Livres
494 561
Membres
492 611

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Né d'aucune femme



Description ajoutée par annick69 2019-03-04T17:23:31+01:00

Résumé

"Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d'une femme à l'asile. - Et alors, qu'y a-t-il d'extraordinaire à cela ? demandai-je. - Sous sa robe, c'est là que je les ai cachés. - De quoi parlez-vous ? - Les cahiers... Ceux de Rose." Ainsi sortent de l'ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin. Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec Né d'aucune femme la plus vibrante de ses œuvres. Avec ce roman sensible et poignant, il confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l'âme humaine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 132 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2019-08-12T08:36:34+02:00

Toute ma vie j'ai failli être un homme.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LesLecturesDeLily 2020-03-30T17:39:30+02:00
Diamant

#Chronique COUP DE COEUR pour les Éditions Audiolib​ : Né d'aucune femme de Franck Bouysse

S'il vous plaît, lisez ou écoutez ce roman, c'est un chef d'œuvre d'exception !

Une pépite, une merveille ♥

Un coup de coeur que je partage avec vous sur mon blog : http://www.leslecturesdelily.com/2020/03/ne-daucune-femme-coup-de-coeur-ecrit.html#more

Suivez mon conseil, vous ne serez pas déçus !

Bonne lecture !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par carroue 2020-03-22T19:54:16+01:00
Or

Ouf ! Un roman magistral. Une écriture sublime. On s'attache à Rose qui nous raconte son histoire, espérant à chaque page tournée qu'elle pourrat échapper à ses tortionnaires. On suit cette histoire racontée par les différents protagonistes sans pouvoir lâcher le livre. A ne pas manquer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PascalJ42 2020-03-21T10:39:19+01:00
Commentaire ajouté par Dadoli 2020-03-02T21:02:39+01:00
Diamant

Deuxième roman de cet auteur que je lis. Autan je n'avais pas particulièrement apprécié "Grossir le ciel" que j'ai adoré "Né d'aucune femme". L'auteur nous surprend par son écriture imagée et poétique pour raconter la violence subie par le personnage principale de ce roman noir. Magnifique. Lecture à vivement conseillée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2020-02-27T16:11:06+01:00
Diamant

Et s’il n’en restait qu’un ?… Ce serait celui-ci…

Pour quelles raisons serais-je aussi catégorique ? Peut-être parce que de ce livre jaillit une lumière éblouissante que mes yeux ne sont pas prêts d’oublier… et que sur mes mains scintille encore une poussière d’étoiles cachée sous cette sublime couverture…

Je suis soulagée d’avoir lu ce livre: ne pas l’ouvrir aurait été impardonnable. Si Plateau et Grossir le ciel m’avaient beaucoup plu, je pense que l’auteur atteint ici l’apothéose : quelle émotion, dénudée, à fleur de peau! Quelle lecture bouleversante, semée de rebondissements jusqu’à la dernière page…

Un lecteur averti en vaut deux : en dépit de sa beauté farouche, ce roman noir rural n’en est pas moins d’une rare violence. Les faits sont sordides, l’atmosphère horrifique, qui n’est pas sans rappeler Le Tour d’Ecrou d’Henry James, nous entraîne dans la campagne profonde du XIXème siècle. Une jeune fille de quatorze ans, Rose, est vendue par son père à un châtelain nommé Charles, qui vit avec sa mère, la vieille. Tous deux, habités par un ignoble dessein, l’asservissent et lui font connaître l’enfer. Rose trouve toutefois le moyen de relater son calvaire dans un journal intime lu par la suite par un curé de campagne. Grâce à ces mots frénétiques, que l’on croyaient inaccessibles pour une fille de son rang, Rose trouvera le moyen de se libérer de ses bourreaux.

L’excellence de Franck Bouysse tient dans sa capacité à créer, à partir d’une histoire très sombre, une oeuvre poétique d’une force magistrale. Différents sujets y sont abordés, la liberté, l’écriture… Mais je retiendrais ici celui de la maternité: Rose, enceinte d’un enfant du viol n’est pas une femme, elle n’est plus qu’un animal à qui on a ôté de force toute humanité et se compare à une vache allant vêler. Les mots claquent et brutalisent le lecteur. Puis a lieu l’accouchement dont la scène est magnifique : Rose redevient une femme lorsque naît l’instinct maternel qui tient du miracle. « Mon fils » reconnaîtra t-elle… Indépendamment de la suite du livre, je pense qu’à cet instant précis Rose est sauvée… Lorsqu’on lui enlève son enfant quelques lignes plus loin, Rose redevient animale : « Génie m’a montré comment me traire ». Le style puissant de ce livre est extrêmement travaillé et imagé, y compris dans le langage parlé de Rose. Chacun des personnage pour qui le lecteur découvre, à tour de rôle, le point de vue, est brut, sans fioriture, nous livrant en pâture, à nos émotions les plus profondes.

Comment clore mon appréciation de ce livre, que j’ai tant de mal à refermer (au point qu’il me semble incongru d’envisager une autre lecture)… si ce n’est en vous suppliant de le lire…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilyanne 2020-01-05T08:58:55+01:00
Diamant

Un très beau livre même s'il y a des passages durs

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skritt 2019-12-29T14:36:46+01:00
Diamant

J’ai eu la chance de pouvoir écouter ce roman grâce à Audiolib. C’est une expérience différente. Le choix des lecteurs est primordial et pour ce roman de Franck Bouysse, il était plus que nécessaire d’avoir des voix qui se prêtent à l’ambiance particulière, presque de huis clos, de ce récit dur, violent.

Le curé, Gabriel, après avoir promis de récupérer des cahiers d’une jeune femme internée devient le détenteur d’une vérité pesante, lourde à porter. C’est celle de Rose, jeune fille vendue à quatorze ans pas son père pour effectuer des travaux ménagers chez le maitre de forge. C’est là que se fracasse la vie de Rose, entre les mains de cette homme violent, de cette mère, une vieille femme mauvaise, et de ce demi-frère, effacé.

L’histoire, qui est certainement l’histoire de milliers de jeunes filles, devenues servantes pour éviter de devenir un poids trop lourd pour leur famille, est difficile. Combien sont tombées dans les mailles de la violence premièrement psychologique, parce qu’elles quittent leur famille, se retrouvent considérées au même niveau que du mobilier, sans valeur aux yeux des gens qui les entourent. Puis vient la violence physique, et ce chapitre, au centre du roman, pierre angulaire, celui que nous sentons arriver sans vraiment y croire, et pourtant il arrive. Les mots sont durs, l’intimité de ce moment que nous partageons est extrême. L’écoute de cette voix qui exprime toute l’émotion du moment. J’étais mal à l’aise face à cet acte odieux.

Le roman dans son ensemble est magnifique. Ecrit avec finesse, et justesse, faisant ressortir les émotions, les faisant transpirer. Un roman qui chamboule tout, qui vous pousse même dans vos retranchements. Aurez-vous le courage de continuer et de lire cette souffrance, d’être vous aussi le témoin, le détenteur d’un secret, ou fuirez-vous la réalité, pour revenir dans votre vie facile.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LillyOrenda 2019-11-29T10:16:21+01:00
Diamant

Un roman puissant, brut, âpre mais à la fois lumineux, Né d aucune femme raconte les destins entremêlés de Rose, Edmond, Gabriel entre autres et la force de l amour.

La poésie des mots adoucit un récit souvent dur.

Une magnifique lecture jusqu'à la fin!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie-176 2019-11-19T21:25:49+01:00
Lu aussi

Mes lectures pour le Grand Prix des Lecteurs de L’Actu Littéraire s’enchaînent mais ne se ressemblent pas car les thématiques divergent, même si l’Humain s’y retrouve comme fil conducteur, et conduisent à de très belles découvertes.

« Né d’aucune femme » a, à sa parution au début de l’année, défrayé le milieu des chroniqueurs littéraires. J’avoue que je ne lis les chroniques de mes amis et collègues blogueurs littéraires généralement qu’à posteriori afin de ne pas m’«influencer» d’une quelconque façon. Ici, il était difficile de passer à côté, tant les avis étaient unanimes. Il suffit de voir combien de prix littéraires (Grand Prix des Lectrices Elle 2019 – Policier ; Prix des Libraires 2019 ; Prix Babelio 2019 – Littérature française) ce livre a remportés pour ne pas douter qu’il soit doté de qualités certaines.

Maintenant que je l’ai lu, je peux dire que mon avis rejoindra les nombreux avis positifs tant je l’ai trouvé passionnant. C’est bien écrit, bien documenté, bien addictif et je pourrais encore continuer comme ça longtemps. Pour y trouver des points négatifs, je pense que je devrais sûrement me retourner le cerveau et je n’en vois pas l’utilité.

J’ai aimé cette atmosphère si particulière et troublante, un peu comme dans un conte, où on ne sait pas vraiment dater et situer le récit, même si des éléments permettent de situer les choses plus ou moins dans le temps et dans l’espace. Ce qui est dur est de se dire que cette histoire n’a pas été qu’imaginée par un auteur mais que cela a dû se passer ici chez nous, dans nos campagnes, en des temps pas si reculés. Rien que le style d’écriture mérite d’être découvert, car même si je n’en suis pas habituée dans mes autres lectures et qu’il est parfois un peu complexe, je l’ai trouvé original et poétique.

Parsemant son récit de petits indices (attention de ne pas passer à côté), ils pourront alors être rassemblés pour combler le lecteur par un final surprenant.

C’est une histoire absolument tragique et pourtant, l’auteur Franck Bouysse en fait quelque chose d’additif (il est difficile de reposer son livre) et de passionnant. Il sait inoculer à ses lecteurs des émotions fortes en peu de mots parfois, où rien ne leur est épargné et si tranchant de vérités. Rose, l’héroïne principale, ne pourra que vous émouvoir et il est difficile de ne pas s’y attacher, tant pour sa force mentale que par son caractère de battante. Même une fois les pages refermées, ce roman noir vous poursuit encore dans vos pensées.

Encore une quatrième de couverture que j’ai trouvée parfaitement rédigée. Quel dommage de lire un résumé et d’en découvrir toutes les subtilités de l’histoire. Ici, cela reste très vague, assez mystérieux et ce n’est que plus jouissif pour la lecture. C’est pourquoi, je tiens à ne rien vous révéler de l’histoire et je ne la résumerai pas en quelques mots comme je le fais habituellement dans mes chroniques (comme vous avez pu le constater, si vous avez l’habitude de me lire).

Je n’en resterai définitivement pas là des écrits de Franck Bouysse. Oui, j’avais l’intention un jour de lire ce livre mais grâce au Grand Prix des Lecteurs de L’Actu Littéraire, il s’est retrouvé dans mes mains plus vite que prévu et j’ai passé un très bon moment en sa compagnie.

Lu dans le cadre du Grand Prix des Lecteurs de L’Actu Littéraire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par valy 2019-11-12T10:34:01+01:00
Argent

Une écriture agréable, mais j'avoue avoir été déçue par la fin de cette histoire où la souffrance d'une jeune fille arrachée à sa famille pour assouvir les sombres projets d'une famille sans héritier, alimentent ce roman tout au long et se termine comme un conte ou tout le monde fini heureux... Décevant j'en attendais davantage,,,, mais ce sont aussi les aléas de la LECTURE

Afficher en entier

Date de sortie

Né d'aucune femme

  • France : 2019-01-10 (Français)

Activité récente

Foise l'ajoute dans sa biblio or
2020-02-05T19:55:23+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 132
Commentaires 38
Extraits 12
Evaluations 66
Note globale 8.77 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode