Livres
477 467
Membres
457 965

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Ventre de Paris



Description ajoutée par Virgile 2009-01-01T00:00:00+01:00

Résumé

Le Ventre de Paris, ce sont les Halles, avec leur « souffle colossal épais encore de l'indigestion de la veille », leurs montagnes de mangeailles, de viandes saignantes, « de choses fondantes, de choses grasses », de « gradins de légumes » d'où montent « le râle de tous les potagers de la banlieue ». « L'idée générale, écrit Zola, est le ventre, la bourgeoisie digérant, ruminant, la bête broyant le foin au râtelier, la bedaine pleine et heureuse se ballonnant au soleil. » Aux « Gras » s'opposent les « Maigres » : Florent, un proscrit du 2 Décembre revenu à Paris qui fomente un complot contre le régime et sera dénoncé par Lisa, sa belle-sœur, une charcutière « au grand calme repu ». Florent retourne en prison et c'est à son ami Claude Lantier, le futur héros de L'Œuvre, que revient le mot de la fin : « Quels gredins que les honnêtes gens ! »

Afficher en entier

Classement en biblio - 540 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-02-26T15:11:37+01:00

Ah! malheur! s'il fallait ramasser les ivrognes. Vous avez de la constance, vous, la mère!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Edwige-17 2019-11-12T21:00:33+01:00
Or

L'allée des poissonnières et leur langage, la bouchère voulant sortir du lot, les petites mains au milieu des fleurs.....Encore un peu les odeurs sortiraient des lignes, des pages. C'est foisonnant de vie, dans un contexte social où se retrouver pour parler politique pouvait entraîner loin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lafeelivresque 2019-10-27T17:02:42+01:00
Bronze

Ce fut un classique intéressant et enrichissant à lire. J'ai beaucoup aimé découvrir Paris de ce point de vue là. De plus, le style de Zola est toujours aussi agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pklcha 2019-10-02T20:54:47+02:00
Argent

Comme pour chacun des volets des Rougons-Macquart, Zola donne une description du climat de son époque et de la grogne de Paris. Et surtout de son point de vue. Les pages entières de description de nourriture passe de delectables à étouffantes voir nauséeuse.

Avec un bon coup dans le ventre à la fin, comme avec le premier volet des Rougons-Macquart, la conquête de Plassant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2019-09-12T15:35:34+02:00
Lu aussi

Lu au lycée, j'avais assez apprécié l'histoire racontée. J'ai eu plus de mal avec les descriptions trop longues. Mais c'était intéressant et les personnages étaient bien travaillés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mavie95 2019-09-05T12:25:20+02:00
Diamant

Défi de l'année : me lancer dans les Rougon-Macquart. Et je ne suis pas déçue de cette lecture, bien au contraire : Zola rend les paysages parisiens dynamiques et intéressants. Rien n'est laissé au hasard, et en tournant la page, vous croiserez quelques références littéraires assez cocasses !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayoune 2019-08-26T11:26:22+02:00
Argent

Un roman qui laisse une place gargantuesque aux descriptions. Les Halles et leur débauche de nourriture s'y exposent dans une explosion colorée, musicale, entêtante ; et les personnages sont digérés par cette bourgeoisie honnête triomphante. Excellent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2019-08-16T21:38:55+02:00
Or

Très agréable relecture de ce classique de Zola, l'un des ouvrages plus connus, et à mon sens le premier "vrai" roman naturaliste de la saga. La Fortune des Rougon n'est qu'une mise en bouche et si la Curée est un bon roman, son intrigue et sa narration sont sans grande originalité. Alors que dans le Ventre de Paris, c'est la première fois dans cette saga où Zola a véritablement cherché à comprendre puis à décrire, décortiquer, expliquer, avec beaucoup de détails, presque à l'excès, un certain milieu professionnel. Ici les Halles de Paris et la nourriture dont elles regorgeaient alors.

Au-delà du témoignage extrêmement précis d'un lieu qui n'existe plus aujourd'hui, chaque chapitre est dédié à une des halles et à un type de nourriture. Je trouve qu'à travers ses descriptions Zola arrive à transmettre toutes les émotions que peuvent provoquer la nourriture. Selon son envie du moment, il peut nous mettre en appétit, tout comme nous dégouter par des descriptions très peu ragoutantes. Le tout faisant en plus échos aux états d'âme des différents personnages. La scène de description de la fabrication du boudin, qui m'a beaucoup marqué car je l'ai trouvé particulièrement éprouvante, entrecoupée de la description des horribles conditions de vie des bagnards par Florent, est un bon exemple de ce parallèle.

Et c'est justement dans ces parallèles que repose tout l'intérêt du livre. Passer 500 pages à nous décrire de la nourriture, ça n'a en soit aucun intérêt. C'est un thème un peu futile, non ? Mais l'auteur a su y apporter un grand intérêt en rendant ce thème éminemment politique. De par son originale et pertinente comparaison entre les "gras" et les "maigres", de par le message social qui s'en dégage, mais aussi par ses références au Second Empire.

Au-delà de l'analyse et du message de l'auteur, j'ai trouvé ce roman, dans son enchainement d'actions, très distrayant. J'ai beaucoup apprécié suivre l'évolution de Florent, de ses années d'étudiant à aujourd'hui. Le plus souvent à travers des petites scénettes anecdotiques mais si savoureuses (par exemple, les coups montés contre lui par "la belle Normande").

Mais paradoxalement, on peut aussi regretter que ce soit lui, Florent, qui soit plus ou moins le personnage principal. Tout simplement parce que ce n'est pas un Rougon ou un Macquart. Il n'est pas un descendant d'Adelaïde Fouque. Il n'est qu'un personnage qui, presque par hasard, gravite autour de deux membres de cette famille, Lisa Quenu (sœur de l’inénarrable Gervaise, si j'ai bien suivi ?) et, à titre plus secondaire, Claude Lantier. Aussi sympathique soit-il, j'ai trouvé Florent un peu "hors sujet" dans ce livre. Et si j'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre, l'un de mes préférés de Zola, je trouve qu'il n'apporte que très peu à la saga envisagée dans son ensemble.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mistix 2019-08-16T14:19:35+02:00
Or

Mon préféré d'Émile Zola, la description des halles est magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kouet 2019-04-20T20:40:00+02:00
Or

L'intérêt de ce livre réside dans les descriptions si réelles qu'on s'y croirait, jusqu'au bruit et à l'odeur des Halles !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2019-04-06T14:19:45+02:00
Argent

Pas l’un des meilleurs Zola, mais ça se laisse lire. Pour une fois (et c’est vraiment la première fois que je le dis pour l’un de ses romans), j’ai trouvé que les descriptions sont un peu omniprésentes. S’il y avait eu une intrigue solide à côté, ça ne m’aurait pas dérangée – bien au contraire puisque j’adore le style de Zola – mais ici, j’ai eu l’impression que l’essentiel du roman se concentrait sur elles, faisant parfois passer Florent et ses projets au second plan. Pour autant, toute cette débauche de nourriture décrite à d’innombrables reprises ne m’a absolument pas écœurée (ça m’a même donnée faim à certains moments…) et j’ai vraiment adoré le tableau des Halles que nous offre Zola. J’en viens même à regretter qu’elles aient été détruites et reconstruites sous une forme totalement différente…

Afficher en entier

Date de sortie

Le Ventre de Paris

  • France : 2001-02-19 - Poche (Français)

Activité récente

Mariiad l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-28T16:31:33+02:00
Mistix l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-16T14:18:12+02:00
lilule le place en liste or
2019-07-26T14:51:26+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 540
Commentaires 69
Extraits 17
Evaluations 115
Note globale 7.77 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode