Livres
579 855
Membres
644 609

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Orange, Tome 5



Description ajoutée par Laure17 2015-10-04T12:45:22+02:00

Résumé

La nouvelle année approche… Mais pour Naho et ses amis, cela signifie aussi une chose : la date fatidique du terrible choix de Kakéru arrive également. Pourront-ils aider leur ami et lui éviter le pire des futurs ? Mais qu'adviendra-t-il, dans tout ça, de l'amour de Suwa ? Rien de tout ça n'est sûr, et c'est le coeur lourd et inquiet que Naho envisage les semaines qui viennent… L'inévitable pourra-t-il être évité ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 053 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par CookieMama 2016-08-28T13:25:13+02:00

Ne rentre pas chez toi, j'ai un truc à te donner.

- Kakeru !! J'ai un truc à te donner. Mais... Je ne l'ai pas sur moi... Désolée. Mais je vais le chercher tout de suite ! Tu peux m'attendre un peu ?

- Non, j'ai pas le temps. Laisse tomber... J'y vais.

- Attends ! J'ai besoin de te parler maintenant ! Je ne voudrais pas ensuite le regretter.

*J'ignore quels mots lui adresser... Comment je dois m'y prendre pour lui esquisser un sourire... Mais j'ai des choses à lui dire.*

- Kakeru... Tu m'évites en ce moment, n'est-ce pas ?

- Oui.

- Et je peux savoir pourquoi ?

- Parce que je t'ai blessée le soir du nouvel an.

[…]

- « Ce n'est pas grave, je croyais que c'était moi qui t'avais blessé. À vrai dire, je suis triste de ne plus discuter avec toi, Kakeru. Peu importe le sujet, même un sujet délicat... Je veux parler avec toi, Kakeru, même si on se dispute. Désolée, c'était ma faute. Désolée Kakeru. »

- Ce n'est pas ta faute Naho. C'est moi qui suis trop faible. J'ai du mal à affronter la réalité en face. J'avais peur de te blesser, et que tu me détestes... J'ai donc évité de me rapprocher de toi. Pardon de t'avoir rejetée. Je voulais goûter tes chocolats. Et quand tu m'as demandé de rentrer avec toi, ça m'a fait très plaisir. Tu t'adresses à moi encore et encore... Cela me fait vraiment du bien. En vérité, je veux rester avec toi, Naho.

*Moi aussi... Je te tournais le dos depuis trop longtemps*

- Kakeru ! Euh... Et... Et si on...

*Inconsciemment, je me disais que le futur pouvait changer et que les indications de ma lettre finiraient par ne plus concorder avec la réalité. Inconsciemment j'avais encore peur. Je craignais un futur hasardeux*

- Si on... Sortait ensemble ? Je... Je ne sais rien de toi, je faisait simplement semblant de te connaître. C'est pour ça que je veux savoir ce qui te plaît, ce qui te fait du bien. Je veux savoir quels mots te feraient plaisir... Tout ! Je veux rester à tes côtés pour te soutenir.

- Mais... Je t'avais dit que je ne sortais avec personne

- Mais... Tu m'avais dit qu'on sortirait ensemble, si je voulais.

- Je ne peux pas te rendre heureuse.

- Je suis heureuse si tu l'es aussi.

- Il se peut je te mente ou t'évite encore...

- Ça ne fait rien.

- Mais...

- Tu peux me parler franchement... Et de tout !

- Je... Je me déteste. Je n'arrive pas à me pardonner. Quelques fois... J'aimerais tout laisser tomber, tout, même toi. Je perds toute raison de vivre mais je me dis qu'il faut se battre. Je voudrais être plus fort... Je voudrais être... Heureux.

- D'accord... Soyons heureux ! Et c'est moi qui te rendrai heureux, Kakeru. Je suis déjà heureuse que tu existes. Vivons ensemble dans ce monde, Kakeru.

- D'accord...

*Pour moi, Kakeru était très fragile. Et j'avais peur de le briser encore plus si je l'approchais.*

- Naho... Donne-moi tes chocolats. Ceux que tu caches dans ton dos.

- Mais... La boîte est toute abîmée...

- Ce n'est pas grave, je te remercie.

*Parce que... Kakeru est quelqu'un de précieux pour moi.*

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Lire Orange fut un vrai plaisir, un énorme coup de cœur. Un manga ne m'avait pas fait ressentir autant de choses depuis bien longtemps.

Dans ce dernier tome, on en apprend plus sur les sentiments de Kakeru. Ce qui l'a poussé à se suicider dans le passé. Ce qui se passait dans sa tête et dans sa vie, ses problèmes.

On voit qu'il s'éloigne pour protéger les autres, ceux qu'il aime et à qui il ne veut pas causer de tord.

Naho, comme toujours, veut faire les choses biens. Je trouve qu'elle a prit beaucoup d'assurance par rapport aux tomes précédents. Elle veut réussir coûte que coûte et sauver Kakeru. Elle peut donc compter sur ses amis pour ça.

Ce manga prouve que chaque acte à ses conséquences, parfois certaines choses ne peuvent être changées. Et que l'on ne peut pas toujours tous contrôler, malgré de nombreux efforts. On ne peut pas contrôler les sentiments des autres, ni prévoir leurs réactions.

J'ai donc beaucoup pleuré en lisant ce manga et surtout pour ce dernier tome. J'ai pleuré parce qu'il m'a rendu triste,heureuse, parce que l'auteure dit beaucoup de vérités et surtout parce que je ne voulais pas finir ce manga et quitter mes personnages, à qui je me suis tellement attachée.

J'ai hâte de lire un autre manga de Ichigo Takano. Orange est vraiment un manga comme j'aimerai en lire plus souvent. Je le recommande à tout le monde, il redonne de l'espoir et nous fait comprendre ce qui est important et ce qui ne l'ai pas.

Un vraiment coup de cœur.

Afficher en entier
Diamant

Comme je l'avais prédit, j'ai pleuré encore et encore en lisant ce cinquième et dernier tome... En fait, je n'aurais même pas cru être capable de verser autant de larmes en lisant un shôjo et pourtant, ce fut le cas.

Mais après tout, Orange n'est pas un manga comme les autres ; il ne raconte pas simplement une histoire d'amour un peu compliquée qui ferait rêver n'importe quelle lectrice. Non. Orange est bien plus complexe que ça et je crois qu'il est même impossible de le classer dans des catégories, de le limiter à de simples mots. En fait, Orange, c'est un ensemble d'émotions et de sentiments. Et c'est la raison pour laquelle je sais que j'aurai du mal à retranscrire toutes mes impressions sur cet ultime volume.

Dans tous les cas, autant le dire tout de suite: je n'ai pas été déçue par cette saga ne serait-ce qu'une seule fois, et même si l'histoire a parfois pris une tournure que je n'imaginais pas, s'orientant vers des passages douloureux, j'ai conscience que Takano Ichigo a pris cette décision pour renforcer le côté réaliste de son scénario. Car après tout, son but premier reste de nous faire réfléchir à propos du suicide, du pouvoir de l'amitié, de l'entraide et de l'avenir, non ? Eh bien, en tout cas, je peux affirmer avec conviction qu'elle a magnifiquement bien réussi. Et dire que la première version de cette série n'avait pas vraiment rencontré de succès ! Je suis tellement contente qu'elle ait modifié quelques détails, et que son manga soit désormais autant apprécié et connu, elle le mérite tellement !

Concernant les personnages, j'avais déjà décrit tous mes ressentis à propos de chaque protagoniste dans mon commentaire sur le tome 4, alors je ne compte pas m'exprimer encore une fois là-dessus car je finirais par me répéter. Toutefois, je tiens à souligner que tous les personnages sont extrêmement importants dans cette saga, ils ont tous une personnalité bien distincte que l'auteure respecte parfaitement, et au final, ils ont tous évolués (dans le bon sens, bien sûr), si on compare leurs attitudes dans le premier tome puis dans celui-ci !

Les dessins sont quant à eux encore plus magnifiques dans ce cinquième volume, je trouve. C'est fou comme l'auteure s'est améliorée, j'aime énormément son trait de crayon !

Enfin, je termine sur le plus important : les événements qui ont rythmés cet ultime tome, ainsi que le dénouement.

Spoiler(cliquez pour révéler)Tout d'abord, j'admets que je n'imaginais pas que Naho et Kakeru allaient se disputer dans ce présent-là. Je pensais que grâce à la lettre, notre héroïne réussirait à ne pas froisser son ami, qu'elle trouverait les mots justes. Mais au final, est-ce réellement possible de réconforter une personne aussi rongée par les remords ? Ce n'est pas avec de simples paroles qu'on peut y arriver, en tout cas. On ne peut donc pas en vouloir à Naho car on voit bien qu'elle a tout fait pour soulager la peine de Kakeru. Quant à ce dernier, malgré son comportement agressif et un peu égoïste, il est aussi impossible de lui reprocher ses sautes d'humeur provoqués par toute la douleur et la tristesse qu'il ressent nuit et jour... En tout cas, j'ai beaucoup aimé en apprendre davantage sur son passé, sur sa relation avec sa mère et sur la façon dont il a perçu tous les événements qu'il a rencontré depuis son arrivée à Matsumoto. Je trouve que c'était une très bonne idée, ça nous permet de mieux le comprendre. Et c'était également intéressant de voir la différence de réaction entre la Naho du futur et celle du présent. Je suis tellement contente et rassurée que la Naho actuelle ait continué à s'adresser à Kakeru avec toujours plus de courage et d'insistance même s'il l'ignorait ! Elle peut vraiment être fière d'elle, et c'est clair que, grâce à la lettre, elle a pris beaucoup d'assurance.

Du coup, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer lorsqu'ils se sont réconciliés pour de vrai, quand Kakeru a avoué son amour à Naho, et quand leur relation s'est nettement améliorée. Mais j'ai également versé pas mal de larmes quand on a appris quel était exactement le SMS que Kakeru avait envoyé à sa mère avant qu'elle ne suicide, et le pire reste évidemment de lire le brouillon qu'elle lui a laissé sur son téléphone... Je comprends vraiment qu'après avoir pris connaissance d'un tel message, Kakeru ait eu envie de mettre fin à ses jours... En fait, il n'aurait probablement jamais dû le lire...

Dans tous les cas, à ce moment précis du manga, j'ai vraiment eu peur qu'il se suicide à nouveau et que tout soit perdu, que Naho et ses amis se rendent compte qu'ils ne peuvent pas changer le futur. J'étais vraiment pressée de connaître le dénouement même si je ne voulais pas terminer l'oeuvre pour ne pas me séparer des personnages... Et finalement, dans le présent actuel, Kakeru tente tout de même de se suicider, mais au dernier moment, il y renonce. J'étais tellement soulagée lorsque Suwa s'est précipité vers lui et que Kakeru s'est relevé ! D'ailleurs, pendant un instant, j'ai cru que le camion n'était pas encore passé, et qu'il allait percuter Suwa, mais ça n'a heureusement pas été le cas. D'ailleurs, si on y pense, on peut vraiment remercier Hagita d'avoir cassé le vélo de Kakeru parce qu'il comptait encore une fois le prendre pour se suicider, et s'il avait été en bon état, Kakeru l'aurait utilisé mais je doute qu'il aurait pu échapper à la mort au dernier moment, s'il avait foncé sur un camion en étant sur son vélo...

Concernant les lettres, j'espérais qu'elles finiraient par être dévoilées à Kakeru donc je suis contente que l'auteure ait fait ce choix. Après tout, il méritait de savoir, et surtout de lire tous les messages que ses amis du futur lui avaient envoyé. C'était d'ailleurs encore un moment très touchant, puisque le jeune homme constate vraiment qu'il a des amis très soudés, dévoués et loyaux qui ont tout mis en oeuvre pour le sauver coûte que coûte et qui tiennent énormément à lui. J'ai aussi aimé le parallèle que Takano Ichigo fait entre le présent et le futur, quand Naho et Suwa du futur lui donnent rendez-vous au mont Tôgô dans 10 ans. C'est vraiment triste, quand on y pense... Mais du coup, Suwa a raison quand il dit dans le futur où Kakeru est mort qu'il est en fait avec eux. Le jeune homme sera bien vivant dans dix ans, mais simplement dans un autre monde.

Et il est également rassurant de voir que dans la capsule temporelle, Kakeru a cette fois des projets pour l'avenir, et qu'il se demande s'il jouera toujours du foot et s'il sera marié à Naho. J'espère de tout mon coeur que ces six amis seront toujours réunis dans le futur et seront toujours aussi proches qu'ils le sont actuellement.

D'ailleurs pour terminer, il est impensable pour moi de ne pas souligner la loyauté dont a fait preuve notre cher Suwa, du début à la fin de la saga. Jamais il n'a été égoïste, jamais il n'a tiré profit de n'importe quelle situation, jamais il n'a pensé qu'à son propre plaisir. Bien au contraire. Il a toujours tout fait pour sauver Kakeru, pour qu'il se rapproche de Naho et pour que les deux finissent ensemble. Et on peut d'ailleurs noter que même le soir du réveillon du Nouvel-An, quand Naho pleure après avoir été rejetée par Kakeru, Suwa ne profite pas de ce moment pour avouer ses sentiments à son amie ou pour lui dire qu'il sera toujours là pour elle, comme son double du futur l'avait fait. Non, cette fois, il parle encore de Kakeru et dit qu'il fera tout son possible pour les réunir de nouveau. Franchement, Suwa est un ami en or et l'exemple-même de la bonté, de l'altruisme et de la bienveillance.

Pour conclure, Orange est une incroyable saga qui touche plusieurs genres, qui nous fait réfléchir sur de nombreux sujets, et qui possède énormément de qualités. (D'ailleurs, je ne sais même pas quels sont ses défauts.)

Que vous aimiez les mangas ou pas, ce n'est pas ce qui importe le plus. Vraiment. Je me répète peut-être, mais Orange n'est pas un shôjo comme les autres, c'est une histoire très poignante et réaliste pleine de rebondissements, qui mêle romance, science-fiction et poésie avec brio, et que vous ne pourrez jamais oublier, même plusieurs mois après l'avoir terminée.

Dans tous les cas, je ne pourrais jamais assez remercier Takano Ichigo d'avoir créé une série aussi exceptionnelle et des personnages aussi touchants et attachants.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par StarsWaltz 2021-12-31T01:13:44+01:00
Diamant

Cette série est un vrai petit bijou.

L’histoire ne peut pas vous laisser insensible, les personnages sont terriblement attachants, le trait des dessins très joli et délicat. J’ai pleuré en lisant chaque tome et le cinquième n’a pas fait exception. Il y a quelque chose dans ces livres qui me bouleverse, me remue à chaque fois, me transperce le cœur et me fait monter les larmes aux yeux. C’est un mélange entre les dessins, les expressions des personnages et leurs sentiments, les paroles, l’histoire en elle-même, les thématiques abordées… Un véritable tourbillon d’émotions. Malgré les sujets difficiles que la mangaka traite dans cette série, il se dégage de ces mangas une telle douceur, tant d’amour et de bienveillance…

Je suis bien contente de retrouver les personnages dans un tome 6, du point de vue de Suwa, car j’ai été peiné de devoir les abandonner en refermant le tome 5. J’avais envie de tous les serrer dans mes bras tout au long de la série tellement ils m’ont touchée. Je sais d’avance que Kakeru restera gravé dans mon esprit encore longtemps.

Si vous hésitez encore à vous plonger dans cette série de mangas : foncez ! Je peux vous assurer que vous ne le regretterez pas et que cette histoire et ses personnages vous marqueront pour un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Otakette 2021-10-03T18:49:18+02:00
Diamant

Un shōjo terriblement touchant, des personnages attachants, un trait précis, beau et plein de sentiments.. À découvrir!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2021-09-30T14:52:10+02:00
Or

Aucune déception pour ce dernier tome. J'ai adoré voir (enfin) ce qui se passe dans la tête de Kakeru, ça permet de donner plus de de force à son histoire et encore plus de profondeur au personnage. Le final ne m'a pas non plus déçue parce qu'il correspondait exactement à ce que j'attendais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Purple_pumpkin 2021-09-05T16:53:24+02:00
Diamant

Un coup de coeur magistral pour cette série, qui me va droit au coeur. C'est beau, c'est émouvant, c'est sublime et surtout, ça fait pleurer

Afficher en entier
Commentaire ajouté par miss-breizhindia 2021-08-25T12:59:46+02:00
Or

Le jour de la rentrée, cinq élèves reçoivent un courrier étrange. Chacune d'une leur évoque l'arrivée d'un nouvel élève mais le plus curieux n'est pas cette étrange prédiction, ce sont les expéditeurs. En effet, chacun reçoit une lettre de son "moi du futur".

▪︎

Dans ce manga, on nous parle de croyances, de confiance (en soi, en ses intuitions et en son entourage), d'univers parallèles et de la force de faire passer l'amitié avant tout ... même l'amour si c'est la condition pour sauver une personne qui nous est chère.

La trame de cette histoire, le parallèle entre passé et présent ainsi que les personnages ont fait de cette collection un coup de cœur.

On s'attache très facilement aux personnages surtout à Naho qui se débat avec ses sentiments mais n'est pas la seule.

On nous montre la complexité des sentiments, des relations humaines. Quand tout pourrait être simple, quelqu'un vient généralement tout compliquer et parfois c'est nous-mêmes qui nous sabottons purement et simplement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AgyzCH 2021-08-02T08:36:55+02:00
Or

Ce cinquième tome est comme les précédents une véritable merveille ! Que d'émotions <3 On saute du passé au futur en passant par une version alternative de ce petit monde, le tout en finesse. J'adore avoir plusieurs points de vues, plusieurs options à une même histoire, c'est très bien écrit et comme toujours les dessins sont magnifiques !

J'ai lu quelque part que c'était sensé être le dernier tome mais que finalement un sixième était sorti (au moment où je lis ces mangas le sixième existe déjà). J'ai lu ce sixième tome, suite dans le commentaire du tome 6 !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2021-07-19T11:42:39+02:00
Argent

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2021/07/19/orange-t-5-takano-ichigo/

L’échéance se rapproche dans ce cinquième et (plus ou moins) dernier tome d’Orange. Naho et ses amis ont déjà fortement impacté le destin, mais cela suffira-t-il à dissuader Kakeru de se suicider ? Ou le drame se produira-t-il en dépit de tous leurs efforts ?

Attention, cette chronique va contenir des spoilers ! J’aurais préféré ne pas en mettre, mais pour dire tout ce que j’ai à dire sur ce manga, il va me falloir évoquer des éléments précis. Si vous ne l’avez pas encore lu, vous voici prévenus.

Par quoi commencer ? Par Naho, peut-être. J’avais dit dans un précédent avis que je m’inquiéterais encore plus pour Kakeru si elle avait tenu seule son sort entre les mains, et je confirme ! Là, elle n’est même plus à côté de la plaque, elle n’aurait pas fait mieux en lui tendant une corde, une lame de rasoir et une fiole de cyanure… Tout ce qu’il ne fallait pas dire, elle l’a dit. Et pourtant, ce n’est pas comme si, grâce à sa lettre du futur, elle avait eu tout le loisir de se préparer et de réfléchir.

Une fois de plus, heureusement que Suwa est là ! C’est de loin le personnage le plus sensé et le pilier du groupe. Jusqu’au bout, c’est lui qui se comporte comme il le faut, et qui prononce les mots qu’il faut. Si Kakeru doit la vie à quelqu’un, c’est clairement à lui.

Car oui, Kakeru survit… Et honnêtement, je ne sais pas quoi en penser (hormis « tant mieux pour lui ! »). Tout au long du tome, j’ai oscillé, sans parvenir à déterminer quelle fin j’aurais préféré, parce que j’avais le sentiment que ni l’une ni l’autre ne me conviendrait, mais avec du recul, je pense que l’émotion aurait été plus forte si les autres avaient échoué.

J’ai apprécié l’idée du message que Kakeru découvre dans le portable de sa mère (même si je ne m’explique pas pourquoi elle ne l’a pas envoyé au lieu de le laisser dans ses brouillons). C’était un élément que les autres ne pouvaient pas prévoir, puisque même leurs « eux » futurs n’en avaient pas connaissance, et un bon moyen d’admettre que, parfois, on ne peut pas changer ce qui doit être. Enfin, là, c’est surtout mon côté fataliste qui parle, j’aime les histoires qui finissent mal, d’où le fait que j’aurais plutôt penché pour cette conclusion-là.

Concernant la mère de Kakeru, on comprend mieux ses motivations, mais… En réalité, la vraie morale de ce manga, ce devrait être : communiquez, bon sang ! Si son fils lui avait parlé, si elle lui avait parlé aussi, s’ils s’étaient tous parlés mutuellement (bon, sauf Naho, elle a prouvé qu’il valait mieux qu’elle évite d’ouvrir la bouche), tout ou presque aurait pu être évité.

D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi le groupe du futur n’a pas précisé dans les lettres qu’ils en avaient tous reçu une. Ils auraient pu faire front commun dès le début, et cela me conforte dans l’idée que la mangaka n’avait sans doute pas prévu d’attribuer une missive à tout le monde à l’origine.

Ce n’est pas le seul manque de logique que j’ai relevé dans ce dernier tome, le principal étant l’incohérence totale du final, qui en altère la portée. Les cinq protagonistes se rendent au carrefour où Kakeru est censé perdre la vie, sans même avoir l’idée de laisser au moins un d’entre eux devant chez lui au cas où il opterait pour une autre méthode (d’autant que cette réalité alternative, il n’a pas fait de tentative de pendaison ratée, il me semble, donc il aurait pu privilégier ce choix).

Et surtout, surtout… Hagita ! Il savait qu’il avait trafiqué la chaîne du vélo, donc lui plus que quiconque aurait dû se douter qu’il risquait de procéder autrement. Mais non, ils attendent, et quand ils voient que l’horaire est dépassé de dix minutes, ils se décident à aller voir ailleurs, et ce n’est que bien après que l’intervention d’Hagita est dévoilée, ce qui rend ces rebondissements totalement absurdes, puisqu’à cause de lui, Kakeru avait tout le loisir de se suicider, et les autres d’arriver trop tard.

Quant à l’explication surnaturelle des lettres, ne nous mentons pas, elle est complètement tirée par les cheveux. Je crois que j’aurais encore préféré que cette réalité alternative soit juste le fruit de leur imagination, plutôt que de reposer sur un élément aussi peu crédible (parce que même en admettant leur stratégie fonctionne, les lettres auraient tout aussi bien pu arriver dans le passé après le suicide de Kakeru…)

Et la capsule témoin… Ils ne sont pas censés l’avoir enterré avant sa mort ? Or là, ils ne le font qu’après. Et la lettre contenue à l’intérieur sous-entendait clairement qu’il projetait de se suicider, or même s’il en a toujours plus ou moins eu l’idée, ce tome révèle qu’il a agi presque sans réfléchir juste après avoir lu le message de sa mère.

Ce manga est indéniablement touchant et aborde des sujets graves, mais dont l’impact souffre des défauts que j’ai relevés ci-dessus. En ce qui me concerne, en tout cas, je ne remettrais sûrement pas ma vie entre les mains de la bande, sauf vraiment entre celles de Suwa, parce qu’ils ont donné mille et une occasions à Kakeru de passer à l’acte. Davantage de rigueur dans le traitement de cette histoire l’aurait selon moi rendue bien meilleure, mais elle reste tout de même agréable à lire (quoique saupoudré d’un peu trop de bons sentiments à mon goût).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Velarisbooks 2021-07-11T10:08:24+02:00
Bronze

Encore une super suite de lecture, c'était très émouvant. Je conseille vraiment de découvrir ces mangas !

Afficher en entier
Or

Citation du manga :

« Les véritables amis ce sont ceux qui restent à tes côtés pour toujours, même dix ans après. »

Citation de l’auteur :

« En dessinant ce manga, j’ai beaucoup appris, que l’être humain avait toujours plusieurs choix, et qu’en fonction de nos choix, plusieurs futurs peuvent exister. »

-

Je suis tout à fait d’accord avec l’auteur. On a toujours plusieurs choix dans la vie. A nous de choisir.

-

Ce manga est un gros coup de cœur. On se demande si on peut changer la vie de quelqu’un. Si on a un impact sur les vies des personnes. Ce manga nous montre que oui on a bien un impact sur la vie d’autrui. Que des personnes sont mal dans leur vie mais ne le montre pas. Mais qu’on peut faire attention au signe qui nous envoi.

Je pense qu’on peut aider les personnes qui sont dans le mal bien plus qu’on ne le croit. Avec des paroles et/ou des actes. Alors des fois il ne faut pas hésiter mais agir sans réfléchir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colyn-99 2021-06-11T00:06:11+02:00
Argent

Et c'est avec un soulagement immense que je termine ce 5ème tome. Je me demande bien ce que le 6ème tome va me faire découvrir de plus, maintenant que le suspense est retombé.

Afficher en entier

Dates de sortie

Orange, Tome 5

  • France : 2016-03-24 (Français)
  • Japon : 2015-11-12 - Poche (日本語)

Activité récente

zenith l'ajoute dans sa biblio or
2022-01-15T14:17:18+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1053
Commentaires 113
extraits 14
Evaluations 293
Note globale 8.71 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode