Livres
475 750
Membres
453 797

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Cherub T1 & T2



Description ajoutée par babaOM 2012-02-08T13:21:05+01:00

Résumé

Mission 1 : 100 jours en enfer

James, placé dans un orphelinat sordide à la mort de sa mère, ne tarde pas à tomber dans la délinquance. Il est alors recruté par CHERUB et va suivre un éprouvant programme d’entraînement avant de se voir confier sa première mission d’agent secret. Sera-t-il capable de résister 100 jours ? 100 jours en enfer…

Mission 2 : Trafic

Pour sa seconde mission, l'agent James Adams reçoit l’ordre de pénétrer au cœur du gang du plus puissant trafiquant de drogue du Royaume-Uni. Son objectif : réunir les preuves nécessaires pour envoyer ce dangereux criminel derrière les barreaux. Une opération à haut risque…

Afficher en entier

Classement en biblio - 132 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par babaOM 2012-02-08T13:23:08+01:00

1

Un simple accident

James Choke détestait les cours de chimie. Avant d'entrer au collège, il s'imaginait que cette discipline consistait à manier des tubes à essai afin de provoquer des jets de gaz et des gerbes d'étincelles. En réalité, il passait chaque leçon, assis sur un tabouret, à recopier les formules que Miss Voolt gribouillait sur le tableau noir, quarante ans après l'invention de la photocopieuse.

C'était l'avant-dernier cours de la journée. Dehors, la pluie tombait et le jour commençait à décliner. James somnolait. Le laboratoire était surchauffé, et il avait passé une grande partie de la nuit précédente à jouer à Grand Theft Auto.

Samantha Jennings était assise à ses côtés. Les professeurs adoraient son caractère volontaire, son uniforme impeccable et ses ongles vernis. Elle prenait ses notes avec trois stylos de couleurs différentes et couvrait ses cahiers pour les garder en bon état. Mais dès qu'ils avaient le dos tourné, elle se comportait comme une vraie peau de vache. James la haïssait. Elle ne cessait de se moquer ouvertement de l'aspect physique de sa mère.

— La mère de James est si grosse qu'elle doit beurrer les bords de sa baignoire pour ne pas rester coincée.

Les filles de sa bande éclatèrent de rire, comme à leur habitude.

À la vérité, la mère de James était énorme. Elle commandait ses vêtements dans un catalogue de vente à distance réservé aux personnes souffrant d'obésité. Faire les courses en sa compagnie était un véritable cauchemar. Les gens la montraient du doigt, ou la dévisageaient avec insistance. Les enfants imitaient sa démarche maladroite. James l'aimait, mais il s'arrangeait toujours pour trouver un moyen de ne pas se montrer en sa compagnie.

— Hier, j'ai fait un footing de huit kilomètres, dit Samantha. Deux fois le tour de la mère de James.

Ce dernier leva la tête de son cahier d'exercices et plongea ses yeux bleus dans ceux de la jeune fille.

— Cette vanne est à crever de rire, Samantha. Encore plus drôle que les trois premières fois où tu nous l'as servie.

James était l'un des élèves les plus bagarreurs du collège. Si un garçon s'était permis de dire quoi que ce soit sur sa mère, il lui aurait flanqué une dérouillée mémorable. Mais comment devait-il réagir devant une fille ? Il prit la décision de s'asseoir aussi loin que possible de cette vipère dès le cours suivant.

— Essaie de te mettre à notre place, James. Ta mère est un monstre.

James était à bout de nerfs. Il se dressa d'un bond, si brutalement qu'il renversa son tabouret.

— C'est quoi ton problème, Samantha ? cria-t-il.

Un silence pesant régnait dans le laboratoire. Tous les regards étaient braqués sur lui.

— Qu'est-ce qui ne va pas, James ? demanda Samantha, tout sourire. Tu as perdu ton sens de l'humour ?

— Monsieur Choke, veuillez vous rasseoir et vous remettre au travail immédiatement, ordonna Miss Voolt.

— Si tu ajoutes quoi que ce soit, Samantha, je te...

James n'avait jamais brillé par sa repartie.

— ... je te jure que je...

Un gloussement stupide jaillit de la gorge de la jeune fille.

— Qu'est-ce que tu vas faire, James ? Rentrer à la maison pour faire un gros câlin à maman baleine ?

James voulait voir ce sourire stupide disparaître du visage de Samantha. Il la saisit par le col, la souleva de son tabouret, la plaqua face contre le mur puis la fit pivoter pour lui dire droit dans les yeux ce qu'il pensait de son attitude. Alors, il se figea. Un flot de sang ruisselait sur le visage de la jeune fille, jaillissant d'une longue coupure à la joue. Puis il aperçut le clou rouillé qui dépassait du mur.

Terrorisé, il fit un pas en arrière. Samantha porta une main à sa joue, puis se mit à hurler à pleins poumons.

— James Choke ! s'exclama Miss Voolt. Cette fois, tu as été trop loin !

Les élèves présents dans la salle murmurèrent. James n'eut pas le courage d'affronter l'acte qu'il venait de commettre. Personne ne croirait qu'il s'agissait d'un accident. Il se précipita vers la porte.

Miss Voolt le retint par le bras.

— Eh, où vas-tu, comme ça ?

— Poussez-vous ! cria James en lui administrant un violent coup d'épaule.

Stupéfaite et choquée, la femme chancela vers l'arrière en battant vainement des bras.

James détala dans le couloir. Les grilles du collège étaient closes. Il les franchit d'un bond et quitta l'établissement par le parking des professeurs .

*

* * *

Il marchait sous la bruine comme un automate. Sa colère avait peu à peu cédé la place à l'anxiété. Jamais il ne s'était fourré dans une situation aussi dramatique.

Son douzième anniversaire approchait, et il se demandait s'il vivrait assez longtemps pour le célébrer. Il allait être exclu du collège, car ce qu'il avait commis était impardonnable. En outre, il était certain que sa mère allait l'étrangler.

Lorsqu'il atteignit le petit parc de jeux situé près de chez lui, il sentit la nausée le gagner. Il consulta sa montre. Il était trop tôt pour rentrer à la maison sans risque d'éveiller les soupçons. Il n'avait pas un sou en poche pour s'offrir un coca à l'épicerie du coin. Il n'avait d'autre solution que de se réfugier dans le parc et se mettre à l'abri sous le tunnel en béton.

Celui-ci était plus étroit que dans ses souvenirs. Les parois étaient recouvertes de tags, et il exhalait une révoltante odeur d'urine canine. James s'en moquait. Il avait le sentiment de mériter ce séjour dans une cachette glacée et malodorante. Il frotta ses mains pour les réchauffer. Alors, des images du passé lui revinrent en mémoire.

Il revit le visage de sa mère, mince, éclairé d'un sourire, apparaissant à l'extrémité du tunnel. Je vais te manger, James, grondait-elle. Les mots résonnaient sous la voûte de béton. C'était chouette.

— Je ne suis qu'un pauvre minable, murmura James.

Ses paroles résonnèrent en écho. Il remonta la fermeture Éclair de son blouson et y enfouit son visage.

Une heure plus tard, James parvint à la conclusion que deux possibilités s'offraient à lui : il devait se résoudre à croupir dans ce tunnel jusqu'à la fin de ses jours, ou rentrer à la maison pour affronter la fureur de sa mère.

*

* * *

Dans le vestibule, il jeta un œil au téléphone posé sur la tablette.

12 appels en absence

À l'évidence, le directeur de l'école s'était acharné à joindre sa mère. James se félicita qu'il n'y soit pas parvenu, mais il se demandait pourquoi elle n'avait pas décroché. Puis il remarqua la veste de l'oncle Ron suspendue au portemanteau.

Ce type avait surgi dans sa vie alors qu'il n'était encore qu'un bébé. C'était un véritable boulet qui fumait, buvait et ne quittait la maison que pour picoler au pub. Il avait eu un job, une fois, mais s'était fait virer au bout de deux semaines.

Si James avait toujours su que Ron était un bon à rien, sa mère avait mis du temps à en prendre conscience et à se résoudre à le mettre à la porte. Hélas, il avait eu le temps de l'épouser et de lui faire un enfant. Pour quelque raison étrange, elle conservait de l'affection pour lui et n'avait jamais demandé le divorce. Ron se pointait une fois par semaine, sous prétexte de voir sa fille Lauren. En réalité, il faisait son apparition lorsqu'elle se trouvait à l'école, dans le seul but de soutirer quelques billets.

Sa mère, Gwen, était affalée sur le sofa du salon. Ses pieds étaient posés sur un tabouret. Elle portait un bandage à la cheville gauche. Ron, lui, était avachi dans un fauteuil, les talons sur la table basse, les orteils saillant de ses chaussettes trouées. Ils étaient tous deux ivres morts.

— Maman, tu sais bien que tu n'as pas le droit de boire, avec ton traitement, protesta James, oubliant aussitôt tous ses problèmes.

Ron se redressa péniblement en tirant sur sa cigarette.

— Salut, mon petit, dit-il en exhibant ses dents déchaussées. Papa est de retour à la maison,

James et Ron se jaugèrent en silence.

— Tu n'es pas mon père.

— Exact, fiston. Ton père a pris ses cliques et ses claques le jour où il a aperçu ta sale petite face de rat.

James hésita à évoquer devant son beau-père l'incident qui s'était produit au collège, mais sa faute était un poids trop lourd à porter.

— Maman, il m'est arrivé un truc au bahut. C'était un accident.

— Tu as encore mouillé ton pantalon ? ricana Ron.

James resta sourd à cette provocation.

— Écoute, mon chéri, dit Gwen d'une voix pâteuse, nous discuterons de tout ça plus tard. Pour le moment, va chercher ta sœur à l'école. J'ai bu quelques verres de trop et je ne devrais pas conduire dans cet état.

— Maman, c'est vraiment sérieux. Il faut qu'on en parle.

— Fais ce que je te demande, James. J'ai une migraine abominable.

— Lauren est assez grande pour rentrer toute seule.

— Obéis, pour une fois ! aboya Ron. Gwen, si tu veux mon avis, ce petit con a besoin d'un bon coup de pied où je pense.

— Maman, il t'a piqué combien, aujourd'hui ? demanda James d'un ton acide.

Gwen secoua une main devant son visage. Elle détestait ces disputes incessantes.

— Bon sang, est-ce que vous ne pouvez pas passer cinq minutes dans la même pièce sans vous faire la guerre ? James, va voir dans mon porte-monnaie. Achetez-vous quelque chose pour dîner en rentrant. Je n'ai pas envie de cuisiner, ce soir.

— Mais...

— Débarrasse-nous le plancher avant que je perde patience, gronda Ron.

James était impatient d'être de taille à flanquer une raclée à son beau-père et de débarrasser une bonne fois pour toutes sa mère de ce parasite.

Il se retira dans la cuisine et inspecta le contenu du porte-monnaie. Un billet de dix livres aurait largement fait l'affaire, mais il en prit quatre. Ron avait la désagréable habitude de dérober tout l'argent qui passait à sa portée, et il savait qu'il ne serait pas soupçonné. Il fourra les quarante livres dans une poche arrière de son pantalon. Gwen ne se faisait aucune illusion sur les espèces qu'elle laissait traîner. Elle gardait ses économies dans un coffre, à l'étage.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Tout le monde me dit que c'est un livre de garçon et que cela n'a rien a faire dans une bibliothèque de fille mais moi je le conseillerai vraiment à tout le monde car ces deux premiers tomes et surtout le 1 son fantastiques l'histoire démarre et on se fait emporter par une énorme vague qui ne nous relâche que lorsque le livre est fini puis sans attendre davantage on souhaite commencer le second pour retrouver ce sentiment d'être complètement dépasser par une histoire qui nous entraîne.

Cette série est à lire absolument!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Morgane_Chase 2014-10-01T15:28:06+02:00
Bronze

Je sais que la plupart des gens peuvent trouver bizarre de voir un Cherub dans la bibliothèque d'une fille, mais on n'associe pas un livre à un sexe, et même je trouve cela léger de vouloir l'associer à des thèmes. Certes un livre à au moins un Gros thème, mais chacun voit les autres d'une manière différente.

Cherub est un série ouverte à tout le monde quoi qu'une dise les gars de mon collège. Bine évidemment, il faut prendre un peu de second degrés dans l'humour, mais si vous aimez l'ironie, l'action et l'aventure, cel ivre est fait pour vous (j'adore cette phrase, pourant je la sort pas souvent)

A lire absolument!

Morgane

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ptipruno 2014-01-10T12:51:50+01:00
Diamant

CHERUB 1 est un livre génial.Prenant les personnages sont de caractère tous différent.

Suspense,créativité,humour,tous présent j'adore et j'espère que vous aussi!!!!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fireangel 2013-06-27T12:13:54+02:00
Or

On m'a aussi fait comme commentaire que c'était un livre de garçon. Mensonge! C'est un livre d'espionnage. Et l'espionnage n'est-il pas mixte?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loise 2013-05-15T08:33:14+02:00
Diamant

CHERUB est devenu je crois bien ma série préférée alors que je n'ai lu que le livre 1/2. J'ai hâte pouvoir lire les autres tomes. C'est vraiment un livre super.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Talie 2013-03-20T21:05:11+01:00
Argent

Au début, je n'avais pas vraiment envie de lire Cherub. Mais je l'ai reçue comme cadeau à Noel et je n'ai pas regretter. Dans ce livre, James est vraiment un ados comme les autres, qui est flemmard, et qui n'hesite pas a 'charier' les gens. J'ai beaucoup aimer les deux premiers tomes après comme la série me parait trèès longue, j'espere ne pas être deçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Twinkle-Little-Star 2013-01-27T14:44:23+01:00
Diamant

C'est grâce à Cherub que j'ai commencé à me plonger dans la lecture et je suis d'accord avec Missnellful sur le fait que cette saga est vraiment pour tout le monde, je la conseille aussi!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par intello 2012-10-14T15:25:36+02:00
Diamant

super livre les évènements s’enchaînent assez vite! le début est un peu lent et je trouve que le faite que se soient des enfants n'est pas trop dérangent mais James a 12 ans et sort avec kerry 11 ans ça fait un peu bizarre surtout quand James boit de l’accole ça na l'air de déranger personne! Sinon les personnages sont attachants ^^~♥

Afficher en entier
Commentaire ajouté par caranougat 2012-08-31T11:46:56+02:00
Or

je n'aime pas trop l'histoire de Kerry et james dans le 2,je prefere leur binome dans le 1.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dracula 2012-07-23T23:24:37+02:00
Argent

Mon frère en avait entendu parlé, donc il l'a acheté et m'a convaincu de le lire. J'ai finalement adoré. En plus, l'histoire parle d'ado, donc on s'identifie sans problème!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bloody-Cherry 2012-04-29T17:57:04+02:00
Or

C'est un ami qui m'a conseillé de lire donc j'ai lu le résumé et il m'avait l'air pas mal alors je l'ai acheté et franchement je ne suis pas déçu ! C'est un livre fantastique, très adapté aux adolescents qui vont se retrouver dans le personnage de James. Un livre que je recommande vivement !

Afficher en entier

Activité récente

Cleman l'ajoute dans sa biblio or
2016-04-24T09:52:42+02:00
Homard l'ajoute dans sa biblio or
2016-04-03T03:20:17+02:00

Évaluations

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 132
Commentaires 14
Extraits 1
Evaluations 26
Note globale 8.88 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode