Livres
539 979
Membres
569 924

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Joueuse de go



Description ajoutée par anonyme 2017-04-22T11:06:04+02:00

Résumé

Depuis 1931, le dernier empereur de Chine règne sans pouvoir sur la Mandchourie occupée par l’armée japonaise. Alors que l’aristocratie tente d’oublier la guerre, une lycéenne de seize ans joue au go, place des Mille Vents. Sur le damier, elle bat tous ses prétendants. Mais elle ignore encore son adversaire de demain : un jeune officier japonais dévoué à l’utopie impérialiste. Ils s’affrontent, sans un geste, jusqu’au bout, tandis que la Chine vacille sous les coups de l’envahisseur.

Afficher en entier

Classement en biblio - 628 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Megami 2012-01-09T19:19:00+01:00

Chez nous lorsque les femmes rient, elles cachent leur visage derrière la manche de leur kimono.La chinoise sourit sans gêne ni artifice. Sa bouche s'ouvre comme éclate une grenade. Je détourne mon regard.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Une histoire magnifique avec une fin à sa mesure. Les parallèles entre les vies et le jeu de go est magique. Qui encerclera l'autre?

Afficher en entier
Argent

Nous sommes dans les années 30 en Mandchourie occupée par les soldats japonais.

D'un côté, nous avons "la joueuse de go", jeune chinoise de la Mandchourie. Et de l'autre un jeune soldat de l'armée japonaise.

Ce livre est construit sous la forme d'alternance du récit des deux protagonistes.

Ce roman est avant tout une magnifique tragédie sur la tromperie. Le jeu de go y ajoute une ambiance particulière.

La destinée des deux personnages est bouleversante...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Catherine-325 2021-01-21T10:20:26+01:00
Or

Cette histoire à deux voix se passe dans une Mandchourie déclinante en 1931.

Celle d'une adolescente Chinoise de 16 ans, issue d'une famille cultivée. Elle est idéaliste, libre et tout en respectant ses parents, elle a du mal a accepter sans broncher tous les us et coutumes ancestraux. La seconde est celle d'un soldat Japonais, guère plus âgé, fils aimant et dévoué corps et âme à l'impérialisme nippon.

Ils se rencontrent lors d'une partie de go qui va durer sur plusieurs jours sur la place des mille vents, cette place ou on se croise, on se jauge, on fuit.... Ils s'observent, s'apprécient sans doute, mais restent de marbre.

Puis la guerre fait rage avec son lot de violence insoutenable. Ces deux êtres se rencontreront une ultime fois, et là, c'est une fin digne de Shakespeare.

L'écriture est aisée à lire, je retrouve ce rythme de narration particulier, tout en distance, respectueux et froid (à mon avis) assez caractéristique chez les auteurs extrême-orientaux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Michel-12 2021-01-17T11:34:15+01:00
Argent

Dans ce roman, la délicatesse de l’écriture et la poésie qui s’en dégage tranchent avec les horreurs commises par l’occupation japonaise en Manchourie. Deux univers vont se percuter, sans le savoir, autour d’une partie de go. Le roman de Shan Sa finement ciselé a pour décor cette tragique période historique et le combat que se livrent les joueurs de go. Nul besoin de connaitre les règles de ce jeu, puisque l’auteure n’en utilise que le raffinement philosophique. Les destins d’entremêlent dans un véritable jeu sanglant.

Sur la place de « Mille Vents » le jeu de go est le sport roi des habitants. Des tables de jeu attendent les adversaires, et c’est autour de l’une d’elle que vont se retrouver une adolescente et un jeune homme. Ces deux personnages, issus de milieux différents et aux préoccupations opposées ne s’intéressent qu’aux stratégies sans échanger la moindre parole. La jeune fille est éprise d’un garçon révolté contre l’oppression japonaise. Lui, est un soldat japonais, qui cache volontairement son identité.

La violence est présente à tous les niveaux, entre occupants et révoltés, parmi ces groupes eux-mêmes, dans les familles. Une violence physique et psychologique dont le fond contraste avec la douceur de la forme. Les pages se tournent facilement, et puis on se demande comment s’appelle l’héroïne, suis-je passé à côté ? Non, vous ne découvrirez le prénom de la joueuse de go qu’à la dernière page du roman. Bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mylene-47 2021-01-13T22:45:45+01:00
Argent

J’ai apprécié ce livre, j’ai découvert Shan Sa par Porte de la Paix Céleste et j’ai adoré son écriture. Cependant, plusieurs détails m’ont dérangés au cours de cette lecture, et j’en ressort un peu déçue et sur ma faim. J’avais peut-être trop d’attentes pour cette lecture. J’ai tout de même passé un très bon moment à le lire et à découvrir, encore une fois, ces histoires en parallèle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ilovelire 2021-01-07T21:38:29+01:00
Bronze

Un beau livre. Mon seul problème est qu'autant je comprends et sens la passion de l'officier japonais, autant celle de la joueuse me semble un peu sortit de nulle part. Mais sinon c'est bien écrit, très dense en sentiments et enjeux historiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ario 2020-11-03T22:02:37+01:00
Argent

Ce que j’ai aimé dans cette lecture, c’est l’ambiance qui s’en dégage. L’auteur arrive à nous transporter avec quelques mots seulement dans cette Mandchourie sous l’occupation japonaise.

Une lecture rapide, les chapitres sont si courts, deux ou trois pages maximum, qu’ils s’enchainement de façon très fluide. On alterne entre le point de vue d’une jeune fille chinoise qui joue au go et fait face aux tribulations de la jeunesse et de la vie, et d’un soldat japonais, fière et patriotique.

J’ai regretté les passages cru qui m’ont sorti de ma lecture et qui n’étaient pas nécessaire à l’histoire. Les personnages ne sont pas très attachants. Parfois trop jeunes ou trop endoctriné pour être compris par le lecteur, d’autre fois avec une façon de penser qui donne envie de les secouer... Cependant ils vivent des choses horribles et durs, la situation et l’époque justifie et calme en partie ces comportements qui m’ont horripilé.

J’ai adoré la poésie du texte, la synthèse de l’écriture, le sentiment percutant des saisons, comme si nous y étions. C’est très imagé et cinématographique, tel de petits tableaux qui se suivent en série. L’écriture est un gros point fort même si certains de ses aspects m’ont déplu.

J’ai aimé voyager dans ce texte, en apprendre plus sur cette période historique. C’est une peinture du peuple et de la guerre à la fois très réaliste et romancé, dans le sens narratif du therme.

J’ai trouvé que parfois, il manquait un développement de la penser des personnages pour comprendre pourquoi ils agissent de tel ou tel façon. De même le corps même de l’histoire: la relation entre une chinoise et un japonais est très peu développé ou expliqué. Ce qui fait que le lien émotionnel avec les événements a été moins fort pour moi. En un sens, heureusement si je puis dire, vu la tristesse de ce récit...

Pour conclure, c’était une bonne lecture mais je n’ai pas été totalement embarqué dans cette histoire. Malheureusement il y a eu trop de choses qui m’ont sorti de ma lecture alors même que j’adorais certains aspects de ce livre. Je le recommande tout de même si vous voulez voyager à la fois dans le temps et l’espace durant une courte lecture.

« Je ne veux pas fuir la réalité en fuyant la vie. »

« Demain nous serons poussière et terre. Qui se souviendra de l’amour d’un militaire? »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par malow 2020-10-02T10:49:22+02:00
Or

Le résumé m'avait beaucoup attiré. J'en attendais donc beaucoup de ce roman...

Un peu déçue par la lenteur de l'histoire, le moment tardif de leur rencontre, et certains autres éléments de l'histoire.

Par exemple, je l'ai trop trouvée portée sur l'amour, et la recherche de son âme sœur. C'était quand même intéressant car il contrastait parfaitement avec le caractère du soldat qui ne doit penser qu'à la mort, la guerre et à l'honneur de son pays. L'amour, synonyme d vie, contraste avec la guerre, synonyme de mort. Ces deux personnages, qui ont chacun leur propre guerre (une jouant au go et l'autre enrôlé dans l'armée japonaise), doivent choisir entre l'amour et la mort.

La fin est par contre splendide et poétique.

Roman très addictif !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BelleBrunette 2020-03-29T15:32:30+02:00
Argent

L'histoire se lit très facilement, les chapitres courts alternés entre les deux points de vu aidant. J'ai rarement pu m'identifier aux personnages, il y avait une certaine cruauté en eux, qui cachait un appel à l'aide, certes, mais qui me mettait mal à l'aise parfois. Mais j'imagine que le contexte de guerre n'est pas le plus propice à éveiller les sentiments d'humanité et de douceur. La fin Spoiler(cliquez pour révéler) met alors en lumière une destinée Shakespearienne, tragique, à la fois belle et triste. Roméo et Juliette transposé au XXe siècle. Nous apprenons le prénom de la Chinoise à la fin, de manière assez brutale. J'aurai aimé qu'elle connaisse, avant de mourir, le prénom du soldat japonais (et nous aussi par la même occasion).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emrys98 2020-03-29T15:24:23+02:00
Bronze

Cette histoire s'est révélée plus tragique et plus violente que ce à quoi je m'attendais de prime abord.

Le point de vue narratif alterne de chapitre en chapitre entre deux personnages : une jeune chinoise et un soldat japonais. Entre les aléas de la vie et de la guerre, ils vont fréquemment se donner rendez-vous sur la place du village afin de poursuivre leur partie de go. Ils n'échangent quasiment aucune parole, mais chacun étudie soigneusement le comportement de son adversaire. L'idée et le contexte sont donc plutôt intéressants.

Toutefois, j'ai eu du mal à me plonger réellement dans l'intrigue. J'ai l'impression que l'auteur nous laisse à la surface, et que beaucoup d'éléments auraient mérité d'être davantage détaillés. Les personnages par exemple, qui ont pourtant des profils intéressants, sont exploités de façon trop superficielle, ce qui fait que je n'ai pas eu l'impression de les connaître réellement. Le final, que j'ai trouvé très beau, arrive beaucoup trop vite à mon goût, comme si on avait sauté des étapes. Et puis je trouve dommage que deux petites lignes rapides ne nous expliquent pas dès le début le principe de base du jeu de go. D'origine chinoise, Shan Sa écrit bien en français et à un public français, pour qui ce jeu reste grosso modo inconnu. Mais c'est peut-être un problème d'attentes et de culture.

Toujours est-il que tous ces éléments m'ont donné l'impression de d'être en-dehors de l'histoire, et je reste donc sur ma faim.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Esdia 2020-03-06T09:36:14+01:00
Diamant

Une très belle lecture, l'histoire d'amour impossible entre une jeune chinoise et un soldat japonais pendant la guerre qui a opposé les deux peuples.

Un beau roman à deux voix où l'on suit les deux protagonistes dans leurs vies jusqu'à leur rencontre. J'ai trouvé cette oeuvre très poétique mais ne suivant pas exactement les standards du genre de l'amour impossible, ce que j'ai beaucoup apprécié.

Il rejoint ma liste de diamant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mirajp 2019-08-11T13:08:12+02:00
Or

Un livre que j'ai tout simplement adoré ! L'histoire est magnifiquement bien écrite, avec un soupçon de poésie...et pour couronner le tout, une romance adorable, Spoiler(cliquez pour révéler)mais tragique (j'ai versé quelques larmes)

Afficher en entier

Prix littéraires

  • Gagnant Prix Goncourt 2001 Gagnant
    Prix Goncourt 2001
    Goncourt des lycéens
  • Sélectionné Prix Goncourt 2001 Sélectionné
    Prix Goncourt 2001

Date de sortie

La Joueuse de go

  • France : 2003-01-15 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 628
Commentaires 89
extraits 90
Evaluations 156
Note globale 8.16 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode