Livres
377 580
Comms
1 314 886
Membres
260 311

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Cave



Description ajoutée par TI19 2017-05-04T21:15:28+02:00

Résumé

Il m'appelle Lilas.

Depuis des mois il me garde enfermée dans une cave avec trois autres filles:Rose,Iris et Violette.

Nous sommes ses jolies fleurs,sa famille idéale.

Nous devonsêtre parfaites,ou il nous tuera.

Mais je suis Summer,quoi qu'il en dise.

Jamais je ne baisserai les bras.

Je sortirai de là.

Imaginez une maison comme n'importe quelle autre.

Dedans.une pièce.Dans cette pièce,une armoire.

Derrière cette armoire,une porte.Au delà,des escaliers.

En bas,une cave.

Une cave où sont séquestrées quatre filles.

Avant,Lilas s'appelait Summer.

Elle avait des parents,un frère insupportable,des copines,un petit ami.

Elle fera tout pour les retrouver.

Car contrairement aux autres filles,elle n'est pas prête à accepter son sort jusqu'à faner et dépérir...

Afficher en entier

Classement en biblio - 91 lecteurs

Or
28 lecteurs
PAL
49 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par juliesuitsonfil 2017-04-26T16:21:32+02:00

❝ La question est toute simple et la réponse est "jamais". L'enjeu n'est pas d'abandonner ou non, c'est de survivre. Je ne sais pas si nous sortirons d'ici en vie, mais accepter ses conditions est notre seule chance d'y parvenir. ❞

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par atoutlivre 2017-07-19T14:30:38+02:00
Lu aussi

Voilà un thriller mettant en scène des personnages assez jeunes ( 16 / 17 ans ) qui présente des qualités certaines mais malheureusement aussi des défauts .

L’ambiance mise en place par l’auteur contribue clairement à la réussite de ce livre : on est oppressé du début à la fin, complètement imprégné de ce que vivent les captives du psychopathe auquel on a affaire . Lui aussi est globalement réussi et cohérent . On entre très vite dans le vif du sujet et le récit à trois voix apporte un plus dans la dynamique de lecture (  Summer l’héroïne, Lewis son petit copain qui la recherche activement et Trèfle, le kidnappeur ) . Avoir le point -- la suite https://atoutlivreblog.wordpress.com/2017/06/09/la-cave-natasha-preston/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MademoiselleMaeve 2017-07-18T13:29:44+02:00
Lu aussi

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2017/07/17/la-cave-natasha-preston/

J’ai vu passer plusieurs fois La cave sur Instagram et j’avoue que la couverture, plutôt jolie, m’a accrochée. Alors, bon, forcément, j’ai fini par le lire…

Summer est une ado de seize ans, bien dans ses baskets. Elle sort avec son amour d’enfance. Un soir, elle croise la route de Colin, un psychopathe qui l’enlève et la séquestre dans sa cave. Un endroit complètement aseptisé mais aménagé comme une maison dans lequel vivent trois autres filles, victimes de Colin, enfin de « Trèfle », puisque c’est comme cela qu’il se fait appeler auprès des filles.

Alors, Trèfle a eu une enfance compliqué avec une mère sans doute psychotique et depuis son décès, il se cherche une famille idéale, une famille de fleurs. Chaque fille kidnappée se voit affublée d’un nom de fleur – pour Summer, ce sera Lilas – et doit se montrer docile avec Trèfle-le-malade-mental. Deux douches par jour, le petit déjeuner en famille à huit heures du matin et les discussions irréelles à base de « que vas-tu faire aujourd’hui ? » et de passe un bonne journée ! ». Mais pas de « est-ce qu’on peut se coucher tôt ou bien comptes-tu nous ramener une prostituée que tu vas tuer devant nous avant de nous forcer à nettoyer le sang tout à l’heure ? » Oui, parce que Colin a un autre passe-temps, consistant à éradiquer de la planète toutes les prostituées qu’il croise. Sympathique garçon, n’est-il pas ?

Bon jusque là, l’histoire est plutôt intéressante, il faut bien l’avouer. On a un bon cinglé, des filles aux caractères bien différents – certaines victimes du syndrome de Stockholm – un petit copain qui remue ciel et terre pour retrouver son amoureuse et une héroïne prête à en découdre pour sortir de sa prison sans microbe – Colin ayant un gros problème avec les germes. Ah oui, encore un truc qui ne va pas chez lui…

Malheureusement, j’ai trouvé que La cave était un roman un peu léger. On n’entre pas vraiment dans la psychologie des personnages et la fin est un peu rapide et facile. Et un peu bizarre.

Mais, la simplicité du roman de Natasha Preston peut s’expliquer : il s’agit d’un thriller classé dans la catégorie Young Adult. Et quand on est habitué à lire des thrillers « normaux », pour adultes, on est forcément déçu. Mais pour les autres, qui préféreront effleurer l’intrigue pour ne pas avoir trop peur, pourquoi pas. Mais je ne le conseillerais pas à des amateurs de « vrais » thrillers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Estelle97 2017-07-15T16:46:03+02:00
Diamant

Un roman hors du commun qui change du quotidien. Ce livre nous tient en haleine du début à la fin ! On ressent la peur, les angoisses des personnages. J'ai adoré ! Qu'est-ce que tu attends pour le lire ? Fonce !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OLDB 2017-06-25T15:05:42+02:00
Diamant

http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2017/06/la-cave.html

Depuis plusieurs mois maintenant, je dirais depuis septembre 2016, je n'arrive plus à me plonger complètement dans un livre, j'ai énormément de mal à entrer dans de nouveaux univers. Mes pensées me mènent toujours ailleurs et je fini par fermer le livre par manque de concentration.

Mais lors d'un passage à la Fnac, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'autre chose que les livres qui sont dans ma PAL et que je me force à lire parce qu'ils sont là. J'avais besoin d'un autre style, pas de romance ou quoi que ce soit qui se trouve déjà dans ma bibliothèque, mais de quelque chose de plus sombre. J'avais déjà lu le résumé de ce livre deux ou trois fois mais je ne l'avais jamais pris par peur qu'il soit trop jeunesse, chose que je ne supporte plus en ce moment. Mais cette fois-ci, je me suis laissée tenter, et Dieu merci !

Comme je l'ai dis, je me tape une panne de lecture depuis au moins 9 mois, j'accumule les livres "en cours" sans jamais les terminer, et pour une fois, j'ai terminé ce livre en seulement deux petits jours. A l'heure actuelle, c'est un vrai miracle pour moi !

Je me suis complètement laissée aller dans cette histoire, j'ai imaginé chaque scène comme si je les voyais réellement, j'ai vu les personnages, les lieux, ressenti les émotions et sentiments. Je me suis enfin laissée plonger dans un nouvel univers.

On fait donc la connaissance de Summer qui sort seule pour aller rejoindre des amis. Malheureusement, elle va croiser le chemin de Trèfle, qui l'appellera immédiatement Lilas et qui a décidé qu'elle faisait partie de sa famille et va la séquestrer dans sa cave. Mais Summer n'est pas la seule, et elle va faire la connaissance de Rose, Violette et Iris, trois autres jeunes femmes enlevées par Trèfle.

Mais il n'a pourtant pas le profil du malade mental, et a une apparence tout à fait normale. Il a un travail sérieux et s'appelle réellement Colin. Mais lorsqu'il rentre chez lui, son masque tombe, il devient Trèfle et il retrouve la famille qu'il s'est créée.

Ce psychopathe enlève, séquestre, viole, tue, et il n'a pourtant jamais soulevé les soupçons de quiconque.

Je ne sais pas si je classerais vraiment ce roman dans la catégorie YA, c'est d'ailleurs pour ça que je l'ai classé dans la catégorie Drame. Il y est sujet d'enlèvement, de séquestration, de viol, de meurtre mais aussi du syndrome de Stockholm. Il y a du sang, des cris, des supplications. Je pense qu'il faut avoir un certain âge pour le lire, même si je pense que je l'aurais tout autant bien aimé à 14-15 ans.

Mais comme je l'ai dit, j'avais besoin de noirceur et d'un sujet comme celui-ci, alors je l'ai absolument adoré ! Ce bouquin m'a rendu accro, dès mon réveil je le lisais, à mon coucher je le lisais. Et pour vous dire à quel point il m'a obsédé ces deux derniers jours, lorsque je me suis couchée il y a deux jours après avoir lu quelques pages, j'ai rêvé que j'étais moi-même dans cette cave. Je me trouvais totalement dans l'univers du livre, comme lorsque l'on dort juste après avoir regardé un film d'horreur.

Un film d'horreur, c'est d'ailleurs ce à quoi il m'a fait penser. Pas grâce à la partie sombre puisqu'il n'est pas non plus effrayant, mais grâce à l'ambiance dans laquelle il nous plonge. Il y a quelques mois, je suis allée voir Split au cinéma, je l'ai absolument adoré, et je l'ai re-regardé chez moi il y a quelques semaines. Il est devenu un de mes films préférés, et le livre m'y a totalement fait penser. Ce n'est pas la même histoire du tout, mais l'ambiance est similaire, et les manies de Trèfle m'ont fait penser aux manies d'une des personnalités du personnage de Split au niveau de ses tocs concernant la propreté, et ses élans de rage.

Je dirais qu'il est d'ailleurs un mélange entre Split et le personnage de Norman Bates. Trèfle est bourré de tocs mais est aussi obsédé par sa mère décédée dans le passé. Il lui parle dans sa tête, lui obéi et fait tout pour la rendre fière.

En ce qui concerne l'écriture et la façon dont il est écrit, j'ai adoré et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Le temps passe assez vite, et on suit le point de vue de Summer, mais aussi de Lewis son petit ami, et de Trèfle son kidnappeur.

Grâce à Summer, on suit le déroulement de son enlèvement, sa séquestration et la façon dont elle gère tout ça. On fait aussi la connaissance des autres filles.

Grâce à Lewis, on suit le monde extérieur, on voit la réaction de la famille et on suit les recherches.

Grâce à Trèfle, on suit ce qui se passe dans son quotidien mais aussi dans son passé. On en apprend plus sur les filles séquestrées avant Summer mais aussi sur son état d'esprit. On se retrouve dans la tête d'un psychopathe pour qui tout ceci paraît normal.

En conclusion, j'ai adoré ce livre, et j'ai encore toutes les scènes en tête comme si je sortais d'une salle de cinéma dans laquelle j'aurais passé deux jours. Je suis encore immergée dedans, et je le conseille à 3000% sans hésitation !

J'ai d'ailleurs regardé les critiques sur GoodReads en m'attendant à trouver des éloges, mais pas du tout, j'ai vu beaucoup de commentaires négatifs. Alors je pense que chacun doit se faire sa propre opinion. Je fais souvent parti de la majorité en ce qui concerne les avis négatifs, mais pas cette fois. Ce livre a réussi à me faire sortir temporairement de ma panne de lecture, alors je ne peux qu'en faire des éloges.

Alors si ce livre vous tente, foncez, et faites vous-en votre propre avis !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par apriltheseven 2017-06-19T01:39:05+02:00
Argent

Ce thriller s’est en quelque sorte imposé à moi. J’ai vu la couverture – entre la noirceur du fond et la délicatesse du lys – j’ai lu le résumé… et là, c’était une évidence, il me le fallait ! Et j’ai eu du flair, car La cave a été une excellente lecture qui m’a plongée au cœur d’une situation sans issue.

Summer a seize ans. Entourée d’une famille aimante, d’un petit ami amoureux comme au premier jour et d’amis fidèles, elle a tout pour être heureuse. Sa vie bascule le jour où un homme la kidnappe. Jetée au milieu d’autres filles, Summer se voit rebaptisée Lilas par son ravisseur, qui lui, se fait appeler Trèfle. Commence alors un combat de tous les instants pour l’adolescence. Sa captivité va la conduire dans un cauchemar qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. Mais Summer ne compte pas perdre son identité et accepter son sort sans se battre avant.

Je m’attendais à quelque chose de dur, en commençant ce roman. Je m’attendais à une déferlante de noirceur et de douleur… Natasha Preston ne m’a pas déçue, de ce côté-là. La cave réunit tous les ingrédients pour faire un bon thriller : un suspens intense, un sentiment de découragement constant et des héros actuels.

D’un côté, nous suivons Summer et sa lente descente aux enfers. Je me suis sentie en phase avec ce personnage très réaliste, qui oscille entre espoir et désespoir et cherche à se raccrocher comme elle peut à sa vie d’avant pour ne pas se perdre en chemin. Summer, malgré sa terreur, est une jeune fille forte qui fait preuve de beaucoup de courage. Ce n’est pas une héroïne parfaite, on la sent démolie, jour après jour, à mesure qu’elle perd son innocence et son optimisme. Y assister, c’est presque au-dessus des forces du lecteur. On aimerait plonger dans le livre pour lui venir en aide, ou au moins lui glisser quelques paroles d’encouragement.

Dans cette cave, aménagée comme un appartement, Summer va faire la rencontre de trois autres filles : Rose, Violette et Iris. J’ai trouvé ça très intéressant de voir comment la claustration peut agir suivant les tempéraments. Le syndrome de Stockholm est travaillé d’une remarquable manière, sans parler de la palette de caractères que nous offre l’auteur.

D’un autre côté, on suit Lewis, le petit ami de Summer. Lui est persuadé que la fille qu’il aime n’est pas morte et se met en quête de la retrouver coûte que coûte. Son courage et son opiniâtreté forcent le respect. Lewis est un héros qui n’a pas froid aux yeux et qui n’aime pas à moitié.

Enfin, Natasha Preston donne la parole à Trèfle, le fameux kidnappeur. Personnellement, c’était les passages que j’attendais avec le plus d’impatience, car ils nous permettaient de creuser son âme tourmentée, en retournant à la source et au moment où ses obsessions ont commencé. N’avez-vous jamais eu envie de vous retrouver dans la tête d’un psychopathe en puissance sans conscience morbide ? D’un homme persuadé d’œuvrer pour le bien dans chacun de ses actes ? Pourquoi ce qui est condamnable pour nous ne l’est pas pour lui, et vice versa ?

Vers la fin du roman, je me suis sentie de plus en plus intenable. Lewis commence à toucher du bout des doigts la vérité, et c’est à ce moment précis que ça devient insupportable. On a envie de connaître la fin, de cesser cette torture. Natasha Preston prend plaisir à nous donner un peu d’espoir avant de nous le retirer. Ses personnages sont rudoyés, et assister à ça en simple spectateur, c’est affreux !

Néanmoins, je suis un peu déçue concernant cette fin. J’ai apprécié le soin apporté à certains aspects de l’intrigue, mais il y a un moment clé de l’histoire qui finalement ne nous ait relaté que très superficiellement. J’aurais aimé m’attarder dessus (mieux, y assister !), et suivre Trèfle et ses obnubilations jusqu’au bout.

En résumé, La cave est un roman effrayant dans son réalisme, saisissant dans son intensité, qui m’a tenue en haleine de bout en bout. Ce roman est un excellent thriller psychologique qui donne à réfléchir sur nos propres capacités de résilience. Natasha Preston, de sa plume simple et efficace, retrace le parcours d’une jeune fille combative, et ça a le mérite de nous glacer jusqu’à l’os.

Même si l’histoire met en scène une adolescente, je conseille ce roman à un public averti. Certaines scènes sont d’une violence rare et pourraient choquer les plus sensibles.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/thriller---polar/la-cave-natasha-preston

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumePhoenix 2017-06-14T22:31:28+02:00
Or

https://laplumedephenix.wordpress.com/2017/06/14/la-cave/#more-222

J’attendais beaucoup de ce livre. Depuis l’annonce de sa sortie, il me faisait de l’œil et j’avais hâte de l’avoir en ma possession pour enfin le dévorer.

J’ai vraiment apprécié les personnages. J’ai aimé découvrir leurs personnalités différentes, surtout par rapport aux quatre filles. Toutes sont enfermées depuis plus ou moins longtemps et subissent exactement la même chose. Pourtant, chacune réagit différemment. Il y a Rose, la plus ancienne prisonnière, qui semble avoir accepté son sort et, aussi étrange que cela puisse paraître, semble même prendre du plaisir. Syndrome de Stockholm ? Simple lâché prise ? Ou optimisme légèrement déplacé ? J’avoue avoir eu un peu de mal à la cerner, mais j’ai adoré faire son portrait psychologique. Et au final, j’ai éprouvé plus de peine qu’autre chose pour elle (même si elle m’a agacé sévèrement à certains moments !) Ensuite, il y a Iris, qui est un peu la fille entre deux. Celle qui a conscience de l’horreur dans laquelle elle se trouve, mais qui a perdu tout espoir de s’en sortir un jour. Nous avons Summer, évidemment, la dernière arrivée, qui veut se battre sans attendre. J’ai aimé ses pensées. Sa manière de qualifier son ravisseur de taré. Elle avait la spontanéité des adolescentes de 16 ans, ce qui la rendait naturelle et d’autant plus attachante. Et puis les Violette, qui semblent toutes maudites et légèrement rebelles. J’aime !

J’ai également fortement apprécié l’alternance entre les différents point de vue. D’habitude, ça me frustre plus qu’autre chose parce que je suis coupée à chaque chapitre dans mon élan. Mais étrangement, dans ce livre, j’ai trouvé ce choix judicieux. Ça nous permettait de suivre toutes les histoires simultanément : le quotidien de Summer et les autres filles, l’évolution de l’enquête sur leurs disparitions principalement via Lewis, le petit ami de Summer (coup de cœur pour ce garçon juste parfait, je t’aime Lewis !) ainsi que le passé et le présent de leur ravisseur. Le quotidien dans la cave pouvant se montrer parfois répétitif, cette alternance de points de vue permet au lecteur de ne pas s’ennuyer et de toujours rester en alerte.

Vous l’aurez compris, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre. Plus l’histoire évolue, plus l’angoisse nous prend. J’étais en alerte permanente, ce roman me hantait toute la journée, même fatiguée je devais continuer. Un thriller dans toute sa splendeur, tout ce que j’aime ! Le seul point négatif que je soulève, c’est Trèfle, le ravisseur. J’ai trouvé son personnage beaucoup trop stéréotypé. J’ai retrouvé les mêmes profils psychologiques et les mêmes actions maintes et maintes fois dans les séries policières ou les films. A la seule différence que, parfois, il m’arrive d’éprouver de l’empathie pour les tueurs (sans les excuser pour autant, faut pas abuser). Mais pour Trèfle, j’ai trouvé ses raisons un peu ridicules.

J'ai vu qu'il y aurait un tome 2... Je ne sais pas trop si j'ai envie de le lire. Dans un sens je suis curieuse d'en savoir plus sur le passé de Trèfle, et de l'autre, j'ai apprécié la fin comme elle était. A suivre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuteinEinstein 2017-06-14T19:51:44+02:00
Or

Que dire ? Du suspens et une lecture addictive... Tous les éléments pour un bon thriller !

L'ambiance glauque est posé dès le début, l'organisation du psychopathe autour de la cave donne le ton et tout le long de la lecture, on a l'impression d'être sous tension. Ce qui est un bon point, ça ne donne pas envie de lâcher le bouquin ! L'écriture est fluide et le fait qu'on est différents points de vues rend l'histoire très intéressante.

D'un côté nous avons le point de vue de Summer (j'ai apprécié son courage et le fait qu'elle ne veuille pas se laisser aller à sa nouvelle identité) qui retrace sa séquestration avec les autres filles Rose (elle m'a vraiment agacée au début puis je me suis posé des questions au vu de son histoire : Syndrome de Stockholm ? Au final, au fil de l'histoire elle m'a fait de la peine) Iris et Violette !

Puis nous avons le point de vus de Lewis qui nous permet de suivre l'enquête et d'avancer. Lewis... Un coup de coeur ❤ J'admire sa ténacité pour retrouver Summer. C'est l'image du petit ami parfait *.*

Enfin l'auteur nous laisse également entrer dans la tête de Trèfle ! Ce psychopathe déséquilibré, maniaque et obsessionnel qui se prend pour un bienfaiteur ! Ceci dit son histoire est tellement banale que cela fait de lui un psychopathe stéréotypé. C'est fort dommage ! Avec une histoire plus poussé cela aura été très intéressant ! :D (A défaut d'être étudiante en psychologie, je n'ai pu m'empêcher de faire son profil psychologique détaillé xD #SOS)

C'est une lecture que j'ai bien apprécié et je ne suis pas déçue d'avoir acheté impulsivement ce livre. Les émotions sont très bien retranscrites et nous n'avons qu'une envie : que les filles sortent de cet enfer !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sorello 2017-06-11T16:36:59+02:00
Bronze

Derrière une armoire dans la maison de Trèfle, il y a une porte qui cache la cave. qui cache la maison de trois filles au noms de fleurs qui vivent au rythme imposé par un maniaque psychotique. Summer du haut de ses 16 ans sort un soir avec des amies et tombe sur Trèfle qui la choisi. Elle se retrouve dans la cave aux côtés de Rose, Iris et Violette et devient Lilas. La dernière fleur du tableau parfait que veut Trèfle.

Avec La Cave, on ne perd pas de temps, on entre immédiatement dans le vif du sujet: le kidnapping de Summer et son arrivée dans la cave. On est vite happé par l'univers lugubre crée ici, Trèfle a aménager une maison propre et belle mais ou tout fait froid dans le dos vu la situation. ces quatres filles (fleurs) vivent au gré d'un rythme imposé par Trèfle et ses sautes d'humeurs violente voir macabre auxquelles elles doivent faire attention.

La Cave est un roman qui ne tient intrigué tout au long, cela dit j'ai eu du mal a avoir vraiment me lier aux personnages, la faute a la plume de l'auteur ou a ma propre perception de son écriture, je ne sais pas, mais je lisais le livre et la vie enfermée de Lilas sans être forcément dans l'empathie. Je pense que c'est surtout parce que finalement, c'est écrit simplement peut-être trop et que souvent, les chapitres de Summer répétaient les mêmes choses. En fait, j'ai été plus intéressée par ceux de Trèfle, j'aurais même voulu en savoir plus sur sa psychologie.

La Cave ne m'emporte pas avec lui et la fin est peut-être trop abrupt mais ça reste un bon livre si on aime les atmosphère un peu glauque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Katniss2201 2017-06-11T11:58:03+02:00
Diamant

J'ai beaucoup aimé cette lecture!

L'auteure a un talent fou pour nous faire ressentir les émotions de tous ses personnages!

Et c'est ça qui nous happe dès les premiers chapitres! On ne peut plus lâcher ce roman avant d'en connaître la fin!

L'ambiance glauque devient vite oppressante lorsque l'on suit Summer/Lilas...comme dis plus haut, les émotions sont très détaillées et l'impression d'enfermement devient de plus en plus pesante au fur et à mesure que les pages se tournent...

Même les scènes qui ne sont que suggérées, nous mettent mal à l'aise et nous terrifient...c'est un véritable enfer que vivent ces filles et rien ne nous est épargné...

Chaque chapitre est dédier à un personnage, sans que cela casse le récit et c'est parfaitement bien mené...

On plonge tour à tour dans l'éprit rebelle, mais lentement étouffé, de Summer/Lilas...puis on découvre comment Lewis, le petit ami, se démène pour la retrouver...et on s'immisce aussi dans la tête de Trèfle, le psychopathe complètement déséquilibré, qui retient les filles dans sa cave...

Frissons d'horreur et de terreur garantis!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MelissaMacy 2017-06-08T11:55:19+02:00
Diamant

Avec La Cave, le lecteur pénètre immédiatement dans la vie et la tête de Summer, une adolescente de seize ans qui partage son temps entre ses copines, son petit ami, Lewis, et sa famille. Alors qu’elle s’apprête à rejoindre son groupe d’amies pour assister à un concert, la jeune fille se fait surprendre par un inconnu qui la kidnappe pour la jeter dans un sous-sol aménagé en appartement dans lequel vivent déjà trois autres détenues. D’abord affolée par ce qui lui arrive, Summer, rebaptisée Lilas par son agresseur, pense à se rebeller afin d’échapper à cet enfer qui se referme progressivement sur elle, mais Violette, l’une des trois autres prisonnières, la devance et se fait froidement assassinée par Trèfle, leur ravisseur. Summer comprend alors que seule, elle ne pourra rien faire... Elle a besoin d’Iris et de Rose et surtout d’un plan pour échapper au rôle que veut lui faire endosser Trèfle, celui de l’épouse parfaite. Mais comment convaincre ses deux co-détenues de l’aider quand elles ont pris le parti de coopérer pour se rendre l’existence plus facile ? Les jours passent, les semaines aussi... Summer ne cesse de chercher une issue à son calvaire tout en espérant de tout son coeur que quelqu’un, dehors, la trouve... Lewis, de son côté, ne désespère pas. Persuadé que sa petite amie est encore vivante, il se démène pour organiser au mieux les recherches, bien déterminé à ne jamais abandonner...

A travers ce roman bouleversant, l’auteure cherche à retracer le parcours douloureux de trois personnages qui nous racontent tour à tour leur perception de l’histoire. Avec Summer, le lecteur suit le cauchemar de la réclusion, l’enfer de la bataille vaine, l’identité de soi qui s’estompe au bénéfice de la survie... Grâce à Lewis, le lecteur entre dans l’enquête infructueuse, connaît le doute des retrouvailles, l’angoisse de la découverte de la vérité et l’obstination acharnée de la quête du savoir. Enfin, en pénétrant les pensées de Trèfle, le lecteur plonge dans le trouble mental obsessionnel qui s’exprime par le meurtre et la séquestration afin de satisfaire une certaine vision de la pureté suite à une série d’événements qui a marqué son enfance.

Chaque personnage est touchant par la profondeur des émotions qu’il dégage. Ces émotions sont d’ailleurs le fil conducteur de la tension narrative qui anime ce thriller psychologique incroyable qui nous fait basculer peu à peu dans l’horreur.

Les mots sont justes, le scénario impeccable. Mes seuls regrets en refermant ces pages sont :

- de ne pas savoir pourquoi Trèfle a choisi de s’éloigner de son schéma habituel en kidnappant une adolescente aimée et entourée au lieu de se cantonner aux SDF comme il avait l’habitude de le faire,

- de ne pas avoir suivi l’intégralité du parcours de Trèfle, de son enfance jusqu’à son premier passage à l’acte car cette partie de l’histoire, et en particulier sa relation avec sa mère, aurait permis de mieux cerner les causes de son trouble et de mieux comprendre son besoin de rétablir une certaine moralité.

La Cave est un presque coup de coeur pour moi car les émotions sont à chaque page et la tension créée par la structure du récit appelle vraiment à la lecture du prochain chapitre... Malgré quelques frustrations de lectrice exigeante, ce livre est une réelle réussite en terme de frissons. J’ai souffert et frémi au rythme des péripéties que doit endurer Summer. J’ai vibré quand Lewis se rapprochait de la vérité... J’étais tétanisée en marchant dans les pas de Trèfle...

Amateurs de thriller et d’émotions, ce livre est fait pour vous.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Cave" est sorti 2017-04-19T00:00:00+02:00 en version poche
background Layer 1 19 Avril

Dates de sortie

  • France : 2017-04-19 - Poche (Français)
  • Canada : 2017-05-24 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 91
Commentaires 33
Extraits 15
Evaluations 41
Note globale 8 / 10

Évaluations