Livres
370 701
Comms
1 285 565
Membres
250 261

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le poids de l'océan

2 notes | 1 commentaire | 3 extraits


Description ajoutée par Gkone 2017-04-13T20:27:33+02:00

Résumé

Le lycéen Jeremey Samson n’a qu’une envie, se terrer sous sa couette et dormir jusqu’à ce qu’il puisse entrer à la fac. C’était sans compter l'arrivée fracassante dans sa vie d’un ouragan appelé Emmet Washington. Le major de promo en maths et informatique est non seulement magnifique, hardi, incroyablement intelligent - et intéressé par Jeremey - mais également autiste.

Mais Jeremey ne s'en soucie pas. Il est bien trop occupé à se blâmer, tout comme ses parents qui ne croient pas que la dépression puisse être une véritable maladie. Quand il atteint le point de rupture, Emmet le sauve et l'accueille comme colocataire à Roosevelt, un établissement atypique pour personnes dépendantes.

À mesure que Jeremey reprend doucement pied, Emmet commence à croire qu’il peut être aimé au-delà de son autisme. Mais avant de lui faire suffisamment confiance pour se laisser aller à l’aimer, Jeremey doit trouver la force de croire en ses propres mots, de croire que l’amitié soigne l’âme et que l’amour peut surmonter tous les obstacles.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Fitzya 2017-03-02T23:49:07+01:00

Mental illness is no different than a heart condition. In the same way a faulty valve can cause harm to the body and require medication and care, so does a malfunctioning brain. Insanity is a crude, culturally loaded term setting the sufferer apart in a way which will not aid the patient's recovery. The way we regard those whose brains hinder them with fault or injury is a prejudice, not a diagnosis.

Afficher en entier

Commentaires récents

Ajouter votre commentaire

Commentaire ajouté par seriallectrice 2015-06-09T10:54:26+02:00
Or

Bien que « In the absence of light » et « Carry the ocean » parlent du même sujet, l’autisme, l’approche est totalement différente. Alors que le 1er était plus mature, je classerais celui-ci dans la catégorie YA, même si je n’aime pas cette appellation que je trouve réductrice. Mais YA ou pas, j’ai adoré cette histoire qui est à la fois drôle, triste et touchante.

Cette histoire est racontée par POV alterné. Un coup dans la tête d’Emmet, jeune homme de 19 ans, petit génie en informatique et en math, fan des Blues Brother, autiste et surtout amoureux de son voisin Jeremey. Pendant 10 mois, Emmet va essayer d’en apprendre plus sur son mystérieux et si discret voisin pour pouvoir devenir son ami. Mais ce qu’il veut surtout c’est être son petit-ami. Jusqu’au jour où il va profiter d’une fête entre voisins pour se présenter à lui.

Et un coup dans la tête de Jeremey, 18 ans, souffrant de troubles dépressifs majeurs et d’anxiété. C’est un jeune homme hypersensible et un peu agoraphobe, qui n’a pas vraiment d’amis et qui n’est absolument pas soutenu et aidé par ses parents qui ne prennent pas au sérieux son état. Quand un jeune garçon au regard fuyant et aux nombreux tics corporels se présentent son 1er réflexe est de vouloir prendre la fuite avant de se rendre compte très vite qu’Emmet pourrait un être véritable ami, la seule personne au monde qui semble capable de le comprendre.

Comme je l’ai dit plus haut, c’est une histoire qui m’a fait beaucoup rire. La conversation d’Emmet et Jeremey sur le sexe est très, très drôle. Emmet est très drôle en fait. Etre dans sa tête, dans ses pensées c’est une sacrée aventure. C’est un personnage attachant, fort, qui croit en lui. Il est la bouée de sauvetage de Jeremey.

C’est aussi un livre qui m’a tiré quelques larmes. Jeremey est très touchant. On a envie de le serrer dans nos bras, de lui donner le soutien dont ses parents l’ont privé et de l’entourer d’amour (mais ça Emmet s’en occupe déjà). Si, au contraire d’Emmet, quand on regarde Jeremey, rien ne semble clocher chez lui, des deux il est en fait celui qui aura le plus de chemin à parcourir et d’obstacles à franchir.

C'est une jolie histoire d'amour, d'acceptation et de dépassement de soi, qu'on lit avec un petit sourire aux lèvres et une petite larme aux coins des yeux.

J'ai maintenant très envie de lire l'histoire de David, le jeune quadriplégique, également pensionnaire de la résidence Roosevelt.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"Le poids de l'océan" sort 2017-05-24T00:00:00+02:00
background Layer 1 24 Mai

Date de sortie

  • France : 2017-05-24 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 1
Extraits 3
Evaluations 2
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Carry the Ocean (The Roosevelt, #1) - Anglais