Livres
494 043
Membres
491 688

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Gang des rêves



Description ajoutée par x-Key 2017-04-08T16:00:49+02:00

Résumé

New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de " rêve américain ". C'est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l'amour ?

" Il y a quelque chose de scorcesien chez Di Fulvio. " Zoé Courtois – lemonde.fr

" Ça se lit comme une saga, un chef-d'œuvre ! " Gérard Collard – lesdeblogueurs.tv

(Source : Pocket)

Afficher en entier

Classement en biblio - 272 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Stephanelefort 2017-06-02T11:19:24+02:00

«Mais qu’est-c’que c’est qu’ce nom?

— ça te r’garde pas.

— C’est un nom de nègre!

— J’ai l’air d’un nègre, peut-être?

— t’as pas l’air d’un italien non plus.

— Je suis américain.

— C’est ça, c’est ça…, s’esclaffèrent les gosses qui l’entouraient.

— Je suis américain!

— si tu veux entrer dans notre bande, y faut qu’tu t’débarrasses de ce nom de merde.

— Va t’faire foutre!

— mais c’est toi qui vas t’faire foutre, Christmas mon cul!»

Christmas Luminita s’éloigna en traînant les pieds – nonchalant, mains dans les poches, une grosse mèche de cheveux blonds tombant sur le front, et un fin duvet clair qui commençait à se former au-dessus des lèvres et sur le menton. il avait quatorze ans mais des yeux d’adulte, comme beaucoup de jeunes de son

âge grandis dans les logements sans fenêtres du Lower east side.

«bientôt, moi aussi j’aurai ma propre bande, connards!» hurlat-il lorsqu’il fut certain d’être hors de portée de tout jet de pierre.

il fit mine d’ignorer le concert de moqueries qui le suivit tandis qu’il tournait dans une ruelle sale et non pavée.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Je vais le dire franchement et sans concessions, "Le Gang des rêves" est un chef-d'œuvre de la littérature contemporaine, il deviendra très certainement un classique du genre (dans mon cœur il l'est déjà, d'ailleurs depuis que je l'ai terminé il ne quitte plus mon esprit jour et nuit).

La lecture se fait en deux temps, en parallèle à chaque chapitre on bascule, tout d'abord du point de vue de Cetta Luminata, puis de celui de son fils Christmas Luminata, une dizaine d'années séparent les deux lignes de lecture.

Le roman se déroule tel une chronique familiale et sociale sur une période de 20 ans (de 1910 à 1930), la grande époque où tout le monde croyait au rêve américain, mais si vous veniez du Lower East Side, il n'était même pas concevable de le toucher du bout des doigts.

Ne parlons même pas de pouvoir aimer une belle et jeune fille riche si vous veniez de là, impossible, inadmissible.

Tout ce à quoi vous pouviez aspirer tenait en deux choses, soit crever de faim en faisant des petits boulots miteux sans gagner un sous ou presque, soit devenir un voyou, et avec beaucoup de chance, devenir un gangster, à condition de ne pas finir mort dans le caniveau pour une histoire d'argent, de prostitution ou de contrebande.

Ici sont abordés pleins de thèmes différents, c'est un roman difficile à cataloguer de par son côté "fresque", disons que pour rester dans une ligne de conduite purement thématique, ont y parle de misère, de débrouille, de survie, d'amour impossible, d'amour tout court, de la vie, de gangsters, de prostitution, de prohibition, de racisme, de la mort, d'immigration, de violence physique ou morale etc.. etc..

Pour aller plus loin on parle alors de dépassement de soi, d'encouragement, de force mentale, de faiblesse charnelle, d'appât du gain, de volonté, du refus de baisser les bras, de trahison, d'amitié, d'espoir...

"Le Gang des rêves" est un roman très visuel, je dirais même cinématographique, tout du long de ma lecture je n'ai pas pu m'empêcher de trouver des références à mes films préférés, tels que Les Affranchis (regarde m'man mes chaussures elle sont pas extras ? Mon Dieu, tu a l'air d'un gangster), Gang of New-York (les five points), Il était une fois en Amérique, Good Morning Vietnam, Des hommes sans lois, Public enemies, la série Boardwalk empire (la Ford T), les incorruptibles, et même Titanic pour son côté "découverte de l'amour" (impossible entre un pauvre et une riche) et encore plein d'autres, mais aussi à des acteurs, chacun aura son propre ressenti là dessus mais pour ma part j'en ai fait un casting complément dingue, je voyais le jeune Di Caprio de la période entre Titanic et Gang of New-York dans le rôle de Christmas, Emma Watson (actuelle) dans le rôle de Ruth, Vin Diesel dans le rôle de Sal (allez comprendre pourquoi, peut-être le côté taiseux), même la petite chienne "Lillipute" m'est apparue comme une espèce de york mélangé à un teckel sans poils haha, bref tout un monde qui s'est étoffé au fil de la lecture pour m'agripper et ne plus ma lâcher alors que d'habitude j'ai du mal à imaginer les traits des personnages de roman, ils sont toujours un peu flous.

Malgré cela, le roman à sa propre identité, fabuleux.

Du côté de l'écriture c'est fluide, on ne souhaite pas s'arrêter, aucunes longueurs sur 950 pages qui passent à une vitesse folle, de plus c'est rempli de petites phrases qui pourraient devenir cultes, c'est excellent.

Attention ce roman est aussi une bombe émotionnelle, j'ai lâché ma petite larme minimum deux fois alors que cela ne m'arrive jamais, la colère est parfois montée, le stress et l'angoisse aussi, la peur, un sentiment de dégoût et d'horreur à un certain moment, heureusement que l'auteur réussi à nous faire souvent sourire au milieux de tout ça !!

Je précise que je n'ai aucun intérêt particulier à encenser ce roman, si ce n'est que j'ai tellement accroché, que j'aimerai que tous les gens que j'apprécie le lisent, que ce soit mes proches ou mes connaissances sur la toile, j'ai été littéralement absorbé par la plume de Monsieur Di Fulvio, il m'a épaté, merci à lui.

Je n'ai au final plus qu'une seule chose à dire avant de remettre les souvenirs de cette superbe lecture dans un coin de ma tête pour moi tout seul, lisez le ! (vous ferez partie du gang)

HISSEZ LE TORCHON

! BONSOIR NEW-YORK, DIAMOND DOGS !

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/07/le-gang-des-reves-luca-di-fulvio.html

Afficher en entier
Argent

Ce roman fait le buzz sur les réseaux littéraires depuis plusieurs semaines. Et une fois n’est pas coutume, c’est à la fois amplement mérité et j’ai participé à l’engouement général !

Ce n'est pas une surprise : j'ai adoré cette lecture. Rien que le titre me parlait, j'aime les oxymores de ce genre !

Et donc. Ce livre. C'est une jeune italienne, Cetta, qui émigre à New York avec son bébé. Dès le début, le ton est donné : l'histoire sera loin d'être rose. Et pourtant...

L'auteur fait avancer le récit avec plusieurs époques parallèles sans que l'on se perde, ou si peu (si c'est le cas, cela donne bien l'idée d'un « rêve »...). Le jeune Christmas trace son chemin avec malice et intelligence au milieu des dangers des gangs et de la honte de la pauvreté. Jusqu'au jour où il tombe amoureux d'une jeune fille plus riche et traumatisée...

Il n'y a quasiment que des bons points : les personnages sont hauts en couleur, le scénario est bien rythmé, la plume est légère.

Un seul aspect m'a dérangée et m'empêche de qualifier ce roman de coup de cœur : de terribles violences sexuelles sont décrites et, à mon sens, elles étaient loin d'être toutes nécessaires, notamment vers le milieu du roman.

Je pourrais aussi chipoter et dire que j'ai trouvé la fin un chouïa trop facile.

Mais globalement, j'ai adoré ce livre. L'ambiance est extra, j'ai souvent ri ou souri, j'ai tremblé... J'ai ressenti tout ce que l'on peut souhaiter ressentir dans une lecture, les 700 pages se tournent toutes seules !

Je ne peux que recommander très chaudement ce roman, comme tous ses autres lecteurs !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par misssbrown 2020-03-27T17:35:04+01:00
Or

Une fresque familiale et sociale d'envergure qui parcoure le destin d'une mère et son fils,d'origine italienne, s'exilant aux Etats-Unis, afin d'accéder à une vie meilleure.

On peut voir au travers de cette oeuvre documentée et très réaliste, tous les rêves et les espoirs brisés, mais aussi la détermination et le courage de s'élever, et d'accéder à une classe sociale qui paraît inaccessible, lorsqu'on naît pauvre et immigré.

Sous fond de trame romanesque, l'auteur nous conte le fabuleux et incroyable chemin de vie de Christmas, héros au grand coeur doté d'un sens de l'observation et d'une intelligence vive, s'obstinant à vouloir sortir de sa caste.

Dès le début de ce livre, nous sommes happés dans ce New-york des années 20, où la loi des rues prévaut avec toute sa violence et sa misère, et où l'art de subsister devient presque arbitraire, et qui offre malgré tout un champ des possibles.

C'est brillamment exécuté, un grand roman à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ayu_lis_ 2020-01-30T23:21:43+01:00
Diamant

Ce roman est une pépite. Il est incroyable. Je suis émue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dorfenor 2020-01-27T21:13:06+01:00
Argent

Deuxième lecture de Luca Di Fulvio pour ma part, après Les enfants de Venise. J'avoue avoir eu un peu peur au début de ma lecture. J'ai trouvé que certains personnages étaient vraiment très proches de ceux rencontrés dans Les enfants de Venise, tant dans leur personnalité que dans le rôle qu'ils ont à jouer dans cette histoire. Et j'ai retrouvé ce manque de nuance que j'avais un peu reproché dans ma précédente lecture, à savoir que les personnages ont tendance à être lisses. Gentil ou méchant. Excepté certains personnages tels que Sal qui est une vraie réussite, tout en contradictions, et qui nous offre des dialogues vraiment jouissifs.

Au sujet de Christmas et du livre en général, j'ai apprécié ma lecture, elle a été addictive ( j'ai quand même lu ces 947 pages en moins d'une semaine ). Je m'attendais seulement à quelque chose d'autres. En lisant la quatrième de couverture je pensais lire une histoire sur les gangs de New York, je pensais suivre une histoire sombre, un peu glauque avec des Al Pacino à tous les coins de rue. Au lieu de ça on suit un gamin qui vend du rêve aux gens, avec une gouaille incroyable. Et c'est un peu le principe de tout le livre, d'où un titre très bien choisi en l'occurence. Spoiler(cliquez pour révéler)On ne voit quasiment rien des bas fonds malfamés de New York. Certes on voit la pauvreté des personnes vivant dans son quartier, mais où sont les gangsters ? Christmas raconte des histoires mais qu'il n'a pas vraiment vécu. Il nous parle de choses arrivées à d'autres, dont il a été témoin ou qu'on lui a raconté. Il y a bien quelques années un peu sombre pendant lesquelles on nous laisse comprendre qu'il fricote du mauvais côté, mais ces années sont survolées. L'auteur ne s'attarde pas dessus et on ne peut que se faire une idée de se qui s'est passé durant cette période.

Mis à part ça c'est une belle lecture qui permet de se plonger dans les années 20 et de se faire une bonne idée de l'ambiance de cette époque, de l'écart au sein de la population, de la ségrégation raciale, des rêves de toute une génération qui se sont souvent brisés face à la réalité.

Ce n'était pas la lecture que j'attendais mais j'ai quand même apprécié cette histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par serialreadeuz 2020-01-03T15:11:04+01:00
Or

Luca di Fulvio, d’une main de maître, nous plonge dans le Lower East Side des années 20. Ce pavé de près de 700 pages se vit au ralenti, c’est lui qui dicte les règles et nous ballade d’un destin à l’autre, nous présentant les personnages en tirant le rideau sur des pans de vie. L’ensemble de ses vies croisées tissent la toile d’un chef d’œuvre où l’amour, mais aussi les dures réalités de la vie, le racisme, les gangsters, la prohibition, les conditions sociales nous sont présentées avec réalisme et sans pathos.

C’est un excellent roman, qui reste en mémoire et qui donne envie d’en apprendre plus sur cette tranche de l’Histoire. Bien plus qu’un récit, il ouvre une porte et propose de plonger dans le passé. Luca di Fulvio déroule une fresque, à nous d’en retenir les jalons. Chaque personnage a une étoffe, un bagage à nous transmettre, on fait connaissance, on apprécie, on s’indigne du comportement de certains mais l’auteur nous prouve aussi que chaque personnage est le résultat de ces choix, de la fatalité ou de ces actes et qu’au fond, tout peut changer.

En refermant le livre, j’ai moi aussi prononcé dans ma tête « Bonsoir New-York ! » j’ai vu le rideau s’ouvrir, les lumières s’éclairer et cette histoire s’ancrer en moi pour ne pas l’oublier.

Le gang des rêves ne se lit pas, il se vit !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par paultuc 2019-12-22T12:31:24+01:00
Diamant

J'ai tout simplement adorée, j'ai eu du mal à le lâcher et je voulais savoir la fin. Les personnages sont attachants et c'est une très belle histoire même si parfois il y a des moments très dure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kymmy38 2019-12-04T10:12:54+01:00
Diamant

C'est le 2ème livre de Luca Di Fulvio, et tout comme le 1er, j'ai été embarqué par cette histoire de 2 jeunes gens qui vont se rencontrer et toute l'histoire tourne autour de leur vie et celle de leurs proches.

Cetta, jeune italienne qui s'est fait violer, va immigrer de son Italie natale vers la grosse pomme. Elle emmène avec elle Chrismath son fils issu du viol.

Chrismath, alors qu'il adolescent va rencontrer Ruh, jeune juive issue de la haute société.[spoiler] Elle même va être violer et c'est lors de cet épisode malheureux qu'elle va faire la rencontre de Chrismath/spoiler].

Entre eux va débuter les prémices d'une histoire d'amour mais bien vite, la jeune fille va devoir suivre sa famille en Californie.

Quelques années vont se passer pendant que chacun d'entre eux vont vivre des moments difficiles. On va suivre leurs péripéties tout en tremblant pour l'un ou l'autre, de peur qu'il ne leur arrive quelque chose.

C'est toute une époque qui nous est raconté par Luca Di Fulvio, avec les débuts de la radio, du cinéma parlant et les gangsters des différentes ethnies qui font le meltingpot pot de la vie a New-York.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ManonPstrummer 2019-11-27T23:52:27+01:00
Diamant

Wow.

Ce commentaire devra vous suffire car je viens de le terminer et je n'ai pas encore trouvé les mots. Quel chef d'œuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eirene 2019-11-14T20:42:54+01:00
Diamant

Génial ! à lire sans s'arrêter !! çà coule, on vit avec ce gamin ....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jp69 2019-11-14T18:45:56+01:00
Diamant

Merveilleux !

C'est grâce à de tels livres qu'on comprend ce que la lecture à de magique et d'indispensable !

Merci M. Di Fulvio......

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mamargot 2019-10-25T08:25:02+02:00
Diamant

900 pages qui se lisent d'une traite, magnifique :)

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Gang des rêves

  • France : 2016-06-02 (Français)
  • France : 2017-05-04 - Poche (Français)

Activité récente

Dezi l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-20T18:36:30+01:00
Vj11 l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-23T19:08:17+01:00

Titres alternatifs

  • La Gang dei Sogni - Italien

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 272
Commentaires 75
Extraits 49
Evaluations 127
Note globale 8.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode