Livres
469 814
Membres
437 618

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Voleuse des Toits



Description ajoutée par Riverie 2019-02-24T14:09:48+01:00

Résumé

Véritables piliers de la société, les règles écarlates ont prohibé toutes formes d’expression : l’art, la littérature et la musique n’existent plus. Chaque jour, la milice multiplie les exécutions pour asseoir l’autorité du régime.

Demoiselle respectable le jour et voleuse la nuit, Éléonore Herrenstein s’élève contre l’ordre établi. Elle qui espère rejoindre la rébellion et renverser le gouvernement, la voilà brusquement fiancée à l’un des hommes les plus puissants du royaume. Qui est donc Élias d’Aubrey, cet être impénétrable qui semble viser le pouvoir absolu ? Et pour quelles sombres raisons sa famille dissimule-t-elle une mystérieuse toile, peinte un demi-siècle plus tôt ?

Éléonore ignore encore que sa quête l’entraînera bien plus loin qu’elle ne l’imagine. Dans un voyage au-delà du possible…

Afficher en entier

Classement en biblio - 14 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Riverie 2019-02-26T11:39:24+01:00

Plume s’était fait le serment de poursuivre ce combat. Seule, elle ne pouvait rien contre la société et les règles écarlates. Mais il existait une liberté qui jamais ne s’évanouirait. La liberté de rêver… Elle était devenue une voleuse des toits qui, à la nuit tombée, usait de l’obscurité pour dérober au gouvernement une part d’espoir. Un morceau de ciel étoilé qu’elle glissait sous son oreiller et qui l’accompagnait dans chacun de ses songes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lavanda01 2019-07-16T14:25:02+02:00
Or

Au travers d'une plume riche et soignée, Laure Dargelos nous embarque dans un univers où l'art est proscrit. Même si le livre est très long (700 pages), ce fut un réel plaisir de le lire. Divisé en trois parties distinctes : la découverte, le voyage et la rébellion. Des trois c'est la seconde qui m'a le plus plu, même si la fin est très triste. Les personnages sont très attachants et reflètent une véritable complexité. Eleonore toujours désignée sous le nom de Plume dans la narration, est une jeune aristocrate décider à défendre son amour pour l'art lorsqu'elle revêtit son costume de voleuse. C'est aussi une jeune fille intelligente qui a un sacré répondant et ne se laisse pas faire. Quant à Elias, il est l'héritier d'une grande famille noble siégeant à l'un des fauteuils de la Ligue Ecarlate, chargée de perpétuer le bannissement de toutes formes d'art. Arborant une carte rouge et une aura glaciale, on découvre peu à peu qu'il est un jeune homme torturé par son passé familial, qui occuperait d'ailleurs une place importante dans la dernière partie du livre. Entre ces deux-là va naitre une relation enflammée où la froideur sera le pilier central, pour par la suite se transformer en amour. L'avantage c'est que la romance n'occupe pas une place primordiale dans le livre, ce qui fait qu'on prend davantage plaisir à découvrir l'univers vaste de l'auteur, ainsi que l'intrigue très complexe qui en découle. La manière dont le voyage dans le temps a été exploité ici, est très surprenante et intelligente. Je l'ai trouvée plus aboutie que de JKR dans le prisonnier d'Azkaban. J'ai été bluffé du début jusqu'à la fin. Cependant, j'ai eu du mal à certains moments, car la narration très détaillée prenait un peu trop le pas sur le rythme de l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elline 2019-06-24T20:44:54+02:00
Diamant

Laure Dargelos a une plume addictive, soignée, riche en détail et surtout avec un maniement subtil de l’intrigue, en créant des moments ou certains faits nous sont révélés tout en conservant le mystère sur l’identité des personnages. Elle a très bien compris comment susciter l’intérêt du lecteur, instaurer une intrigue, nous donner quelques frayeurs, nous faire douter ou nous révolter. Vous ne serez pas déçu, je vous l’ai dit, c’est une petite pépite que nous avons là !

Tout est bien ficeler, tout est bien construit, chaque nom, chaque personne va avoir son importance, alors gardez les yeux bien ouverts pour ne pas en louper une miette.

http://souslaplumedelline.wixsite.com/blog-elline/single-post/2019/06/18/La-voleuse-des-to%C3%AEts

Afficher en entier
Commentaire ajouté par persiltoff 2019-04-05T21:04:10+02:00
Or

Quelques longueurs parfois mais livre très prenant dans l'ensemble.

Une héroïne avec du répondant et une grande force de caractère. Elias ,on ne peut que l'aimer,même son côté sombre.Les personnages principaux sont bien travaillés,certains secondaires un peu moins.Une belle épopée comme on les aime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Satinesbooks 2019-03-27T10:14:11+01:00

Je vous avoue que j’ai eu peur. Je ne m’attendais pas à ce que ce roman soit si gros. Il est juste ENORME. Je pense que la dernière fois que j’ai lu un si gros roman c’était Harry Potter et l’Ordre du Phoenix. C’est souvent quitte ou double pour moi ces romans : soit c’est génial, le roman est un véritable page turner ou alors c’est un long, très long chemin de croix. J’ai commencé le roman dimanche soir, je l’ai fini hier soir (et encore, c’est parce que je ne voulais pas l’abîmer en le prenant dans mon sac sinon j’aurais lu pendant ma pause déjeuner). Je n’ai rien vu passer. Les pages se sont envolées, mes yeux n’ont pas voulus se fermer. Bref, une pépite.

L’intrigue, l’histoire et les personnages

Oui, d’habitude je fais une section pour ces thèmes mais si je ne couple pas, la chronique va faire dix mètres de long et ce n’est pas vous rendre service que de vous donner des millions de détails. La meilleure chose à faire pour découvrir ce merveilleux roman, c’est de le lire. Cependant, le point de départ est assez sympathique et original (plutôt rare dans ce genre). On est dans une société où les arts en tout genre sont interdits. Il n’y a pas de musique, ni de possibilité de se détendre avec un bon livre, film ou une jolie balade dans un musée. Les arts ne vivent plus. Le gouvernement est intraitable et les rebelles traités de la pire manière qu’il soit. Bien entendu, vous vous doutez bien que le gouvernement trouve quand même des gens qui se battent contre cette oppression. Eléonore Herrenstein fait partie de ces derniers.

Eléonore est un personnage que j’ai apprécié par sa facilité à se cacher. En effet, faisant partie de la haute société, Eléonore devient l’opposé la nuit. Elle devient Plume, une voleuse. J’ai adoré ce personnage frais, intelligent, drôle et qui a la tête sur les épaules. Que dire de plus ? C’est un personnage principal très intelligemment construit qui permet au lecteur de ne pas s’essouffler dans la lecture. Elle apporte un peu d’air frais dans ce climat oppressif.

Elias est un personnage aussi très surprenant. J’ai apprécié son franc-parler très présent dans l’histoire. Rapidement, on comprend que c’est un personnage blessé et qu’il se protège comme il le peut. J’ai trouvé le duo Eléonore/Elias très sympathique à découvrir. Ce que j’ai apprécié dans l’histoire de ce duo c’est le fait que la romance ne prend pas une part méga importante dans le texte. On n’est pas étouffée par la romance, elle est fraîche, mise par petites touches et j’ai trouvé que l’histoire était encore plus prenante de cette manière.

Ce que j’ai énormément aimé c’est que l’auteure maitrise vraiment son texte. Cela lui permet d’apporter différents genres à ce roman dit « Young Adult ». On y trouve de la fantasy, une merveilleuse aventure avec une touche de romance. A partir du moment où les genres se mélangent à merveille et que cela fonctionne, j’ai envie de dire que le pari est déjà gagné.

Le temps

J’ai trouvé très intelligent la manière dont l’auteure utilise le temps dans ce roman. Il est personnifié et très rapidement, il évolue comme un personnage humain dans l’intrigue. J’ai apprécié la place qu’il prend, la tournure de l’intrigue. Franchement, je suis sous le charme de l’intrigue et de ce que l’auteure nous propose ici.

La plume de Laure Dargelos

Quelle belle découverte. Franchement, l’auto édition me fait encore de sacrées belles surprises ! La voleuse des toits m’a énormément plu pour l’intelligence de la construction. Ce roman vient souligner le fait que le YA peut être bon, même excellent ! La plume de Laure Dargelos est subtile, sublime et parvient à nous livrer une histoire à la fois captivante, sensible et très intéressante. Elle prouve son talent en soulignant la panoplie de personnages incroyable qu’elle nous livre. Des psychologies toutes très différentes qui évitent les clichés que l’on peut trouver dans les romans jeunesses. Cela fait de ce roman, un roman qui ira loin et qui est fait pour un lectorat énorme : petits et grands trouveront leur bonheur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Riverie 2019-03-22T13:06:27+01:00
Or

La voleuse des toits, c'est l'histoire d'une jeune fille éprise de liberté, de justice et d'un monde meilleur.

Son périple est fait de rencontres et de situations périlleuses. Le temps est son allié tant que l'Art est son arme.

Le passé et le présent se mêlent et s'entremêlent, la réalité se disloque, mais le but reste immuable.

L'écrivaine use avec talent des mots pour peindre un tableau riche en couleurs. Chacune d'elle représente une forme distincte et le tout forme un monde aux multiples facettes.

Ce fut une lecture riche que j'ai fort appréciée !

Je le recommande chaleureusement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par benerogue 2019-03-19T22:10:46+01:00
Argent

Avant toute chose je tiens à remercier Laure Dargelos d’avoir accepté de me confier son livre pour que je puisse vous en parler aujourd’hui !

Lorsque j’ai vu ce roman sur le site de Simplement, le résumé m’a tout de suite attiré, mais j’ai eu un peu peur en le voyant catégorisé en Young Adult. En effet, depuis quelques années, j’ai du mal avec ce genre, peut-être parce que j’ai vieilli, mais surtout parce que je trouve que les personnages y sont assez stéréotypés et que toutes les histoires se ressemblent. Et bien ce livre me montre que je me trompe totalement. Il s’agit d’une véritable pépite et mon premier gros coup de cœur de l’année 2019 !

Ce roman est tout simplement magnifique. Il va réunir de nombreux genres, comme la romance, l’aventure et la fantasy. On atterrit dans un monde totalitaire gouverné par une personne mystérieuse et masquée, l’Oméga. A ses côtés se trouve la Ligue Écarlate, les seigneurs les plus puissants du royaume. C’est dans cette réalité que grandit Eléanore, une jeune aristocrate. Très tôt elle veut s’affranchir des carcans de cette société restrictive et se créée pour cela un alter égo, Plume, qui parcours les toits de la ville la nuit venue. Mais tout risque de changer quand elle se retrouve contrainte à se fiancer avec Élias d’Aubrey, un des héritiers de la Ligue Écarlate, qui n’est pas sans ignorer ses activités nocturnes. Surtout que plus bas, dans les quartiers les plus miséreux, la révolte gronde …

Le roman est divisé en trois parties. La seconde, qui aborde le voyage dans le temps est celle que j’ai le moins préférée, car souffrant selon moi de quelques longueurs.

Élias est mon personnage préféré. J’aime son sens du sarcasme, qu’il utilise principalement pour se protéger. Et même si à certains moments du récit on a envie de le tuer, mais vraiment, on finit par comprendre sa vision. Eléonore/Plume est une femme forte, qui veut s’émanciper, par rapport aux autres dames de la cour. On la voit évoluer au fil du récit, selon les drames qui lui arrivent. La romance des deux personnages m’a vraiment touché, j’ai apprécié de voir leurs sentiments se développer.

Je suis vraiment tombé amoureuse de cette histoire, de ses personnages, si complexe. On se fait tout le temps surprendre. En effet, l’une des grandes forces de ce roman, ce sont les nombreux twists que propose l’auteur. On ne les voit vraiment pas venir. Lors de la plus grosse révélation du livre, je suis restée bouche bée. On découvre les choses au fur et à mesure, sans les deviner ! L’auteure est vraiment douée pour distiller les informations au fur et à mesure. La fin est à mon sens un peu rapide mais reste quand même très bonne.

En conclusion, un excellent roman, dont on ne voit pas passer les presque 700 pages. C’est très rare chez moi, mais je lui donne la note maximale !

https://lecariboulitteraire.wordpress.com/2019/03/19/laure-dargelos-la-voleuse-des-toits/

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 14
Commentaires 6
Extraits 1
Evaluations 11
Note globale 8.82 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode