Livres
639 176
Membres
757 247

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur



Description ajoutée par PatateB4 2020-01-30T14:09:54+01:00

Résumé

​Dévoré d'ambition

Poussé par la compétition

Il va découvrir que la soif de pouvoir a un prix

 

C'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce et d'inventivité pour faire gagner sa candidate. 

Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l'échec, au triomphe ou à la ruine.

Dans l'arène, ce sera un combat à mort.

Pour assouvir son ambition, Coriolanus parviendra-t-il à réprimer l’affection grandissante qu’il ressent pour sa candidate, condamnée d’avance ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 286 lecteurs

extrait

La neige se pose toujours au sommet.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Que dire de ce tome... J'ai aimé retrouver l'univers d'Hunger Games et en apprendre plus sur les premiers jeux. On découvre, à travers ce tome, que les premiers Hunger Games n'ont rien à voir avec ceux vécus par Katniss! Spoiler(cliquez pour révéler)Les tributs sont, certes, transporté dans un train mais, au contraire du traitement "privilégié" des tributs lors des Hunger Games auquel participe Katniss, les tributs des toutes premières éditions sont traités comme du bétail. Transporté par des trains de marchandises, dans le noir, sans rien manger ni boire, pour au final atterrir dans la cage d'un ancien zoo où ils sont observés de tous comme s'ils étaient des phénomènes de foire. Un traitement bien différent des Hunger Games qu'on connaît! J'ai également aimé en apprendre plus sur Snow, qui est tout juste âgé de dix huit ans dans ce tome et qui nous semble loin du Snow qu'on connaît malgré que son désir de pouvoir soit déjà bien présente. On en apprend plus sur sa famille également et sur sa vie en général. J'ai également apprécié les quelques références qu'on peut retrouver des premiers tomes. Spoiler(cliquez pour révéler)Comme les chansons chantées par Katniss qui, ici, on le découvre, sont composées et chanté par Lucy Gray ou encore l'expression "ce n'est pas fini tant que le geai moqueur n'a pas chanté" ce qui, à mes yeux, fait bel et bien référence aux précédents tomes et au rôle de geai moqueur que Katniss interprète. Dans ce tome, on rencontre un Snow qui semble plus "humain" que dans les précédents tomes et qu'on voit évoluer petit à petit. J'ai bien aimé le personnage de Lucy Gray, fort caractère, qui ne se laisse pas faire. Une héroïne comme je les aime! En résumé, ce tome est agréable à lire malgré quelques longueurs vers le début selon moi. Il nous permet d'en apprendre plus sur Snow et sur les premiers Hunger Games, très différents de ceux qu'on a pu vivre avec Katniss. On se rend compte qu'au tout début, ils n'étaient pas réellement considéré par un spectacle, que ce soit par la population du Capitol ou par les districts et qu'aucune loi les obligeait à regarder. Tout comme l'arène, au contraire de ce qu'on savait grâce à Katniss, n'était au début qu'un simple lieu abandonné reconvertit en arène et non une arène spécialement crée pour les Hunger Games. En somme, je trouve ce tome plutôt bon bien que je garde une préférence pour les trois premiers.

Afficher en entier
Argent

J’ai été tellement heureuse de retrouver la plume de Suzanne Collins ainsi que son univers si unique. On se plonge dans le monde de Coriolanus Snow, personnage que j’avais (comme tout le monde je pense) détester lors de ma lecture de la trilogie.

Pourtant je dois avouer qu'au cours de la premier parie, j'ai réussi a l'apprécié d'une certaine manière. En comprenant son passé et ce qu'il a traversé, ça n'a pas été difficile, mais j'ai vite déchanté en attaquant la seconde moitié. C'est un personnage totalement antipathique et avide de pouvoir, il a son caractère, c’est indéniable, il fonctionne toujours par intérêt, et n’agit jamais a la légère mais ce coté manipulateur m’a, à la fois fasciné, et déranger. Sa possessivité envers Lucy Gray a fini par me laisser un gout amer, je dois l'admettre, on sent bien que le personnage n'est pas totalement équilibré. Spoiler(cliquez pour révéler)De même avec Sejanus, se faisant passer pour un gentil auprès de sa famille et lui, pour au final le tuer et profiter des finances des Plinth, voila qui était gros. L’évolution de Snow au cours de la lecture est assez impressionnante. Ce personnage toujours tiraillé entre deux idées, si fidèle a ce qu’il croit juste -le Capitole- et pourtant si perdu avec ce qu’il ressent. Même si j'ai peiné a comprendre ses choix parfois, sa façon de penser, je suis impressionnée par la maniere dont Suzanne Collins a amener ce personnage.

En ce qui concerne Lucy Gray, la tribut de Coriolanus, de même. Voila une fille qui ne manque pas de panache et de charisme ! J’ai beaucoup aimé son caractère et ce coté tres indépendant qu’elle a, même si je n’ai pas toujours compris certaines de ses actions.

L’histoire se place évidemment sous le regard de Snow, et donc, j’ai trouvé que quelques fois cela manquait cruellement d’interaction avec Lucy Gray, mais ce n’est qu’un petit détails.

Collins réussi a nous montrer tous les non-dits et autres symboles présents dans l’histoire, tous est dans le détails et je suis très admirative pour ça.

Je ne dirais pas que ce prequel est aussi bien que la trilogie, c’est different, c’est bien, palpitant, on est toujours tenu en haleine a la fin des chapitres -ce que j’apprécie beaucoup- mais il n’égale pas la trilogie. Oui, ce livre apporte beaucoup de réponses et d’explications au monde dans lequel nous nous sommes plongés quelques années plus tot.

Si je peux souligner un seul point négatif, je dirais que j’ai senti quelques «longueurs ». Je n’ai pas envie de les qualifier ainsi mais c’est le mieux que j’ai trouvé, je ne me suis pas ennuyée parce qu’il se passe toujours quelque chose, mais parfois j'étais dans l’attente constante de quelque chose qui finissait pas arriver, ou pas.

Je ne saurais dire pourquoi, mais je reste un peu sur ma faim, peut-être parce que je trouve que Snow change un peu trop a la fin, ou que j’ai eu du mal à vraiment comprendre sa façon de penser en arrivant sur les dernières pages.

En bref, un roman très sympa à lire, qui apporte beaucoup d’explications sur la saga et nous fait comprendre les rouages du monde dans lequel à évoluer Katniss.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Je viens de finir le livre et je ne comprends pas vraiment les personnes qui n'ont pas aimé ce livre.

Peut être qu'ils n'ont pas aimé le personnage qu'est Coriolanus ?

Il est très manipulateur, égocentrique et insensible à certains moments mais c'est la raison de pourquoi je l'aime et je le déteste tout autant, ça lui donne un côté plus humain, on retrouve un personnage avec des ambitions et qui est prêt a beaucoup de chose pour arriver à ses fins Spoiler(cliquez pour révéler)(même à trahir les gens qu'il aime), ça change du personnage bien-pensant qui ferait tout pour sauver ses amis et changer le monde.

Après j'avoue que j'ai trouvé le livre un peu long a certains moments mais il reste quand même addictif, on a toujours envie de savoir ce qu'il va se passer en suite.

Grâce à ce livre on comprends que Coriolanus n'est pas juste le méchant président Snow, il a ses raisons, certes plus que discutables mais elles sont présentes et compréhensible si on met de côté notre valeur morale, Spoiler(cliquez pour révéler)il préfère passé pour le méchant que de voir une nouvelle guerre éclater (bon ça a pas vraiment fonctionné mais ça a tenue malgré tout 75 ans)

Afficher en entier
Argent

Moyennement fan de ce livre, je m'attendais à voir l'ascension de Snow plutôt que sa jeunesse, et je trouve que la fin tombe de n'importe où ! Mais l'écriture était agréable et je me suis laissée prendre à suivre Coriolanus et son déclin croissant

Afficher en entier
Diamant

Envoutant, attachant et addictif !

Voila les trois mots que je retiens de ce dernier romain de Suzanne Collins. Une fois encore, je n'ai pas été déçu par sa plume et je me suis facilement replongée dans l'univers des Hunger Games! J'avais déjà eu un coup de cœur pour la trilogie et ce roman rejoint directement ces compères.

J'ai aimé apprécié et détesté Coriolanus Snow. Ces deux sentiments (amour/haine) pour lui ne m'ont jamais quitté pendant ma lecture. C'est la première fois que je ressens ça pour un personnage. Pour avoir lu Hunger Games, je savais très bien qui il était : le Président Snow. Au début, j'étais frustrée d'aimer ce jeune Coriolanus Snow qu'on découvre après la guerre entre Panem et les districts, en grande difficulté et se battant pour survivre et sauver les apparences au Capitol. On le découvre en tant que jeune homme avec sa romance avec la Lucy Gray Baird mais également en tant que mentor pour la 10ème édition des HG, qui est totalement dissociable de ceux qu'on a connu avec Katniss ! A travers ce roman, on découvre non seulement qui était Coriolanus Snow mais aussi, l'histoire et l'évolution des HG.

Ce roman explique tellement de choses quand on repense à trois tomes précédents. Je ne compte même plus le nombre de fois où je me suis dit : "Ah mais c'est donc ça ! Je comprends mieux pourquoi..." ou bien "Ah mais c'est de là que ça vient ça !". Et puis toutes ces petites références à la trilogie m'ont complétement conquise !

Le plus beau dans cette lecture, ça était de découvrir la naissance de la chanson "L'arbre du pendu".

Bref, vous l'aurez compris j'ai totalement été conquise par La balade du serpent et de l'oiseau chanteur !

"La neige se pose toujours au sommet."

Afficher en entier
Argent

Très intéressant de pouvoir avoir une vision de la vie du Président Snow avant qu’il ne devienne l’homme détestable que l’on connaît. C’est d’ailleurs surprenant de le découvrir complètement différent et de le voir basculer du côté obscur. Au début, l’histoire est assez lente, voire ennuyeuse. Il faut du temps pour que tout s’installe et pour s’attacher aux personnages. J’ai failli laisser tomber à plusieurs reprises mais je me suis accrochée et j’ai fini par apprécier l’histoire et à vouloir en découvrir plus. J’ai bien fait car cela m’a permis d’en apprendre plus sur les jeux et l’univers en général. Hâte de voir l’adaptation cinématographique.

Afficher en entier
Or

Coriolanus Snow...

Nous l'avons haï, et bien souvent souhaité sa mort pour tout le mal qu'il avait fait.

Personnage emblématique mais détestable de la saga Hunger Games. Homme cruel et mystérieux, nous ne savions presque rien de sa vie.

Suzanne Collins nous offre un joli cadeau, et nous plonge dans le sombre passé du président de Panem.

Coriolanus a dix huit ans, il est ambitieux et ne rêve que de s'en sortir, afin de montrer au Capitole que la maison Snow peut se relever après les échecs cuisants et les drames qu'a vécu sa famille, autrefois riche et puissante.

Pour la dixième édition des Hunger Games, Snow se prépare à devenir mentor aux jeux. Cependant le sort s'acharne contre lui et il se voit confier une fille du district 12.

Lucy Gray est originale, portant des robes colorées, elle chante merveilleusement bien et charme tout Panem. Coriolanus finira par s'attacher à elle et fera tout pour la faire gagner dans cette dangereuse compétition.

Dans ce préquel, on apprend à connaître ce jeune homme, qui veut réussir et faire ses preuves, car oui, il n'est pas encore ce monstre que l'on connait, et on s'attache également à lui, il nous étonne et nous bouleverse parfois.

Malheureusement les circonstances et les péripéties auxquelles il devra faire face, le changeront et sa soif de pouvoir l'emportera.

On saura également au fil des pages pourquoi il déteste autant le district 12...

Ce dernier volet est passionnant, tragique et tellement captivant ❤

J'ai tout simplement adoré 😍

Afficher en entier
Or

J’ai adoré ce livre ! Mais je le trouve quand même extrêmement cruel. Je le trouve quand même fantastique et il est super bien écrit. Le suspense dur jusqu’à la dernière page.

Afficher en entier
Or

Je n'avais jamais lu un tome des Hunger Games, uniquement vu les films. Alors, quelle ne fut pas mon agréable surprise en me lançant dans la Ballade du Serpent et de l'Oiseau Chanteur.

Furieusement addictive, cette génèse du personnage du Président Snow, alors un simple étudiant issu du Capitole, éclaire sur l'origine des Hunger Games, de la personnalité du tyran de Panem et de sa vision des hommes en général.

Le livre permet aussi de découvrir le personnage haut en couleurs de Lucy Gray, personnage charnière s'il en est dans l'évolution de Coriolanus.

Elle permet de mettre en perspective le ressenti des Districts, connu grâce à la trilogie originale, et le point de vue du Capitole une poignée d'années après la guerre civile. Son mode de vie et la perception du reste de Panem.

Un livre palpitant du début à la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)La neige se pose toujours au sommet.

Afficher en entier
Bronze

Autant je n'ai pas décroché des 3 tomes d'hunger games, autant celui-ci j'ai eu du mal à le finir. Je crois que c'est parce que je déteste snow. A voir l'adaptation en film.

Afficher en entier

Incroyable. La voix de Pierre Henri Prunel sur ce texte de chez Audible est juste idéale. Tout collait parfaitement et il insufflait un rythme au récit que j’ai adoré. L’histoire en elle même m’a embarqué, je l’ai trouvé crédible par rapport à la trilogie de base, et même si je n’ai pas eu absolument toutes les réponses à mes questions, je peux dire que j’ai adoré.

Afficher en entier
Diamant

Un tome qui n'est certes pas indispensable mais qui est chouette à lire.

Afficher en entier

Dates de sortie

Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur

  • France : 2020-05-20 (Français)
  • Canada : 2020-05-20 (Français)
  • USA : 2020-05-19 (English)

Activité récente

Audrayp l'ajoute dans sa biblio or
2023-01-28T21:16:43+01:00

Titres alternatifs

  • The Ballad of Songbirds and Snakes - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 2286
Commentaires 379
extraits 75
Evaluations 860
Note globale 8.13 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode