Livres
558 586
Membres
607 014

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tu comprendras quand tu seras plus grande



Description ajoutée par x-Key 2017-03-15T13:59:12+01:00

Résumé

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu'elle ne déborde pas d'affection pour les personnes âgées. Dire qu'elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.

Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent…

Une histoire de résilience, d’amour, d’amitiés, un livre plein d’humour et d’humanité, qui donne envie de savourer les petites joies de l’existence.

"C’est émouvant, c’est pétillant, c’est frais. Une belle réussite."

Le Dauphiné libéré.

"Un super bon rythme, une écriture dynamique, un style incisif et drôle."

Biba.

(Source : LGF - Le livre de poche)

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 463 lecteurs

extrait

-Tu verras, mon petit. Tout au long de ta vie, tapis au fond de toi, tu garderas les mêmes besoins. Être aimé, rassuré, ne pas être seul, avoir toujours à manger et à boire, te distraire, qu'on s'occupe de toi et avoir à tes côtés une personne qui t'aime plus qu'elle-même. Comme un bébé.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

J’ai savouré cette lecture ! Julia, cœur brisé, décide de tout fuir en trouvant un travail de psychologue dans une maison de retraite, alors qu’elle a en horreur les personnes âgées et tout ce qui va avec. Ca commence bien ! Julia est marrante, rigolote et attachante, comme la plupart des personnages de Virginie ^^ Elle va arriver pessimiste mais au fil des jours elle va apprendre. Apprendre à apprécier ‘’ses vieux’’ mais aussi apprendre d’eux. C’est une petite leçon sur la vie, la mort, l’amour, la famille. Après avoir lu ce livre, on a qu’une envie…chouchouter ceux qu’on aime, apprécier chaque instant de la vie qui est trop courte.

Certains passages m’ont fait rire, d’autre, sourire ou encore mouillé les yeux. Voilà ce que j’aime dans la plume de Virginie Grimaldi. Merci pour ce beau moment de lecture.

Je vous le conseille fortement, foncez !

FB : Ju lit des livres

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par lilliannes 2020-05-12T00:09:45+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

ce mlivre est une vraie bouffée d'oxygène. j'ai adoré cette histoire qui est touchante et tellement hilarante ! foncez, vous ne regreterez pas

Afficher en entier
Diamant

C'est le deuxième roman de Virginie grimaldi que je lis et j'ai adoré cette auteur est géniale je recommande et je vais lire tout ces romans 🙂🙂🙂

Afficher en entier
Diamant

Encore un coup de coeur ❤️

J’aime beaucoup la plume de Virginie, elle est fluide.

Ses histoires se relient avec d’autres romans c’est vraiment topissime.

Les personnages sont très attachants.

Afficher en entier
Diamant

Il y a des livres qu'on apprécie tellement qu'on en enchaîne la lecture, tout en étant triste de voir qu'on s'approche de la fin car on voudrait qu'ils ne se terminent jamais! Et bien ce livre en fait totalement partie!

Les passages préférés s'enchainent, les phrases donnent le sourire ou parfois font monter les larmes aux yeux. Cette belle histoire inter-génerationnelle nous rappelle d'aimer la vie sous toutes ses formes, un vrai concentré de bonheur !

Afficher en entier
Diamant

Beaucoup démotions à la lecture de ce livre, on passe des rires aux larmes, grâce à une écriture tout en finesse

Un livre qui ne laisse pas indifférent

Afficher en entier
Or

J'ai énormément de choses à dire sur ce livre. Pour commencer, je suis entrée dans ce livre un peu à tâtons, tout comme l'héroïne arrive (presque à reculons) aux Tamaris. N'ayant pas spécialement d'attirance particulière pour les personnes âgées, je ne savais pas du tout où je mettais les pieds. Je dirais même plus que je suis un peu mal à l'aise avec les personnes (très) âgées, car elles me rappellent que la vie à une fin...

Au début du livre, j'ai vraiment ressenti l'atmosphère un peu froide et glauque que l'on peut ressentir dans certaines maisons de retraite (d'après mes recherches). Un endroit où l'on a plus envie de prendre ses jambes à son cou que d'habiter. J'entrais alors avec Julia aux Tamaris avec autant d'envie que de manger une tartiflette en plein été. La directrice de l'établissement m'a semblé assez gentille, bien qu'un peu froide. Le pompon, ça a été de découvrir la jeune femme que Julia allait remplacer en tant que psychologue, Léa. Elle était très expéditive, et j'ai eu l'impression qu'elle s'enfuyait presque de ce lieu de travail. Pas trop rassurant pour notre Julia...

Passé la première appréhension et le sentiment d'être détaillée de toute part, Julia va s'adapter tant bien que mal à cet endroit particulier, car elle va également y vivre. L'accueil s'est énormément réchauffé lorsqu'on a fait la connaissance de Marine et de Greg, qui ont l'air d'être des collègues vraiment sympathiques.Spoiler(cliquez pour révéler)

J'ai aimé qu'au fil du livre on découvre le passé de Julia, les raisons qui l'ont poussées à venir travailler dans une maison de retraite, et les relations compliquées qu'elle a dans sa vie. Entre son ex, sa mère et sa sœur, on ne peut pas dire que Julia soit forte sur le plan émotionnel. Elle a du mal à gérer ses émotions, a du mal à faire confiance, et pourtant, elle est là pour s'assurer du bien être mental et psychologique des pensionnaires.

Justement, les petits vieux, on en parle ? Je les adore tous. L'autrice a vraiment dépeint un joli melting pot de personnalités, de la plus sympathique (Miss Mamie, le gang des mamies) au plus...con, disons le (Léon), d'ailleurs son prénom rime avec ce principal attribut. Il faut aimer l'humour potache, les blagues à deux balles et les caractères fiers de certains, mais je me suis surprise à apprécier chaque personnage assez rapidement.

Les deux collègues de Julia vont beaucoup l'aider à s'habituer à son nouvel environnement en lui donnant des astuces et en lui confiant des petits secrets sur certaines des pensionnaires. J'adore la gouaille de Marine, car elle parle vraiment sans filtre et a un avis sur tout. J'aime aussi le côté discret de Greg, il est présent sans en faire trop, mais il est essentiel à la bonne santé mentale de Julia.

J'ai découvert avec plaisir la vie de chacun des retraités, appris à connaître leur façon de fonctionner, un peu comme Julia.

Spoiler(cliquez pour révéler)Quand Raphaël, le fils d'une nouvelle pensionnaire (Rosa) apparaît, il y a peu de doute concernant l'avenir sentimental de notre héroïne, mais j'ai apprécié le fait que Virginie Grimaldi ne tombe pas dans la facilité d'un personnage parfait. Il a aussi ses défauts, ses doutes, ses bagages, et c'est ce qui rend leur relation intéressante. A un moment, j'ai même trouvé un mini clin d'oeil à 50 nuances de Grey, lors des échanges de mails, courts et à double sens (quoique bien plus softs que ceux de Mr Grey).

Alors oui, à un moment donné, j'ai eu envie de secouer Julia car elle ne remarque pas des choses qui se voient comme le nez au milieu de la figure, mais dans un sens, cela complique un peu l'histoire et je trouve ça pas mal.

Après m'être autant attachée à ces petits vieux, je me suis retrouvée comme Julia: je ne voulais pas quitter les lieux!

Et là, c'est la claque. On apprend quelque chose à la fin du livre, que je n'ai pas DU TOUT vu venir, c'était donc une grosse surprise. Et j'ai adoré ça ! Cela a remis en perspective certaines choses que j'avais lues durant tout le roman, et ça m'a fait le même effet que quand je lis un thriller et que je découvre la fin: je me dis "mais ouiiii!", bref vous savez certainement de quoi je parle si vous l'avez lu.

Autre énorme point concernant ce livre, ce sont les émotions que j'ai ressenties durant ma lecture. Je suis passée du rire aux larmes, de l'agacement à l'excitation de découvrir la suite d'une histoire, mais j'ai également ressenti pas mal de frustration, surtout par rapport Spoiler(cliquez pour révéler)à sa relation avec Raphaël. J'aurai également aimé que la relation avec sa mère soit un peu plus approfondie, qu'on en apprenne un peu plus sur ce que ressentait sa mère justement. Mais ce qui m'a vraiment surprise, c'est que j'ai été émue par ce livre pour un truc tout bête qui m'a rappelé ma propre histoire (lorsqu'on découvre la lettre d'une pensionnaire). J'ai pleuré à chaudes larmes et j'ai du poser mon livre pendant plusieurs minutes, puis l'envie de connaître la suite m'a recentrée sur ma lecture.

J'ai vraiment été étonnée que certains passages me touchent autant, mais c'est là tout le génie de Virginie Grimaldi, avec un sujet aussi simple, elle a su toucher beaucoup de monde, enfin je le suppose, mais la manière dont elle l'a fait est belle et poétique, et elle nous enseigne deux grandes leçons de la vie que l'on connait déjà mais qu'on applique pas toujours: profiter de ceux qu'on aime tant qu'ils sont encore là, et dire aux gens qu'on aime qu'on les aime. C'est en tous cas ce que j'ai ressenti après avoir refermé mon livre. Les notes d'humour étaient également très présentes tout au long du livre, que ce soit au niveau des blagues ou du comique de situation avec lequel on a très souvent du composer. Je me suis pris des mini fou-rires assez souvent, et les réparties de certains personnages valent de l'or. Tout ça me donnait l'impression d'être aux côtés de Julia, comme une collègue invisible qui pouvait tout voir, tout entendre (même la nuit les samedi soirs) et surtout tout ressentir.

J'ai aussi aimé que le livre soit divisé en petits chapitres, ce qui au final en donne 107, mais j'ai adoré la sensation de vite terminer un chapitre, car je ne pouvais plus m'arrêter de tourner les pages.

Si j'avais quelques petites choses à reprocher peut-être, ce serait tout d'abord le choix de certains prénoms. Jusqu'à la moitié du livre j'ai mélangé Marine avec Marion, la meilleure amie de Julia, chez qui elle censée habiter. Les deux prénoms étant très similaires, il y a eu des passages ou j'ai du faire machine arrière car mon cerveau s'embrouillait. Sinon, les prénoms des pensionnaires étaient bien choisis, on s'en rappelle assez facilement. Ensuite, le manque d'informations ou de développement de la relation de Julia avec sa mère, ce qui m'a un peu frustrée. Enfin, j'ai trouvé la fin un peu "rapide", comme si on m'arrachait un pansement. L'intrigue a bien pris plus des trois quarts du livre. Mais je trouve que le dernier mois de Julia est passé vite, trop vite même. au fur et à mesure où je voyais les pages restantes diminuer, je sentais mon cœur se serrer comme celui de notre héroïne, car je voulais que jamais ce livre ne se termine. Le coup de grâce à quand même été l'épilogue, car Spoiler(cliquez pour révéler)Julia s'adresse directement à son père lors d'une visite au cimetière...si vous ne versez pas une petite larme, je ne comprends pas (bon, chacun est différent ok...mais quand même...).

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est une merveille. Si, si... je n'exagère absolument pas ... ou si peu. Bref. J'ai adoré.

Le livre est bien écrit, comme toujours avec Virginie Grimaldi, je ne suis absolument pas déçue de ma lecture. Je pense que c'est mon préféré de cette autrice, enfin non, c'est une certitude.

L’écriture est toujours aussi fluide, elle nous entraine exactement ou elle veut nous amener... et nous croisons la joie, la tristesse, la peur.

J'aime beaucoup le fait que cette autrice arrive à me faire ressentir toutes ces émotions : j'ai balisé en même temps que Julia en voyant l'araignée, haï son ex, rigolé avec les blagues nulles de Gustave, apprécié Marine pour sa folie et son amitié, était émue par le couple phare des "Tamaris", apprécié Raphaël, mais il faudra lire pour savoir pourquoi ( ;) ) et Louise, rhalala, j'en parle même pas. Bref, je pourrais continuer encore, mais je pense que vous m'avez comprise.

L’héroïne, Julia, est une femme qui a vécut beaucoup de choses en peu de temps et qui a du mal à se remettre. Sa reconstruction m'a ému et comme pour beaucoup de livre de l'auteur, même si les mêmes choses ne me sont pas personnellement arrivées, je trouve qu'elle arrive à écrire les choses de façons tellement juste qu'elles trouvent une "raisonnance", un écho en chacun de nous. C'est juste incroyable.

Afficher en entier
Or

L’histoire de Julia, psychologue paumée qui cherche un sens à sa vie et va le trouver auprès des personnes âgées. Que ce livre est attachant ! Chaque personne de la maison de repos à sa personnalité bien à elle. Bref, ce livre est un gros câlin avec beaucoup d’humour !

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce livre

Afficher en entier
Or

Un super historie pleines de douceurs et de légèreté !

À lire et à relire sans modération

Afficher en entier

Dates de sortie

Tu comprendras quand tu seras plus grande

  • France : 2016-05-04 (Français)
  • France : 2017-05-03 - Poche (Français)
  • Canada : 2016-06-08 (Français)
  • Canada : 2017-06-07 - Poche (Français)

Activité récente

0604 l'ajoute dans sa biblio or
2021-07-14T11:27:59+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1463
Commentaires 241
extraits 106
Evaluations 511
Note globale 8.77 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode