Livres
418 164
Membres
332 643

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

1974



Description ajoutée par annick69 2016-04-06T09:51:19+02:00

Résumé

À Sebourg, petit village du Nord de la France, c’est l’effervescence. Les pompiers mettent le feu au 16 de la rue Jean Jaurès. La plupart des habitants se massent pour admirer le spectacle. Tous redoutent la vieille demeure et tous se réjouissent de la voir disparaître à jamais du paysage et pour cause : elle serait hantée… Parmi la foule de curieux, un homme assiste à l’incendie. Il est sans doute le seul à être aussi fasciné par l’agonie de la bâtisse. Pour rien au monde, il n’aurait raté ce moment...

Afficher en entier

Classement en biblio - 56 lecteurs

Or
17 lecteurs
PAL
47 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par TheFangirl 2017-05-11T22:36:46+02:00

La chose de la chambre était assise sur le siège arrière.

Ses yeux étaient froids, presque sans vie.

Elle s'approcha si près de son visage que Joel pu sentir la fétidité de la mort.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Strialia 2018-05-14T18:47:56+02:00
Argent

D'habitude, et bien qu'il m'arrive d'en lire parfois, j'ai toujours du mal avec les romans d'horreur, il y a d'ailleurs un avertissement à ce sujet en 4ème de couverture, et je trouve très bien le fait de prévenir le lecteur.

Pourtant, l'auteur n'a même pas eu à me le vendre, le livre m'a tapé dans l'œil au Salon Fantastique et c'est celui que j'ai acheté en premier, avec une belle dédicace en prime ! Ce roman tient en haleine jusqu'au bout, très bien ficelé, bien que certaines parties soient effectivement assez "dures" à lire, il nous fait côtoyer de prêt le surnaturel, le démoniaque même, et la fin...magistrale !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LePhareLitteraire 2018-04-17T18:12:42+02:00
Or

CHRONIQUE DE NADINE :

http://lepharelitteraire-blog.e-monsite.com/

Titre : 1974

Auteur : Arnaud Codeville

Parution : 01/05/2016 – CreateSpace Publishroom

546 pages cauchemardesques.

J'ai gagné ce ebook à un concours . Je mets donc mon téléphone en mode avion, prends mes chocolats et hop sous la couette (20h) et je commence ma lecture sereinement.

Quelle est ma stupeur quand je relève mes yeux de mon téléphone, à la dernière page ! Je tourne la tête et regarde mon réveil, qui affiche 4h30 du matin, c'est pas possible. Je l’ai lu d’une traite, j'ai les yeux qui me piquent. Je me retourne pour essayer de dormir. J’entends des craquements autour de moi, un souffle sur ma nuque. J’allume la lumière et je me lève. Je ne pourrais pas dormir un peu. Même plus un petit chocolat pour me rassurer.

Arnaud, tu as réussi avec brio, ta mission auteur. Tu m'as frigorifiée de terreur, la peur coule dans mes veines. Je vais maintenant avoir du mal à fermer mes yeux. Le moindre bruit, souffle, ombre, vont me faire revenir directement dans les pages de 1974.

En 1939, un riche commerçant fait bâtir une belle bâtisse. Onze ans plus tard, le propriétaire disparaît, sans laisser d’héritiers. La maison est laissée à l’abandon et risque de s’écrouler à tout moment.

Les pompiers sont dans l’obligation de la détruire. Ils mettent donc le feu, beaucoup de badauds regardent la maison partir en fumée, sauf un seul homme qui est resté du début à la fin.

1995, Joël sort comme presque tous les soirs, faire le tour des discothèques, pour oublier que Joël est bousculé, chahuté par la vie, perte de son enfant, divorce...

A sa sortie de boîte, avec une inconnue au bras, ils se font arrêter par un contrôle routier. Joël fini en salle de dégrisement. Quelle ironie pour un lieutenant de police !

Son supérieur Lassard, lui donne une dernière chance...

Une enquête banale sur une suspicion de cambriolage. Joël se rend sur place, et en chemin il voit au milieu de la route, une jeune fille en haillon, Joël donne un coup de frein et percute un arbre. Et plus aucun signe de la jeune fille.

Et à partir de là, on est entraîné dans la terreur, des meurtres horribles, avec énormément hémoglobine.

Arnaud, avec sa plume additive, détaillée, des mots, des phrases bien choisies et détaillées, Arnaud nous plonge en apnée pour battre un record du monde, dans son univers mêlant, le paranormal, le fantastique, le gore etc...

Par moment, je me suis crue dans un film, tel que paranormal activity, ring...

Merci Arnaud, j’adore ce que tu fais.

Résumé :

À Sebourg, petit village du Nord de la France, c’est l’effervescence. Les pompiers mettent le feu au 16 de la rue Jean Jaurès.

La plupart des habitants se massent pour admirer le spectacle. Tous redoutent la vieille demeure et tous se réjouissent de la voir disparaître à jamais du paysage, et pour cause : elle serait hantée…

Parmi la foule de curieux, un homme assiste à l’incendie. Il est sans doute le seul, à être aussi fasciné par l’agonie de la bâtisse…

Pour rien au monde, il n’aurait raté ce moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChouettEmilit 2018-03-12T08:13:41+01:00
Diamant

Un super roman!! un bon mélange entre horreur, fantastique et thriller!

J'ai vraiment beaucoup aimé, j'ose dire que c'est un coup de coeur!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nostralife 2017-11-05T14:21:05+01:00
Or

Un roman très angoissant et captivant. A tel point que l'on en oublie (presque) quelques maladresses comme par exemple : l'utilisation trop fréquente des mots "Alors", "Car" ou des répétitions (heureusement pas trop nombreuses) . Ces approximations corrigées, nous tenons en mains un excellent roman et on découvre un auteur dont on reparlera....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ally08 2017-08-04T13:12:19+02:00
Diamant

juste waouh ! j'ai adorer l'histoire, les rebondissements. Je ne connaissais pas l'auteur je n'ai pas lu la tour de sélénité mais je l'attends avec impatience. Un livre que je recommande vivement.

J'ai eu peur de le commencer et j'ai eu peur de le finir, j'ai vraiment eu difficile de le refermer.Il m'a poursuivis et me poursuit encore...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tiinker 2017-04-14T09:57:33+02:00

Un début assez "tranquille" et très vite l'impression que le Mal s'insinue dans le récit, un peu comme si l'histoire prenait vie sous mes yeux de lectrice.

Le héros est un flic au bout du rouleau depuis un drame familial. Le genre de drame dont, perso, je ne pense pas pouvoir me remettre. Du coup j'ai été un peu traumat' par ce passage - même si on découvre quoi seulement par le biais d'un souvenir. Et puis, naturellement je pense, je me suis attachée à Joël. Mais aussi à Marie, et même à Sorna. Seulement je ne peux pas vous en dire plus les concernant. Il va falloir lire pour comprendre ^^

Pour comprendre le pourquoi du comment, il faut remonter dans le passé des protagonistes - en 1974, un peu comme on rembobinerait un film. Et à chaque chapitre, ce qu'on découvre est de plus en plus horrible et angoissant. Je me suis quand même réveillée une fois à 4h du mat' pour aller au petit coin et de retour dans ma chambre j'ai eu l'impression de voir quelqu'un devant mon lit ! Autant vous dire, que ça m'a travaillée !

J'ai retrouvé les codes des films d'horreur que j'adore, du genre Evil Dead, Ring, Silent Hill... Avec en prime du Lovecraft ! Chaque fois que je me disais que j'avais compris un truc, autre chose se passait et me déstabilisait. A un moment donné, je tournais les pages frénétiquement pour connaître la suite. ça m'a rappelé mon engouement pour les King, Masterton & cie. Alors chapeau Arnaud !

La fin n'est pas celle que j'attendais et m'a d'autant plus surprise ! Ce qui est vraiment cool parce que jusqu'à la dernière page on est dedans.

Vous l'aurez compris, amateurs/trices de frissons : foncez !!! Je n'avais pas été à cran pendant une lecture depuis un bail. J'ai hâte de lire Sérénité du coup.

Si vous voulez tenter de remporter un exemplaire offert par Arnaud, rendez vous demain sur la page facebook du blog et celle de MTLQ. Sinon, pour moins de 3euros, faites vous plaisir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mamantulisquoi 2017-04-14T09:13:35+02:00
Lu aussi

Une grosse claque !

Entre Thriller, Fantastique et Horreur, ce roman restera gravé dans mon esprit, mon cœur a battu à se rompre et quelques larmes ont coulées.

Comment vous dire que si vous êtes de grands amateurs de films d’horreur, Foncez !

Ce roman est un pur délice. Moi qui suis une grande consommatrice de films d’horreur et qui en général vois arriver les ficelles du genre à trois kilomètres, ce roman m’a vraiment surprise par son écriture et la tension qui ne diminue jamais.

Les rebondissements sont nombreux et Arnaud Codeville m’a vraiment embrouillée, je ne savais plus sur quelles certitudes me reposer. L’auteur a su bousculer tous les codes du genre et je suis conquise, mes pauvres ongles ne peuvent pas en dire autant.

Nous suivons Joël Masson, flic en perdition dont la vie n’ai que tristesse depuis le drame, le capitaine Lassard lui confie une enquête banale en apparence, celle de la dernière chance, mais celle-ci va prendre une ampleur digne de l’apocalypse. Joël Masson devra mettre toute son énergie à combattre des forces qui le dépassent.

Entre démons, revenants, secrets de familles, paradoxe temporel et drame, Arnaud Codeville a su manier et mélanger les styles avec beaucoup de finesse, jamais dans l’excès ou dans le déjà vu.

Je suis encore, à l’heure à laquelle j’écris ses mots, toute retournée par la claque que fut ma lecture et par cette fin, au combien bouleversante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par valmy19 2017-04-03T17:40:45+02:00

vert Arnaud Codeville avec son premier roman La Tour de Sélénite qui avait ravi mes mirettes...Imaginez : ancienne joueuse de JDR dans les années 80, maître de jeu de l'appel de Cthulhu, je retrouvais dans ce roman ma jeunesse ( ambiance années 80) et mes passions : l'univers de Lovecraft et du jeu...J'avais eu un réel coup de coeur et attendais avec impatience le second roman de ce jeune auteur pour voir si mes attentes seraient satisfaites et si mes espoirs en ce talent naissant seraient comblés. Avec 1974 je peux dire que tout ce que j'espérais, escomptais, soupçonnais s'est vu réalisé.

La 4ème de couverture ne dévoile pas l'histoire et c'est très bien ainsi: A Sebourg, petit village du Nord de la France, c'est l'effervescence. Les pompiers mettent le feu au 16 de la Rue Jean Jaurès. La plupart des habitants se massent pour admirer le spectacle. Tous redoutent la vieille demeure et tous se réjouissent de la voir disparaître à jamais du paysage et pour cause: elle serait hantée...

Parmi la foule de curieux, un homme assiste à l'incendie. Il est sans doute le seul à être aussi fasciné par l'agonie de la bâtisse. Pour rien au monde il n'aurait raté ce moment....

Dans ce nouveau roman , l'écriture de Arnaud Codeville s'affine, s'affirme, se révèle encore et encore et je dois bien avouer qu'en tant que grande fan du fantastique je pense que nous tenons là un grand nom français du genre... Ce 1974 nous emmène sur les traces d'un policier torturé , confronté à une enquête délicate jonchée de cadavres et de mystères qui vont défier les limites de l'acceptable et de la compréhension humaine...Arnaud Codeville confirme dans ce roman ses attaches à de grands noms de la littérature du genre, on y retrouve un parfum de Graham Masterton ( ce qui n'est pas fait pour me déplaire ) et bien plus un hommage maîtrisé à l'univers Lovecraftien ...De plus Arnaud Codeville se révèle comme un auteur sensible qui ose aborder des thèmes dramatiques qui nous font nous poser la question de ce que nous ferions à la place de ses personnages , les réponses n'étant jamais très évidentes. Un roman à déguster avec réflexion car il va plus loin qu'un simple thriller fantastique....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par manue14 2016-10-20T15:16:20+02:00
Diamant

L’histoire est vraiment intéressante.

Il ne faut pas avoir peur de la taille du livre qui est assez épais. Le roman se lit très facilement et à peine les premières pages lu j’ai eu du mal à arrêter ma lecture.

Les idées sont originales et m’ont parfois fait un peu pensé à certains romans de l’auteur Sire Cédric. Bien sûr le style d’écriture n’est pas le même. Arnaud Codeville a une écriture assez légère pour un roman qui est dans l’ensemble plutôt sombre. C’est assez surprenant au premier abord mais finalement je m’y suis vite adaptée et cela ne m’a pas beaucoup dérangée.

Les personnages sont attachants. J’ai parfois un petit peu regretté de retrouver ce héros que l’on rencontre dans la plupart des livres… J’aurais peut-être aimé retrouver un homme avec ses forces mais aussi et surtout ses faiblesses… L’auteur nous dresse plutôt le portrait de protagonistes qui n’ont peur de rien ni de personne… Personnellement je ne suis pas certaines que j’aurais accepté de vivre cela sans avoir peur ou sans hésiter…

Les retournements de situations ne sont présents que lorsque c’est nécessaire et l’auteur n’en abuse pas, ce qui m’a bien plu.

Concernant les descriptions j’aurais peut-être apprécié en avoir plus, que ce soit pour les personnages, ce qu’ils pouvaient ressentir mais aussi les lieux. J’aurais vraiment aimé avoir des descriptions détaillées des lieux importants du roman. Certaines situations m’ont paru un peu floues et je ne suis pas arrivée à m’imaginer certaines situations… c’est un peu dommage…

Certaines scènes peuvent paraître assez gores ou horribles et pourtant ce qui m’a un peu déstabilisée c’est que l’écriture assez légère et le fait qu’il n’y ait peut-être pas assez de descriptions rendent ces scènes plus légères que ce qu’elles devraient l’être.

Ce qui m’a par contre dérangée et perturbée c’est l’absence presque totale de date. En effet il y a des années, parfois des mois (mais cela reste très rare) mais il n’y a pas de date précise. Du coup je ne suis pas vraiment arrivée à déterminer pendant combien de temps se déroulait l’histoire ou la période entre deux événements principaux… J’ai vraiment été déstabilisée.

La fin est originale et surprenante. Je ne m’attendais pas à ce genre d’épilogue… Tout au long du roman je me suis imaginé une fin qui finalement n’était pas du tout celle que j’avais inventée. J’ai donc eu une sorte de mélange entre bonnes surprises et déceptions concernant certaines choses.

En résumé, un roman, qui malgré quelques petits bémols, mêle habilement thriller, réalisme et fantastique. Je vous conseille ce roman sans hésiter pour ceux qui voudraient découvrir les thrillers fantastiques.

http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2016/10/affaire-n241-1974-darnaud-codeville.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2016-09-07T16:06:32+02:00
Or

Pour ce deuxième roman : Un mélange thriller, fantastique, terreur à la Stephen King que j'ai particulièrement apprécié de part son histoire et son écriture, pas de temps mort. Une bonne évolution en rapport au premier roman. Et une fin qui me laisse perplexe…. À quand le prochain?! J'ai adoré!!

Afficher en entier

Date de sortie

1974

  • France : 2016-04-13 (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 56
Commentaires 16
Extraits 2
Evaluations 16
Note globale 8.81 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode