Livres
451 158
Membres
396 342

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Né d'aucune femme



Description ajoutée par annick69 2019-03-04T17:23:31+01:00

Résumé

"Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d'une femme à l'asile. - Et alors, qu'y a-t-il d'extraordinaire à cela ? demandai-je. - Sous sa robe, c'est là que je les ai cachés. - De quoi parlez-vous ? - Les cahiers... Ceux de Rose." Ainsi sortent de l'ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin. Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec Né d'aucune femme la plus vibrante de ses œuvres. Avec ce roman sensible et poignant, il confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l'âme humaine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par annick69 2019-03-07T10:31:13+01:00

- "Il se trouvait quelque part plus loin que les aiguilles de ma montre. Cela n'a pas encore eu lieu. Il ne sait rien du trouble. Ce sont des odeurs d'abord, toujours, des odeurs maculées de couleurs, en dégradé de vert, en anarchie florale confinant à l'explosions. Puis il y a les sons, les bruits, les cris, qui expriment, divulguent, agitent, déglinguent. Il y a du bleu dans le ciel et des ombres au sol, qui étirent la forêt et étendent l'horizon…"

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Milie_Baker 2019-03-22T10:33:23+01:00
Diamant

Une lecture éprouvante et angoissante.

Franck Bouysse nous livre un grand roman, qui nous occupe l'esprit pendant et après la lecture.

"Né d'aucune femme, c'est l'histoire de cette jeune fille, Rose, qui a laissé derrière elle des mystérieux cahiers, dans lesquels elle narre l'histoire de sa vie. Et quelle vie ! Vendu par son père pour devenir servante dans une maison lugubre et froide, en compagnie d'une veille aigrie méchante et d'un maître bourru et violent.

Rose a seulement 13 ans quand sa vie devient un enfer. Ce qui nous bouleverse dans cette histoire ce n'est pas uniquement tous les malheurs qui arrivent à cette pauvre jeune fille. C'est aussi comment Rose réagit. Pour son âge et pour sa condition, c'est une jeune fille éveillée et plus forte que n'importe qui d'autre. Elle est animée par la haine et la douleur, mais quand un événement aussi beau qu'affreux lui arrive, elle sait aimer, elle sait protéger.

Un roman qui m'a vraiment bouleversée. Une écriture sublime qui nous plonge dans une histoire sans précédent. Franck Bouysse est un auteur à suivre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-03-14T19:45:54+01:00
Diamant

"Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé" et là, je confirme les paroles intelligentes d’Harry Quebert car, autant où je suis contente d’arriver à la fin de ce récit sombre tant mon coeur n’en pouvait plus, autant où j’ai envie de replonger dedans pour le relire, apaisée.

L’auteur m’a souvent fait vibrer, avec son écriture magnifique, ses mots bien choisis, avec ses personnages profonds, avec ses histoires bien racontées et surtout avec le milieu qu’il décrit : le rural noir.

On a beau vivre à la capitale depuis bientôt 20 ans, mes origines sont dans la ruralité !

Johnny Hallyday chantait ♫ Je suis né dans la rue ♪ et moi je pourrais chanter ♫ Je suis née dans la ru…ralité ♪ mais bon, le temps est déjà moche, je ne vais pas rajouter de la pluie ♫ en chantant ♪ (non, Sardou, ne dis rien dans ma tête ou je vais chantonner un mélange de toi et de Johnny).

L’habileté de Franck Bouysse tient dans beaucoup de choses, comme je le disais au deuxième paragraphe, mais elle vient aussi de sa manière de construire son récit en le déstructurant de manière à nous appâter dès le départ avec du suspense, du mystère et des décors grandioses qui cachent des scènes plus sombres.

Pourtant, au début du récit, bien que j’ai été happée, il y a eu un moment de flottement dans mes émotions… On avait commencé avec du costaud, on poursuivait dans du sombre et puis, tout avait l’air d’aller dans le meilleur des mondes… Durant peu de temps, je précise ! Le flottement a duré quelques pages et puis…

À partir de ce moment là, mes émotions ont été mises à mal, ballotées, torturées car je m’étais attachée à Rose, cette jeune fille de 14 ans travaillant dans une maison où les maîtres n’ont rien de chaleureux, sans pour autant être des brutes…

Un instant de flottement, je vous ai dit ! Juste le temps de laisser le lecteur prendre une bouffée d’air avant de le noyer dans la suite du récit car il va nous plonger dans du très sombre, mais jamais sans que cela devienne trop obscur.

L’auteur a su jongler entre le sordide, l’horrible, l’indicible mais sans jamais entrer dans le glauque gratuit alors que son récit est très brutal par certains moments et que seule la volonté de Rose, son personnage principal, nous donnera la force de poursuivre avec elle.

Oh, Rose, combien de fois aie-je eu envie de te sauver ? De te délivrer ? D’avoir des couilles à la place d’Edmond, celui qui, toute sa vie durant, failli être un homme sans jamais l’être vraiment.

Une fois de plus, l’auteur m’a enchanté, m’a emporté, m’a fait vibrer, m’a fait pleurer, m’a remué les tripes, m’a mise à genoux (et ça commence à devenir du sexisme tous ces auteurs mâles qui me mettent à genoux, sans compter que mon kiné ne sera pas content), m’a fait passer par une multitude d’émotions, me laissant amorphe à la fin de ma lecture de ce rural noir, de ce roman choral qui m’a marqué au fer rouge.

Amoureux des grands romans, amoureux des belles plumes, lecteurs/trices qui veulent lire autre chose que de la littérature fast-food (sans pour autant commencer à lire des Classiques), ceux ou celles qui aiment qu’on leur retourne les tripes avec des mots et des personnages qui marquent, à tous ceux et celles qui aiment les belles histoires, je ne dirai qu’une seule chose : lisez-le, nom de Dieu !

PS : il est à signaler que les mouchoirs ne sont pas fournis avec le roman…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2019-03-07T10:30:32+01:00
Diamant

**COUP DE CŒUR**

Voilà un auteur que tout le monde devrait au moins lire une fois dans sa vie. Une histoire noire mais pas que. Celle-ci, je pense, a dû être vécue par quelques femmes, j'en suis sûre. Et c'est aussi par cette réalité qu'elle m'a beaucoup touchée, émue. Il y a aussi l'écriture, juste, profonde, pleine d'émotions, de senteurs, de visions.

- "Il se trouvait quelque part plus loin que les aiguilles de ma montre. Cela n'a pas encore eu lieu. Il ne sait rien du trouble. Ce sont des odeurs d'abord, toujours, des odeurs maculées de couleurs, en dégradé de vert, en anarchie florale confinant à l'explosions. Puis il y a les sons, les bruits, les cris, qui expriment, divulguent, agitent, déglinguent. Il y a du bleu dans le ciel et des ombres au sol, qui étirent la forêt et étendent l'horizon…"

Des scènes à pleurer mais sans tomber dans le vulgaire ni la mièvrerie, des séquences d'amour pur, des personnages entiers qu'ils soient bons ou odieux. L'histoire de Rose on la ressent dans nos tripes. La misère, l'argent, les rêves et la réalité de la vie sont les quelques thèmes de ce récit qui m'a bouleversée.

Ce roman est le troisième de l'auteur que je lis et je suis toujours admirative devant cette belle plume. Je ne saurais que le conseiller avec une attention toute particulière pour les amateurs de romans sombres mais pas que…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sentikelt 2019-02-28T20:02:49+01:00
Diamant

Un excellent roman. Extrêmement bien écrit. Un classique contemporain. C’est un vrai coup de cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2019-02-26T17:37:31+01:00
Diamant

La magie de Franck Bouysse a encore opéré. Lire un de ses livres c'est plonger dans un univers particulier, c'est se retrouver en immersion totale pendant quelques heures.

C'est ça Franck Bouysse, un univers bien à lui, rural, noir, sombre. C'est se retrouver en pleine campagne avec les bruits, les odeurs.

Franck Bouysse ce sont des personnages simples, comme tout un chacun, mais forts, attachants, inoubliables. Ils prennent vie sous sa plume le temps d'un roman et finissent dans un coin de ma tête, blottis parmis tous les personnages de livres qui m'ont touchée, émue, fait trembler. Comme de vieux amis à qui je pense parfois.

Franck Bouysse c'est surtout une écriture sublime. Une manière de raconter qui vous transporte. Un conteur hors pair, un magicien des mots. C'est de la poésie, des émotions à fleur de peau, de la noirceur et beaucoup de sensiblilité.

Ce sont des histoires somme toute banales, avec des personnages banals qui sous sa plume deviennent des histoires extraordinaires que l'on ne peut oublier aisément. On ne lit pas une histoire, on vit l'histoire.

C'est des passages que l'on lit et relit. Des phrases superbes que l'on voudrait garder et qui noircissent des carnets.

Franck Bouysse c'est aussi de splendides couvertures sépia qui collent parfaitement à son univers.

Né d'aucune femme c'est tout ça et plus encore. C'est un pincement au coeur, une larme qui s'échappe. C'est Rose, petite fille fragile et forte à la fois qui a trouvé son petit coin dans ma tête et s'y est déjà installée pour longtemps.

Merci Monsieur Franck Bouysse pour ces moments toujours précieux que sont la lecture de vos livres.

Un conseil : lisez ce livre, lisez cet auteur.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EntreDeuxLivres 2019-01-31T19:15:03+01:00
Diamant

Mon ressenti: Ce roman est un immense coup de cœur!

J'avais déjà lu "Grossir le Ciel" de Franck Bouysse, j'avais beaucoup aimé. Le titre et la couverture m'ont fait de l'œil, me voilà plongée dans la lecture.

Dès les premiers mots, j'ai senti arriver le coup de cœur. La plume de Franck s'est encore affinée et est vraiment sublime. J'ai eu l'impression de lire un classique de la littérature.

On suit au début du roman un curé: Gabriel, qui va aller récupérer le journal de la vie de Rose. C'est une histoire envoutante, très humaine qui se situe dans un autre siècle.

Le résumé n'en dit pas plus, et pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découvert je ne vous en dirai pas davantage.

Les personnages m'ont touchée, particulièrement cette jeune Rose dont on voit l'évolution au fil de sa vie. J'ai été prise dans le suspense de l'histoire, subjuguée par l’émotion. J'ai volontairement fait durer ce roman parce que je savais qu'on ne trouve que rarement ce genre de pépite. A peine refermé, j’ai déjà hâte de le rouvrir…

C'est un roman noir sur la nature humaine, une histoire sombre, riche en émotions.

Bravo à Franck Bouysse pour cette plume exceptionnelle, et LISEZ LE!!!!!

?Citation: "Moi qui me tais si souvent, qui tais même l'abominable, parce que j'ai juré, oui, juré de m'alléger de ce corps terrestre, afin d'épurer mon âme de tout le mal qui m'est confié, sans jamais m'absoudre de la souffrance d'autrui, comme cette terrible histoire que je garde en moi et qui me ronge depuis tant d'années, que je n'ai jamais pu partager avec quiconque, car pour cela il m'aurait fallu un grand ami et n'être pas curé."

?Mots clefs: Carnet / Décès / Prêtre / Vie / Enfant

?Ma note : 20/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Christele-1 2019-01-20T11:33:32+01:00
Diamant

Né d’aucune femme est un roman tout ce qu’il y a de plus noir, l’auteur nous donne à voir le côté intime et profond de l’âme humaine. Nous allons suivre une toute jeune fille presqu’une enfant car à quatorze ans on est encore dans l’enfance même si on est l’ainée d’une fratrie de quatre filles. C’est au travers de la révélation des cahiers de Rose que Gabriel, curé de son état va nous livrer un récit unique et touchant. Tout débute par une confession et la visite d’un ancien Monastère transformé en asile d’aliénés. A partir de ce moment nous entrons de plein pied dans l’écriture captivante si réaliste et au combien taiseuse de l’auteur, pour ceux qui ont déjà lu Plateau, Grossir le ciel et Glaise, c’est l’assurance de retrouver une certaine ruralité, un côté bourru et à la fois une poésie derrière les lignes qui m’a bien souvent émue. Difficile de poser la date de ce récit mais pour ma part je l’ai situé à l’époque de Maupassant et à dire vrai je trouve que ça colle parfaitement. J’ai aimé la construction du roman où chaque personnage prend la parole. On trouve tous les traits de caractères, leurs différentes façons de s’exprimer et de penser, jusque dans les détails chacun des personnages possède une belle épaisseur et cela donne au récit toute sa profondeur. Bien entendu le point central du métier, reste notre Rose. C’était un témoignage fort sur ce que l’on peut vivre dans l’impuissance la plus totale, la condition féminine bafouée et Rose porte tout cela avec une force de caractère admirable et une belle intelligence. Elle porte en elle cette lumière qui ne s’éteindra pas même si elle se confronte avec la noirceur des uns, la soumission et la lâcheté des autres. La seule chose qui m’a gênée, juste le temps pour moi de m’y habituer, c’est la manière dont sont écrits les dialogues, sans ponctuation, à la suite les uns des autres, de quoi me perdre régulièrement. Ce récit est magnifique et le final que nous découvrons est comme une très belle cerise sur ce beau gâteau. Bonne lecture.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Né d'aucune femme" est sorti 2019-01-10T00:00:00+01:00
background Layer 1 10 Janvier

Date de sortie

Né d'aucune femme

  • France : 2019-01-10 (Français)

Activité récente

soizig le place en liste or
2019-03-17T18:54:57+01:00

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 7
Extraits 6
Evaluations 10
Note globale 9.33 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode