Livres
539 999
Membres
569 995

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Lune ardente, Tome 1 : Crépuscule



Description ajoutée par Tiphs 2019-06-01T01:15:15+02:00

Résumé

Depuis la nuit des temps, les Sombre-Lune et les Sang-de-Soleil sont des peuples ennemis.

Les premiers, adulateurs de la Lune, vivent en Tsagaan, pays de glace et de neiges éternelles.

Les seconds, adorateurs du Soleil, règnent en Ulaan, royaume de sable et de luxure.

Sur le point de perdre la guerre, Sioban Calypsa, princesse Tsagaan, pactise avec le roi Callaghan Huxley, son ennemi.

Elle épousera son fils ainé, renoncera à son héritage de la Lune et deviendra une princesse bâtarde en embrassant la nation du Soleil pour protéger les siens.

Si la haine des princes héritiers à l’égard des Sombre-Lune, ne souffre d’aucune limite, le Soleil semble pourtant perdre de son influence sur ses enfants…

Afficher en entier

Classement en biblio - 74 lecteurs

extrait

— Tu pensais étendre ta Lune sur mon peuple, sur mon frère ! Mais nous sommes le Soleil. Nous sommes le feu, la chaleur ! Depuis la nuit des temps, notre astre domine le tien !

— Cette gloire, aussi brillante soit-elle, n'est pas éternelle, souffla Sioban les yeux bordés de larmes.

— Tu ne sais pas ce que tu dis !

— Un jour, Caleb, ton puissant Soleil va s'éteindre. D'abord, il déclinera doucement, sa chaleur sera moins vive. D'or et de sang, il deviendra de brume et de glace. Un matin, ses rayons ne te renverront que du froid et les ténèbres seront sans précédent. Il s'effrondera sur lui-même, deviendra une simple roche qui finira par se désagréger. Mais la Lune, ma Lune, elle, sera toujours là.

— Et tu penses qu'une fois seul, ton astre aura la suprématie ?

[...]

— Non, Caleb. Ils sont complémentaires. L'un ne peut vivre sans l'autre. Ne l'as-tu pas compris ?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Lu aussi

Cette lecture ne l'a pas faite avec moi. Sioban est un cliché, limite une pâle copie de Deanarys Targaryen, version glacée. Pourtant j'admire la loyauté et l'indéfectible droiture de ce personnage. Mais je crois que la plume de l'autrice la dessert. Un personnage pas assez approfondie, des descriptions parfois qui frisent le romanesque non assumé ce qui rend niais le récit. J'aurai préféré qu'elle pousse jusqu'au bout ses descriptions plutôt que d'en ponctuer de ci, de là sans rien apporter de plus à l'ambiance que de la mièvrerie. Et tant qu'à faire jouer la carte à fond dans l'aspect oriental des Sang-de-soleil.

Des informations succinctes mais si peu dévoilées. Des incohérences ou des contextes parfois tirés par les cheveux. Sioban perd de sa superbe, bien que je trouve sa personnalité très caricaturale, elle aurait pu être mieux valorisée. Seule la personnalité nuancée de Caleb m'a convaincue dans toute cette narration. Ce n'est pas tant l'univers dont l'idée m'a beaucoup plu mais que je trouve mal exploité, qui m'a dérangée, se serait plutôt la manière de raconter cette histoire. Malgré une bonne maîtrise de la syntaxe et du vocabulaire, j'ai eu une sensation d'insipidité et je n'ai pas su m'attacher à l'aspect poétique évoqué par nombre de lecteurs, ou simplement aux personnages hormis Caleb et le mystérieux loup noir. J'ai anticipé pratiquement toutes les actions et bien que la seconde partie fut plus attrayante, cette lecture me laisse dubitative, avec une pointe de frustration car j'ai envie d'y croire moi à cette fantasy. J'espère donc que le second tome me réconciliera avec la plume de l'autrice.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

Très déçue de ce tome , personnage fade, écriture médiocre pourtant l'univers était très interessant, inédit même. Je n'acheterai certainement pas le tome 2.

Afficher en entier
Argent

J'ai entendu parler de cette saga au moment où l'autrice a commencé à la rédiger, et le postulat de base me plaisait énormément. Hélas, j'ai commencé à déchanter quand j'ai vu des avis sur ce livre, car il contient des choses que je ne cautionne pas. Je l'ai donc sorti de ma PAL sans en attendre grand-chose, et heureusement, parce que ça m'a permis d'apprécier ma lecture malgré tout, même si certains éléments m'ont perturbée tout le long de ma lecture, étant très similaires à une autre saga de la même maison d'édition...

J'ai pris plaisir à naviguer dans l'univers, parce que dès le départ, j'adorais l'idée qu'un monde soit séparé en deux par le chaud et le froid, la lune et le soleil. En suivant Sioban à travers ces contrées, j'ai vraiment eu la sensation de l'accompagner. La plume travaillée de l'autrice est d'ailleurs tout à fait adaptée à ce genre de fantasy, même si certaines descriptions auraient pu être supprimées étant donné qu'elles n'apportent rien de plus au récit, à part des longueurs inutiles. Elles me sortaient tellement du récit que j'ai fini par les sauter, chose que je ne fais pourtant jamais. L'utilisation de mots vulgaires par-ci par-là qui dénotent tout à fait avec la plume m'a dérangée aussi. Certes, ce ne sont que quelques mots parmi 400 pages, mais ils ont réussi à me faire sortir de l'histoire.

La distance que j'avais mise avec le récit dès le départ suite aux trigger warning Spoiler(cliquez pour révéler)(un viol, notamment) m'a empêchée de m'attacher aux personnages, mais ils sont malgré tout parvenus à capter mon intérêt. J'ai notamment beaucoup apprécié la combativité de Sioban, sa bonté ainsi que son sens du sacrifice. J'ai trouvé que son traumatisme était décrit de manière crédible, mais j'aurais apprécié qu'il soit encore un peu plus exploité. Vu son tempérament doux et parfois naïf, qu'elle se renferme un peu plus et montre plus de colère envers son entourage n'aurait rendu cela que plus poignant encore.

Quant aux hommes de l'histoire, je ne suis parvenue à en apprécier réellement aucun. Logan me paraissait sympa au début, et puis ça s'est bien gâté par la suite : il est si voué à son père qu'il en devient un véritable robot sans sentiment et sans cervelle, ce qui l'a rendu monstrueux à mes yeux. Je trouve que Lavina est va parfaitement bien avec lui... Concernant Caleb, il souffle le chaud et le froid trop vite pour moi. Son aversion envers les Sombre-Lune est à peine expliquée, alors j'ai supposé qu'il ne faisait qu'adopter un comportement identique à celui de son père afin de capter son attention. Comme Logan a toujours été le préféré de ce dernier, Caleb a développé un complexe d'infériorité et tente de s'en débarrasser comme il peut... sauf que c'est contraire à sa véritable personnalité. C'est ce conflit intérieur qui m'a plu chez Caleb et qui a éveillé mon intérêt pour lui, ainsi que l'étrange mystère qu'il y a autour du loup noir. Sincèrement, ce sont les deux raisons qui font que je vais terminer la lecture de ce dyptique.

Afficher en entier
Or

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/lune-ardente-premier-cycle-crepuscule-de-morgane-rugraff/

Le postulat de base m’avait énormément plu et je dois avouer que je n’ai pas attendu bien longtemps avant de découvrir cette histoire. J’ai ressenti au début les mêmes sensations qu’en découvrant pour la première fois Un palais d’épines et de roses. La princesse Sioban m’a énormément plu au début, en guerrière sanguinaire, en femme forte. Elle s’inhibe un peu par la suite et j’ai trouvé ça assez dommage, mais c’était pour mieux la retrouver à la fin. J’ai bien aimé les personnages de façon globale, même si ma préférence va à Caleb (malgré le cliché du méchant en fait adorable qui renie ses propres sentiments… on les connait ceux-là à force !)⁠

Il s’agit d’un roman de fantasy adulte et vous y trouverez des scènes violentes, sanguinolentes et même des viols abordés ou décrits. Le premier viol est important et chamboule l’histoire. Il décrit une société barbare qui se dit moderne et casse à jamais une relation qui aurait pu se nouer doucement. Le second viol de l’histoire ne m’a pas plu. C’était très passif et ça remettait un peu en question le traumatisme pourtant vraiment bien décrit tout au long de l’histoire.⁠

L’auteure en fait baver à ses personnages et on ne sait pas, jusqu’au bout, qui va vraiment survivre à la fin !

Ce premier tome de la saga Lune ardente m’a beaucoup plu, tant par les personnages développés, leur évolution, que par l’univers très riche abordé. La fin du tome 1 donne envie de se ruer sur le tome 2 et c’est exactement ce que j’ai fait… !

Afficher en entier
Bronze

L 'histoire était prévisible en avance. On devine facilement ce qui se prépare

Afficher en entier
Argent

Une très bon premier tome qui donne très envie de connaître la suite. Un univers original avec des personnages captivants. À vous de vous faire votre avis. 7/10

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré, j'ai vécu le roman d'un bout a l'autre wahou cette univers, cette poésie c'est magnifique je recommande

Afficher en entier
Diamant

Un voyage aux confins de terres où la neige et la glace sont reines, aux travers de larges territoires où désert et chaleur intense règnent en maître.

Deux peuples différents, aux croyances et aux rites ancestrales, se vouant une haine sans limite, lancés dans une guerre infinie.

Tous des guerriers fiers aux caractères forts qui malgré tout acceptent de se remettre en question, d’émettre un regard nouveau sur l’évolution du monde et d’amorcer le changement.

L’auteur n’épargne en rien aucun de ses personnages, tous sont éprouvés, tous ont tremblés, lesquels se sont relevés ?

La délicate et poétique plume de Morgane Rugraff nous transmet la magie et la beauté des terres Tsagaaniennes, l’écrasante et ensorcelante chaleur du royaume des sables.

Et si la douceur de l’univers envoute le lecteur, l’auteur le rappelle à l’ordre avec la violence guerrière, le sang coulé , les sentences énoncées… et donne un éclat de dureté, de réalité à son histoire.

Un rythme soutenu, un panel incroyable d’émotions transmis et un lecteur vibrant jusqu’au bout aux côtés de Sioban.

Et une fin juste … magnifique !

Un récit qui restera dans les esprits pendant longtemps.

Afficher en entier
Diamant

Un grand coup de coeur, j'ai beaucoup aimé ce voyage entre le pays des gzlce et le désert. Dans deux civilisations diffirentes où l'on découvre leurs traditions. Siobhan est une princesse courage et rebelle qui donne tout pour les siens. ... Avec des personnages attachants et une intriques captivantes.

Afficher en entier
Diamant

Ce roman est absolument incroyable ! J'ai été transportée en Ulaan et en Tsagaan, dans l'univers de Sioban et Caleb. La plume de l'auteure est douce, addictive et magnifique. L'intrigue en elle-même est pleine de suspense et si originale ! Et on retrouve tellement de valeurs défendues dans ce roman, contre le patriarcat notamment : c'est parfois violent mais si nécessaire.

Je suis sous le charme ! C'est un gros coup de coeur pour moi, et je vais même tout de suite passer au tome 2...

Afficher en entier
Or

J’apprécie beaucoup cette plume. Je la trouve fluide et élégante sans être « pompeuse ».

Lune ardente ne m’a pas vraiment beaucoup surprise dans l’intrigue, la faute à l’auteure qui mettait des extraits régulièrement sur sa page. Extraits qui m’avaient seduites justement !

Deux peuples différents l’un issu de la Lune, associé à des loups, avec une égalité homme/femme, vivant dans le froid; l’autre associé au soleil aux lions et avec une vision plus « servile » des femmes.

La princesse du premier peuple se retrouve marié à l’un des princes de l’autre afin d’établir une trêve. Mais un mariage pour mettre fin à un conflit quelque soit les circonstances est rarement très efficace!

Il y a des facilités dans l’intrigue parfois, mais jamais pour épargner les personnages.

La princesse sombrelune m’a parut très crédible dans les réactions, et la plume m’a bien rendu ses émotions.

Pas de complaisance mais pas de voyeurisme non plus, l’auteur arrive à décrire des agressions sans y mettre trop de lignes ni trop de crudité, mais sans le minimiser non plus.

En attente de prince charmant passez votre chemin, les 2 princes ici présent sont très humain, imparfait et plus ou moins méprisable. La princesse non plus est loin d’une petite chose naïve ou parfaite. C’est sûrement pour cela que j’ai bien aimé son personnage.

Le livre est loin d’être parfait mais j’ai aimé cette lecture, et je le relirai à distance.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Lune ardente, Tome 1 : Crépuscule" est sorti 2020-10-06T02:05:00+02:00
background Layer 1 06 Octobre

Date de sortie

Lune ardente, Tome 1 : Crépuscule

  • France : 2020-10-06 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 74
Commentaires 23
extraits 2
Evaluations 45
Note globale 8.16 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode