Livres
540 372
Membres
570 847

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Héritage des Rois-Passeurs



Description ajoutée par Gkone 2015-03-23T18:40:03+01:00

Résumé

Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu'on le connaît, sont les deux reflets déformés d'une même réalité.

Enora est unique : elle peut traverser d'un monde à l'autre.

Lorsque sa famille est décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l'atteindre. Au royaume d'Ombre, sur la terre de ses ancêtres.

Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d'exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s'emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d'Ombre. Et elle n'est pas la bienvenue.

Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d'Ombre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 399 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Gkone 2015-05-21T07:50:44+02:00

Elle planta son regard dans celui d'Élouane et sourit.

- Soyons claires, princesse, tu m'énerves prodigieusement.

- C'est noté, réplique celle-ci en croisant les bras.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Mon avis :

C'est au travers de ce roman que je découvre, ENFIN ! Me direz-vous, la plume magique de Manon Fargetton.

Pourquoi magique? Parce qu'il ne m'aura fallu que quelques pages pour être impliquée jusqu'à l'os dans cette histoire, me sentir en osmose avec Enora et la suivre fébrilement dans ses aventures.

Et tout ça je le dois Au mois de... Manon Fargetton du blog Book-en-stock. Je suis leur actualité petit à petit et déjà au début du mois j'avais regretté de ne pas tenter ma chance pour un autre roman (de Manon Fargetton, of course) avec "Le suivant sur la liste."

Je ne le regrette plus, ou moins en tout cas, maintenant que j'ai cette merveille entre les mains. Outre une couverture magnifique, la découverte d’une gentille et délicate attention avec sa dédicace à mon nom m’a de suite remplie d’émotions.

Cette couverture, à elle seule, appelle la fantasy, la nature indomptable, les secrets et l'aventure.

Le prologue est en quelques pages une mise en bouche digne d'un grand restaurant. Oui je suis une gourmande portée sur la nourriture donc ne vous étonnez pas de certaines connotations sucrées pour décrire mes ressentis.

Il nous dépeint en quelques mots, moins de 10 pages, une action guerrière et magnifique, un monde plein de dragons et de vouivres, de personnages intrépides, téméraires et fiers qui nous laissent déjà l'esprit rêver à d'autres aventures.

Lorsque le roman débute, dans un contexte plus contemporain et réaliste, nous suivons alors le départ à moto d'Enora pour sa province chérie afin d'y fêter en famille son anniversaire, la plume de Manon Fargetton nous tient toujours.

Les émotions de notre héroïne vont nous être transmises aux travers des mots, des descriptions et de cette ambiance que l’auteure instille autour d'Enora.

Nous rencontrons sa famille, sentons la joie des retrouvailles teintée pourtant d’une aura de mystère et d'inquiétude et comme Enora et son jumeau nous nous interrogeons.

C’est un événement brutal, irrémédiable qui va se produire et changer la donne à cette réunion entre amis et ce week-end de fête.

La vie pour Enora et ses proches ne sera plus la même. Et ce qu'elle va découvrir va nous entraîner, car là encore nous la suivons fébrilement, dans une aventure sans précédent.

Je n'en dirai pas plus mais pour savourer encore plus ce début sur des chapeaux de roue, je vous conseillerais de ne pas lire le quatrième de couverture. Vous aborderez ainsi les événements avec le même état d'esprit qu'Enora et cela ne pourra que vous permettre une meilleure imprégnation dans l'histoire. Mais ce n'est qu'un conseil de lectrice, vous êtes libre d'en faire ce que vous voulez.

Enora est une jeune femme dynamique, un peu casse-cou et pourtant réfléchie. Les événements tragiques qui vont l'amener à en apprendre plus sur sa famille et ses origines en auraient écrasé plus d'une. Mais elle va se relever, garder la tête hors de l'eau malgré son chagrin et sa colère. Elle m'a de suite plu. C'est une jeune femme moderne, bien dans sa peau, ce que ces cours de théâtre ont développé en lui donnant une aisance particulière pour cacher ses émotions et sa gêne éventuelle. Elle va aussi nous montrer que chacun n'est pas fait d'un seul matériau et que derrière cette force il y a aussi un grand désespoir et un besoin intense de vengeance. La question sera de voir s’il la délivrera ou la détruira.

Les frères Charly et Julian sont comme le jour et la nuit. Autant l'un est solaire tant par ses cheveux blonds comme les blés que par son côté toujours souriant et plein d'enthousiasme autant le deuxième est taciturne et lapidaire. Cependant rapidement le lecteur va les apprécier. Ils ont leurs forces et leurs faiblesses. Julian est celui qui se rapproche le plus d'Enora par leur caractère. Il est protecteur envers son petit frère, un peu torturé aussi par leur enfance à fuir l'Ordre et méfiant de tout. Lui aussi a des crevasses à combler et son addiction néfaste nous donne envie de l’aimer et de le secouer.

Charly est en Ombre comme un enfant dans une fête foraine. Il semble n'avoir attendu que d'être là toute sa vie. Sa joie et son caractère enjoué sont contagieux et nous le rendent de suite attachant.

Ensuite Elouane/Ravenn. Rousse, pleine de fougue et de flamme comme sa chevelure de feu l'atteste, ce personnage est de suite marquant. Cette jeune femme sans peur va jouer un rôle dans toute cette histoire. Et j'avoue que dés le premier instant où nous l'avons rencontrée, elle m'a plu. Voir qu'ensuite mon vœu de la retrouver se trouve exaucé a été un bonheur de plus dans cette lecture déjà fortement proche du coup de cœur après seulement quelques chapitres.

Autres personnages qui n'en sont pas vraiment mais qui pourtant jouent un rôle important : Ombre et Rive, les deux Royaumes (le leur et le nôtre).

D’un côté, Rive, notre monde tel que nous le connaissons avec son modernisme, ses jeunes gens insouciants, ses traumatismes et son absence de magie. Vous découvrirez d’ailleurs pourquoi.

De l’autre, Ombre, un monde à part, reflet ou image de nous-mêmes dans un contexte regroupant quelques bonnes bases de fantasy.

Ce royaume est cependant surprenant car gouverné par des femmes dans un ordre matriarcal depuis la trahison du dernier Rois-Passeurs.

La ville d'Astria, capitale du royaume, est décrite de façon telle que le lecteur en a les yeux qui brillent. La plume de Manon Fargetton est là encore magnifiquement expressive à nous emporter avec elle. Tous les détails de la cité, des habitants et de l’ambiance sur place nous sont comme exposés sous les yeux tels un trailer de film fantastique.

Nous suivons alors le flot des aventures de nos trois héros dans cette nouvelle vie, comme une embarcation voguant au gré des vents. Un peu ballotés, sans rien diriger et pourtant avec une soif d'aventure que les actions, complots et rivalités que nous découvrons ne font que renforcer.

Les actions qui vont se dérouler sous nos yeux vont nous entraîner dans des complots, des trahisons, des assassinats mais aussi des sentiments forts et purs tels la fidélité, la justice, l'amour et la loyauté à un serment.

Le lien entre le royaume d'Ombre et notre propre monde, ce pouvoir qui permet aux Passeurs de pénétrer de l'un vers l'autre, la magie, toutes ces parties d'un tout nous mènent dans la fantasy comme dans un film se déroulant sous nos yeux.

Je n'ai pas lu ce livre, je l'ai dévoré mais surtout je l'ai vécu. J'ai ressenti des moments de tristesse, de joie ou de colère.

Injustice j'ai plusieurs fois crié ton nom, toi qui, sous la plume de Manon Fargetton a su si bien me rendre fébrile et dégoûtée, attentive et impatiente.

Jusqu'au bout j'ai voulu croire,… à quoi me direz-vous?

A tout.

A ce monde sous nos pieds et en même temps face à nous tel un reflet.

A ces personnages qui m'ont transportée avec eux comme un passager clandestin.

A l'espoir que les contes remplis de magie finissent toujours bien pour tous ceux que l'on aime.

Au fait que j'avais peut-être mal lu en espérant et redoutant une suite qui n'existe pas.

Oui je l'avoue égoïstement, je voulais une autre fin, plus en conformité avec mes souhaits. Mais quelle est cependant belle ! cette fin-ci avec sa dualité qui ne peut que continuer à nous émouvoir comme l'a fait tout le reste du livre.

J'ai été tellement prise dans ce film qui se déroulait sous mes yeux ébahis que je n'ai pas voulu voir cette fin qui se profilait à l'horizon. Je n'en ai que mieux ressenti la frustration ou la colère de certains personnages et la détresse d'autres. Tout du long Manon Fargetton a su me faire garder mes œillères sur ce que j'espérais comme fin.

Alors quel choc, quelle trahison de mon cerveau de ne pas m'avoir prévenue de cette duperie avant de la recevoir en pleine face!

Et en même temps quelle sensation que cette découverte inattendue.

Car vous le verrez, beaucoup de choses vont se voir expliquer au fur et à mesure de votre lecture. Et toutes ces informations vont vous plonger encore plus dans l'envie de faire partie intégrante de cette aventure, malgré les risques, malgré les douleurs à prévoir, juste pour être là, avec eux.

Enora, Ravenne, Jana, Julian, Enoch, Charly, Axel ou Hank vont vous mener avec eux et vous surprendre. Les conséquences de toute cette aventure vont elles aussi vous déstabiliser. Car là où tout semblait déjà tracé, l'auteure a su instiller des détails infimes parfois mais qui vont tout changer.

Ombre et Rive sont liés autant que vous allez l'être à ce livre le temps de votre lecture et même une fois la dernière page retournée.

Ce roman est un coup de cœur sans conteste aucun.

Il va rejoindre l'étagère de ces rares mais intenses moments de lectures marquants, touchants ou de pure liberté.

La fin me laisse pourtant un goût de trop peu.

Beaucoup de questions restent dans ma tête une fois la dernière page tournée non par manques de l'auteure mais plus par envie de voir ce rêve perdurer en lui créant moi même des épisodes supplémentaires par mes questions, mes besoins de les retrouver encore et de les suivre à nouveau.

Je ne connais pas la plume de Manon Fargetton dans ses autres styles de romans mais elle peut déjà conclure que pour la fantasy elle compte une fan de plus.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par aureane 2021-02-07T23:19:12+01:00
Or

Un magnifique roman !

Manon Fargetton est une très bonne romancière et nous le prouve grâce à ce roman surprenant.

Déjà, il arrive à nous représenter notre monde et un parallèle nommé Ombre. Très vite, le lecteur entre dans l'histoire car l'auteur arrive à nous donner les informations utiles à chaque moment tout en laissant des parts d'ombre pour garder du mystère. Je trouve cela très habile de sa part et elle peut ainsi si jouer du lecteur autant qu'elle le souhaite.

Je trouve l'univers extrêmement riche et bien développé en "seulement" un tome. Cet univers est original grâce à ces différents personnages, méchants ou non. Les péripéties s'enchaînent sans temps mort en alternant principalement les aventures d'Enora et celle de Ravenn.

Mon seul petit regret (qui explique que ce roman ne soit pas dans ma liste diamant) est le fait que je ne me suis pas autant attachée aux héros que je ne l'aurais souhaité. Enora est quelqu'un de très fermé (à cause de la tragédie arrivée à sa famille) et pas seulement aux autres personnages mais aussi au lecteur. Imprévisible, Enora est une héroïne aux allures d'un anti-héro, je trouve. Ensuite Ravenn est plus dire que je l'imaginais et était aussi moins accessible que je ne le pensais.

Par contre, le caractère de chaque héroïne se justifie, et est pour moi logique. C'est donc juste mes préférences...

En bref, un très bon roman plein de surprises, grâce à des personnages et un univers bien construit. En plus, la fin est vraiment surprenante ! Je lirais donc sûrement le roman du même univers "Les illusions de Sav-Loar".

Afficher en entier
Argent

J'ai vraiment apprécié la lecture de ce livre. Ces deux mondes. On entre rapidement dans l'action. Le côté magique est intéressant et je pense sera plus explicité dans le tome suivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natholi86 2020-11-10T11:34:49+01:00
Commentaire ajouté par PinkBird 2020-10-24T20:51:00+02:00
Lu aussi

J'ai eu de grosses attentes au moment de commencer ce livre parce que j'ai vu beaucoup d'avis positifs à son sujet, j'étais donc presque sûre que j'allais aimer vu que j'aime beaucoup la fantasy. Au final je ne comprends pas trop ce que les gens lui trouvent, l'histoire est intéressante, les personnages auraient pu être prometteurs et la diversité des mondes et des caractères aussi, malheureusement, l'auteure n'a pas su rendre les personnages attachants à mes yeux, je n'ai ressenti aucune empathie pour personne, sauf au début vers les premiers chapitres, parce qu'on découvre les personnages et leur histoire, mais la continuité de l'histoire a vraiment été énormément décevante, j'ai eu l'impression que la psychologie et la description des émotions des personnages n'était que partielle, et encore, quasi inexistante à mon goût. La lecture était très fluide pourtant, ça se lisait plutôt bien, jusqu'à ce que j'ai fait une pause au moment où je n'aimais quasiment plus du tout ce que je lisais, j'ai eu du coup, énormément de mal à reprendre et terminer cette lecture pour de bon ! J'en suis maintenant certaine, je ne lirai plus jamais cette auteure, parce qu'apparemment son deuxième livre est pareil, et la psychologie et les émotions des personnages sont pour moi, beaucoup trop importantes pour être négligées, je ne peux donc pas aimer un livre sans ces points, dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gomette 2020-10-18T15:12:48+02:00
Or

Un livre de fantastique qui pourrait très bien être classé chez les ados. J'ai particulièrement apprécié la fin Spoiler(cliquez pour révéler)qui se termine en happy end, mais pas que. Le décès brutal et sans raison (si on enlève les manigances du Gris) donne une dimension beaucoup plus intéressante au livre. Trop parfait ça aurait été dommage, et ça permet de conclure pour toujours.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shermie-B 2020-09-12T16:15:29+02:00
Bronze

Nous suivons Énora qui vit dans notre monde (nommé Rive) et Ravenn qui vit en Ombre (un monde parallèle).

En Rive le monde est tel que nous le connaissons, en Ombre il est peuplé de magie.

Énora a la particularité de pouvoir ouvrir des passages pour passer de l'un à l'autre, c’est une Passeuse. Elle ignore qu'elle détient un tel pouvoir jusqu'au jour où elle est contrainte de se réfugier en Ombre où elle n’est pas la bienvenue. Ravenn de son côté entame une bataille pour récupérer son trône et devenir Reine.

Alors là, j'ai aimé ! On est tout de suite dans le bain, pas besoin d'attendre pour être immergés dans l'histoire et j'ai adoré ça ! Le récit est très bien rythmé, on ne s'ennuie pas. Peut-être que je peux légèrement déplorer toutes les tentatives d'assassinat à l'encontre de Ravenn, c’est bien triste. Mais j'ai beaucoup aimé comment l'équilibre entre les deux mondes est amené, j'ai trouvé ça très bien pensé. La façon dont tous les personnages sont finalement liés est super, rien n'est laissé au hasard et chacun est important, ils ont tous leur place dans l'histoire et un rôle à jouer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maidele 2020-06-16T09:28:33+02:00
Or

Ce livre dort dans ma PAL depuis septembre, au moment où je l'ai acheté, directement à l'auteure, lors du salon Le Livre sur la Place, à Nancy. Et bien je peux dire que je ne regrette pas d'être passée devant le stand, et que j'aurais souhaité le lire beaucoup plus tôt.

Soyons déjà concret, un livre de Fantasy pour adulte, one-shot, et écrit pas une écrivaine française ? Je dis oui ! Mais ce n'est pas que pour ça qu'il est très bon.

Nous sommes dès le début lancés dans l'intrigue avec le massacre de la famille d'Enora, pour ensuite suivre Ravenn, princesse qui s'est exilée pour échapper au mariage. Et voilà l'un des premiers bon points de ce livre : les personnages sont géniaux ! Les deux premiers sont des femmes (petites fiertés quand même), fortes, intelligentes, courageuse, tenaces... Même Enora, qui se retrouve plongée dans le monde d'Ombre sans vraiment comprendre pourquoi au début tient le coup ! Et les autres personnages (Julian, Charly, Lïam, et compagnie...) ne sont pas en reste, et sont tous aussi attachants les uns que les autres. J'ai particulièrement aimé Ravenn, très intelligente, et qui sait utiliser ses atouts et ses alliés. Lïam également, bien que plus discret, se révèle attachant.

L'univers, lui, est parfaitement maîtrisé, et Manon Fargetton arrive à tout nous faire comprendre ( la religion, la politique, le langage, l'Histoire, ...) en l'espace d'un seul tome, ce qui m'a vraiment impressionnée. Les subtilités de langage, la religion, tout cela m'a permis d'entrer dans un autre monde, tout comme l'Histoire d'Ombre et d'Astria en particulier, qui m'a vraiment donné la sensation qu'il y avait d'autres histoires à raconter.

Le livre en lui même est très féministe, déjà par la quantité agréable de personnages féminins (dont l'unique but n'est pas de trouver l'amour), mais aussi par ses thèmes : malgré le fait que ce soit la reine qui gouverne avant tout, le rois et les magiciens du royaume sont décidés à vouloir prendre le pouvoir. Ajoutons à cela un (ou plusieurs ? :) ) personnages LGBTQ+ principal parfaitement assumé dans un monde à tendance médiéval, et nous avons un beau combo.

Tout cela, plus l'intrigue, vraiment prenante, fait que nous partons immédiatement dans l'histoire et que nous avons hâte de connaître la suite.

Le seule bémol que je peux trouver est celui Spoiler(cliquez pour révéler) de la mort d'Enora, un peut rapide, et qui m'a semblé aussi facile car un peu sorti de nulle part, même si je comprend pourquoi elle meurt.

Bref, un magnifique tome, je vais dès que possible tenter d'autres livres de Manon Fargetton pour me plonger à nouveau dans cet univers, et en parler à autant de personnes que possible !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2020-05-31T09:27:04+02:00
Argent

J’ai très longtemps été une lectrice solitaire, qui dévorait livres sur livres dans son coin sans jamais en parler avec personne, sans jamais chercher à savoir ce que d’autres lecteurs pensaient de ces romans : je lisais, j’aimais, je n’aimais pas, et c’était tout. Et puis, j’ai découvert Livraddict et la blogosphère, et je suis enfin sortie de ma coquille : j’ai commencé à échangé avec d’autres lecteurs, j’ai ouvert mon blog … Et depuis quelques mois, je m’essaye aux lectures communes, et le moins que l’on puisse dire, c’est que j’adore ça (même si j’ai encore bien du mal à caler mon rythme de lecture avec celui de mon ou mes coéquipiers de lecture) ! C’est tellement sympathique de pouvoir échanger au fil de la lecture, partager nos impressions, questionnements, débattre sur tel ou tel point … Je pense vraiment que je n’aurai pas autant savouré ce roman si je ne l’avais pas lu en lecture commune ! Car désormais, il sera toujours associé au souvenir de ces conversations passionnées !

Le monde d’Enora éclate en morceau le jour de ses vingt ans : toute sa famille – frère jumeau compris – est massacrée par des assassins masqués, elle apprend l’existence d’un monde parallèle au nôtre et découvre par la même occasion qu’elle a le don d’ouvrir des passages entre les deux univers. Elle se réfugie alors au royaume d’Ombre avec Julian et Charly, deux frères l’ayant sauvé des griffes de l’Ordre, et fomente désormais sa vengeance : ceux qui ont tué les siens mourront. Mais il ne fait pas bon être la descendante du dernier Roi-Passeur en Ombre, et Enora devra ici aussi lutter pour rester en vie … Pendant ce temps, la princesse Ravenn, qui avait été exilée du royaume bien des années auparavant, revient afin de faire valoir ses droits d’héritière. Mais son retour et sa détermination à s’emparer du trône contrarient grandement son père, les magiciens et les prêtres, qui avaient déjà tout prévu afin de récupérer le pouvoir, pour l’instant transmis de mère en fille … Les deux jeunes femmes ne le savent pas encore, mais leurs destins sont liés, et c’est ensemble qu’elles combattront pour atteindre leurs objectifs respectifs …

Cela faisait tellement longtemps que ce roman dormait sur mes étagères (j’ai d’ailleurs un affreux trou de mémoire et suis totalement incapable de me souvenir comment et pourquoi il est dédicacé à mon nom alors que je n’ai encore jamais rencontré l’autrice) que je n’avais plus aucun souvenir du résumé … Pour moi, c’était juste un roman de fantasy écrit bien trop petit pour mon bien, mais qui m’intriguait chaque jour un peu plus. Vous imaginez donc ma surprise quand Enora a débarqué en moto, dans ce qui ressemblait trait pour trait à notre monde ! Plusieurs fois, j’ai vérifié que je ne m’étais pas trompée de livre, jusqu’à ce que notre pauvre Enora (qui, le jour de son anniversaire, se retrouve orpheline et privée de son frère jumeau) découvre l’existence d’Ombre, monde parallèle au nôtre, où va finalement se dérouler la majorité de l’intrigue. Autant le dire tout de suite, j’ai été conquise par cette idée d’univers miroirs, et plus encore par le principe des Noirs-Portraits : « pour chaque personne née en Ombre, une autre voit le jour en Rive », et ces deux individus sont liés, leurs parcours de vie seront similaires malgré les différences entre les mondes, et le jour où l’un d’eux vient à mourir, l’autre mourra également … J’aime vraiment beaucoup cette façon de lier inexorablement les deux mondes !

Plus globalement d’ailleurs, j’ai beaucoup aimé ce roman. Quelques détails ont éloigné le coup de cœur, j’y reviendrais tout à l’heure, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à chaque fois que j’ouvrais le livre, celui-ci me captivait tant et bien que je ne voyais plus le temps passer … Je me suis ainsi retrouvé bloquée sur la première marche de l’escalier, car je voulais « terminer le paragraphe » avant de monter, mais ai finalement lu plusieurs chapitres d’affilée (jusqu’à ce que petit frère ait besoin de monter) ! J’avais ce besoin irrésistible de savoir ce qui allait arriver aux personnages, car je me suis vraiment attachée à eux et craignais profondément pour leur vie : Ravenn a beau être rebelle et rusée, il y a tellement de personnes qui fomentent contre elle qu’on a vraiment peur que l’une d’elles parvienne finalement à l’atteindre, et Enora est tellement dévorée par le chagrin et la vengeance qu’on a peur qu’elle ne se méfie pas assez des dangers qui l’entourent … Et puis il y a le petit Lïam, Charly et Julian, que j’ai vraiment beaucoup aimé également. Ce que j’aime beaucoup, finalement, c’est qu’il n’y a ni véritable héros ni grand méchant, uniquement des hommes avec leurs qualités et leurs défauts, leurs forces et leurs faiblesses : ils sont nuancés, ils sont faillibles, et cela ne les rends que plus attachants encore !

Mon seul véritable regret, finalement, c’est le manque de surprise et d’enjeu : plus le temps passait, plus la mise en place s’éternisait, et plus le dénouement devenait prévisible … J’aurai vraiment aimé que l’autrice aille plus loin que le simple couronnement de Ravenn, plus loin que la quête de vengeance d’Enora : ça, on s’y attend depuis le tout début. Lorsque j’ai tourné la dernière page, les mots « tout ça pour ça ?! » m’ont traversé l’esprit. C’est un peu comme gravir longuement et douloureusement une montagne, pour tomber sur un mur qui bouche la vue : tant d’efforts pour si peu de résultats. Tant de pages pour une histoire qui me laisse tout de même sur ma faim, alors que j’ai pris tellement de plaisir à la dévorer. Je quitte les personnages, ces amis de quelques jours, avec un douloureux sentiment d’inaccompli, comme si leur histoire était terminée alors qu’elle ne fait finalement que commencer. C’est un déchirement tel que j’ai cru qu’il manquait une bonne centaine de pages à mon exemplaire : ça ne peut pas se terminer comme ça, alors qu’il y a encore tellement de questions en suspens ! J’espère vraiment que Les Illusions de Sav-Loar, que je compte me procurer lors des Imaginales, m’apporteront quelques éléments de réponse !

En bref, vous l’aurez bien compris, ce fut une très belle lecture, mais pas un coup de cœur, la faute à une intrigue qui met du temps à se mettre en place et à un dénouement un peu trop prévisible. Je suis tombée sous le charme de l’univers créée par l’autrice, et plus encore sous celui des personnages, et ce fut un tel plaisir que de les accompagner dans leurs quêtes respectives (qui finissent par se rejoindre et s’entremêler, parce que, finalement, nous sommes tous liés les uns aux autres) ! La plume de Manon Fargetton est vraiment belle, c’est un véritable régal ! A travers ce roman, l’autrice explore la question du pouvoir, de l’injustice aussi. Elle nous raconte également une belle histoire d’amour et d’amitié, de courage et de confiance. C’est un récit riche en actions, en rebondissements, mais plus riche encore en émotions : on est tellement immergé dans l’histoire que notre cœur vibre à l’unisson avec ceux des personnages, et on souffre quand ils souffrent, on exulte quand ils exultent, on doute quand ils doutent. Tant et si bien qu’on en oublie tout le reste, qu’on en oublie même nos réserves sur l’intrigue, car une seule chose compte finalement : marcher à leurs côtés, et vivre par procuration toutes leurs aventures. Un beau récit de fantasy que l’on ferme avec une bonne pointe de tristesse car c’est déjà fini …

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/04/lheritage-des-rois-passeurs-manon.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florilege 2020-04-27T20:36:24+02:00
Diamant

Un premier pas pour moi dans la fantasy plus adulte, c'est un réel bonheur ! Voyager avec des personnages plus matures, plus réfléchis, avec des enjeux politiques et émotionnels forts. L'univers est très bien construit, l'écriture est immersive, un véritable plaisir ! J'ai dévoré ce roman que je recommande chaudement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shamii 2020-04-01T12:37:41+02:00
Bronze

L'héritage des rois passeurs est un livre qui m'a donnée du fil à retordre. J'ai adoré les premiers chapitres, puis complètement perdue à partir de la fête d'anniversaire. j'ai eu du mal à passer d'un monde à l'autre, il m'a fallu environ 200 pages pour rentrer dedans . Initialement je trouvais l'écriture lente, les personnages devenaient victimes, ils n'étaient plus les maîtres de leur vie... j'ai fini par entrer dans l'univers sur les 200 pages qu'il aura fallu pour me mettre dedans, c'était distrayant, un livre de fantastique d'un autre genre.

je suis peut être aussi "trop conventionnelle" à vouloir avoir une dystopie romantique.

Bouquin où il faut pour moi vraiment s'accrocher avant d'entrer dedans. bonne lecture à tou(te)s

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Héritage des Rois-Passeurs

  • France : 2015-04-15 (Français)
  • France : 2016-11-18 - Poche (Français)

Activité récente

Zelina l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-26T19:32:26+01:00
Fenrir_ l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-07T19:06:20+01:00
Mika07 l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-01T13:20:12+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 399
Commentaires 94
extraits 37
Evaluations 176
Note globale 7.89 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode