Livres
554 725
Membres
599 924

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur



Description ajoutée par PatateB4 2020-01-30T14:09:54+01:00

Résumé

​Dévoré d'ambition

Poussé par la compétition

Il va découvrir que la soif de pouvoir a un prix

 

C'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce et d'inventivité pour faire gagner sa candidate. 

Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l'échec, au triomphe ou à la ruine.

Dans l'arène, ce sera un combat à mort.

Pour assouvir son ambition, Coriolanus parviendra-t-il à réprimer l’affection grandissante qu’il ressent pour sa candidate, condamnée d’avance ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 511 lecteurs

extrait

La neige se pose toujours au sommet.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Que dire de ce tome... J'ai aimé retrouver l'univers d'Hunger Games et en apprendre plus sur les premiers jeux. On découvre, à travers ce tome, que les premiers Hunger Games n'ont rien à voir avec ceux vécus par Katniss! Spoiler(cliquez pour révéler)Les tributs sont, certes, transporté dans un train mais, au contraire du traitement "privilégié" des tributs lors des Hunger Games auquel participe Katniss, les tributs des toutes premières éditions sont traités comme du bétail. Transporté par des trains de marchandises, dans le noir, sans rien manger ni boire, pour au final atterrir dans la cage d'un ancien zoo où ils sont observés de tous comme s'ils étaient des phénomènes de foire. Un traitement bien différent des Hunger Games qu'on connaît! J'ai également aimé en apprendre plus sur Snow, qui est tout juste âgé de dix huit ans dans ce tome et qui nous semble loin du Snow qu'on connaît malgré que son désir de pouvoir soit déjà bien présente. On en apprend plus sur sa famille également et sur sa vie en général. J'ai également apprécié les quelques références qu'on peut retrouver des premiers tomes. Spoiler(cliquez pour révéler)Comme les chansons chantées par Katniss qui, ici, on le découvre, sont composées et chanté par Lucy Gray ou encore l'expression "ce n'est pas fini tant que le geai moqueur n'a pas chanté" ce qui, à mes yeux, fait bel et bien référence aux précédents tomes et au rôle de geai moqueur que Katniss interprète. Dans ce tome, on rencontre un Snow qui semble plus "humain" que dans les précédents tomes et qu'on voit évoluer petit à petit. J'ai bien aimé le personnage de Lucy Gray, fort caractère, qui ne se laisse pas faire. Une héroïne comme je les aime! En résumé, ce tome est agréable à lire malgré quelques longueurs vers le début selon moi. Il nous permet d'en apprendre plus sur Snow et sur les premiers Hunger Games, très différents de ceux qu'on a pu vivre avec Katniss. On se rend compte qu'au tout début, ils n'étaient pas réellement considéré par un spectacle, que ce soit par la population du Capitol ou par les districts et qu'aucune loi les obligeait à regarder. Tout comme l'arène, au contraire de ce qu'on savait grâce à Katniss, n'était au début qu'un simple lieu abandonné reconvertit en arène et non une arène spécialement crée pour les Hunger Games. En somme, je trouve ce tome plutôt bon bien que je garde une préférence pour les trois premiers.

Afficher en entier
Argent

J’ai été tellement heureuse de retrouver la plume de Suzanne Collins ainsi que son univers si unique. On se plonge dans le monde de Coriolanus Snow, personnage que j’avais (comme tout le monde je pense) détester lors de ma lecture de la trilogie.

Pourtant je dois avouer qu'au cours de la premier parie, j'ai réussi a l'apprécié d'une certaine manière. En comprenant son passé et ce qu'il a traversé, ça n'a pas été difficile, mais j'ai vite déchanté en attaquant la seconde moitié. C'est un personnage totalement antipathique et avide de pouvoir, il a son caractère, c’est indéniable, il fonctionne toujours par intérêt, et n’agit jamais a la légère mais ce coté manipulateur m’a, à la fois fasciné, et déranger. Sa possessivité envers Lucy Gray a fini par me laisser un gout amer, je dois l'admettre, on sent bien que le personnage n'est pas totalement équilibré. Spoiler(cliquez pour révéler)De même avec Sejanus, se faisant passer pour un gentil auprès de sa famille et lui, pour au final le tuer et profiter des finances des Plinth, voila qui était gros. L’évolution de Snow au cours de la lecture est assez impressionnante. Ce personnage toujours tiraillé entre deux idées, si fidèle a ce qu’il croit juste -le Capitole- et pourtant si perdu avec ce qu’il ressent. Même si j'ai peiné a comprendre ses choix parfois, sa façon de penser, je suis impressionnée par la maniere dont Suzanne Collins a amener ce personnage.

En ce qui concerne Lucy Gray, la tribut de Coriolanus, de même. Voila une fille qui ne manque pas de panache et de charisme ! J’ai beaucoup aimé son caractère et ce coté tres indépendant qu’elle a, même si je n’ai pas toujours compris certaines de ses actions.

L’histoire se place évidemment sous le regard de Snow, et donc, j’ai trouvé que quelques fois cela manquait cruellement d’interaction avec Lucy Gray, mais ce n’est qu’un petit détails.

Collins réussi a nous montrer tous les non-dits et autres symboles présents dans l’histoire, tous est dans le détails et je suis très admirative pour ça.

Je ne dirais pas que ce prequel est aussi bien que la trilogie, c’est different, c’est bien, palpitant, on est toujours tenu en haleine a la fin des chapitres -ce que j’apprécie beaucoup- mais il n’égale pas la trilogie. Oui, ce livre apporte beaucoup de réponses et d’explications au monde dans lequel nous nous sommes plongés quelques années plus tot.

Si je peux souligner un seul point négatif, je dirais que j’ai senti quelques «longueurs ». Je n’ai pas envie de les qualifier ainsi mais c’est le mieux que j’ai trouvé, je ne me suis pas ennuyée parce qu’il se passe toujours quelque chose, mais parfois j'étais dans l’attente constante de quelque chose qui finissait pas arriver, ou pas.

Je ne saurais dire pourquoi, mais je reste un peu sur ma faim, peut-être parce que je trouve que Snow change un peu trop a la fin, ou que j’ai eu du mal à vraiment comprendre sa façon de penser en arrivant sur les dernières pages.

En bref, un roman très sympa à lire, qui apporte beaucoup d’explications sur la saga et nous fait comprendre les rouages du monde dans lequel à évoluer Katniss.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

Mmmmh...alors... je sais que je vais faire grincer des dents certains membres, voire beaucoup. Je m'en doute quand je constate la popularité et les bonnes notes de ce livres sur Booknode. Mais, très sincèrement, j'ai trouvé ce livre sans intérêt, voire nocif pour le lecteur:

Le personnage de Coryolanus Snow, Spoiler(cliquez pour révéler)qui, on le sait, doit devenir par la suite le "grand méchant",m'est totalement antipathique. Il est froid, calculateur, et voit en toute chose un moyen de parvenir à ce qu'il veut: le pouvoir, la gloire, la richesse. Je ne lui ai pas trouvé une once d'empathie, pas même envers Lucy Gray, qu'il considère comme un objet... Bref, il m'est insupportable, et en soit c'est cohérent avec la suite. Ce qui me dérange, c'est que l'histoire est racontée de telle façon (en racontant l'histoire de son point de vue notamment) que le lecteur s'identifie à lui... Mettez ce livre entre les mains d'un jeune qui ne veut pas réfléchir sur le livre ou ne s'en donne pas les moyens, et vous obtiendrez...une catastrophe! Le lecteur ne prendra le récit qu'au premier degré, s'identifiera au personnage et éprouvera de l'empathie pour lui, sans percevoir la noirceur et la perversité de Snow. A quoi ce genre de façon d'exposer un récit aboutit? A la justification de toute méchanceté, de toute mauvaise action. Le problème, c'est qu'ensuite le lecteur applique les mauvaises pratiques qu'il tire du livre autour de lui. A mon sens, le danger est grand.

Et si, encore, ce livre avait une quelconque valeur littéraire... sauf qu'il n'en a pas. Aucune description de lieu, de paysage digne de ce nom, un très faible aperçu de l'apparence des personnage, et aucune remise en question de lui même ou du système dans lequel il baigne par le personnage.

Bref, un roman qui sert à divertir ceux qui ne sont en quête ni d'une quelconque réflexion profonde, ni de descriptions pittoresques.

j'ignore comment un tel torchon a pu arriver dans les mains du lecteur (en fait si, j'en ai une petite idée), et je ne comprends pas quelles peuvent être les intentions de l'auteure en publiant ce livre. Peut être, et c'est fort probable, que celles-ci se résument simplement à la quête d'argent et de célébrité. Je ne vois aucune volonté de pousser le lecteur à réfléchir, à le rendre plus fort, plus critique, plus intègre. C'est même l'effet inverse qu'a ce livre. Dans ce cas, l'auteure écrit ce livre pour elle, pas pour le lecteur.

Bref, je pense que vous m'avez compris, j'ai été choquée par le contenu de ce livre... A placer seulement dans les mains de personnes critiques capables de discerner la manipulation qui se cache derrière les pages. D'ailleurs, à ne placer dans aucune main, car ce livre n'a quasiment aucun attrait.

Afficher en entier
Diamant

Il est toujours très intéressant dans les dystopie de découvrir un peu plus comment on a pu en arriver là. Retrouver cet univers qui avait été un coup de cœur c'était vraiment top. J'ai eu réellement peur que l'autrice nous fasse réussir à apprécier Snow. Mais à chaque élément qui aurait pu faire pencher la balance un contre-coup te montrer vraiment qui il était réellement avec tout son égoïsme. J'ai mis beaucoup de temps à le lire en revanche. Par rapport à la trilogie d'origine il manquait de rythme. Et c'est dur de prendre plaisir à ouvrir son livre quand on déteste les personnages principaux quand même (même Lucy Gray ne m'a pas convaincu). Un livre à lire pour en apprendre plus sur l'univers de Hunger Games.

Afficher en entier
Diamant

J’ai adoré me replonger dans l’univers des Hunger Games et en apprendre davantage sur la créations des jeux et sur Coriolanus Snow qui était le personnage plus intrigant de la saga. Ce livre a été difficile à lâcher tellement il était prenant. Je recommande ++++

Afficher en entier
Diamant

En commencent a le lire il est vite déstabilisant car nous sommes habitués a Katniss Everdeen l'héroine des autres tomes,sauf que nous commençons avec coriolanus et son histoire sa fait bizzare mais ont si habitue je vous le conseil vivement! il est différent des autres tomes mais il est tout aussi bien rediger et l'histoire est aussi original car ont découvrent le passée des personnages sur les quelles ont ne s'avaient que très peu de chose

Afficher en entier
Or

C'est une lecture qui éclaire beaucoup. Dans les trois premiers livres de la série, il y a tout le développement d'un univers cruel qui nous tient hors d'haleine. Cependant, dans ce quatrième livre, tout est expliqué. Pourquoi les Hunger Games ?(la version du président, pas celle que le Capitol donne sur le blabla qu'il faut se souvenir de la guerre). Pourquoi des enfants? Pourquoi les gens regardent, même si ça les dégoutent? Bref, sur ce plan là, ça ouvrait les yeux (Même si je voulais carrément gifler Coriolanus Snow chaque fois qu'il se mettait à avoir une discussion ''Philosophique'' avec lui-même.) Sinon, au niveau de l'histoire, c'était très bien bien écrit (quoique parfois il y avait un peu trop de détails et que l'histoire aurait pu être un peu plus courte). Ma partie préférée reste le début du livre, avant que tout parte en couille. La fin était seulement une série de décisions par Coriolanus qui vous donne juste envie de le trucider (désolé pour toute cette violence!). Seul point négatif, les numéros de bas de page sont illisibles! Pas capable de faire la différence entre les 8 et les 0 ou les 1 et les 7.

Afficher en entier
Or

Je suis tout simplement tombée sous le charme de ce livre !

Je trouve qu'il ajoute un nouvel angle à la trilogie qu'est Hunger Games. Une vraie nouvelle compréhension. A mes yeux, tout a pris un sens encore plus profond et j'estime que la boucle est superbement bouclée.

Lorsque j'ai lu les Hunger Games il y a plusieurs années, je n'aurais jamais pensé à la nécessité de ce tome. Et pourtant, maintenant, après l'avoir lu, ça me semble tout à fait logique.

Tout d'abord, c'était hyper intéressant de découvrir le passé de Snow. Comprendre que c'est un enfant de la guerre et que celle-ci a laissé des marques indélébiles sur lui. Je ne m'attendais pas à ce qu'il ait passé toute sa jeunesse dans la pauvreté. Sa relation avec sa grand-mère et sa cousine était très touchante. Il considère Tigris comme sa sœur et elle est la seule à tout savoir de lui. Spoiler(cliquez pour révéler)Ou du moins, au début. Ca me fait tellement de peine de réaliser qu'il la laissera de côté dans le futur, comme on l'apprend dans Hunger Games.

En parlant de sa grand-mère, j'ai beaucoup aimé tout ce truc autour des roses. Spoiler(cliquez pour révéler)Ces roses blanches, la signature de Snow, prennent tellement de sens quand on apprend que c'est une sorte d'héritage, de mémoire de sa grand-mère.

Deuxièmement, ça fait tellement du bien de voir Snow plus humain. De le voir triste, soulagé, affamé, vexé, gentil, gêné, stressé, craintif, impuissant. Et surtout amoureux. Snow est tellement adorable Spoiler(cliquez pour révéler)quand il pense à Lucy Gray, quand il rougit en parlant d'elle, quand il la prend dans ses bras, quand il s'inquiète pour elle, quand ils s'embrassent. J'ai adoré leur amour. Même si on sait que Snow est Snow et que la fin ne sera pas comme dans les contes de fées.

Troisièmement, j'ai adoré Lucy Gray. Je trouve qu'elle apportait une vraie bouffée d'air frais. Un personnage haut en couleur, intelligent, doué, drôle, attachant, lumineux. Des airs de Katniss mais tout de même bien différente. Lucy Gray formait avec Snow un duo très intéressant. Je les trouvais assez complémentaires.

Quatrièmement, les chansons. Alors là, tout a pris un nouveau sens. Je ne peux m'empêcher de penser que, lorsque Katniss chantait une berceuse à Rue lors de sa mort dans Hunger Games 1, Snow devait se remémorer la journée au bord du lac avec Lucy Gray et les Coveys. En effet, c'est la même chanson que Lucy Gray chantait à Maude Ivory pour l'endormir.

Et SURTOUT, je ne pourrai plus jamais écouter la chanson de "L'Arbre du pendu" de la même façon. Spoiler(cliquez pour révéler)Savoir que c'est Lucy Gray qui l'a composée, comprendre que cette chanson a donné le lieu de rendez-vous pour la fuite de Snow et Lucy Gray, assister à la mort du fameux pendu, réaliser que c'est à travers ce chant que Snow a entendu la voix de Lucy Gray pour la dernière fois, etc. On comprend enfin tout. On sait exactement de quoi elle parle et les circonstances exactes de sa création. Et savoir que c'est cette même chanson qui sera reprise comme chant de rébellion par son ennemie Katniss... Bref, magnifique.

Cinquièmement, j'ai adoré me plonger dans la vie du Capitole, 64 ans avant les Hunger Games de Katniss. On apprend à connaître un autre endroit, des autres habitants, une autre époque. Découvrir la création des Jeux, leur évolution, leurs changements, c'était hyper intéressant. J'ai adoré suivre l'histoire sous un autre angle.

Sixièmement, quelle joie de retrouver les geais moqueurs et de bien comprendre leurs origines. Et surtout, j'ai adoré le fait que Spoiler(cliquez pour révéler)Snow déteste ces oiseaux dès le départ. Le pauvre, s'il savait que celle qui le fera tomber des années plus tard sera surnommée le "geai moqueur"...

De plus, l'impact de la notion des triples C (contrôle, chaos, contrat) sur Snow était très juste et révélatrice. J'ai compris, même si je ne partage pas cette idée, ce qui le pousse à croire que le Capitole et les Hunger Games sont indispensables pour le bon ordre. Dans la trilogie Hunger Games, j'ai toujours pensé que Snow déballait de beaux discours simplement pour garder le pouvoir. Simplement par le désir égoïste de rester tout puissant. Mais non, ce n'est pas que ça. Il croit VRAIMENT en ses beaux discours. Il croit VRAIMENT que les Hunger Games sont nécessaires pour que tout aille bien. On arrive à enfin comprendre son point de vue.

Pour finir, lire ce bouquin, c'était un peu comme regarder les films 1-2-3 de Star Wars en suivant la jeunesse de Dark Vador. On sait très bien comment ils vont finir, mais pourtant, on ne peut s'empêcher de s'attacher à eux et d'espérer qu'ils ne vont pas finir comme on le sait déjà. J'ai beaucoup aimé la complexité de Snow. Je l'ai trouvé touchant à de nombreux moments. Et pourtant, de temps en temps, certains détails me rappelaient que c'était bien LE fameux Coriolanus Snow, un futur président ignoble. Comme par exemple, Spoiler(cliquez pour révéler)toutes les fois où Snow considérait Lucy Gray comme "la sienne, sa propriété, celle qui devait se soumettre à lui", ou encore son sang-froid, sa manipulation des gens, sa façade charmeuse. Sa capacité à utiliser les gens pour obtenir ce qu'il veut. Leur faire croire qu'il les apprécie. Et surtout, sa trahison envers Sejanus.

Bref, j'aurais encore une multitude de choses à dire, mais je crois qu'il est préférable que je m'arrête là.

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup moins aimé ce livre que la trilogie original mais j'ai été super contente de le lire tout de même, l'histoire reste super intéressante en découvrant le personnage de Snow mais aussi les Hunger Games 64 avant le premier tome de la trilogie. Un livre qui apport beaucoup de connaissance

Afficher en entier
Pas apprécié

Je ne vais surement pas être aussi objective que je devrais l'être, d'autant plus que je n'ai pas terminé cette lecture, mais je suis très déçue.

J'en attendais vraiment beaucoup avec ce roman, Snow étant mon personnage préféré, j'espérais en apprendre vraiment d'avantage sur lui et sur sa vie avant les Hunger Games que l'on a suivi, et achevé la première partie, j'étais déçue de constater le peu qu'on avait pu "apprendre" et désespérée quand je voyais le nombre de pages qu'il me restait encore à lire.

J'espérais vraiment lire le point de vue de ce personnage durant le dernier tome des Hunger Games, mais quand j'ai vu tout ce que je devais encore lire avant d'y arriver, je n'ai pas eu la fois de poursuivre.

Je n'ai pas grand chose d'autre à dire sur ce livre, si ce n'est que peut-être un jour, si j'ai la volonté de reprendre ma lecture, j'aimerais pouvoir l'achever vite, en ayant la satisfaction d'en savoir plus sur l'existence de ce personnage que j'avais tant aimé.

Afficher en entier
Bronze

J'étais surprise de voir ce livre dans ma librairie et je l'ai acheté par curiosité.

Quel plaisir de retrouver ce monde si particulier des Hunger Games. J'ai apprécié cette vision différente du personnage de Snow. Je pense que si je relis la saga Hunger Games, j'aurais un œil un peu différent sur ce personnage.

Ce livre est une petite bouffée d'air frais que je conseille à tous ceux qui ont apprécié la saga originale (et/ou qui ont vu les films).

Afficher en entier
Or

Ravie de ce petit retour dans le monde des Hunger Games pas déçu de se retour en arrière.

Afficher en entier

Dates de sortie

Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur

  • France : 2020-05-20 (Français)
  • USA : 2020-05-19 (English)

Activité récente

cora27 le place en liste or
2021-06-18T15:55:12+02:00

Titres alternatifs

  • The Ballad of Songbirds and Snakes - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1511
Commentaires 267
extraits 45
Evaluations 623
Note globale 8.11 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode