Livres
564 530
Membres
616 836

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Curée



Description ajoutée par x-Key 2012-10-09T23:27:46+02:00

Résumé

La France de Napoléon III vue par Zola : « À cette heure, Paris offrait, pour un homme comme Aristide Saccard, le plus intéressant des spectacles. L'Empire venait d'être proclamé... Le silence s'était fait à la tribune et dans les journaux. La société, sauvée encore une fois, se félicitait, se reposait, faisait la grasse matinée, maintenant qu'un gouvernement fort la protégeait et lui ôtait jusqu'au souci de penser et de régler ses affaires. La grande préoccupation de la société était de savoir à quels amusements elle allait tuer le temps. Selon l'heureuse expression d'Eugène Rougon, Paris se mettait à table et rêvait gaudriole au dessert... L'Empire allait faire de Paris le mauvais lieu de l'Europe. »

Afficher en entier

Classement en biblio - 820 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Virgile 2018-09-22T12:06:56+02:00

Elle était bien du sang des Rougon. Il reconnut cet appétit de l’argent, ce besoin de l’intrigue qui caractérisaient la famille

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Amours déçues, amours incestueuses, Zola nous entraîne encore dans un monde sans complaisance où le maître mot semble être le paraître.

Pour tous ceux qui veulent savoir ce que veut dire « monter à la capitale ».

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Mayoune 2021-09-13T13:02:20+02:00
Argent

Un excellent Zola, que j'ai lu avec beaucoup de plaisir ! Il retranscrit parfaitement l'époque, l'euphorie de l'argent qui coule à flot, de la spéculation financière (qui atteint son apogée dans L'Argent, toujours avec Saccard), la folie des réceptions mondaines, des toilettes extravagantes (par certains côtés, il préfigure Nana), l'amour adultère...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hache_Loveline 2021-04-15T19:06:57+02:00
Argent

Je ne suis déçu que sur un unique point :Spoiler(cliquez pour révéler) La fortune des Rougon et Germinal ayant été des bains de sang, on pouvait s'en attendre au moins autant de « La curée », Curée désignant la cérémonie où on laisse les chiens de chasses dévoré un grand gibier. Ici, le sang coulera mais pas celui des gens, celui du pauvre Paris.

J'adore le style d'écriture de Zola.

Toute l'intrigue se déroule dans le monde mondain où des personnages sans scrupule se comportent comme des loups. Mais au final, l'intrigue reste très molle. Zola passe plus de temps à nous décrire les tenues des grandes dames et leurs comportements faux que de faire avancer l'histoire. Aussi, il m'a complètement perdu avec ses explications sur les spéculations qui arrivent à plusieurs moments dans le roman. Les plans d'Aristide sont autant tordu que lui, ça ne rend pas les choses faciles à suivre.

L'auteur nous montre alors avec amertume la vie des riches insatiables et opportunistes ainsi que la perversion des gens de ce monde là bouffé par l'argent et l'ennuie.

Par contre, vous pouvez découvrir Paris avec le roman très réaliste dans ses descriptions de la ville de cette époque. Lire ce roman en connaissant la ville doit être un régale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kura-kura 2021-02-19T19:12:31+01:00
Diamant

Voilà, je referme le 2ème opus de la série des Rougon-Macquart. La vie d’Aristide dépeinte dans le Paris sous le second empire. Que dire pour ne pas spolier mes petits camarades ? Qu’il n’est pas le meilleur de la famille, roublard, faux, menteur, il trempe dans l’argent tantôt, dans la manipulation sinon. Vraiment pas une belle personne. Mais on veut savoir, sa vie et celle de ceux qui gravitent autour de lui. Comme toujours Zola décrit ce luxe à outrance qu’il n’aime pas, ces bourgeois qui se vautrent dans l’argent et les vilaines combines. Effectivement, ce monde est sale et les personnages ne sont pas attachants et ont tendance à énerver. On en vient à se dire qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent et encore pas tout à fait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2020-11-20T09:15:29+01:00
Or

La Curée, 2ème tome des Rougon-Macquart, écrit à 31 ans par Zola, avec son intrigue, l’inceste et le jeu de Monopoly d’Aristide Saccard, son contexte, le second empire et les travaux haussmanniens avec leurs magouilles politiques, constitue le laboratoire de ce qu’on appellera par la suite le naturalisme. Même si, d’aucuns diront, les descriptions sont longues et pour le moins alambiquées, véritables figures de style, elles permettront à Zola, décortiquant à l’écrit la perception des cinq sens, de marquer de son empreinte profonde et indélébile la littérature française.

Zola, c’est un style, c’est une intention, prouver l’influence du milieu sur la nature humaine !!

Je suis toujours ébahi et subjugué devant tant d’inspiration, tant de vocabulaire, tant de culture, tant de finesse, tant d’esprit, tant d’intelligence… La description de la serre en est le plus belle exemple !!

Et Zola n’avait que 31 ans quand il a écrit la Curée et la même année, la Fortune des Rougon était parue… !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampireAcademyTeam 2020-06-14T22:41:53+02:00
Lu aussi

L'été arrivant j'aime me plonger dans les histoires de Zola, si humaines, si criantes d'émotions et de réalité. Cette fois j'ai été surprise et soufflée par le modernisme de cette histoire, traitant de l'inceste. Comme d'habitude l'on suit des destins qui se croisent et se percutent et le coeur de ce roman se trouve être Renée qui par alliance devient la belle mère de Maxime le fils de Saccard. Amitié d'une femme et d'un homme quelque peu androgyne, jusqu'à la relation adultère. Epoustouflant. La plume de Zola mériterait plus de lumière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2020-04-07T17:32:09+02:00
Lu aussi

Encore un nouveau Zola à mon actif ! Je dois dire que si celui-ci me tentait beaucoup de par le résumé j'ai au final été légèrement déçue à cause des nombreuses descriptions. Et même si je sais que celles-ci sont les spécialités de l'auteur là c'était trop. J'ai failli abandonné à de nombreuses reprises mais certains passages arrivaient à me convaincre de poursuivre. Entre amour incestueux, avortement, Zola dépeint ici la société du 19 ème siècle pendent le second empire. Une société qui est basée sur l'apparence et qui est surtout favorable aux bourgeois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par choucha17 2020-03-21T20:05:35+01:00
Bronze

J'aime Zola et la saga des Rougon-Macquart. Et je sais que les descriptions sont la spécialité de l'auteur.

Mais là c'est trop :/

C'est un des seul parmi ceux que j'ai lu où j'ai eu du mal à accrocher et à aller jusqu'au bout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milo80 2020-02-05T08:41:21+01:00
Lu aussi

Lu pour un cours de littérature, je me rappelle une très bonne surprise. Lire du Zola m'avait toujours rebuté, mais cette histoire-ci m'a réconcilié - au moins un peu - avec lui.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pompon 2019-12-22T10:59:42+01:00
Or

Jusqu'à présent, j'avais toujours eu énormément de difficultés à lire Zola. Je reconnaissais le travail, le génie presque, mais mes lectures avaient toujours été longues, fastidieuses, et même pire: ennuyeuses. Lorsque, contrainte et forcée, je dus me replonger dans ce pavé qui m'avait donné tant de mal quelques années auparavant, j'étais sceptique à l'idée de lui donner une seconde chance. Et pourtant, quelle métamorphose ! Manifestement, quelques lectures fondatrices étaient passées par là (coucou Céline) et avaient considérablement transformé mon Surmoi littéraire. Enfin j'ai pu apprécier le sens du détail et de l'analyse, le talent de portraitiste et l'acidité à l'encontre du décadentisme napoléonien et parisien qui faisaient la renommée de l'écrivain.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lafeelivresque 2019-10-27T17:01:41+01:00
Bronze

Un deuxième tome qui m'a beaucoup plus. L'histoire et les personnages ont été vraiment intéressants à suivre. Le style de Zola est toujours aussi beau. De plus, j'ai beaucoup aimé l'ambiance second empire du livre. Une bonne lecture.

Afficher en entier

Date de sortie

La Curée

  • France : 2015-03-18 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 820
Commentaires 83
extraits 33
Evaluations 158
Note globale 7.06 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode