Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
713 999
Membres
1 009 279

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Quatre Filles du docteur March



Description ajoutée par VampireAcademyTeam 2023-12-20T14:58:27+01:00

Résumé

En l'absence de leur père Robert, pasteur nordiste engagé comme aumônier dans le conflit, quatre jeunes soeurs: la raisonnable Margaret (surnommée Meg, 16 ans), l'intrépide Joséphine (Jo, 15 ans), la charitable Élisabeth (Beth, 13 ans) et l'orgueilleuse Amy (12 ans), vivent à Concord dans l'État du Massachusetts avec leur mère, et leur fidèle domestique, Hannah. Autrefois riche, la famille March a été ruinée lorsque Robert March (pasteur, issu d'une riche famille WASP) a fait faillite en aidant un ami dans ses affaires. Malgré cela, elle est heureuse et n'oublie pas d'aider plus pauvre qu'elle.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 680 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Kiriu 2017-01-28T11:06:17+01:00

Il y a dans le monde beaucoup de petites Beth timides et tranquilles qui ont l'air de ne tenir aucune place, qui restent dans l'ombre jusqu'à ce qu'on ait besoin d'elles, et qui vivent si gaiement pour les autres, que personne ne voit leurs sacrifices. On les reconnaîtrait bien vite le jour où elles disparaîtraient, laissant derrière elles la tristesse et le vide !

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un des livres préférés de mon enfance! Et tout ce qui va avec: film, dessin-animé...

Afficher en entier
Or

(Attention, il existe différentes versions de ce livre, dans certaines la fin est totalement modifiée et est donc inadaptées aux livres suivants...!)

Un classique ! Je suis très attachée à ces quatre jeunes filles, il me plaît de les imaginer dans leur grande maison de l'époque, vaquer à leurs occupations, courageusement, malgré les difficultés de cette guerre de Sécession... Elles ont toute un caractère bien à elle, mais j'aime particulièrement la douce Beth, ainsi que Jo. J'adore le caractère de cette dernière, je me reconnais en ce tempérament de feu, qu'elle tente de maîtriser.

L'histoire est remplie de morale, ce sont des leçons intemporelles, et les femmes ne sont pas cantonnées dans le rôle qui leur est dévolu à l'époque, ce sont des femmes de caractères !

J'admire cette maman pleine de douceur et de constance. Comme elle le dit si bien : "l'amour, le respect et la confiance de mes enfants sont la plus douce récompense que je puisse recevoir de mes efforts pour être la femme que je voudrais leur offrir comme modèle".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

De retour aujourd'hui avec un classique que j'avais envie de découvrir depuis un moment.

Sauf que...

Je ne m'attendais absolument pas à ça.

C'est très centré sur les vanités, l'orgueil, les mauvaises pensées, les péchés et, par extension, les vertus.

C'est un livre qui est très moralisateur.

Attention, il y a de très belles morales dedans. Ce n'est pas péjoratif, seulement, c'était peut être un peu trop pour moi.

Je n'ai pas su apprécier les personnages, ni leur histoire.

Je lisais certains passages sans réellement les lire...

Moi qui me faisait une joie de le lire, ça n'a malheureusement pas pris.

Afficher en entier
Bronze

Il était temps que je lise ce grand classique de la littérature. Je n'ai jamais vu les films auparavant donc ce roman a été une totale découverte, et je dois bien avouer que j’ai été agréablement surprise. Lire un roman classique me fait toujours sortir de ma zone de confort. Ma vitesse de lecture est amoindrie, ma concentration n’est pas toujours au rendez-vous… mais je persiste malgré tout parce que j’ai à cœur de pouvoir dire que j’ai lu certains des grands romans qui se lisent de génération en génération. Les quatre filles du docteur March a été un agréable moment lecture. Je m’attendais à avoir davantage de difficulté à le lire, mais il s’avère que je l’ai assez rapidement terminé. Même s’il relève du roman initiatique dans lequel on suit quatre jeunes filles dans leur quotidien, parfois banal, je me suis surprise à faire défiler les pages très aisément et à le terminer en quelques jours à peine.

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Meg, Jo, Beth et Amy, quatre sœurs dont le père pasteur (et non docteur) s’est engagé dans la guerre de Sécession, et dont la mère veille sur elles en compagnie de leur vieille servante Hannah. Ce récit va relater pendant un an les moments forts ainsi que les tracas qui vont rythmer leur quotidien. Comme dans toutes les familles, tout n’est pas toujours rose. Il y a de bons moments, mais aussi de mauvais moments, et chaque chapitre apporte avec lui une leçon de vie que les sœurs vont apprendre individuellement ou collectivement, et qui se révèle être intemporelle. J’ai bien aimé les voir évoluer selon la mode de l’éducation féminine de l’époque mais aussi selon leurs caractères qui les rendent à la fois si différentes et unies lorsqu’il est nécessaire de faire face à un moment inconfortable.

On peut aisément se questionner sur le titre – ou plutôt sur sa traduction française : Les quatre filles du docteur March. Le fameux docteur March n’est que très peu présent dans l’histoire car il est à la guerre et ne revient à la maison qu’à la fin. A mon sens, si le titre se présente de cette manière c’est uniquement à cause de l’importance patriarcale qu’il y avait à l’époque de la traduction française de Pierre-Jules Hetzel en 1880, et c’est aussi un moyen de réduire la force subversive du roman qui met en avant des figures féminines fortes, capables de prendre soin d’elles sans la présence d’un homme sous leur toit.

J’ai eu une petite préférence pour Jo, la seconde de la fratrie – comme beaucoup d’autres lecteurs je pense –, qui se distingue par son regret de ne pas être née garçon pour pouvoir avoir tous les avantages de cette condition. C’est une jeune fille intrépide à l’imagination débordante. Elle écrit et compose des pièces de théâtre, nul doute qu’elle deviendra un jour autrice. Néanmoins, je ne peux pas dire que les trois autres filles March ne sont pas attachantes à leur façon. Meg est l’aînée de la fratrie et elle correspond à l’idée qu’on se fait d’une demoiselle de sa position à l’époque : elle est l’exemple à suivre, bien qu’elle ait pour défaut de s’intéresser un peu trop aux choses futiles qui ont parfois tendance à la rendre superficielle. Beth est la cadette. Douce et discrète, elle attendrit les autres personnages, mais aussi le lecteur. Impossible de ne pas fondre devant cette demoiselle qui est désireuse de bien faire et qui est pour la paix des ménages. Et enfin, Amy, la benjamine. Malgré ses douze ans au début de l’histoire, elle est le parfait reflet du bébé de la famille : celle dont tout le monde s’occupe et qui se montre plutôt capricieuse et désireuse d’avoir en sa possession de belles choses en récompense ou motivation d’un bon comportement.

Mme March est perçue comme l’image de la femme accomplie. Elle est souvent médiatrice de ses enfants. C’est elle qui pousse ses filles à voir les effets de leurs comportements, à les analyser et à tirer la morale à tout ceci. Elle est le guide à suivre. Cependant, c’est aussi une mère qui est capable de se confier sur ses propres défauts et sur la façon dont elle a réussi à les corriger aux yeux du monde. Elle est loin d’être parfaite, et compare le tempérament de Jo à son propre tempérament au même âge. Malgré cela, elle est un repère fort pour les quatre sœurs, et lorsqu’elle est momentanément absente, on sent à quel point les filles sont désœuvrées et ont encore besoin d’elle pour pouvoir s’épanouir complètement dans le monde.

Théodore Laurentz, dit Laurie, est le petit fils de M. Laurentz, le voisin des March. Issu d’une famille plus riche, il est le fidèle compagnon de jeux des sœurs. Dès lors qu’elles apprennent son existence, elles se font un devoir de l’intégrer parmi elles. Sa meilleure complice est Jo, avec qui il fera les quatre cent coups, mais aussi dont les disputes seront l’objet de plusieurs tourments. J’ai beaucoup aimé la façon dont les Laurentz s’intègrent à la famille des March. Un lien très fort vient à les unir si bien que les enfants naviguent les uns chez les autres comme s’ils vivaient dans une seule et même demeure partagée en deux. J’ai été particulièrement touchée au moment où Laurie vient à appeler Madame March : « Madame maman ». Orphelin, il n’a plus que son grand-père pour veiller sur lui, et désigner Madame March comme sa mère montre à quel point le jeune garçon s’est fait une place dans la famille.

D’autres personnages secondaires ont toute leur importance dans cette histoire. Hannah est un personnage discret, mais qui se révèle être importante dans la vie de la famille March. Fidèle à ses employeurs, elle est une autre figure de référence pour les filles lorsque leur mère est absente. Elles veillent sur elle comme le ferait une grand-mère ou bien une tante. Nous avons également Monsieur Laurentz, le grand-père de Laurie, qui apparaît comme un homme un peu bourru, mais dès lors qu’on apprend à faire sa connaissance, il se révèle être touchant. Beth est sans aucun doute celle qui réussi à conquérir son cœur et à l’ouvrir aux autres au point qu’il se crée lui aussi sa place parmi les March. Et enfin, il y a la tante March, la sœur du docteur March, une femme sans mari, ni enfant, un brin acariâtre dont Jo rend régulièrement visite pour lui faire la lecture.

Ce n’est pas un livre que je relirai dans l’avenir, mais que j’ai pris plaisir à découvrir. A mon sens, les livres classiques sont des incontournables qu’on doit lire au moins une fois dans sa vie de lecteur. Maintenant que j’ai lu le roman, je pense que je me tournerai avec plaisir vers les adaptations cinématographiques dont j’ai eu de bons échos.

Afficher en entier
Or

En l'absence de leur père Robert, pasteur nordiste engagé comme aumônier dans le conflit, quatre jeunes soeurs: la raisonnable Margaret (surnommée Meg, 16 ans), l'intrépide Joséphine (Jo, 15 ans), la charitable Élisabeth (Beth, 13 ans) et l'orgueilleuse Amy (12 ans), vivent à Concord dans l'État du Massachusetts avec leur mère, et leur fidèle domestique, Hannah. Autrefois riche, la famille March a été ruinée lorsque Robert March a fait faillite en aidant un ami dans ses affaires. Malgré cela, elle est heureuse et n'oublie pas d'aider plus pauvre qu'elle.

Afficher en entier
Bronze

Après avoir vu et adoré l'adaptation de Greta Gerwig, il me tardait de découvrir ce roman d'une grande douceur, au dénouement heureux et tendre (j'ignorais qu'il était en deux parties). Cette lecture est comme une longue promenade apaisante à travers la campagne, les saisons, en compagnie de la charmante famille March.

Afficher en entier
Or

Un livre qui m'a été offert en italien, quand j'avais exprimé mon envie de lire quelques histoires dans cette langue, pour un peu améliorer mon vocabulaire. Au début, je n'étais pas certain de vouloir le lire, car il m'avait été fort conseillé comme un livre "pour les filles, et qu'il ne parlait que des trucs de filles et des trucs d'amour" quand j'étais plus jeune. Des sujets qui ne m'intéressaient vraiment pas à l'époque!

Mais à la place de ces sujets, j'ai découvert une histoire relaxante, qui se lit aisément avec un ton très "tranche de vie". J'ai lu ce livre principalement avant d'aller dormir, et je dois dire que, au chaud sous les couvertures, l'histoire était parfaite. Les chapitres se suffisent à eux-même, ce qui rend ce livre vraiment adapté sur une table de nuit: il y a beaucoup moins de risque de le lire jusqu'à l'aube. Il est facile à déposer, et encore plus facile à reprendre.

C'était vraiment une superbe découverte, à laquelle je ne m'attendais vraiment pas! Je le recommende à qui aime le genre "tranche de vie" et des grands classiques!

Afficher en entier
Lu aussi

Sympa sympa !

💖💖💖

À lire 📖 au chaud 🥵 sous un plaid 🛌 !

Franchement bon début d’histoire 😊 ! C’est divertissant et les personnages sont attachants ☺️ !

Afficher en entier
Diamant

un merveilleux moment passé

Afficher en entier
Argent

Un joli roman, doux comme un bonbon, qui nous plonge avec délice dans l’ambiance chaleureuse de la famille March. Tous les personnages sont intéressants et réalistes ( j’ai un vrai coup de cœur pour Marmee. Un livre plein de bons sentiments et de leçons, à la fois pour ces 4 sœurs que pour le lecteur.

Afficher en entier
Lu aussi

C'est une charmante petite histoire avec une belle morale. Si seulement le monde ressemblait à cette merveilleuse famille, il n'y aurait que de l'amour sur Terre. Je me suis vraiment attaché à toutes ces jeunes filles, en particulier à Jo qui a énormément de caractère et qui le fait bien savoir. Meg est adorable mais elle est trop envieuse de la richesse des autres. Beth est complètement effacée par la personnalité de ses soeurs, ce qui la fait passer pour un ange. Et enfin, Amy est la plus égocentrique, mais en grandissant, elle change et pense un peu plus aux autres qu'à elle-même. La mère, qui est seule pour les trois quarts de l'histoire, est douce et sûrement la mère que beaucoup rêvent d'avoir. Le père, bien qu'on le voit très peu, par son métier et son absence pendant l'histoire, montre clairement qu'il a un grand cœur. Les Laurence sont des personnes charmantes, et Laurie est adorable quand il contrôle ses caprices et ses petites colères.

Cette belle histoire m'a permis de m'évader en compagnie de personnages bien intentionnés et doux.

Afficher en entier
Bronze

Un peu de mal à entrer dans cette lecture. J’ai du m’arrêter à la moitié.

Les quatre filles sont adorables, pleine de bons sentiments, mais j’ai l’impression qu’il manque quelque chose. J’essaierai plus tard à nouveau .

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Quatre Filles du docteur March

  • France : 1880-01-01 (Français)
  • France : 2020-09-03 - Poche (Français)

Activité récente

Lendan le place en liste or
2024-03-30T21:39:54+01:00

Titres alternatifs

  • Les Quatre Filles du Dr March - Français
  • Les Quatre Filles Du Docteur March (Roman Eternels) - Français
  • Little women - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 2680
Commentaires 384
extraits 71
Evaluations 743
Note globale 7.85 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode