Livres
541 289
Membres
572 481

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur



Description ajoutée par PatateB4 2020-01-30T14:09:54+01:00

Résumé

​Dévoré d'ambition

Poussé par la compétition

Il va découvrir que la soif de pouvoir a un prix

 

C'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce et d'inventivité pour faire gagner sa candidate. 

Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l'échec, au triomphe ou à la ruine.

Dans l'arène, ce sera un combat à mort.

Pour assouvir son ambition, Coriolanus parviendra-t-il à réprimer l’affection grandissante qu’il ressent pour sa candidate, condamnée d’avance ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 309 lecteurs

extrait

La neige se pose toujours au sommet.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Que dire de ce tome... J'ai aimé retrouver l'univers d'Hunger Games et en apprendre plus sur les premiers jeux. On découvre, à travers ce tome, que les premiers Hunger Games n'ont rien à voir avec ceux vécus par Katniss! Spoiler(cliquez pour révéler)Les tributs sont, certes, transporté dans un train mais, au contraire du traitement "privilégié" des tributs lors des Hunger Games auquel participe Katniss, les tributs des toutes premières éditions sont traités comme du bétail. Transporté par des trains de marchandises, dans le noir, sans rien manger ni boire, pour au final atterrir dans la cage d'un ancien zoo où ils sont observés de tous comme s'ils étaient des phénomènes de foire. Un traitement bien différent des Hunger Games qu'on connaît! J'ai également aimé en apprendre plus sur Snow, qui est tout juste âgé de dix huit ans dans ce tome et qui nous semble loin du Snow qu'on connaît malgré que son désir de pouvoir soit déjà bien présente. On en apprend plus sur sa famille également et sur sa vie en général. J'ai également apprécié les quelques références qu'on peut retrouver des premiers tomes. Spoiler(cliquez pour révéler)Comme les chansons chantées par Katniss qui, ici, on le découvre, sont composées et chanté par Lucy Gray ou encore l'expression "ce n'est pas fini tant que le geai moqueur n'a pas chanté" ce qui, à mes yeux, fait bel et bien référence aux précédents tomes et au rôle de geai moqueur que Katniss interprète. Dans ce tome, on rencontre un Snow qui semble plus "humain" que dans les précédents tomes et qu'on voit évoluer petit à petit. J'ai bien aimé le personnage de Lucy Gray, fort caractère, qui ne se laisse pas faire. Une héroïne comme je les aime! En résumé, ce tome est agréable à lire malgré quelques longueurs vers le début selon moi. Il nous permet d'en apprendre plus sur Snow et sur les premiers Hunger Games, très différents de ceux qu'on a pu vivre avec Katniss. On se rend compte qu'au tout début, ils n'étaient pas réellement considéré par un spectacle, que ce soit par la population du Capitol ou par les districts et qu'aucune loi les obligeait à regarder. Tout comme l'arène, au contraire de ce qu'on savait grâce à Katniss, n'était au début qu'un simple lieu abandonné reconvertit en arène et non une arène spécialement crée pour les Hunger Games. En somme, je trouve ce tome plutôt bon bien que je garde une préférence pour les trois premiers.

Afficher en entier
Argent

J’ai été tellement heureuse de retrouver la plume de Suzanne Collins ainsi que son univers si unique. On se plonge dans le monde de Coriolanus Snow, personnage que j’avais (comme tout le monde je pense) détester lors de ma lecture de la trilogie.

Pourtant je dois avouer qu'au cours de la premier parie, j'ai réussi a l'apprécié d'une certaine manière. En comprenant son passé et ce qu'il a traversé, ça n'a pas été difficile, mais j'ai vite déchanté en attaquant la seconde moitié. C'est un personnage totalement antipathique et avide de pouvoir, il a son caractère, c’est indéniable, il fonctionne toujours par intérêt, et n’agit jamais a la légère mais ce coté manipulateur m’a, à la fois fasciné, et déranger. Sa possessivité envers Lucy Gray a fini par me laisser un gout amer, je dois l'admettre, on sent bien que le personnage n'est pas totalement équilibré. Spoiler(cliquez pour révéler)De même avec Sejanus, se faisant passer pour un gentil auprès de sa famille et lui, pour au final le tuer et profiter des finances des Plinth, voila qui était gros. L’évolution de Snow au cours de la lecture est assez impressionnante. Ce personnage toujours tiraillé entre deux idées, si fidèle a ce qu’il croit juste -le Capitole- et pourtant si perdu avec ce qu’il ressent. Même si j'ai peiné a comprendre ses choix parfois, sa façon de penser, je suis impressionnée par la maniere dont Suzanne Collins a amener ce personnage.

En ce qui concerne Lucy Gray, la tribut de Coriolanus, de même. Voila une fille qui ne manque pas de panache et de charisme ! J’ai beaucoup aimé son caractère et ce coté tres indépendant qu’elle a, même si je n’ai pas toujours compris certaines de ses actions.

L’histoire se place évidemment sous le regard de Snow, et donc, j’ai trouvé que quelques fois cela manquait cruellement d’interaction avec Lucy Gray, mais ce n’est qu’un petit détails.

Collins réussi a nous montrer tous les non-dits et autres symboles présents dans l’histoire, tous est dans le détails et je suis très admirative pour ça.

Je ne dirais pas que ce prequel est aussi bien que la trilogie, c’est different, c’est bien, palpitant, on est toujours tenu en haleine a la fin des chapitres -ce que j’apprécie beaucoup- mais il n’égale pas la trilogie. Oui, ce livre apporte beaucoup de réponses et d’explications au monde dans lequel nous nous sommes plongés quelques années plus tot.

Si je peux souligner un seul point négatif, je dirais que j’ai senti quelques «longueurs ». Je n’ai pas envie de les qualifier ainsi mais c’est le mieux que j’ai trouvé, je ne me suis pas ennuyée parce qu’il se passe toujours quelque chose, mais parfois j'étais dans l’attente constante de quelque chose qui finissait pas arriver, ou pas.

Je ne saurais dire pourquoi, mais je reste un peu sur ma faim, peut-être parce que je trouve que Snow change un peu trop a la fin, ou que j’ai eu du mal à vraiment comprendre sa façon de penser en arrivant sur les dernières pages.

En bref, un roman très sympa à lire, qui apporte beaucoup d’explications sur la saga et nous fait comprendre les rouages du monde dans lequel à évoluer Katniss.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Très bon prequel qui nous montre le jeune snow avant qu'il soit président.

Il reste tout du long rattaché au Capitole.

Il a été amoureux mais il a préféré une vie au Capitole plutôt que dans la nature avec celle qui l'aimait.

Afficher en entier
Or

Nous revoilà de retour à Panem, près de 60 ans avant que Katniss et Peeta rentrent dans l'arène. Dans ce tome, on apprend à connaître Coriolanus le futur président du pays, celui-ci va devenir le mentor de Lucy Gray, une tribut du district 12.

J'ai été très hypé par ce nouveau tome, après avoir dévoré la saga Hunger Games, mais je n'ai pas été aussi satisfait que je le pensais. Ce tome est intéressant, car nous apprenons comment les jeux ont évolué, mais aussi comment se passe les jeux pour les mentors. La première partie du livre est concentrée sur la rencontre entre Coriolanus et Lucy, ensuite celle-ci est envoyé aux Hunger Games, et enfin la dernière partie est concentré sur la suite des jeux.

Les personnages sont peu attachants, cela peut déjà s'expliquer par le fait que Coriolanus n'est pas le narrateur, mais connaître les habitudes de vie de ce personnage (qui ne sont pas celle dont on s'attend au début de ce livre) ainsi que les moments avec sa grand-mère et sa cousine le rend plus humain.

Ce livre est vraiment intéressant, car on apprend beaucoup de choses, parmi celle-ci, on peut comprendre les raisons de la haine qu'a Snow envers Katniss. Katniss lui rappelle constamment le destin tragique qu'à subit sa relation avec Lucy, par le fait qu'elle soit représentée par un geai moqueur, parce qu'elle chante une chanson qui lui est particulièrement familière, mais aussi par le fait que celle-ci habite dans le district 12 d'où "vient" Lucy Gray.

Le gros point négatif de ce tome pour moi, est que le rythme est très lent, le début passe encore, mais dès l'envoi des tributs aux Hunger Games, Lucy se cache, les tributs ne s'entretuent pas et l'on attend que l'action arrive. La troisième partie que Coriolanus assimile à la fin comme la suite des "Hunger Games", est aussi très lente, on attend que l'action vienne à nous, mais il faut attendre les 30 dernières pages pour que le rythme s'intensifie.

En plus de ce premier point négatif, j'ai malheureusement trouvé que les musiques étaient trop nombreuses en plus du fait que je n'arrivais pas forcément à comprendre leur sens.

Ce livre était intéressant à lire, mais peut-être un peu trop long (je pense que l'on aurait pu enlever une centaine de pages facilement), mais je le conseille tout de même pour les fans de la saga, car on en apprend un peu plus sur cet univers.

Afficher en entier
Argent

Dernier tome qui ne s'imposait pas...J'ai découvert la saga Hunger Games récemment. Je sais, j'ai mis du temps ! Bien déçue par ce tome 4...

L'univers créé par Suzanne Collins était donc encore frais dans mon esprit. Il était donc impensable de ne pas lire ce fameux préquel, sorti dix ans après les aventures de Katniss et de Peeta. Ici, on découvre le pourquoi du comment le Président Snow est devenu... le Président Snow ! L'auteure nous livre ici, le passé de Coriolanus Snow lorsqu'il était encore un jeune homme à peine majeur ; toutes les épreuves qu'il a traversé avant de devenir celui qu'on a tous tellement détesté, celui qui a envoyé mourir tant de gamins des districts dans l'arène. Bien évidemment et sans grande surprise, j'ai dévoré ce livre ! Tellement heureuse d'abord de retrouver Panem et l'univers des Hunger Games. Ensuite, j'avais soif de comprendre comment Snow en était arrivé là et aussi d'en connaître plus sur le passé de ces jeux mortels.Bof Bof tout ça fait un peu "réchauffé" !

Afficher en entier
Diamant

C'était plutôt plaisant de replonger dans l'univers des Hunger games, même plusieurs années après. Côtoyer le personnage de Snow plus jeune, et le voir évoluer au travers de ses expériences s'avère très intéressant.

La version des Hunger Games présentée dans cette préquelle n'a absolument rien à voir avec ce qu'on vécu Katniss et Peeta à leur époque, on assiste plus à ses prémisses. On note également quelques touches de fan service dans le bouquin mais c'est bien tourné donc je laisse passer ..

Afficher en entier
Bronze

Un vrai plaisir de retourner dans l'univers de Panem et d'en découvrir davantage sur les origines des Hunger Games.

L'auteur réussi à nous faire accrocher à la découverte du passé de notre méchant préféré et on en arrive même à espérer qu'il s'en sorte même si on connaît déjà le fin mot de l'histoire.

J'ai beaucoup aimé découvrir aussi l'origine du chant de Katniss.

L'action reste très contenue cependant et la première trilogie est bien plus envoutante. Cela reste un préquel sympathique à lire.

Afficher en entier

Mon avis est plus complet sur mon compte insta « loveofreadiing » :

Étant une de mes sagas préférées, je me devais de lire le dernier tome ! Et ce fut une lecture incroyable ! L’auteure nous replonge dans l’univers des hunger games avec brio. Nous découvrons enfin ce personnage complexe qu’est Snow et j’ai même pu l’apprécier ! J’ai été bluffé par ce roman et le recommande chaudement !

Afficher en entier
Pas apprécié

Coriolanus Snow, 18 ans, vit avec sa grand-mère et sa cousine Tigris. La famille Snow ayant tout perdu dans la guerre, Coriolanus cache au mieux sa condition puisqu’un Snow se doit d’avoir une certaine tenue. Afin de rendre les Hunger Games plus attractifs, il a été décidé que les tributs se verraient assigner un mentor, sélectionné parmi les 24 meilleurs élèves de l’Académie, établissement pour la jeunesse des familles les plus riches et les plus influentes du Capitole. Coriolanus a été sélectionné et espère gagner grâce à son tribut pour remporter un prix assorti d’une dotation suffisante pour couvrir tous ses frais universitaires. Lors de l’attribution des tributs, il est déçu d’être le mentor du tribut féminin du district Douze, Lucy Gray Baird qui ne parait pas apte à gagner. Coriolanus va essayer de mettre tout en œuvre pour gagner d’autant qu’il s’attache à Lucy… Je n’étais pas très chaude pour découvrir ce personnage particulièrement détestable. Je m’imaginais découvrir une histoire comme celle de Dark Vador qui est devenu ce qu’il est par amour. Ses choix sont toujours pris en fonction de ce que ça peut lui rapporter et j’avoue que la fin m’a vraiment laissée perplexe. Bref, je n’ai pas accroché.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je n'ai pas apréciée ce livre à cause du personnage.

Coriolanus est un personnage égoïste, qui ne pense qu'à servir ses intéret personnels, et qui va jusqu'à tendre un piège à sejanus au nom du capitole.

Sa soif de pouvoir lui fera même renoncer à son amour , Lucy Gray

Afficher en entier
Diamant

J’ai adoré pouvoir me replonger dans l’une de mes sagas préférées et retrouver la plume de Suzanne Collins que j’apprécie tout particulièrement.

J’ai dévoré les trois cents premières pages. Découvrir Coriolanus, son passé, sa vie actuelle, la manière dont il évolue dans le capital qui se remet de la guerre ... J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié la manière dont il est dépeint.

Au fur et à mesure du livre, on voit son côté froid, sévère, cruel apparaître. On sait désormais comment et pourquoi il est ainsi.

Lucy Gray est un personnage atypique, que j’ai apprécié moyennement, pour le coup. Je l’ai trouvé assez « chiante » et elle n’a pas réussi à capter mon attention. J’ai toujours eu la sensation qu’elle utilisait la gentillesse de Coriolanus à son avantage. Par contre, les chansons dépeintes sont magnifiques et donnent un sens tout particulier à certains événements et dépeint le district 12 d’une autre manière que celle faite avec Katniss.

Je dois avouer qu’il y a eu quelques longueurs, des passages inutiles, qui duraient parfois un chouïa trop longtemps. Néanmoins, je reste assez satisfaite de ce tome notamment parce que je comprend mieux le comportement et les agissements du Président Snow.

Afficher en entier

Dates de sortie

Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur

  • France : 2020-05-20 (Français)
  • USA : 2020-05-19 (English)

Activité récente

Omeus l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-01T23:15:32+01:00
Jadoou le place en liste or
2021-02-27T15:52:30+01:00

Titres alternatifs

  • The ballad of songbirds and snakes - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1309
Commentaires 230
extraits 40
Evaluations 542
Note globale 8.12 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode