Livres
568 643
Membres
623 724

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

1984



Description ajoutée par Romaiin 2010-04-11T20:54:47+02:00

Résumé

"De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face. BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartir comme un flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le feu aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée."

George Orwell dépeint dans le prophétique -1984- un terrifiant monde totalitaire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 718 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par camillel54 2011-03-01T14:59:31+01:00

A une époque de supercherie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

Afficher en entier
Or

Livre qui fait profondément réfléchir sur la société d'aujourd'hui et angoissant si l'on regarde à quel point Georges Orwell était proche de la réalité du futur. : peut-être que plus personnes devraient le lire pour se rendre compte a quel point ca peut dégénérer! Personnellement après l'avoir fini j'étais un peu dégoutée et avait abandonné tout espoir envers l'humanité.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par MorganeTryde 2019-05-16T22:27:20+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lyna-booklover 2021-10-16T14:02:59+02:00
Lu aussi

Un classique de la littérature dystopique, il reste toujours d'actualité et remplis de sagesse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marc_Assin 2021-10-13T17:59:40+02:00
Argent

Ce classique d'une noirceur abyssale décrit une société dans laquelle il ne fait pas bon vivre. Dystopie infernale.

Spoiler(cliquez pour révéler)L'histoire est en 3 parties. 1- Ambiance de cette société 2- L'amour est possible 3- Mais c'est interdit de rêver alors on vous efface. Le plus dur est de passer la première partie car assez difficile a lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Faraud 2021-10-08T14:38:50+02:00
Commentaire ajouté par Pika001 2021-10-07T19:04:21+02:00
Diamant

J'ai trouvé le personnage de Winston très touchant malgré ses caprices d'enfance. Et j'ai adoré sa brève intrigue romantique avec Julia car les deux protagonistes vivent dans une société dans laquelle l'amour est interdit. Par contre j'ai trouvé le passage du livre long et compliqué. Spoiler(cliquez pour révéler)Je ne m'étais pas attendu au fait qu'O'Brien soit un espion du gouvernement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vampiredelivres 2021-09-15T07:48:30+02:00
Bronze

Le fameux. L’unique. L’incontournable.

Je me souviens en avoir tellement parlé, l’avoir référencé mille fois... sans jamais l’avoir lu. C’est désormais chose faite.

Déjà, j’aurai pu constater une chose : je n’avais aucune idée de quoi je parlais. C’est vrai, on référence toujours Big Brother et la surveillance constante... mais ce n’est pas ce qui m’a le plus marquée dans cette œuvre. Son caractère précurseur du genre était sympa, son côté socio-politique très intéressant, mais par-dessus tout, j’ai aimé la psychologie de l’endoctrinement et le principe du no langue, l’abrutissement de la population et la construction du régime. C’est cette réflexion orientée vers le pire que j’aime tant dans ces dystopies.

Parce que du côté personnages, on n’a pas grand-chose à quoi s’accrocher. Les personnages secondaires sont détestables ou méprisables, jamais suffisamment développés pour qu’il y ait un réel attachement émotionnel.

Winston quand à lui est un fade membre de la société, et donc un fade prisme. Sa perspective sur les choses, si analytique et dépourvue d’émotions en fait une sorte de vitre transparente par laquelle on voit tout, sans altération ni couleur. Son analyse du système est bancale, cherche désespérément une solution pour le renverser, mais reste dénuée de la simple tentative de compréhension du système en question. Elle est digne d’intérêt, mais contrebalancée par les multiples mentions du fait que ça ne pourra de toute manière jamais réussir.

Le seul mode de pensée réellement captivant et convaincant était celui d’O’Brien... et par extension, la mentalité destructrice du Parti. Ne serait-ce que le concept du novlangue et l’annihilation de la famille telle qu’on la connaît sont incroyables. Ça m’a un peu fait penser à la destruction de l’identité telle que décrite dans La Zone du Dehors de Damasio, c’est le même concept tordu qui a pour but de créer des pantins aveugles et incapables de réflexion, impossibles à distinguer dans la masse grise.

Au niveau de la plume, je n’ai pas grand-chose à dire, à part noter peut-être la froideur et l’impersonnalité de la narration, qui est à l’image de Winston. Ça rend le récit lourd et étouffant, un peu excessivement à mon sens... un peu comme les multiples rappels que la Police de la Pensée finira inéluctablement par tout savoir. C’est dommage de ne pas laisser un peu plus de flou sur certaines choses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Esdia 2021-09-12T10:58:31+02:00
Pas apprécié

Alors je sais déjà que je vais me faire allumer par les puristes des "Grands Classiques" mais clairement ce livre était sans intérêt.

Le personnage principal est sans saveur et parfaitement sans intérêt, j'ai eu un espoir au début, vraiment prometteur, un sujet dingue et toujours d'actualité, et puis j'ai vite déchanté...

J'ai commencé a apprécier ce que je lisais à peu près à 70% du livre, avant ? Sans intérêt. On a un ersatz de pseudo romance qui n'apporte absolument rien à l'histoire, d'ailleurs le personnage de Julia tout aussi décevant, et un homme qui vit une vie fantasmée dans sa tête.

Après ces 70% de rien, on arrive enfin à quelque chose d'intéressant. J'ai beaucoup aimé la lecture du traité sociologique et les événements qui en découlent. Mais passer par tout ce rien pour en arriver là, c'était laborieux.

Bref, si je dois juger le livre sur son intégralité, franchement bof, si je ne garde que les 30% de la fin, franchement intéressant. Mais pour moi un bon classique c'est un livre intéressant dans son intégralité donc pas celui-ci, n'en déplaise aux autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MichaelH 2021-09-08T15:20:20+02:00
Commentaire ajouté par Jerome72 2021-09-08T13:26:37+02:00
Commentaire ajouté par LecturesLunaires 2021-09-05T16:31:49+02:00
Diamant

Nous sommes en 1984, Winston, 39 ans, travaille au Ministère de la Vérité.

Son job ? Rétablir l’histoire passée au goût du gouvernement actuel … le Parti.

Seulement voilà, dans un monde ultra-totalitaire où la propagande fait rage, penser est devenu un crime. Surveillés par le géant Big Brother minute après minute, Winston, comme les autres, est contraint de se plier aux étranges coutumes de la société. Pourtant il n’aime pas ça, il n’est peut-être pas comme les autres… Malgré tout, il ne peut s’empêcher de réfléchir plus loin, et décide d’acheter un journal, dans lequel il notera ses ressentis et ses idées, à l’abri des micros et des caméras.

Un livre culte (et l'on comprends pourquoi) que j’ai adoré !

Premièrement, je voudrais juste revenir sur le fait que le livre et son écriture datent de 1950, le monde totalitaire décrit par Orwell est donc bien ancré dans l’actualité. En effet, l’URSS de Stalline et l’Allemagne nazie d’Hitler ne sont pas si vieilles que ça. Le roman prend donc encore plus de son sens.

Winston, va nous faire découvrir au fur et à mesure, toute la profondeur du fonctionnement du Parti, son but, sa mise en oeuvre et tout ce qui s’ensuit.

L’écriture est plaisante, et l’auteur prend son temps pour planter le décor d’une société terrifiante, au peuple ultra-embrigadé. Il dépeint un décor grisâtre de béton, filmé et enregistré en permanence, afin de maintenir une surveillance ( qui ne donne pas envie d’être fraudée ) sur sa population.

Je ne peux que vous conseiller ce roman qui reste d’actualité pour moi. Grisant, criant de vérités, un livre à mettre entre toutes les mains !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginie-61 2021-08-31T11:11:17+02:00
Diamant

Une dystopie qui faisait déjà froid dans le dos dans les années 1990 et qui parait encore plus effrayante en 2021, au vu de la situation socio-politico-économique actuelle et de l'omniprésence des médias, auxquels nous semblons avoir littéralement prêté allégeance

Afficher en entier

Dates de sortie

1984

  • France : 2020-05-28 - Poche (Français)
  • France : 2021-01-14 (Français)
  • France : 1949-06-10 (English)

Activité récente

Ludo-16 l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-19T23:49:08+02:00
Terrrry l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-17T16:39:26+02:00
Ana1997 l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-12T19:08:37+02:00

Titres alternatifs

  • Mille neuf cent quatre-vingt-quatre - Français
  • Nineteen Eighty-Four - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 6718
Commentaires 683
extraits 423
Evaluations 1477
Note globale 8.05 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode