Livres
475 895
Membres
454 384

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Corvis Rebaine, Tome 1 : L'Ombre du Conquérant



Description ajoutée par Biquet 2011-11-11T18:31:52+01:00

Résumé

Ils l'appelaient la Terreur de l'est. Dissimulé derrière une armure enchantée, Corvis Rebaine s'était taillé un passage sanglant à travers Imphallion à l'aide de sa hache forgée par les démons. Pourtant, alors que la victoire était à portée de main, Rebaine s'était volatilisé. Dix-sept ans plus tard, il a abandonné tout rêve de conquête, et même l'apparition de l'ambitieux seigneur de guerre Audriss ne l'incite pas à sortir de sa retraite... Jusqu'au jour où pour sauver le royaume qu'il avait autrefois tenté de conquérir, Rebaine rendosse l'armure noire comme la nuit.

Afficher en entier

Classement en biblio - 28 lecteurs

Extrait

-Tu as choisi de t'installer dans un endroit magnifique, concéda l'homme. Je suis surpris qu'il n'y ait aucun village.

-N'y pense même pas Rebaine. Cette vallée est très bien comme elle est : déserte.

-Détends-toi Davro. Je n'ai pas l'intention d'emménager, je ne fais que constater. Et je te promets de faire de mon mieux pour que tu reviennes au plus vite.

-Comme c'est aimable de ta part ! Je me prosternerais presque devant tant de prévenance…

-J'essaie seulement de faire la conversation, protesta Corvis. Pour que le voyage passe plus vite.

-Je vois. Tu sais ce qui est encore mieux que d'essayer de faire la conversation ?

-Quoi donc ?

Ne pas essayer de faire la conversation.

-Peut-être que je devrais me taire alors…

-Il se produit bien des miracles.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Tout d'abord, la couverture ! Je sais pas vous, mais moi, j'adhère totalement !! Elle reflète parfaitement le thème du livre et on lorsque l'on ouvre le bouquin, on est pas surpris parce que l'on y trouve ! Sombre, morbide et effrayant à souhait ! Tout ce qu'il fallait pour parfaire la quatrième de couverture déjà bien accrocheuse !

Corvis Rebaine, surnommé la Terreur de l'Est mène une guerre sans pitié pour s'emparer d'Imphallion. Alors que plus rien ne semblait s'opposer à lui et que la victoire lui était acquise, il disparaît sans laisser de traces et s'évanouit dans la nature. Pendant dix-sept ans, plus personne n'entend parler de Rebaine. Marié et père, Corvis vis une vie paisible aux côté de sa femme, dans un coin reculé du royaume, alors qu'un nouveau fléau voit le jour.

Cependant, le jour où sa fille se fait agressée par des hommes du nouveau conquérant, le passé de Rebaine refait dûrement surface. Déterminé à protéger cette vie qu'il s'est construite aux côtés de sa femme, il prendra la douloureuse décision de redevenir le monstre qu'il était dans son passé...

Dès les premières pages du prologue, l'auteur nous plonge dans un univers de guerre et de terreur, au coeur de l'action. Une bonne façon de déterminer le ton du livre ! Si vous vous attendiez à un livre de fantasy gentillet, un conseil, passer votre chemin ! Ce livre est brutal, agressif et sanglant ! Des champs de batailles aux milieux desquels les orges, les démons et les cannibales se côtoient aux côtés de guerriers plus cruels les uns que les autres ! Bref, que du bonheur !

Si l'histoire en elle-même n'est pas la plus sensationnelle que j'ai pu lire jusqu'à présent, elle se laisse tout de même lire avec un plaisir certain ! L'humour tordant et les répliques décapantes teintées de cynisme dont l'auteur nous gratifie tout au long du livre y est également pour beaucoup, je dois l'avouer ! Si vous aimez les piques accérées et le gros foutage de gueule, ce livre devrait vous plaire ! Les personnages sont tous plus peau de vache les uns que les autres et les moqueries fusent au delà du possible ! J'aime ! J'aime ! J'aime !!!

Les personnages sont tous (ou presque !) attachant et on prend plaisir à suivre leurs mésaventures ! Surtout Corvis et Khanda ! J'aime ces deux là ! Aussi hypocrites et de mauvaise foi l'un que l'autre, ils nous offrent des dialogues tout simplement jubilatoire ! J'apprécie aussi également les traits de caractère de Corvis. C'est un personnage pour le moins atypique, un faux anti-héro dans toute sa splendeur. Et c'est, selon moi, ce qui fait tout le charme de ce personnage quelque peu tourmenté par ses choix et ses décisions passées et à venir.

Mon seul regret concernant ce livre, serait la mise en forme de l'histoire. Tout d'abord, si le fait de suivre l'histoire sur plusieurs fronts, aide à maintenir un certain rythme au récit, le manque d'enchaînement de ces différents points de vues entache quelque peu la clareté du texte. Si bien que parfois, il est difficile pour le lecteur de se retrouver dans le déroulement du récit et la chronologie des évênements. Le manque d'indications lors du changement d'un point de vue fait que, très vite, on en arrive à se perdre entre les personnages et les actions. De plus, les élipses temporaires ne sont pas indiquées, et l'auteur nous fait passer d'un êvènement à un suivant qui se déroule des mois plus tard sans que cela soit précisé, ou alors plus loin dans le texte.

Autre point sur lequel je reste sceptique, est l'élipse temporaire qui sépare le prologue du premier chapitre. Dix-sept ans, c'est long ! Surtout lorsque l'on ne sais pas vraiment ce qui s'est passé entre temps. L'auteur semble parfois oublier que l'on n'est pas dans son esprit et que tout n'est pas forcément aussi clair que celà y paraît.

Cependant, ce que j'ai trouvé plutôt original, c'est les flash-back qui début chaque nouveau chapitre. Régulièrement, l'auteur revient sur le passé de chaque personnages, survenu durant les dix-sept années de paix relative ou antérieurement, on ne sait pas trop, cela aussi reste plutôt évasif !

Ce petit défaut mis à part, cela reste un livre très agréable à lire et bien écrit. Un livre que je recommande pour tous les adeptes du genre ! Pas un coup de coeur, mais une agréable découverte tout de même !

Afficher en entier
Argent

Alors, ce Corvis Rebaine... pas mal... pas mal du tout!

Si au premier abord on pourrait, avec raison, avoir peur de voir débouler un énième roman d'heroic fantasy avec un vieux sur le retour, il faut admettre que l'auteur a quelques qualités qui permettent au livre de se détacher de ses prédécesseurs.

D'abord, le héros est pas un tendre. C'est pas Druss, ni le Guerrier Inconnu. Nan, ce mec (avec un bon fond à n'en pas douter) est une ordure, qui regrette sa façon d'agir, mais n'a pas le choix... j'adore ce genre d'argumentaire!

Ensuite, là où nombre de romans s'acharnent à faire un peu d’esbroufe, un peu d'humour cynique pour tirer le sourire des lecteurs, vous trouverez dans Corvis Rebaine l'art même de balancer des piques et autres joyeusetés à la pelle. Mais cela entre tellement vite dans le récit que c'est un plaisir de deviner qui va se prendre la prochaine joute verbale dans la tronche! Un plaisir je vous dis!

Pour le reste, des héros "atypiques"... disons ogres, cannibales et démoniaques... des adversaires tout aussi étranges dans un monde passablement commun. Le héros se prend plus de mandales que Rocky Balboa, on en vient à se demander comment il fait pour rester en vie. Le méchant est très méchant, mais comme les gentils sont des salauds... les vrais gentils... ah ben non, en fait eux aussi ils sont bizarres et hésiteraient pas à faire une entourloupe à la première occasion. Pour miser sur le bon cheval, faut s'accrocher.

Le point noir viendra de l'histoire, qui ne casse pas trois pattes à un canard... qui ne casse pas grand chose en fait. Alors voilà, il faut prendre ce bouquin pour ce qu'il est. Un bon moment de détente, un parolier riches en amertume et très drôle, mais tout cela dans un récit passablement plat. Bon, le dernier tiers comporte pas mal de révélations et autres événements qui apportent un grand plus à l'histoire, soyons honnêtes. De même, chaque début de chapitre est un flash-back, mais ni suivi, ni sur les mêmes personnes, donnant un peu de tonicité au récit!

Donc une lecture sans regret, avec un sourire aux lèvres à la pensée de toutes les vannes qui ont pu passer!

Je recommande fortement

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Corvis Rebaine c'est clairement le livre où déjà rien qu'avec la couverture, on sait qu'on ne part pas sur une gentille petite histoire. C'est la guerre, la violence et la mort. Mais pas que ! Ce qui fait clairement le point fort de ce livre, c'est les personnages. Aussi bien Corvis, que Khanda, Davro ou encore Jason.

Chaque personnage est horrible et fascinant. Aucun personnage dans ce livre n'est un héros, un bon gars ou tout simplement gentil. Chaque personnage est entouré de noirceur, mais en même temps présente des qualités, ce qui fait qu'on s'attache à ses personnages torturés qui s'attache à la vie et veulent à tout prix s'attacher aux valeurs qu'ils défendent. Corvis est le plus intéressant (c'est quand même le personnage central) car il est à la fois Corvis Rebaine, la Terreur de l'Est qui a commis des massacres et voulu conquérir le monde (oui rien que ça !), mais également Cerris, qui souhaite juste protéger sa famille. Le fait en plus qu'il n'est plus 20 ans, le rend d'autant plus cynique et donc attachant.

Le scénario est bien ficelé et même si les retours dans le passé sont légèrement déconcertant au début (c'est tout de même 17 ans plus tôt), on s'y habitue et ces passages permettent de mieux comprendre le récit !

Afficher en entier
Diamant

Une superbe couverture, un résumé alléchant… C’est pleine d’espoirs et d’attente que je me plonge dans l’univers de Corvis Rebaine.

Dès les premières lignes, nous nous retrouvons au coeur d’une bataille entre le royaume et notre « héros », qui est clairement en train de perdre. Car pendant que son armée se défend, lui est à la recherche d’un artefact. Mais ceci n’est qu’une mise en bouche, car dès le premier chapitre nous retrouvons notre héros dans sa petite maison à la campagne, avec sa femme et ses deux enfants. Un changement de ton brutal, mais nécessaire. En effet, Corvis Rebaine est à la « retraite » de sa conquête du royaume. Heureusement pour nous, à chaque nouveau chapitre nous avons droit à un petit flashback, qui nous permet d’en apprendre un peu plus sur sa vie de méchants.

La plume d’Ari Marmell est fluide et très agréable à lire. Les descriptions sont simples et souvent très visuelles, on imagine facilement la caméra qui tourne pour montrer le paysage. L’imagination de l’auteur ne laisse pas de place aux temps morts que l’on peut trouver dans d’autres romans du genre. Les personnages sont très charismatiques et bien qu’ils soient du côté des « méchants » il est difficile de les nommer ainsi. Leurs raisons nous poussent à nous poser des questions sur le bien et le mal. Ce sont les mêmes questions que je me suis posées en regardant le film (tiré du manga) Death Note, par exemple : « qui est le méchant en fait ? », « ce qu’il fait est-ce bien ou mal finalement ? » J’ai été conquise tout de suite. Moi, qui suit fan de fantasy, je suis plus que servie !

Afficher en entier
Diamant

De la fantasy, de l'humour (beaucoup), de l'action et un final dantesque ! Oui, j'y ai retrouvé tout ce que j'aime dans la Fantasy. Un livre qui trône dans mes préférés !

Afficher en entier
Argent

j'ai adoré au début on se dit que corvis est un "méchant" mais finalement il s''est reconverti C'était super

Afficher en entier
Argent

Tout d'abord, la couverture ! Je sais pas vous, mais moi, j'adhère totalement !! Elle reflète parfaitement le thème du livre et on lorsque l'on ouvre le bouquin, on est pas surpris parce que l'on y trouve ! Sombre, morbide et effrayant à souhait ! Tout ce qu'il fallait pour parfaire la quatrième de couverture déjà bien accrocheuse !

Corvis Rebaine, surnommé la Terreur de l'Est mène une guerre sans pitié pour s'emparer d'Imphallion. Alors que plus rien ne semblait s'opposer à lui et que la victoire lui était acquise, il disparaît sans laisser de traces et s'évanouit dans la nature. Pendant dix-sept ans, plus personne n'entend parler de Rebaine. Marié et père, Corvis vis une vie paisible aux côté de sa femme, dans un coin reculé du royaume, alors qu'un nouveau fléau voit le jour.

Cependant, le jour où sa fille se fait agressée par des hommes du nouveau conquérant, le passé de Rebaine refait dûrement surface. Déterminé à protéger cette vie qu'il s'est construite aux côtés de sa femme, il prendra la douloureuse décision de redevenir le monstre qu'il était dans son passé...

Dès les premières pages du prologue, l'auteur nous plonge dans un univers de guerre et de terreur, au coeur de l'action. Une bonne façon de déterminer le ton du livre ! Si vous vous attendiez à un livre de fantasy gentillet, un conseil, passer votre chemin ! Ce livre est brutal, agressif et sanglant ! Des champs de batailles aux milieux desquels les orges, les démons et les cannibales se côtoient aux côtés de guerriers plus cruels les uns que les autres ! Bref, que du bonheur !

Si l'histoire en elle-même n'est pas la plus sensationnelle que j'ai pu lire jusqu'à présent, elle se laisse tout de même lire avec un plaisir certain ! L'humour tordant et les répliques décapantes teintées de cynisme dont l'auteur nous gratifie tout au long du livre y est également pour beaucoup, je dois l'avouer ! Si vous aimez les piques accérées et le gros foutage de gueule, ce livre devrait vous plaire ! Les personnages sont tous plus peau de vache les uns que les autres et les moqueries fusent au delà du possible ! J'aime ! J'aime ! J'aime !!!

Les personnages sont tous (ou presque !) attachant et on prend plaisir à suivre leurs mésaventures ! Surtout Corvis et Khanda ! J'aime ces deux là ! Aussi hypocrites et de mauvaise foi l'un que l'autre, ils nous offrent des dialogues tout simplement jubilatoire ! J'apprécie aussi également les traits de caractère de Corvis. C'est un personnage pour le moins atypique, un faux anti-héro dans toute sa splendeur. Et c'est, selon moi, ce qui fait tout le charme de ce personnage quelque peu tourmenté par ses choix et ses décisions passées et à venir.

Mon seul regret concernant ce livre, serait la mise en forme de l'histoire. Tout d'abord, si le fait de suivre l'histoire sur plusieurs fronts, aide à maintenir un certain rythme au récit, le manque d'enchaînement de ces différents points de vues entache quelque peu la clareté du texte. Si bien que parfois, il est difficile pour le lecteur de se retrouver dans le déroulement du récit et la chronologie des évênements. Le manque d'indications lors du changement d'un point de vue fait que, très vite, on en arrive à se perdre entre les personnages et les actions. De plus, les élipses temporaires ne sont pas indiquées, et l'auteur nous fait passer d'un êvènement à un suivant qui se déroule des mois plus tard sans que cela soit précisé, ou alors plus loin dans le texte.

Autre point sur lequel je reste sceptique, est l'élipse temporaire qui sépare le prologue du premier chapitre. Dix-sept ans, c'est long ! Surtout lorsque l'on ne sais pas vraiment ce qui s'est passé entre temps. L'auteur semble parfois oublier que l'on n'est pas dans son esprit et que tout n'est pas forcément aussi clair que celà y paraît.

Cependant, ce que j'ai trouvé plutôt original, c'est les flash-back qui début chaque nouveau chapitre. Régulièrement, l'auteur revient sur le passé de chaque personnages, survenu durant les dix-sept années de paix relative ou antérieurement, on ne sait pas trop, cela aussi reste plutôt évasif !

Ce petit défaut mis à part, cela reste un livre très agréable à lire et bien écrit. Un livre que je recommande pour tous les adeptes du genre ! Pas un coup de coeur, mais une agréable découverte tout de même !

Afficher en entier
Argent

Alors, ce Corvis Rebaine... pas mal... pas mal du tout!

Si au premier abord on pourrait, avec raison, avoir peur de voir débouler un énième roman d'heroic fantasy avec un vieux sur le retour, il faut admettre que l'auteur a quelques qualités qui permettent au livre de se détacher de ses prédécesseurs.

D'abord, le héros est pas un tendre. C'est pas Druss, ni le Guerrier Inconnu. Nan, ce mec (avec un bon fond à n'en pas douter) est une ordure, qui regrette sa façon d'agir, mais n'a pas le choix... j'adore ce genre d'argumentaire!

Ensuite, là où nombre de romans s'acharnent à faire un peu d’esbroufe, un peu d'humour cynique pour tirer le sourire des lecteurs, vous trouverez dans Corvis Rebaine l'art même de balancer des piques et autres joyeusetés à la pelle. Mais cela entre tellement vite dans le récit que c'est un plaisir de deviner qui va se prendre la prochaine joute verbale dans la tronche! Un plaisir je vous dis!

Pour le reste, des héros "atypiques"... disons ogres, cannibales et démoniaques... des adversaires tout aussi étranges dans un monde passablement commun. Le héros se prend plus de mandales que Rocky Balboa, on en vient à se demander comment il fait pour rester en vie. Le méchant est très méchant, mais comme les gentils sont des salauds... les vrais gentils... ah ben non, en fait eux aussi ils sont bizarres et hésiteraient pas à faire une entourloupe à la première occasion. Pour miser sur le bon cheval, faut s'accrocher.

Le point noir viendra de l'histoire, qui ne casse pas trois pattes à un canard... qui ne casse pas grand chose en fait. Alors voilà, il faut prendre ce bouquin pour ce qu'il est. Un bon moment de détente, un parolier riches en amertume et très drôle, mais tout cela dans un récit passablement plat. Bon, le dernier tiers comporte pas mal de révélations et autres événements qui apportent un grand plus à l'histoire, soyons honnêtes. De même, chaque début de chapitre est un flash-back, mais ni suivi, ni sur les mêmes personnes, donnant un peu de tonicité au récit!

Donc une lecture sans regret, avec un sourire aux lèvres à la pensée de toutes les vannes qui ont pu passer!

Je recommande fortement

Afficher en entier

Date de sortie

Corvis Rebaine, Tome 1 : L'Ombre du Conquérant

  • France : 2011-11-18 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 28
Commentaires 6
Extraits 2
Evaluations 7
Note globale 7.43 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode