Livres
485 957
Membres
475 706

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

A Silent Voice, Tome 1



Description ajoutée par Laure17 2017-10-05T18:19:12+02:00

Résumé

A Silent Voice, le manga qui a bouleversé la France, dans un coffret collector !

Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d’un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d’elle. Effrayé par ce handicap, son père a fini par l’abandonner, laissant sa mère l’élever seule. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle s’emploie à surmonter ses difficultés mais, malgré ses efforts pour s’intégrer dans ce nouvel environnement, rien n’y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible. Psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes... jusqu’au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l’intervention du directeur de l’école. À cet instant, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusque-là ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 226 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par K-lyn 2015-04-18T11:15:54+02:00

-"En 5 mois, Shoko a perdu ou cassé 8 de ses appareils!"

-"ALLER SHOYA, JE SAIS QUE C'EST TOI!!!!!

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

C'est le manga dont on parle beaucoup en ce moment. Pourtant, loin d'être un King's game ou autre manga du genre à la mode, ce petit shonen est un pur ovni dans le monde du manga.

Nous suivons le quotidien de Shoya qui s'amuse à faire les 400 coups avec ses amis. Il veut absolument tuer l'ennui, et pour cela, les défis les plus stupides qu'il pourra inventer seront l'idéal. Jusqu'au jour où un nouveau jeu du nom de Shoko fait irruption dans sa vie.

Franchement, j'en attendais beaucoup de ce manga. Il a de très bonne critique et a eu de nombreux prix, donc forcément j'ai mis la barre haute. Et j'ai vraiment beaucoup aimé !

Ce titre est vraiment inhabituel et j'ai vraiment envie de posseder la suite. Si je connais les pensées de Shoya, j'aimerais également connaitre par la suite celles de Shoko, cette petite fille qui ne demande qu'à être integrée.

Un manga tout en finesse que je recommande vivement. C'est une belle leçon de vie, servit par des graphismes doux. Ki-oon a, comme souvent, denicher une bien belle perle...

Afficher en entier
Diamant

Incroyable ce manga et si criant de vérité tant sur le handicap que les réactions individuelles et collectives, les dynamiques de groupe et les relations... Rien n'est omis, rien ne nous est épargné!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par chrxniqueuse 2020-02-14T16:59:22+01:00
Bronze

Une bonne entrée en matière, hâte de savoir comment l'histoire va continuer

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2020-02-12T03:12:07+01:00
Diamant

Un manga dont j'ai longtemps entendu parler. Et que je regrette d'avoir mis tant de temps à me décider pour le lire. Un emprunt à la bibliothèque règle ce manque.

Ce manga est véritablement poignant. Il permet de rentrer en plein dans une scène d'exclusion, de rejet à cause d'un handicap.

Le tour de force ici : l'écriture qui nous fait vivre et ressentir de manière extrêmement forte les émotions. On voit aussi bien l'évolution de Shoya entre la première et la dernière page de ce premier volume.

Ce premier volume est vraiment très dur. Il présente des scènes malheureusement trop réalistes et trop fréquentes dans les écoles.

C'est poignant, c'est frappant. Ce manga est une belle leçon pour ceux qui rejettent le handicap et un magnifique porte-parole pour l'inclusion du handicap.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ded200313 2020-02-03T00:12:12+01:00
Diamant

Toute une découverte avec ce manga! L'intimidation, un sujet qui nous touche beaucoup aujourd'hui, est présente dans ce tome. L'histoire est aussi très bien dessinée et j'ai tres envie de lire la suite!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shaynning 2020-01-17T20:04:31+01:00
Diamant

"A silent voice" est l'un de ses manga qui m'a fait revoir mon jugement initial des création littéraire de ce genre. Moi qui ai vu essentiellement des shonen ( Manga de la clientèle jeune homme) et les shojo ( Manga de la clientèle jeune fille), j'avais l'impression que c'était tout ce que savait faire les auteurs japonaise, des romances très extrêmes et des botteurs de cul qui se découvre une intelligence une fois confrontés à la bataille. Mais avec ce manga-ci, j'ai l'impression d'avoir changer de disque! Oui, nous sommes dans une sempiternelle formule scolaire, mais cette fois, on parle d'intimidation, de langage des signes et, d'une certaine manière, de rédemption.

Shoya était un jeune garçon turbulent comme on en voit bien souvent, mais lorsqu'une nouvelle élève intègre sa classe, les choses n'évoluent pas pour le mieux. Shoko est sourde, mais un appareil lui permet de mieux cerner les sons. Elle peut communiquer par le langage des signes, que , bien sur, aucun élève de connait, pas même le professeur. Rapidement, l'incompréhension des élèves fait place à la peur, puis la peur fait place à la violence. Un triangle bien connu, quoi! Pour la jeune fille qui peine déjà à faire sa scolarité normalement, c'est le début d'une persécution insidieuse, menée par Shoya. Cette intimidation n'est pas seulement physique, elle est aussi psychologique. On lui fait clairement sentir qu'elle n'est pas le bienvenue, qu'elle est un "boulet". Alors que les choses évoluent de mal en pire, c'est l'école qui intervient à la demande de la mère de Shoko. Et comme c'est souvent le cas dans les cas d'intimidation collective, un seul coupable suffit. On désigne alors Shoya, qui était le plus "physique" des intimidateurs. Pour le jeune garçon, c'est alors le retour de l'ascenseur: d'intimidateur, il devient intimidé. Quelques années passent, Shoya devient un adolescent discrêt et sans amis. Il est appelé à croiser la route de sa victime, Shoko. Lorsqu'il lui reparle pour la première fois, c'est Shoko qui est abasourdie de le revoir. Non seulement de revoir son ancien persécuteur, mais aussi que ledit persécuteur s'adresse maintenant à elle avec ses mains. Shoya est désormais capable de s'exprimer en langage des signes et tente de se lier d'amitié avec elle.

C'est l'un des rares manga qui m'ait autant fait réagir, parfois avec tristesse , parfois avec colère. L'intimidation ne rend déjà pas indifférent, mais lorsqu'il s'agit d'un groupe contre une personne ayant un handicap, c'est d'autant plus déplorable. L’handicape, quel qu'il soit, fait peur de par sa différence. Dans cette histoire, c'était terrible de voir Shoko, qui tente à tout prix de s,intégrer malgré son handicap et sa faible estime de soi, recevoir pour tous ses efforts le mépris collectif. Il est intéressant aussi de voir le phénomène de l'arroseur arrosé avec Shoya, qui passe de persécuteur à victime. Cette transition lui permet de mieux comprendre Shoko et c'est de là qu'il entreprend d'essayer de la comprendre, tant sur son point de vue que sur sa forme de communication.

En conclusion, c'est le genre de manga que je trouve fort pertinent et que je conseillerais même aux professeur comme lecture pour les étudiants. Évidemment, il existe une nuance à apporter puisqu'il s'agit d'une histoire qui se déroule au Japon, avec ses propres codes sociaux et sa moralité, qui n'est peut-être pas en phase avec celle des pays d’Amérique du Nord. Par exemple, la surdité n'est pas perçu comme une punition contre les parents ici et j'ose croire que les enfants sourds ne sont pas perçu comme des déchets, des êtres dégoutants et indignes de vivre par les entendants. Au Québec, on considère la différence davantage comme "une autre façon d'être" et il faut avoir de la considération pour cette diversité. Très tôt, dans nos écoles, on tente d'intégrer les enfants vivant avec des handicaps et nous valorisons l'entraide. Oh, le système n'est pas parfait, loin de là! Mais contrairement à l'histoire en présence, la mentalité sociale est très différente. Cela n'empêche pas, toutefois, qu'entre nos deux régions du monde, le visage de l'intimidation n'est certes pas si différent et se vit relativement de la même manière.

Dans une optique plus joyeuse, j'ai beaucoup aimé la sœur de Shoko, volontaire, force tranquille pourtant farouchement déterminée, et remplie d'amour pour sa grande sœur. J'ai beaucoup aimé voir Shoya s'être donné la peine d'apprendre le LSJ. C'est touchant de le voir tenter de comprendre ses erreurs et même de tenter de les réparer.

Finalement, les dessins sont très beaux et encore une fois, je suis fascinée par les mains. C'est difficile de dessiner des mains humaines, alors de les faire en LSJ, chapeau!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PrettyRiver 2020-01-11T23:01:42+01:00
Bronze

Un manga qui souligne des thèmes malheureusement assez courants, comme le harcèlement scolaire, mais qui soulève aussi des thèmes que l'on a peu l'habitude de trouver aussi bien traités dans un genre comme le manga, comme la surdité du personnage féminin, les shojos ayant pour habitude de relater des contes de fées lisses et un peu clichés. C'est un manga très touchant, qui m'a tout de même froissée parfois, notamment avec les introspections du personnage masculin en harceleur repenti.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HannaHmt 2019-12-05T12:31:50+01:00
Bronze

Très beau manga, personnages attachants, j'ai beaucoup aimé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sofye 2019-11-23T17:56:18+01:00
Argent

Ce manga m'a plu. J'ai beaucoup aimé la façon dont le handicap est traité mais aussi comment la vérité de ces situations est présenté. Les personnages sont bien décrits. J'ai eu un peu de mal avec le style graphique, mais c'est un très bon premier tome!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mieldrita 2019-10-03T14:15:04+02:00
Argent

J'ai bien aimé la façon dont est traité le thème de ce manga. Le changement de comportement des "amis" du garçon fait mal au coeur, et je trouve le personnage de la fille bien trop gentil par rapport à ce qu'il lui arrive.

Par contre, les dessins... Soit je les trouve bien fait, soit hideux. Je n'aime pas du tout la façon dont est dessinée la tête du garçon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par memeJ 2019-08-07T16:24:07+02:00
Or

Les thèmes abordés dans ce manga (la surdité, par exemple) ne sont pas très courants dans le genre et très bien exploités ici.

Autant les graphismes que le scénario m'ont plu et c'est avec plaisir que je découvrirai la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LuteinEinstein 2019-07-17T17:09:13+02:00
Argent

Un premier tome intéressant qui pose les bases

Et qui présente le caractère des personnages principaux

Afficher en entier

Date de sortie

A Silent Voice, Tome 1

  • France : 2015-01-22 (Français)

Activité récente

camy12 l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-10T21:53:18+01:00
briser l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-02T19:00:08+01:00
Echimi le place en liste or
2020-01-05T17:10:52+01:00
TACL02 l'ajoute dans sa biblio or
2019-12-26T18:32:45+01:00
taraty l'ajoute dans sa biblio or
2019-12-15T20:25:36+01:00

Titres alternatifs

  • Koe no Katachi - Japonais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 1226
Commentaires 132
Extraits 11
Evaluations 310
Note globale 8.41 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode