Livres
520 157
Membres
535 934

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Disparition



Description ajoutée par chrislaeti 2012-03-03T20:28:29+01:00

Résumé

Trahir qui disparut, dans "La Disparition", ravirait au lisant subtil tout plaisir. Motus donc, sur l'inconnu noyau manquant - un rond pas tout à fait clos finissant par un trait horizontal -, blanc sillon damnatif où s'abîma un Anton Voyl, mais d'où surgit aussi la fiction. Disons, sans plus, qu'il a rapport à la vocalisation. L'aiguillon paraîtra à d'aucuns trop grammatical. Vain soupçon : contraint par son savant pari à moult combinaisons, allusions, substitutions ou circonclusions, jamais G. P. n'arracha au banal discours joyaux plus brillants ni si purs. Jamais plus fol alibi n'accoucha d'avatars si mirobolants. Oui, il fallait un grand art, un art hors du commun, pour fourbir tout un roman sans ça !

B. Pingaud

Afficher en entier

Classement en biblio - 156 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-09T20:48:34+01:00

Il n'y a pas plus obscur qu'un blanc.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

D'après Wiki : "Lipogramme, du grec leipogrammatikos, de leipein (« enlever, laisser ») et gramma (« lettre ») : « à qui il manque une lettre » : figure de style oulipienne consistant à produire un texte d’où sont délibérément exclues certaines lettres de l’alphabet.

En d'autres termes, ce fameux livre sans E (ou presque paraît-il) que tout le monde connaît et que moins de monde a lu... Je m'attendais vraiment à quelque chose d'incompréhensible et de tiré par les cheveux... et en fait non, il est bel et bien possible de construire des phrases sans E ; il m'a fallu le voir pour le croire. La stratégie principale consiste bien sûr à écrire au passé pour contourner toutes les terminaisons en E.

Les premières pages sont assez ardues, de longues énumérations assez fastidieuses, mais ensuite il y a bel et bien une histoire, si tordue qu'elle soit (les personnages ont des noms impossibles !). En s'accrochant, on arrive à suivre un fil tortueux mais logique et... foisonnant. J'ai particulièrement aimé les moments de mise en abîme, dans lesquels les personnages se questionnent à propos du livre lui-même et de ce qui peut bien manquer.

Pour revenir à l'écriture, la contrainte met en valeur tout le talent et la richesse de Perec, qui accumule jeux de mots et néologismes. Comme quoi son ambition initiale (stimuler l'imagination) a bien porté ses fruits !

Mon seul regret est de ne pas avoir le dixième de culture qui m'aurait permis de saisir toutes les références qui fourmillent tout au long du livre. Je n'ai compris que quelques trucs par-ci par-là, par exemple l'hommage à Raymond Queneau, rebaptisé Quinault pour l'occasion.

Je ne dirais pas que c'est un livre dont l'histoire est particulièrement palpitante et facile à lire, mais il vaut vraiment la peine d'être au moins feuilleté, parce qu'il est unique en son genre.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je suis pleine d'admiration pour Georges Perec qui a réussi l'exploit d'écrire tout un roman en omettant la lettre la plus courante de la langue française. Mais d'un autre côté, je n'ai pas pu dépasser les 40 premières pages, j'ai trouvé cette lecture plus qu'éprouvante !!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Helena2a 2020-09-11T19:27:25+02:00
Bronze

J'ai bien aimé ce roman par son originalité, l'exercice de style devait être très dur à réaliser, et le rendu nous offre de jolies phrases avec un drôle de rythme

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clairejoffroy 2020-04-18T18:07:29+02:00
Pas apprécié

Un auteur fait toujours le plaisir au lecteur d'écrire un livre en entier. J'ai donc pour conviction d'aller toujours au bout d'un livre. Les surprises peuvent arrivées. Pourtant, je n'ai toujours pas compris ce livre. Je félicite tout de même l'auteur pour la recherche. Mais à mes yeux, je n'ai trouvé aucune logique dans l'histoire de livre.

Je compte retenter ma chance avec un autre ouvrage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Michel-12 2020-04-03T14:10:43+02:00
Argent

Qui connait un roman aussi abracadabrant ? La disparition, un bouquin hors du commun. Sans trahir qui disparut, l’inconnu plus qu’aucun chaînon vital dans un manuscrit a fui. Il fallait un grand art pour fourbir tout un roman sans ça !

J’ai fait disparaitre, comme Georges Perec, la lettre E, mais son génie a pu le faire sur 300 pages !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idril57 2019-09-17T11:12:36+02:00
Pas apprécié

Le défi littéraire obscurcit le sens de l'oeuvre, je n'ai malheureusement pas accroché.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ludivine-76 2019-05-19T18:14:27+02:00
Bronze

Je reste pantoise face à la prouesse de l'auteur qui a admirablement occulté le "e" de ce roman policier, qui ne m'a pas trop captivée par contre ; ça me rappelle un jeu de mon enfance, où j'ai essayé d'écrire une petite histoire avec plein de mots contenant le "z".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathacid 2018-04-05T10:44:13+02:00
Lu aussi

Je l'ai commencé, car comme tous, c'est la curiosité qui a primé sur tout.

Un livre d'une pareille audace, comment a-t-il pu réussir?

Le pari a été relevé, mais je n'ai su apprécier cette œuvre, que j'ai rapidement abandonnée. Le français est une langue extrêmement riche en vocabulaire, mais la lecture est ici compliquée, de par l'utilisation de synonymes bien souvent moins usités.

Ma lecture n'était pas fluide, et j'avoue, j'ai préféré abandonner pour me tourner vers des lectures plus faciles...

Bravo tout de même à Georges Perec pour cette prouesse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pruneiite 2018-02-03T09:32:42+01:00
Lu aussi

Un livre extraordinaire par son contenu, mais surtout par son écriture ! J'ai été fascinée tout au long du livre par cette capacité à lire un livre sans cette lettre qui est omniprésente en français ! Quelques difficultés de compréhension en découlent. Cependant, l'histoire est passionnante, redondante parfois, mais vraiment intéressante et enrichissante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maia_mn 2017-03-14T22:24:00+01:00
Lu aussi

Une idée audacieuse et risquée mais la prise de risque en valait la peine !

Cette écriture est impressionnante.

Bien sûr, l'absence de la lettre "e" rend la rédaction compliquée et du coup la lecture également...

Comment a-t-il fait ?

Il y a déjà 45 lettres "e" dans mon message !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cha249 2016-12-26T23:35:41+01:00
Bronze

Le roman est une prouesse d'écriture mais l'omission le rend difficile à lire, d'autant plus que l'histoire est parfois ennuyeuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CodeSecret148 2016-12-07T20:39:28+01:00
Or

Que dire d'autre ? Le 1r commentaire m'a volé les mots. C'est fort, très fort: surprenant mais ça tient la route, il est à lire effectivement... Je l'ai fait découvrir à mes frères qui ont eux aussi vraiment apprécié, sans pour autant avoir énormément d'expérience littéraire: se lit n'importe quand. Ce livre dépasse de bien loin les autres que j'ai pu lire de Perrec.

Afficher en entier

Date de sortie

La Disparition

  • France : 1989-05-16 - Poche (Français)

Activité récente

Erica-6 l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-14T15:33:15+02:00
Anai13 l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-29T16:46:35+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 156
Commentaires 30
Extraits 13
Evaluations 35
Note globale 7.29 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode