Livres
493 139
Membres
489 816

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Rose écarlate, Tome 1 : Bas les masques (Roman)



Description ajoutée par Mariine 2010-08-29T22:12:28+02:00

Résumé

Lorsque son père est assassiné, Maud est recueillie par son grand-père, le comte de Laroche, et quitte le Périgord pour vivre à Paris. Dans la capitale, elle pourra faire d'une pierre deux coups: venger la mort de son père et rencontrer son idole, Le Renard, un bandit solitaire qui détrousse les riches pour donner aux pauvres. Maud va devoir se plier aux usages que requière sa nouvelle condition de petite-fille de comte! Elle qui ne rêve que de chevauchées endiablées et de combats à l'épée... La voilà emprisonnée dans des corsets qui l'empêchent de respire! Mais la jeune fille, plus déterminée que jamais, est bien décidée à lutter...

Afficher en entier

Classement en biblio - 479 lecteurs

Extrait

— J’ai froid !

— Tiens, prends mon châle !

— J’ai faim !

— Il doit bien y avoir, je ne sais pas... des baies à grignoter quelque part, regarde autour de toi !

— Faudrait pour ça y voir clair ! Notre torche est sur le point de s’éteindre. Comment on va faire ?

— On y verra toujours assez avec le clair de lune.

Francine se tut. Maud avait décidément réponse à tout. Elle ne prit pas la peine de regarder autour d’elle pour trouver de quoi manger, comme le lui suggérait son amie. Manger était bien la dernière de ses préoccupations. Elle n’avait pas faim. Au contraire. Elle avait l’estomac complètement retourné. Et ce qui lui nouait les entrailles, ce n’était ni le froid ni la fringale, mais la peur. Une frousse de tous les diables qu’elle n’osait cependant pas avouer à sa compagne. Et pourtant... Cela faisait près de... combien de temps ? Une heure ? Plus ? Qu’elles étaient là, toutes les deux, seules au beau milieu de la nuit, en pleine forêt. À attendre. À attendre quoi, au juste ? ... La jeune fille se maudit elle-même. Pourquoi donc s’était-elle laissé entraîner dans cette aventure ?

« Oh ! Francine, je t’en prie, accompagne-moi, ça va être formidable ! lui avait assuré Maud. On va le voir, tu te rends compte ! On va le voir en chair et en os !!! » avait-elle précisé en insistant sur ce “le” qu’elle avait prononcé avec autant de déférence et d’excitation que si elle évoquait une créature divine. Francine s’était laissé convaincre et avait accepté de la suivre. Comme toujours. Car il n’y avait rien de plus communicatif – voire “contagieux” – que l’enthousiasme de Maud. Elle savait se montrer persuasive, Maud ! Ce qu’elle décidait, elle le faisait. Ce qu’elle voulait, elle l’obtenait. Un sacré tempérament que le sien. Parfois, Francine se sentait... comme... “rétrécie” à côté d’elle. Oui, tel était le mot qui convenait le mieux pour décrire son sentiment. Si elle se comparait à Maud, elle n’était plus qu’une moitié de fille, dotée d’une moitié de caractère. Même l’apparence physique n’échappait pas à cette impitoyable division : une taille moitié moins grande, une chevelure moitié moins opulente, des yeux moitié moins vifs, une silhouette moit...

Francine tressaillit. Ce bruit, qu’est-ce que c’était ? Et cette... chose qui venait de lui frôler ses jambes ? Oh ! Mon Dieu ! Mon Dieu ! On racontait tant d’horreurs ces temps-ci. À propos de brigands, de meurtres d’une cruauté sans nom, d’enlèvements. Oui, des enlèvements. Elle ne savait plus au juste dans quelle région cela s’était produit, mais la police du roi enquêtait, disait-on, sur de mystérieuses disparitions. Celles de paysannes de quinze ans, belles, en pleine santé, présentant à peu près le même profil que... Maud. (Francine trouva soudain consolation à se savoir moins attrayante que son amie.) On avait retrouvé quelques-unes de ces infortunées. Mortes, égorgées, le corps supplicié d’une affreuse façon.

Et si la même chose leur arrivait ? Là, maintenant, tout de suite ? Si elles étaient en train, sans le savoir, de vivre leurs derniers instants ? Oh ! Non ! Non ! Pas si jeunes ! Elles avaient à peine dix-huit ans !

— Ce n’est rien.

- Comment ça, rien ? Mourir la gorge fendue d’une oreille à l’autre, après avoir été torturée dans une cave sordide, ce n’est rien ?

— Ce qui t’a frôlée, précisa Maud, ce doit être juste un lapin ou un autre petit animal. Ne va pas encore imaginer le pire !

Voilà que Maud parvenait à lire dans ses pensées, à présent. Fallait-il ajouter un don de sorcière à la liste de ses qualités (ou défauts) ? Cette pensée rassura Francine pour un temps. Si Maud était un peu sorcière, elle trouverait le moyen de les tirer d’affaire, au cas où. Elle s’empressa de poursuivre la conversation. Leurs voix avaient au moins l’avantage de couvrir cet insupportable silence percé de bruits suspects.

— Pourquoi est-ce que tu tiens tant à le voir, ce... Comment le surnomme-t-on déjà ?

— Le Renard !

Il y avait une foule de sentiments exprimés dans ces deux petits mots que Maud venait de prononcer. Déférence, estime, admiration, vénération, avec autre chose en plus, à en croire la suavité qu’avaient eue en cet instant précis les intonations de la jeune fille.

— Le Renard ? répéta Francine, moins enthousiaste.

Elle trouvait le surnom un tantinet ridicule et s’apprêtait à l’affirmer lorsqu’elle pensa à l’animal du même nom. Si un renard, un vrai, avec des crocs bien acérés, venait à les surprendre ? Ou pire, un loup ? Une meute de loups ? Ou un ours ? Ou... Vite, continuer à parler pour conjurer les mauvaises pensées.

— Et qu’est-ce qu’il fait au juste, ton Renard ? demanda-t-elle. Malgré l’obscurité (leur torche venait de s’éteindre et elles devaient s’en remettre à présent aux rayons de lune), elle remarqua le regard courroucé que lui lança son amie.

— Tu n’es pas au courant ?! Comment peux-tu vivre sans te soucier de ce qui se passe ailleurs que dans le minuscule cercle de ton village ? Le Renard est un justicier ! Un formidable justicier qui, de Paris, sillonne la France entière. Il vient en aide aux pauvres, aux laissés-pour-compte, aux miséreux, il rétablit un semblant de justice dans ce pays qui part à vau-l’eau. N’as-tu pas conscience des souffrances du peuple, écrasé sous les taxes ? Notre roi ne fait pas les bons choix. Il n’est plus le « Bien-Aimé », comme on le surnommait il y a encore quelques années. Les caisses de l’État sont vides, or, sous l’influence de mauvais conseillers, il ne cherche pas l’argent là où il faut. Il faut bien te représenter que...

Francine poussa un long soupir : Maud était lancée. Dans ses grandes idées, ses discours politiques. Fort heureusement, à part les animaux de la forêt, personne n’était en mesure de l’entendre, sans quoi on l’aurait dénoncée et accusée de conspiration contre le roi. Car, vrai, avec sa verve, elle était bien capable de soulever une révolte ! Francine imaginait déjà son amie enfermée à la Conciergerie, puis pendue en place publique. Quelle horreur ! Même s’il n’y avait pas de danger immédiat, mieux valait l’entraîner sur une autre voie.

— Et c’est juste pour ses qualités d’âme que tu as envie de voir le Renard ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

J'ai été très déçue de ce livre, et je n'étais tellement pas emballée que je ne l'ai pas fini... Pourtant l'idée de la rose écarlate en roman me paraissait pas mal mais j'ai trouvé les personnages très différents de la bande dessinée et je n'arrivais pas à rentrer dans l'histoire.

Afficher en entier

Un premier tome extraordinairement bien

Afficher en entier
Envies

Découvrez en parallèle, Une autre série avec Maude. Celle ci c'est enfin marié avec Guilhem, mais fait toujours un sacré bazar.

Afficher en entier
Or

Un livre plein de suspense et qui est super addictif.

Afficher en entier
Lu aussi

Excellent début de saga avec de magnifiques dessins même si cela reste différent de la bd.

Afficher en entier

j'ai bien aimé ce livre, j'ai adorée les dessins, c'est une bonne histoire avec beaucoup de suspens je vous le conseille :)

Afficher en entier
Or

Émouvant, avec des dessins somptueux. Il mérite un oscar ! :) :)

Afficher en entier
Bronze

Une BD à l'histoire bien sympathique à lire, des personnages de caractère et de l'aventure!

Afficher en entier
Bronze

il est bien mais j'ai lu d'autres livres mieux... c'est dommage! il aurait pu être bien mais il manque d'originalité par rapport à la série originale. c'est assez stéréotypé... la fille qui rêve de liberté et de justice, se fait enlever... pas génialissime... mais bon, ça pourrait être pire !

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai vraiment été déçue du livre ; je m'attendais vraiment à mieux après avoir lu la bd de Patricia Lyfoung, mais c'est vraiment un livre sans intérêt. Trop de niaiserie, aucun style... et les personnages sont navrants.

Afficher en entier

Date de sortie

La Rose écarlate, Tome 1 : Bas les masques (Roman)

  • France : 2013-09-11 - Poche (Français)

Activité récente

mali22 l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-30T15:36:03+02:00
aniania l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-19T10:54:09+02:00
Aku29 l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-21T10:58:13+01:00
Tinni l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-12T19:18:01+01:00
peige l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-05T16:43:34+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 479
Commentaires 59
Extraits 3
Evaluations 92
Note globale 8.26 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode