si séduisant mais dont le caractère est effrayant. Malgré le fait qu’il est la représentation du mal, j’ai vraiment aimé ce personnage, dû moins j’ai appris à l’aimer. Durant ma lecture, l’autrice nous fait ressentir à travers ce personnage toute une vague d’émotions paradoxale. L’amour, la joie, le regret, la vengeance … Myra Eljundir joue sur cette frontière entre le bien et le mal. Un tome très vite dévoré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ButterflyDream 2020-08-04T11:01:38+02:00
Argent

Ce qui m’a attirée dans cette saga, c’est la limite floue entre le bien et le mal dans laquelle Kaleb se situe mais j’ai trouvé que cette caractéristique empêchait de vraiment s’attacher au personnage. Elle fait aussi de Kaleb un être imprévisible. Je suis donc assez mitigée. J’ai quand même apprécié cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marggaux 2020-07-14T16:03:25+02:00

Dates de sortie

Kaleb, Tome 1 : Kaleb

  • France : 2012-06-14 (Français)
  • Canada : 2012-08-27 (Français)

Activité récente

stcl l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-16T22:10:55+01:00

Titres alternatifs

  • Kaleb - Français
  • Kaleb - Anglais
  • Kaleb, Book 1 : Kaleb - Anglais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 2577
Commentaires 439
extraits 71
Evaluations 720
Note globale 7.73 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode