Livres
626 093
Membres
733 460

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nana



Description ajoutée par BooksFan-ny 2021-04-05T22:28:48+02:00

Résumé

"Une vaurienne, une vicieuse, une idole aux pieds de laquelle se vautrent, les hommes." À six ans, Nana a vu sa mère Gervaise livrée à toutes les violences sexuelles et sait tout du désir et de la soumission. Sa vie ne sera que vengeance, défi et déchéance. Fleuriste vagabonde, mauvaise chanteuse de variétés, putain et courtisane de luxe, amoureuse et tendre parfois, elle s'établit dans la prostitution. Elle court les bals de faubourgs, humilie et exploite des amants de plus en plus riches. La fille des rues s'acharne à débaucher et ruiner une aristocratie hypocrite et jouisseuse. Rentière de la bêtise et de l'ordure des mâles, elle règne bientôt en maîtresse toute-puissante sur le Tout-Paris du second Empire...

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 419 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Shanen 2017-06-03T21:38:55+02:00

Un homme ruiné tombait de ses mains comme un fruit mûr, pour se pourrir à terre, de lui-même.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

un Zola très intéressant bien que dur et réaliste. Nana essaie de se faire une place dans la société mais sa tare va lui poser quelques problèmes: la prostitution et la luxure. Nana, tel le Second Empire est pourrie de l'intérieur et elle va sans le vouloir changer Paris entier, irreversiblement.

Afficher en entier
Or

ce commentaire est difficile à réaliser.

On ne peut écrire pour un livre comme Nana "c'est nul" ou "c'est bien" car toute une analyse est nécessaire pour comprendre ce livre aux multiples facettes. Nana est quelqu'un qui détruit tout sur ce passage mais cela n'est pas délibéré : Elle est la cause et la conséquence d'une société corrompue. Elle va sortir de la misère et de l'alcoolisme pour essayer de se faire une place dans le beau monde.

Cependant, comme tous les Rougon-Macquart elle a une tare héréditaire, un vice qui va lui poser de nombreux obstacles sur son chemin.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Love_Mangas 2022-10-27T15:16:37+02:00
Lu aussi

Lu pour le lycée, j'ai franchement trouvé ce livre bof. J'avais clairement préféré au Bonheur des Dames, du cycle des Rougons-Macquart. Mais n'empêche, les messages passés dans ce livre sont intéressants, et même si j'ai eu du mal à en comprendre la fin, je n'ai pas forcément détesté, même si je n'ai pas aimé. Mais pour un livre du XIXeme siècle, il est très bien conçu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rabanne73 2021-11-07T21:32:33+01:00
Or

Lu lycéenne. Zola m'avait une nouvelle fois captivée avec ce roman, toujours aussi réaliste (morale de l'époque et statut des femmes) mais d'un ton plus léger et dans une atmosphère moins sombre que certains Rougon-Macquart.

Spoiler(cliquez pour révéler) Nana, la fille de Gervaise (L'assommoir) n'a pas l'intention de subir la rude vie sa mère. Dotée d'attributs féminins qui l'honorent, faute de véritable talents artistiques, elle devient la coqueluche d'un café-théâtre de Paris. de riches protecteurs se bousculeront pour lui offrir un joli train de vie, et plus d'un y laisseront leurs plumes... Nana est belle, libérée, parle franchement, avec une touchante lucidité. Elle libère les hommes du carcan moral et conjugal, leur permet de tout oublier dans la chaleur de ses bras blancs.

Toutefois, Nana se prend à rêver d'une vie honnête et paisible, de connaître la passion, mais sachant qu'elle n'y survivrait pas longtemps, elle retourne alors s'étourdir de fêtes, de danses, de champagne et de plaisir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kura-kura 2021-06-11T17:08:16+02:00
Diamant

J’avais envisagé cette possibilité comme fin et d’autres aussi. Mais finalement la logique l’emporte. Le 9ème opus terminé je me dirige maintenant vers le suivant « Pot-bouille ». Je ne sais pas ce que veut dire le titre mais je vais très certainement le découvrir au fil des pages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BooksFan-ny 2021-04-05T22:21:35+02:00
Argent

C'est le troisième livre des Rougon-Macquart que je lis, après "Germinal" et "L'assommoir", dans lequel est mise à l'honneur, non pas le petit peuple, mais la bourgeoisie, qui est loin d'être un exemple... La première chose que je retiens de ce roman, c'est que tout le monde couche avec tout le monde, chacun avec ses propres objectifs et intérêts. L'amour n'y a pas sa place.

Pour l'instant, des trois que j'ai lus, c'est celui qui m'a le moins plu, certainement parce que les thèmes abordés m'attirent moins (la petite bourgeoisie parisienne qui vit au-dessus de ses moyens, l'opulence, les cancans, les coucheries en veux-tu en voilà, etc).

Je l'avais choisi puisqu'on y retrouve Nana, fille de Gervaise dans "L'assommoir", curieuse de connaître son histoire.

J'ai passé un agréable moment de lecture malgré tout. La plume de Zola me plaît toujours autant, fluide sans nous envahir de descriptions à rallonge. Il est l'un de mes auteurs de littérature classique favoris. Je m'étonne à chaque fois de cette facilité à le lire. En revanche, j'ai compris qu'avec lui, il ne faut pas s'attendre à un dénouement heureux...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2021-03-05T14:57:32+01:00
Or

« Nana », le 9ème opus des Rougon-Macquart, a été écrit par Zola avec une intention, plus que probablement, racoleuse. Ainsi, dans un style toujours poétique et jamais vulgaire, sauf à respecter le langage populaire et celui des milieux de la prostitution, Zola dépeint les mœurs volages et licencieux d’une partie de la société de son époque. Tout y passe : débauche, adultère, infidélité, prostitution, amours saphiques et même masochisme…

Nana n'est plus une femme anodine, elle est la femme, l'objet du désir, belle, naïve, inconsciente, immorale, l'idole aux pieds de laquelle chaque homme se vautre. Le comte Muffat écartelé entre son désir brutal et animal et la religion symbolise la société malade de ses frustrations.

Une phrase tiré du livre le résume à merveille : « Son oeuvre de ruine et de mort était faite, la mouche envolée de l'ordure des faubourgs, apportant le ferment des pourritures sociales, avait empoisonné ces hommes, rien qu'à se poser sur eux. ».

Nana, un roman naturaliste dans lequel Zola continue de démontrer que l’hérédité, le milieu et l’histoire influent sur la nature de l’homme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anais39 2021-02-15T13:56:19+01:00
Diamant

Ah la la ! Nana et ses hommes, ses richesses et sa fourberie ! Magnifique et humoristique roman que j'ai dévoré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par girasolgirasol 2020-11-30T22:25:34+01:00
Or

Cela a été la première fois que je lisais un livre de Balzac. Auteur apprécié je voulais moi aussi découvrir sa plume.

Nana à été une lecture intéressante. Une surprise.

J'ai apprécié et en même temps n'ai pas aimé la personnage de Nana. Ce qui est sûr c'est qu'elle me restera en mémoire.

J'ai apprécié l'écriture de Zola je la trouve très addictive et très facile à lire, j'ai réellement aimé la façon dont l'auteur à intégré des dialogues, les pensés des personnages etc. Cela à été une des raisons qui à fait que ce livre n'est pas été monotone à lire.

Concernant l'histoire j'ai aimé voir cette facette de Paris à cette époque, cela à été très enrichissant et intéressant pour moi.

Bien que parfois je n'ai pas apprécié le comportement de Nana je dois dire que elle à été un personnage pleine de couleur de vie. Elle croquais la vie et les hommes à pleine dents.

Je vous conseil de lire ce roman ne serait-ce que pour découvrir un autre Paris sous le second Empire mais aussi pour faire la connaissance de Nana et de toute ces compagnon de route.

Pour finir j'ai malgré une pointe de tristesse pour le compte Muffat il ses malheureusement attaché à la mauvaise personnes ( ils n'étaient pas sur la même longueur d'onde je dirais ) et il l' a bien payé, malgré tous je l'ai trouvé très réaliste et sincère.

La fin de Nana peut être le symbole de la fin du second Empire mais aussi de toute ce que elle représentait et de tous ceux qui la constituait .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ookamishiroi 2020-07-29T14:51:49+02:00
Lu aussi

Bien que je reconnais le talent d'Emile Zola pour l'écriture, j'ai beaucoup du mal avec ses livres, Thérèse Raquin mis à part, je trouve l'écriture de Zola lourde, difficile d'accrocher ou de suivre de part ses trop nombreuses descriptions qui, pour moi, brise la fluidité et la compréhension de l'histoire. Décrire c'est bien, mais quand elle nuit à la narration, c'est assez déroutant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na_nou 2020-06-20T18:01:10+02:00
Lu aussi

J'ai eu du mal à m'intéresser à l'histoire de Nana...

Les descriptions sont réalistes, le style est très agréable, mais le sujet ne m'a pas passionnée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sofye 2020-05-18T16:16:39+02:00
Lu aussi

Nana est un roman dur et réaliste, une métaphore du Second Empire, d'une société corrompue... Des sujets difficiles abordés par Zola, à travers un personnage unique.

Afficher en entier

Date de sortie

Nana

  • France : 2011-11-24 - Poche (Français)

Activité récente

Celie-4 l'ajoute dans sa biblio or
2022-09-02T13:46:37+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1419
Commentaires 127
extraits 53
Evaluations 264
Note globale 7.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode