Livres
510 784
Membres
521 118

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur



Description ajoutée par PatateB4 2020-01-30T14:09:54+01:00

Résumé

​Dévoré d'ambition

Poussé par la compétition

Il va découvrir que la soif de pouvoir a un prix

 

C'est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L'avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d'astuce et d'inventivité pour faire gagner sa candidate. 

Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs : une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l'échec, au triomphe ou à la ruine.

Dans l'arène, ce sera un combat à mort.

Pour assouvir son ambition, Coriolanus parviendra-t-il à réprimer l’affection grandissante qu’il ressent pour sa candidate, condamnée d’avance ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 502 lecteurs

Extrait

La neige se pose toujours au sommet.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Que dire de ce tome... J'ai aimé retrouver l'univers d'Hunger Games et en apprendre plus sur les premiers jeux. On découvre, à travers ce tome, que les premiers Hunger Games n'ont rien à voir avec ceux vécus par Katniss! Spoiler(cliquez pour révéler)Les tributs sont, certes, transporté dans un train mais, au contraire du traitement "privilégié" des tributs lors des Hunger Games auquel participe Katniss, les tributs des toutes premières éditions sont traités comme du bétail. Transporté par des trains de marchandises, dans le noir, sans rien manger ni boire, pour au final atterrir dans la cage d'un ancien zoo où ils sont observés de tous comme s'ils étaient des phénomènes de foire. Un traitement bien différent des Hunger Games qu'on connaît! J'ai également aimé en apprendre plus sur Snow, qui est tout juste âgé de dix huit ans dans ce tome et qui nous semble loin du Snow qu'on connaît malgré que son désir de pouvoir soit déjà bien présente. On en apprend plus sur sa famille également et sur sa vie en général. J'ai également apprécié les quelques références qu'on peut retrouver des premiers tomes. Spoiler(cliquez pour révéler)Comme les chansons chantées par Katniss qui, ici, on le découvre, sont composées et chanté par Lucy Gray ou encore l'expression "ce n'est pas fini tant que le geai moqueur n'a pas chanté" ce qui, à mes yeux, fait bel et bien référence aux précédents tomes et au rôle de geai moqueur que Katniss interprète. Dans ce tome, on rencontre un Snow qui semble plus "humain" que dans les précédents tomes et qu'on voit évoluer petit à petit. J'ai bien aimé le personnage de Lucy Gray, fort caractère, qui ne se laisse pas faire. Une héroïne comme je les aime! En résumé, ce tome est agréable à lire malgré quelques longueurs vers le début selon moi. Il nous permet d'en apprendre plus sur Snow et sur les premiers Hunger Games, très différents de ceux qu'on a pu vivre avec Katniss. On se rend compte qu'au tout début, ils n'étaient pas réellement considéré par un spectacle, que ce soit par la population du Capitol ou par les districts et qu'aucune loi les obligeait à regarder. Tout comme l'arène, au contraire de ce qu'on savait grâce à Katniss, n'était au début qu'un simple lieu abandonné reconvertit en arène et non une arène spécialement crée pour les Hunger Games. En somme, je trouve ce tome plutôt bon bien que je garde une préférence pour les trois premiers.

Afficher en entier
Argent

J’ai été tellement heureuse de retrouver la plume de Suzanne Collins ainsi que son univers si unique. On se plonge dans le monde de Coriolanus Snow, personnage que j’avais (comme tout le monde je pense) détester lors de ma lecture de la trilogie.

Pourtant je dois avouer qu'au cours de la premier parie, j'ai réussi a l'apprécié d'une certaine manière. En comprenant son passé et ce qu'il a traversé, ça n'a pas été difficile, mais j'ai vite déchanté en attaquant la seconde moitié. C'est un personnage totalement antipathique et avide de pouvoir, il a son caractère, c’est indéniable, il fonctionne toujours par intérêt, et n’agit jamais a la légère mais ce coté manipulateur m’a, à la fois fasciné, et déranger. Sa possessivité envers Lucy Gray a fini par me laisser un gout amer, je dois l'admettre, on sent bien que le personnage n'est pas totalement équilibré. Spoiler(cliquez pour révéler)De même avec Sejanus, se faisant passer pour un gentil auprès de sa famille et lui, pour au final le tuer et profiter des finances des Plinth, voila qui était gros. L’évolution de Snow au cours de la lecture est assez impressionnante. Ce personnage toujours tiraillé entre deux idées, si fidèle a ce qu’il croit juste -le Capitole- et pourtant si perdu avec ce qu’il ressent. Même si j'ai peiné a comprendre ses choix parfois, sa façon de penser, je suis impressionnée par la maniere dont Suzanne Collins a amener ce personnage.

En ce qui concerne Lucy Gray, la tribut de Coriolanus, de même. Voila une fille qui ne manque pas de panache et de charisme ! J’ai beaucoup aimé son caractère et ce coté tres indépendant qu’elle a, même si je n’ai pas toujours compris certaines de ses actions.

L’histoire se place évidemment sous le regard de Snow, et donc, j’ai trouvé que quelques fois cela manquait cruellement d’interaction avec Lucy Gray, mais ce n’est qu’un petit détails.

Collins réussi a nous montrer tous les non-dits et autres symboles présents dans l’histoire, tous est dans le détails et je suis très admirative pour ça.

Je ne dirais pas que ce prequel est aussi bien que la trilogie, c’est different, c’est bien, palpitant, on est toujours tenu en haleine a la fin des chapitres -ce que j’apprécie beaucoup- mais il n’égale pas la trilogie. Oui, ce livre apporte beaucoup de réponses et d’explications au monde dans lequel nous nous sommes plongés quelques années plus tot.

Si je peux souligner un seul point négatif, je dirais que j’ai senti quelques «longueurs ». Je n’ai pas envie de les qualifier ainsi mais c’est le mieux que j’ai trouvé, je ne me suis pas ennuyée parce qu’il se passe toujours quelque chose, mais parfois j'étais dans l’attente constante de quelque chose qui finissait pas arriver, ou pas.

Je ne saurais dire pourquoi, mais je reste un peu sur ma faim, peut-être parce que je trouve que Snow change un peu trop a la fin, ou que j’ai eu du mal à vraiment comprendre sa façon de penser en arrivant sur les dernières pages.

En bref, un roman très sympa à lire, qui apporte beaucoup d’explications sur la saga et nous fait comprendre les rouages du monde dans lequel à évoluer Katniss.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Heureuse de retrouver l'univers d'Hunger Games ! J'ai complétement plongé dans ce roman avec le style d'écriture de Suzanne Collins car comme la trilogie à chaque fin de chapitre elle nous laisse dans le suspense et il faut lire les premières lignes du suivant pour être rassurer. Le personnage de Snow est intéressant (d'une certaine façon) et j'ai adoré le personnage de Lucy Gray. J'ai aimé aussi retrouver des anecdotes ou des explications qui permettent de mieux comprendre la trilogie ou de comprendre d'où viennent certaines choses. Un roman à lire pour ceux qui aiment l'univers d'Hunger Games et pour ceux qui le découvre je conseilles plus de lire la trilogie en premier puis celui-ci.

Afficher en entier
Diamant

Un livre digne de la trilogie qu'il précède. Cela fait du bien de retrouver le style d'écriture de l'auteure de la trilogie qui m'a fait découvrir le style dystopique !

Afficher en entier
Diamant

Mon avis lecture : lorsque j’ai lu et vu à l’écran la trilogie « Hunger Games » l’un des personnages que j’avais vraiment en horreur était bien Snow… Mais, quand j’ai commencé ce livre-ci il m’est apparu sous un angle différent, sympathique et très appréciable, à la limite nous ressentions de la compassion pour sa situation et de la peine quant à ce qu’il avait pu perdre durant la guerre de la rébellion… Mais ne vous y trompez pas, Snow reste un excellent manipulateur qui cherche à tirer profit de chaque situation. Il émane de lui une véritable cruauté froide, brute, un vrai stratège et pourtant il n’est pas sans sentiments, à son jeune âge il garde encore en lui une part d’innocence et son humanité. Plus tard, il mettra sûrement ça sur le compte de la bêtise, mais bon… En tout cas, je n’ai pas seulement lu ce livre, je l’ai vécu du début à la fin sans réussir à m’en arracher. Je l’ai adoré inconditionnellement et si vous aimez l’histoire de Katniss, aucun doute que vous aimerez découvrir comment Snow était à ses débuts !

Afficher en entier
Diamant

Découvrir ce préquel onze ans après la lecture du premier tome s'est fait sur des attentes très élevées, et je n'ai pas été déçue face à un chef d'œuvre pareil ! Suzanne Collins a réalisé un véritable coup de maître avec ce révoltant bijou.

Une petite pensée pour la grand-mère de Coriolanus qui dès le début pensait qu'il incarnerait un jour un président au grand coeur qui rétablirait la justice et la paix dans tout Panem....... Pfff il est détestable dès le début. Ça commence par des remarques désobligeantes, égoïstes, puis ses pensées sont de plus en plus intolérantes, inhumaines, écoeurantes, qui se concrétisent par des actes lâches.

Seul Sejanus relevait le niveau contre la monstruosité et le sentiment de supériorité suprême qui anime les autres personnages du Capitole... pas étonnant que ca tourne mal avec un casting pareil !

Lucy Gray est chouette, une jolie emblème de rêve de liberté, le seul point que je regrette un peu c'est qu'on ne saura jamais ce qu'il se passe dans sa tête puisque le narrateur nous donne seulement accès aux pensées de Coriolanus.

J'ai adoré découvrir de nombreux éléments précurseurs aux jeux que l'on connaîtra dans la trilogie originale tels que les geais moqueurs, les mutants lâchés dans l'arène etc. Se trouver dans des décors familiers du district 12 comme La Plaque ou La Veine était cool également.

Le système du Capitole n'est pas aussi rigide et maintenu avec autant de minutie que plus tard, parfois le manque d'organisation qu'on pourrait aparenter à de l'anarchie totale était à la limite de la parodie. L'ancêtre de Flickerman m'a bien amusée. C'était en totale opposition avec l'horreur instaurée en parallèle par le Dr Gaule qui a joué une belle part pour rendre ce livre aussi angoissant et au final, amer, triste et révoltant.

Afficher en entier
Bronze

J'ai bien aimé ce nouveau livre de la série Hunger Games, mais je ne l'ai pas trouvé aussi bon. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs, tellement que j'ai presque décroché à plusieurs moments, tant le livre m'a pris du temps à le lire. Certaines scènes sont complètement dénudés d'action ou d'événement important ou même intéressant. J'ai ceci dit apprécié devoir la première apparition des mentors qui a bien changé avec les années. J'ai aussi aimé voir l'évolution du fonctionnement des jeux. On retrouve un Snow beaucoup plus jeune que ce que je m'attendais. Un snow froid, mais je m'attendais à pire. Une lecture intéressante et qui rend les trois autres de la série bien plus agréables et bien plus intriguant.

Afficher en entier
Or

Par où commencer ?

Je dois dire que ce livre a un énorme problème. Oui, absolument. Il est tellement additif qu'il vous empêche de vous arrêter à la fin d'un chapitre et vous contraint de poursuivre la lecture sans tenir compte du temps qui passe. Heureusement, Suzanne Collins l'a divisé en 3 parties et un épilogue, ce qui m'a permis de stopper la lecture à trois reprises. Résultat des courses ? Une lecture en 3 jours, pleine de "non mais c'est pas vrai", "j'y crois pas" et tout un tas d'autres exclamations accompagnées d'émotions positives et négatives au fil des pages.

Néanmoins je dois avouer que en arrivant vers la fin du livre, beaucoup trop court malgré ces 600 pages, j'ai eu un peu peur que la fin soit tirée par les cheveux et n'ai aucune cohérence. Pourtant cette crainte n'a durée qu'un chapitre, voire moins si je ne me trompe pas.

En définitive c'est un livre à lire sans hésiter ! D'ailleurs il m'a permis de remettre le pied à l'étrier de la lecture que j'avais laissé tomber sans trop savoir pourquoi. Merci

Afficher en entier
Argent

Je n'ai pas réussi à décrocher... une fois que je suis rentrée dans le récit, j'ai dévoré d'une traite ! L'écriture est très prenante et les personnages sont attachants malgré ce qu'on connait d'eux ! J'ai trouvé intéressant de voir comment Snow était dans sa jeunesse et ce qu'il a dû traverser. Les perceptions changent aussi par rapport à la trilogie de base et ça permet de réfléchir un peu plus. J'ai vraiment accroché et on ne peut pas tellement s'empêcher d'être du côté de Snow. c'était très bien tourné.

Bref, j'ai été un peu surprise et ravie de pouvoir lire ce livre !

Afficher en entier
Diamant

Ce prequel de la saga " Hunger Games " est juste fantabuleux, il nous emmène sur les pas de Coriolanus Snow, le maléfique président de Panem, et nous montre pour quelle raison il est devenu si diabolique ... ce livre m'a ému, et m'a fait me rendre compte de plein de choses, j' ai adoré ! Je ne pensais pas qu'il y allait avoir ce livre, et j'avoue que cela a été une parfaite surprise !

Afficher en entier
Diamant

Wouah. Incroyable. J’ai a peine les mots pour décrire ma lecture.

L’autrice a réalisé un tour de maître avec ce préquel. Bien écrit et fluide, le récit passe très vite grâce à une immersion totale et réussie dans l’univers.

On y découvre les débuts des Hunger Games et de Coriolanus Snow et ce pourquoi ils sont ce qu’ils sont lorsque nous avons découvert la trilogie. Tout le cheminement y est expliqué et l’autrice a placé de nombreux détails qui font penser plusieurs fois « c’est donc pour ça que… » « ceci explique pourquoi… ». De fait, je conseille de relire ou revoir les Hunger Games pour ne pas passer à coté de tous ces détails. Le récit est tellement intelligent qu’il serait dommage de passer à coté !

Le récit est fluide et compréhensible. Il est assez facile de s’immerger dans l’univers car on le connait déjà mais l’autrice y apporte de nouveaux lieux, bâtiments, et personnages absolument convaincants et honnêtement, j’ai eu dû mal à en sortir ! De même que l’intrigue, l’autrice prend son temps pour décrire avec efficacité chaque scène et la qualité de la plume s’en ressent vraiment. J’ai eu peur que ce préquel m’ennuie et finalement j’ai été happé par la lecture tout du long. J’ajouterais même que ce préquel me fait penser à une sorte de documentaire/reportage sur les Hunger Games, comme si l’univers était réel.

Afficher en entier
Lu aussi

Je n'ai pas spécialement accrochée à cette lecture. Il faut dire que le personnage de Coriolanus Snow ne m'a pas plu du tout. Il est calculateur et sur la dernière partie, je l'ai carrément détesté!

Lucy Gray est un personnage attachant mais je trouve qu'il manque de profondeur. Enfin, j'ai beaucoup aimé Sejanus qui est un personnage torturé entre son passé dans le district 2 et son présent au capitole.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur" est sorti 2020-05-20T08:14:43+02:00
background Layer 1 20 Mai

Dates de sortie

La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur

  • France : 2020-05-20 (Français)
  • USA : 2020-05-19 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The ballad of songbirds and snakes - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 502
Commentaires 75
Extraits 26
Evaluations 200
Note globale 8.23 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode