Livres
565 197
Membres
618 143

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Gang des rêves



Description ajoutée par x-Key 2017-04-08T16:00:49+02:00

Résumé

New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de " rêve américain ". C'est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l'amour ?

" Il y a quelque chose de scorcesien chez Di Fulvio. " Zoé Courtois – lemonde.fr

" Ça se lit comme une saga, un chef-d'œuvre ! " Gérard Collard – lesdeblogueurs.tv

(Source : Pocket)

Afficher en entier

Classement en biblio - 354 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Stephanelefort 2017-06-02T11:19:24+02:00

«Mais qu’est-c’que c’est qu’ce nom?

— ça te r’garde pas.

— C’est un nom de nègre!

— J’ai l’air d’un nègre, peut-être?

— t’as pas l’air d’un italien non plus.

— Je suis américain.

— C’est ça, c’est ça…, s’esclaffèrent les gosses qui l’entouraient.

— Je suis américain!

— si tu veux entrer dans notre bande, y faut qu’tu t’débarrasses de ce nom de merde.

— Va t’faire foutre!

— mais c’est toi qui vas t’faire foutre, Christmas mon cul!»

Christmas Luminita s’éloigna en traînant les pieds – nonchalant, mains dans les poches, une grosse mèche de cheveux blonds tombant sur le front, et un fin duvet clair qui commençait à se former au-dessus des lèvres et sur le menton. il avait quatorze ans mais des yeux d’adulte, comme beaucoup de jeunes de son

âge grandis dans les logements sans fenêtres du Lower east side.

«bientôt, moi aussi j’aurai ma propre bande, connards!» hurlat-il lorsqu’il fut certain d’être hors de portée de tout jet de pierre.

il fit mine d’ignorer le concert de moqueries qui le suivit tandis qu’il tournait dans une ruelle sale et non pavée.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Je vais le dire franchement et sans concessions, "Le Gang des rêves" est un chef-d'œuvre de la littérature contemporaine, il deviendra très certainement un classique du genre (dans mon cœur il l'est déjà, d'ailleurs depuis que je l'ai terminé il ne quitte plus mon esprit jour et nuit).

La lecture se fait en deux temps, en parallèle à chaque chapitre on bascule, tout d'abord du point de vue de Cetta Luminata, puis de celui de son fils Christmas Luminata, une dizaine d'années séparent les deux lignes de lecture.

Le roman se déroule tel une chronique familiale et sociale sur une période de 20 ans (de 1910 à 1930), la grande époque où tout le monde croyait au rêve américain, mais si vous veniez du Lower East Side, il n'était même pas concevable de le toucher du bout des doigts.

Ne parlons même pas de pouvoir aimer une belle et jeune fille riche si vous veniez de là, impossible, inadmissible.

Tout ce à quoi vous pouviez aspirer tenait en deux choses, soit crever de faim en faisant des petits boulots miteux sans gagner un sous ou presque, soit devenir un voyou, et avec beaucoup de chance, devenir un gangster, à condition de ne pas finir mort dans le caniveau pour une histoire d'argent, de prostitution ou de contrebande.

Ici sont abordés pleins de thèmes différents, c'est un roman difficile à cataloguer de par son côté "fresque", disons que pour rester dans une ligne de conduite purement thématique, ont y parle de misère, de débrouille, de survie, d'amour impossible, d'amour tout court, de la vie, de gangsters, de prostitution, de prohibition, de racisme, de la mort, d'immigration, de violence physique ou morale etc.. etc..

Pour aller plus loin on parle alors de dépassement de soi, d'encouragement, de force mentale, de faiblesse charnelle, d'appât du gain, de volonté, du refus de baisser les bras, de trahison, d'amitié, d'espoir...

"Le Gang des rêves" est un roman très visuel, je dirais même cinématographique, tout du long de ma lecture je n'ai pas pu m'empêcher de trouver des références à mes films préférés, tels que Les Affranchis (regarde m'man mes chaussures elle sont pas extras ? Mon Dieu, tu a l'air d'un gangster), Gang of New-York (les five points), Il était une fois en Amérique, Good Morning Vietnam, Des hommes sans lois, Public enemies, la série Boardwalk empire (la Ford T), les incorruptibles, et même Titanic pour son côté "découverte de l'amour" (impossible entre un pauvre et une riche) et encore plein d'autres, mais aussi à des acteurs, chacun aura son propre ressenti là dessus mais pour ma part j'en ai fait un casting complément dingue, je voyais le jeune Di Caprio de la période entre Titanic et Gang of New-York dans le rôle de Christmas, Emma Watson (actuelle) dans le rôle de Ruth, Vin Diesel dans le rôle de Sal (allez comprendre pourquoi, peut-être le côté taiseux), même la petite chienne "Lillipute" m'est apparue comme une espèce de york mélangé à un teckel sans poils haha, bref tout un monde qui s'est étoffé au fil de la lecture pour m'agripper et ne plus ma lâcher alors que d'habitude j'ai du mal à imaginer les traits des personnages de roman, ils sont toujours un peu flous.

Malgré cela, le roman à sa propre identité, fabuleux.

Du côté de l'écriture c'est fluide, on ne souhaite pas s'arrêter, aucunes longueurs sur 950 pages qui passent à une vitesse folle, de plus c'est rempli de petites phrases qui pourraient devenir cultes, c'est excellent.

Attention ce roman est aussi une bombe émotionnelle, j'ai lâché ma petite larme minimum deux fois alors que cela ne m'arrive jamais, la colère est parfois montée, le stress et l'angoisse aussi, la peur, un sentiment de dégoût et d'horreur à un certain moment, heureusement que l'auteur réussi à nous faire souvent sourire au milieux de tout ça !!

Je précise que je n'ai aucun intérêt particulier à encenser ce roman, si ce n'est que j'ai tellement accroché, que j'aimerai que tous les gens que j'apprécie le lisent, que ce soit mes proches ou mes connaissances sur la toile, j'ai été littéralement absorbé par la plume de Monsieur Di Fulvio, il m'a épaté, merci à lui.

Je n'ai au final plus qu'une seule chose à dire avant de remettre les souvenirs de cette superbe lecture dans un coin de ma tête pour moi tout seul, lisez le ! (vous ferez partie du gang)

HISSEZ LE TORCHON

! BONSOIR NEW-YORK, DIAMOND DOGS !

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/07/le-gang-des-reves-luca-di-fulvio.html

Afficher en entier
Argent

Ce roman fait le buzz sur les réseaux littéraires depuis plusieurs semaines. Et une fois n’est pas coutume, c’est à la fois amplement mérité et j’ai participé à l’engouement général !

Ce n'est pas une surprise : j'ai adoré cette lecture. Rien que le titre me parlait, j'aime les oxymores de ce genre !

Et donc. Ce livre. C'est une jeune italienne, Cetta, qui émigre à New York avec son bébé. Dès le début, le ton est donné : l'histoire sera loin d'être rose. Et pourtant...

L'auteur fait avancer le récit avec plusieurs époques parallèles sans que l'on se perde, ou si peu (si c'est le cas, cela donne bien l'idée d'un « rêve »...). Le jeune Christmas trace son chemin avec malice et intelligence au milieu des dangers des gangs et de la honte de la pauvreté. Jusqu'au jour où il tombe amoureux d'une jeune fille plus riche et traumatisée...

Il n'y a quasiment que des bons points : les personnages sont hauts en couleur, le scénario est bien rythmé, la plume est légère.

Un seul aspect m'a dérangée et m'empêche de qualifier ce roman de coup de cœur : de terribles violences sexuelles sont décrites et, à mon sens, elles étaient loin d'être toutes nécessaires, notamment vers le milieu du roman.

Je pourrais aussi chipoter et dire que j'ai trouvé la fin un chouïa trop facile.

Mais globalement, j'ai adoré ce livre. L'ambiance est extra, j'ai souvent ri ou souri, j'ai tremblé... J'ai ressenti tout ce que l'on peut souhaiter ressentir dans une lecture, les 700 pages se tournent toutes seules !

Je ne peux que recommander très chaudement ce roman, comme tous ses autres lecteurs !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Myl99 2021-07-26T21:04:39+02:00
Or

Encore un très bon livre de Di Fulvio, plein de cruauté, de tendresse, de personnages qui se perdent et se trouvent, et toujours ces caractères bourrus mais si beaux et pleins d'amour. En bref, une valeur sûre, qui reste dans le style habituel mais efficace, j'ai adoré

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LectureMF 2021-07-11T14:31:34+02:00
Argent

L’histoire de Cetta et de son fils, qui arrivent à News York, Au début du Xxeme siècle

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alasca 2021-07-09T09:08:27+02:00
Diamant

Encore un livre qui dormait dans ma pile à lire depuis bien trop longtemps. Acheté sur les recommandations d'un libraire, ce livre a peu de chose à voir avec mon style habituel. Et pourtant, j'ai adoré ! J'ai dévoré ce livre en moins de deux jours. L'écriture est fluide, les personnages sont touchants, réalistes.

Le livre est parfois très dur, le personnage de Bill et ses actions m'ont parfois paru de trop. J'ai trouvé ce personnage complètement cliché mais c'est le seul défaut que je pourrai reprocher au livre.

Je recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilo0606160616 2021-05-17T17:26:08+02:00
Diamant

La Gang des rêves est un roman historique qui mêle fiction et réalité, initialement publié aux éditions Slatikine et Cie :). Petit topo sur l’histoire : Cetta est une jeune mère d’à peine 15 ans qui décide de fuir son Italie natale et les cauchemars qu’elle renferme. Bien décidée à vivre le rêve Américain, elle tente le tout pour le tout et embarque avec son fils Christmas sur un navire, destination Long Island. Arrivée à New York, Cetta va apprendre à survivre au sein d’une population pauvre et d’une société en plein mouvement. C’est dans cette atmosphère délétère que son fils va grandir, entre guerre des gangs, rêve, amour et espoir.Le Gang des rêves est un roman qui se lit d’une traite. L’auteur nous présente l’Amérique des années 20, en plein cœur de la prohibition et de la révolution industrielle. A cette époque, les nouvelles technologies automobiles se frôlent un chemin parmi les dernière calèches et les immigrés arrivent en masse dans ce qu’ils pensent être le pays de la liberté et de tous les possibles. Au cours de cette période de « gloire », les populations se fragmentent en deux clans : les riches et les pauvres. Alors que ces derniers vivent dans des quartiers où la violence est légion, où la prostitution est l’un des moyens les plus efficaces pour espérer gagner quelques pécules pour nourrir ses enfants quand on  ne sait pas encore aligner trois mots d’américains, les riches se complaisent dans les apparences, faisant fi des sentiments et de la réalité, le plus important étant la réussite, peu importe son coût.

Cetta incarne cette génération d’immigrés qui croient en ses rêves, croient en un monde meilleur et surtout en l’Amérique. Christmas, qui grandit pourtant dans un quartier violent qui mêle tueurs à gage et règlements de compte, continue de rêver, de croire en l’amour et reste lui-même, sûr de lui et de son destin. Charismatique et n’ayant rien à perdre il va réussir à mater les agneaux les plus doux et les loups les plus sauvages, un usant de son bagou et de sa témérité. C’est un personnage intéressant dans la mesure où il passe par plusieurs phases et qui grandit dans une société américaine qui lui proposent différentes portes de sorties, le laissant maître de ses choix. Les protagonistes qui l’entourent incarnent tous une facette de cette nouvelle Amérique, que ce soit la violence, l’espoir, la réussite, la survie ou encore la temporalité. Chacun d’eux possède le destin qu’il mérite.

L’écriture de Luca Di Fulvio est très accessible, elle mélange une fluidité et une profondeur qui rendent la lecture très agréable. Les chapitres ne traînent pas sur des pages et des pages ce qui permet aux lecteurs de faire le point sur ce qu’il vient de lire. Le langage de la rue est fidèle et adapté aux personnages et l’auteur ne manque pas de présenter les différentes formes d’art (comme la photographie, le cinéma ou encore la radio) qui explosent au cours des années folles.

Au-delà des histoires de famille et d’amour, l’auteur décrit une société en mal de sensation, une société américaine qui veut toujours aller plus vite, plus loin, plus fort, qui se veut sans limite. Que l’on soit pauvre ou riche chacun en prend pour son grade. La société de consommation n’est pas en reste, le tout Hollywood qui ne rêve que de gloire se retrouve frustré et ne parvient à la catharsis qu’en étant acteur de situations qui frisent la légalité, ne comprenant pas que derrière les paillettes, derrière un jeu d’acteur, se cache le plus terrible des assassins. Cette Amérique que se veut puritaine et glorifie son jeu de prohibition développe en réalité la pègre et la colère, le racisme et la violence envers les femmes. 

En conclusion, Le Gang des rêves est un roman qui reste agréable à lire, présentant un pan historique certes survolé mais qui donne aux personnages des caractères puissants et des destins atypiques. L’immigration est eu cœur du roman et le destin de milliers d’hommes et de femmes est décrit au travers d’une histoire qui mêle fiction et réalité. J'ai donc apprécié ce roman sans pour autant l'adorer. Les personnages sont assez stéréotypés, images d'une Amérique en plein essor, mais le récit en lui-même, bien que fluide et plutôt bien maîtrisé, est un peu redondant et parfois éloigné de la réalité. En somme, Le Gang des rêves nous entraîne autant qu'il nous laisse dubitatif ,)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elena06 2021-04-15T22:17:31+02:00
Diamant

Très belle lecture!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine1 2021-03-25T22:03:40+01:00
Diamant

C’est grâce à des romans comme cela, que tout lecteur se rappelle pourquoi il lit. Combien de daubes pour tomber sur une telle pépite ? Le seul problème est qu’il est plus difficile de faire une critique de ceux que j'aime. Parce que, justement on ne peut pas le critiquer quand tout est bon. Une très jeune femme italienne débarque aux USA dans les années 20 avec son bébé né d’un viol. On assistera à son installation puis c'est son fils qui portera le roman. On le voit grandir et former le gang des Diamonds Dogs, tout simplement pour exister, pour tenter d’échapper à la pauvreté. La particularité de Christmas est qu’il a une imagination débordante. C’est en sauvant une gamine de treize ans, que son destin va se tracer. Ce n’est pas seulement l’histoire qui est belle, mais aussi l’écriture, le zèle, la force, l’humour, l’amour, les personnages attachants, etc. 715 pages où pas une seule n’est à jeter. Prévoir le temps de lecture auparavant car dès les premières pages on est happé. Bravo signore Luca Di Fulvio.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nf23 2021-03-12T21:00:20+01:00
Or

Juste sublime... Une magnifique histoire jonchée d'embûches, de grande misère et de désespoir mais aussi d'amour, d'amitié et de réussite. Cetta et son fils nous donnent une belle leçon de vie, une preuve que quoi qu'il arrive, l'instinct de survie vous pousse à vous surpasser en toute occasion. Ce chef-d'œuvre nous livre des pages remplies d'émotions diverses et variées, un tourbillon de sensations où l'ivresse vous emporte et vous laisse chancelant, complètement perdu... Difficile de reprendre ses esprits après avoir tourné la dernière page...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Croquignolle 2021-03-05T21:24:33+01:00
Diamant

Lorsqu'un livre me transporte aussi loin de mon quotidien, lorsqu'il m'appelle à le choisir pour "habiller" le moindre temps libre de mes journées, lorsqu'il laisse des traces indélébiles, effrayantes ou heureuses, qui ne s'évaporent pas après sa lecture, lorsqu'il éveille en moi des rêves de petites filles ou de grandes évasions, alors sans aucun doute, je peux crier au coup de coeur !

Cela fait des années que Le gang des rêves trônait sur ma pile.

Je l'ai souvent pris en main, tourné et retourné, froissé ses pages, lu sa quatrième de couverture... avant de le reléguer dans les tréfonds de ma pile tant le nombre de pages me semblait effrayant.

Et puis ça y est, en ce jour de février 2021 et pour remplir l'item "plus de 800 pages" du multi-défi 2021, j'ai enfin succombé à la tentation et j'ai affronté le pavé.

Non pas le pavé qui cache la plage sous les rues de Paris mais celui d'un New York qui devient petit à petit mégapole internationale, plaque tournante de tous les racismes, de toutes les inégalités, de toutes les aventures et de tous les possibles.

Et j'ai bien fait de succomber enfin.

J'ai été totalement sous le charme de cette histoire d'hommes et de femmes de la rue, de ces survivants du quotidien qui vendent leur corps ou leur âme pour quelques piécettes ou un peu de reconnaissance.

Les plus forts ont vite pris leur place par la violence et la malice, par l'intimidation ou le mensonge.

Les plus modestes ont appris les leçons, se sont pliés aux règles injustes et traumatisantes tout en gardant l'espoir de lendemains meilleurs.

New York, dans son manteau de misère.

New York, sous les feux de l'inédit et de la modernité.

New York, unique et rayonnante de ce panachage de peuples et de langues, de possibles et de rêves.

Le gang des rêves comme ce rêve américain qui déballe ses débauches et ses trésors, ses amitiés et ses trahisons, ses peurs et ses délices.

Et au coeur du Lower East Side, Christmas et sa lumière de bienveillance m'ont rappelée qu'à Noël, les miracles existent. Comme au coeur de ce New York de début de 20ème siècle où l'amour trouve sa plus belle source.

J'ai tourné les pages fascinée comme devant un film coloré, qui dévoile son scénario en titillant les émotions les plus belles et les plus terribles de l'âme humaine.

J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai aimé.

J'ai vécu New York.

"Dès l'aérogare

J'ai senti le choc

Un souffle barbare

Un remous hard-rock

Dès l'aérogare

J'ai changé d'époque

Come on, ça démarre

Sur les starting-blocks"

(Claude Nougaro - Nougayork)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimi066 2021-02-26T23:01:57+01:00
Diamant

"Bon, il fait tard, New-York... fit la voix chaude de Christmas, remplissant de ses notes lumineuses la régie plongée dans le voix. Mais je reviendrai. Maintenant, ma bande m'attend. Les Diamond Dogs. Vous en avez entendu parler, n'est-ce pas ? Bien sûr, nous sommes célèbres, et c'est pour ça que je sais tant de choses... Mais je vous les apprendrai à vous aussi, les plats - et, si ça se trouve, un jour vous pourrez entrer dans mon gang... Alors ouvrez bien vos oreilles !"

-----

Fantastique !!! Une semaine après, l'histoire et les personnages surtout sont toujours gravés à la surface de mes pensées.

Ils me hantent et j'y repense souvent.

J'ai adoré suivre le destin difficile et poignant de ces personnages.

J'ai vibré avec eux et pour être honnête, mes émotions ressemblaient à des montagnes russes tout le long de ma lecture.

J'ai lu cette grosse brique d'un traite et malgré le nombre immense de pages, je n'ai pas ressentie de longueur. C'était fluide et prenant tout du long.

La fin était magnifique. J'ai ADORÉ ma lecture et je suis un peu triste de l'avoir fini si vite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par venzo 2020-12-10T15:00:04+01:00
Diamant

Une superbe saga dans les New-York et Los Angeles des années 20. On est embarqué dans la vie de Cetta, Christmas, Ruth, Bill et plein d'autres personnages passionnants. En lisant ce livre j'ai eu l'impression d'être calée dans un fauteuil de salle de cinéma, les yeux rivés sur l'écran où se déroulait un grand film. Tout y est : les immigrés italiens, irlandais, les petites frappes de New-York et les pontes du banditisme, les Noirs de Harlem, les petits commerçants de Manhattan, les débuts de la radio, la contrebande d'alcool, les Cadillac, les Ford Modèle T. Tout est là pour nous captiver !

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Gang des rêves

  • France : 2016-06-02 (Français)
  • France : 2017-05-04 - Poche (Français)

Activité récente

Myl99 l'ajoute dans sa biblio or
2021-07-26T21:02:58+02:00
aj8084 le place en liste or
2021-05-27T21:56:45+02:00

Titres alternatifs

  • La Gang dei Sogni - Italien

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 354
Commentaires 93
extraits 68
Evaluations 165
Note globale 8.78 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode