Livres
436 316
Membres
361 604

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Terre de Sendre, Livre I : Le Rite de Lumness



Description ajoutée par hinriegh 2016-08-11T14:39:57+02:00

Résumé

Que peut-on faire d’une jeune fille qui, sur un coup de tête, vient de ruiner les projets politiques que l’on avait bâtis autour d’elle ? L’envoyer au couvent paraissait une bonne idée...

Avec l’accroissement des troubles aux frontières du monde connu, Sendre va découvrir au gré de ses rencontres que le monde n’est pas aussi manichéen qu’elle le pensait, et que trahisons et alliances peuvent bouleverser la donne, quel que soit le camp dans lequel on se tient.

Afficher en entier

Classement en biblio - 18 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2016-12-04T20:47:21+01:00

J’avance dans la neige jusqu’au camp, il est actuellement complètement désorganisé et une certaine panique a gagné l’endroit depuis que la plupart des chasseurs sont morts. Gnorg était un imbécile – ce sont tous des imbéciles – mais Gnorg était un imbécile dangereux avec une trop forte personnalité. Cela n’a pas été évident de s’en débarrasser, et l’envoyer contre ce village m’aura coûté cher en guerriers. Mais cela n’est pas forcément un mal, je trouverai bien un autre idiot à mettre à sa place, et il sera forcément plus facile à manipuler. Il fait froid, je déteste le froid, par la grande mère, j’ai horreur de ça. Au moins ces idiots savent faire un feu, je pourrai m’y réchauffer. Dire que certains sont en mission en Oumm El Khaï, et ils osent appeler cela une mission. Des vacances oui, rien d’autre que des vacances par rapport à ce pays horrible. J’ai les articulations gelées.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par anne58 2017-09-24T17:14:19+02:00
Or

Globalement ce livre m'a plu, mais... des fautes, quelques tournures qui meriteraient d'être revues et surtout un début pas à la hauteur du reste selon moi.

Commencer par une description assez rebarbative ne m'a pas paru la meilleure des choses. Mais si l'on continue on se laisse vite entraîner dans une très bonne histoire de fantasy.

J'ai vraiment envie de connaître la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hinriegh 2017-09-17T08:41:59+02:00
Diamant

Fiche complète à découvrir sur:

http://www.nouvellesplumes.com/livre/9717/fichez-matthieu/terre-de-sendre-le-rite-de-lumness

Disons-le, mon premier ressenti a été "… encore un livre pour adolescente romanesque !".

Sendre est le premier personnage que l'on rencontre, elle est belle, bonne, intelligente, bref … parfaite et parfaitement "gnangnan" !

Pourtant c'est bien écrit, les phrases courtes et simples donnent du rythme au récit même si l'histoire commence relativement doucement, c'est plaisant à lire et j'ai donc poursuivi par curiosité.

J'ai assez rapidement changé d'avis et je me suis retrouvée à poursuivre la lecture avec avidité, pressée de connaître la suite.

Le parti-pris de voir les événements à travers les yeux du personnage qu'on découvre rend le récit très vivant. Chacun ayant sa propre vision du monde, le bien et le mal n'ont pas forcément les mêmes définitions pour tous. Cette forme de narration évite aussi de tomber dans l'ornière du "tout blanc ou tout noir".

Un peu à la fois c'est un univers très dense que l'on découvre.

La magie est omniprésente et on retrouve tous les classiques du genre : alliances et trahisons, chevaliers et paladins, barbares et Elfes, dieux et croyances, sortilèges et nécromancie, seigneurs et esclaves, misogynie et rites de passage, et la petite pointe d'humour.

Le mélange fonctionne plutôt bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nostralife 2017-09-15T15:52:22+02:00
Bronze

Une histoire compliquée mais relativement intéressante sur le fond. Mais attention à la forme. Beaucoup d'approximations, de fautes de syntaxe, de coquilles et de répétitions. Ce roman aurait vraiment mérité un travail éditorial. Dommage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edaura 2017-07-19T12:15:22+02:00
Argent

Des mois que j'ai lu ce roman mais j'avais complètement oublié de le commenter; je rattrape donc mon erreur aujourd'hui tout en essayant d'éclaircir mes souvenirs un peu flous.

Tout d'abord je remercie chaudement l'auteur de m'avoir permit de découvrir son roman.

Mon commentaire risque d'être un peu court et succint mais ma mémoire me fait un peu défaut, faudra que je le relise pour approfondir mon avis.

Ce premier tome est le commencement d'une trilogie plus que prometteuse. Mêlant aventure, magie et personnages attachants, il a tout le potentiel pour devenir un grand dans la fantasy.

Le rythme d'écriture est fluide, agréable à lire, rythmé par de nombreux rebondissements et de belles découvertes. Le roman est décomposé de manière à ce qu'un chapitre corresponde au point de vue d'un personnage: choix judicieux étant donné que l'auteur nous plonge dans un monde dont nous ignorons tout. Ce procédé nous permet de découvrir les différents peuples, cultures et religions.

Autant de peuples que de personnages, c'est donc une foule de noms et d'identités qui s'enchevêtrent dans ce premier tome, certains se rencontrent, d'autres restent inconnus mais nul doute que des liens vont se tisser au fur et à mesure que la saga avance. Si au début on se sent un peu perdu, on s'attache vite à chaque personnage qui possède ses forces et ses faiblesses.

J'ai adoré les personnages, surtout Leyna que j'ai trouvé très courageuse. Du côté de la protagoniste, Sendre, elle est attachante mais je lui ai trouvé un côté trop "lisse", elle manquait un peu de profondeur pour ma part.

Quelques petits bémol; les scènes de combat qui sont parfois un peu succintes et qui décrédibilisent l'action et des fautes d'orthographe/de grammaire/de frappe qui peuvent piquer les yeux et gêner la lecture.

Conclusion: une livre qui me laisse un bon souvenir et je ne dirais pas non à l'idée de découvrir la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colophane 2017-05-06T23:04:15+02:00
Bronze

Pas mal. Je ne suis pas une grande experte en Fantasy, mais j'ai apprécié ce premier tome et suis impatiente de retrouver les protagonistes dans une suite.

Les personnages ne sont pas trop caricaturaux, ils ont leurs faiblesses (malgré des aptitudes fantastiques). Si quelques uns sont à livre ouvert, on se demandent ce que d'autres ont derrière la tête (et s'ils sont du bon coté de la barrière), ce qui est toujours intéressant pour le suspense.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LunaZione 2017-03-23T08:23:23+01:00
Lu aussi

Pour moi, son écriture manque de maturité : pour faire simple, il écrit comme j'écrivais au collège... Tous les caractéristiques des personnages sont au superlatifs (c'est fou comment tout le monde est extraordinaires - bonjour la crédibilité !), il y a quelques coquilles orthographiques et grammaticales, certains mots sont utilisés à mauvais escient et d'autres ne collent pas avec le milieu et l'éducation des personnages (concrètement, à 13 ans, Sendre a plus de vocabulaire que mes parents, grands lecteurs...). Du coup, je me demande si ce texte a été relu par quelqu'un avant d'être publié : quand je regarde mes rapports pour l'école (oui, oui, c'est encore autre chose), après être passés dans les mains de ma famille, toutes ces petites choses ont disparues...

Mon avis complet :

Spoiler(cliquez pour révéler)http://lunazione.over-blog.com/2017/03/terre-de-sendre-tome-1-le-rite-de-lumness-matthieu-fichez.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ProseCafe 2016-12-12T08:25:08+01:00
Or

Par Yannick de ProseCafe

Je voudrai remercier l’auteur pour m’avoir confier son livre.

Allez ! j’achève le suspens de suite !

J’ai pris un réel plaisir à entrer dans l’univers de Matthieu Fichez.

Bon, côté scénario, on reste dans le standard de la High Fantasy, il n’y a pas de surprise.

Toutefois, j’ai pu sentir un énorme travail d’écriture, de lecture, relecture. Dans le style il n’y a pas d’erreur.

Comme ce n’est que le Livre I de cette saga, l’histoire prend son temps pour se poser, je ne sais pas combien il y a de tomes mais il faut tout de même attendre une bonne moitié de livre pour que l’auteur se pose.

La structure du livre est un chapitre, un personnage. On aime ou on n’aime pas mais l’on finit par s’y faire tant l’auteur nous donne envie d’en savoir plus

L’histoire m’a fait penser aux différents ouvrages que j’ai pu lire sur les templiers. Mais l’auteur n’est pas rentrer dans le remake. Il crée son monde, ses personnages. Tout cela est bien construit, bien équilibré, La psychologie, les émotions, les actions, l’environnement, tout y a sa place et au bon moment.

Je voudrai vous parler également de Sendre. Sendre est belle mais une beauté intérieure tout en poésie. J’ai beaucoup aimé son personnage.

Bonne lecture !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2016-12-04T20:46:47+01:00
Or

Dans le cadre du partenariat avec Livraddict, j'ai eu la chance de recevoir en numérique ce premier tome d'une nouvelle saga dont je ne connaissais pas avant d'en voir le résumé. Je remercie d'ailleurs le site, ainsi que l'auteur, Matthieu Fichez qui me l'a envoyé en même temps que la carte de la terre du milieu, oups pardon je me trompe, la carte où se passe le récit. D'ailleurs j'aime bien qu'il y ait ce type de carte, juste histoire d'avoir une base et pouvoir se promener plus librement dans l'histoire.

Nous débutons avec Sendre de FlammeBois, une jeune fille qui pense d'abord à son peuple, enfin celui de son père, plutôt qu'à son estomac. Le froid s'insinue partout et elle fait ce qu'elle peut pour qu'ils survivent tous à cet hiver rude. Vient ensuite Irina Gorgarzan, reine de son "pays". Puis Hinriegh 17ans et ainsi de suite. Par moment nous revenons vers les mêmes personnages et à d'autres chapitres nous en découvrons d'autres.

Chacun à une histoire qui nous montre la terre où ils vivent. Les bons comme les mauvais côtés, nous pouvons suivre la vie de ses habitants avec tous les problèmes qui peuvent exister entre les races. Car nous sommes en terrain fantasy et nous n'avons pas que des humains. Nous avons des mages, des ténebraes, des elfes, des Anciens, des familiers... et tant d'autres qui font que le récit est complexe, varié et riche.

En parlant de récit, l'histoire est pas une seule histoire, mais tout un enchevêtrements de vies. Les premiers chapitres dévoilent la vie des plus présents, de ceux qui sont importants pour un peuple, pour leur famille, qui sont là juste pour expliquer un fait, un début de guerre, une trahison future. Cela commence en douceur, avec des actions journalières qui semblent sans intérêt pour au final apporter ce qui sera une réponse à une question future. Entre les personnages, à part deux ou trois grand maximum, il n'y a aucune connexion entre eux. Je me suis demandée durant de longs chapitres qui bien qu'intéressants, où l'auteur va nous amener. Parce que les lignes formées vont forcément quelque part, mais où ? Vont-ils se rejoindre ? Et qui va se retrouver ?

Les chapitres se lisent plutôt vite, et apportent pas mal d'éléments à chaque fois. Plus nous découvrons les lieux, les personnages, plus nous avons des questions. Certaines ont des réponses, d'autres non. Une épée offerte qui s'anime sous le sang de ses victimes, un futur roi qui va devoir devenir autre chose pour devenir plus puissant, des mages qui jouent avec la mort des autres, de la magie noire et encore d'autres points qui font que les personnages sont présents, mais ce qui les entourent est tout aussi important. Des rencontres qui vont faire évoluer les personnages, les sentiments et les mises en scène.

Certains événements sont, à mes yeux, en dessous des autres. Disons que certaines scènes de combat, au-début du livre, sont raccourcis. Des personnages mettent des jours et des jours à arriver sur un terrain miné et en quelques coups d"épées et de magie, ils gagnent, avec quelques pertes et fracas. Sans compter le fait qu'il faut attendre longtemps qu'il se passe quelque chose entre les protagonistes du départ.

Un inconnu reste en suspend. Il est réellement appelé inconnu. De lui part une aura sombre, malfaisante qui arrive à maintenir entre ses doigts de puissants méchants en tout genre. J'aime beaucoup ce personnage, tout comme Sendre, Mist, Hinrieg, Yothol, Leyna... La première est naïve, forte, courageuse et va apprendre très vite que son destin n'est pas entre ses mains. La dernière lui ressemble beaucoup. Aucunes des deux ne se connaissent, pourtant elles vont avoir un destin qui va les propulser à des situations périlleuses.

Des religions sont présentes, des Dieux, de la magie. Les émotions nous poursuivent, s'accrochent à nous pour mieux nous emmener le coeur battant dans certaines situations. Sans cesse je me suis demandée qui était derrière tout cela : autant de trahisons, autant de pouvoir, qui veut quoi ? Car c'est un peu LA grande question, à part avoir tout le territoire pour lui ou elle tout seul, qu'est-ce qu'il ou qu'elle veut ? Car qui est à la tête de tous ces attaques ?

En conclusion, nous avons beaucoup de choses sur les personnages et un peu moins sur les lieux. Un début un peu lent, mais une suite et fin qui s'accélère. Il s'agit d'un premier tome, cela demande toujours plus de complexité de tout mettre en place. J'ai beaucoup apprécié ma lecture malgré quelques petits points dont j'ai parlé au-dessus. L'auteur a fourni énormément de sujets, de scènes, d'explications qui font que nous avons du mal à lâcher le livre. La plupart des personnages sont attachants. J'ai hâte de découvrir la suite.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/terre-de-sendre-tome-1-le-rite-de-lumness-matthieu-fichez-a127705716

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2016-11-23T13:07:58+01:00
Bronze

Dés le premier chapitre on n'arrive pas à accrocher avec le personnages présenté, une adolescente prétentieuse qui n'attire pas la sympathie, il en est de même pour le personnage suivante, une reine trop hautaine. Si d'entré d'histoire l'auteur a choisi de rebuter le lecteur avec des personnages clichés c'est parfaitement réussi, et la narration à la première personne ne fait qu'accentuer cette impression.

On n'était déjà déçu par la première accroche de l'histoire avec une attaque des Verts à laquelle on n'a pu assister. Il aurait été plus fort pour l'histoire que le récit démarre sur une phase d'action ! Et que dire des Verts bien trop récurrents en fantasy !

On se prend à espérer que les chapitres suivants soient plus intéressants. Mais il n'en est rien, le lecteur continue à nous présenter ses personnages comme dans un catalogue, alternant ensuite avec les différents protagonistes sans que l'on voit paraître de lien entre eux.

L'univers ne nous parvient que par d'infimes bribes s'avérant des plus basiques en tous points, tant au niveau des races, de la magie et des peuples Anciens. Touts les éléments de cet univers semblent tout droit sortie des manuels du JDR DnD des années 70 : une première impression qui va se renforcer au fil des chapitres.

Les chapitres défilent et le lecteur commence à se lasser qu'il n'y ait aucune inter-connexion entre les différents acteurs, les différents nations, et il faut attendre les cent cinquante pages pour que le récit parvienne enfin à avoir un peu d’intérêt et que l'on commence à voir l'ébauche d'un semblant d'intrigue. Et ceci par le biais qu personnage Inconnu qui avec l'aura de mystère qui l'entoure est le seul à susciter chez nous une petite attention avec le chapitre quatorze où un plan machiavélique se trame dans l'ombre. A ce moment précis de l'histoire l'on se prend à espérer qu'avec des mages mort-vivants, une épée buveuse d’âmes, qu'enfin le récit prenne enfin de la profondeur et verse dans la Sword and Sorcery ou à défaut dans la Dark Fantasy. Mais non l'auteur continue sur le même ton.

Quelques pages plus tard on se retrouve projeté dans l'est d'un Royaume où un affrontement va avoir lieu avec des créatures humanoïdes, chic enfin de l'action ! Mais non ! Trois coups d'épées de l'un des protagonistes suffit à régler le problème, cette phase étant uniquement centrée sur le personnage, et après cette trop brève bataille tout ce qui inquiète le prince c'est qu'il va devoir nettoyer son matériel ! Le récit adopte une tonalité trop légère en comparaison des éléments préalablement distillés par l'auteur.

Cinq chapitres plus loin le récit prend de l'épaisseur, et si la Reine va enfin faire montre de toute l'étendue des pouvoirs magiques que lui confère son dieu, on a également droit à l’apparition des Drows tout droit sorti de Menzoberrazan ! Après Gigax, Moorcock, merci à R. A. Salvatore ! Merci également à Casus Belli un peu plus tard dans le récit pour les Sahuagins ! Pour un lecteur averti du genre on ne peut s'empêcher de constater que l'auteur puise trop, trop largement dans les romans de ses prédécesseurs, dans les règles du Jeu de Rôle et des revues connexes de la même époque. Si pour les lecteurs plus jeunes peuvent voir de la nouveauté dans l'univers complexe de l'auteur, il est force de constater pour les lecteurs du troisième il n'en est rien, l'auteur ne nous sert que du réchauffé !

Heureusement la deuxième partie de l'histoire devient plus intéressante : les pièces du puzzle commencent à s'imbriquer, l'intrigue se densifie, les combats magiques et conventionnels deviennent visuels et bien réglés, les inter-actions entre les personnages succèdent aux événements. La dynamique de lecture très lente dans la première partie s'en trouve accélérée et la lecture pour le lecteur devient agréable. L'on commence à prendre un certain plaisir à suivre le récit.

A défaut d'être original l'univers est dense. Les descriptions sont détaillées, visuelles et le lecteur n'a aucun mal à s'y plonger. Pour les descriptions il est nécessaires de préciser que parfois l'auteur à tendance à trop attacher d'importance à des points mineurs et moins à des points que le lecteur juge d'importance plus cruciale, voire même parfois de les ignorer totalement. Géographiquement , comme on peut s'en rendre compte lors du Conseil des Nations, le monde est vaste, comporte de nombreux pays dont on ne sait absolument rien, l'histoire se déroulant essentiellement dans deux royaumes et un califat. Et comme le récit est uniquement centré sur les protagonistes , on ne sait que peu de choses sur les populations tout comme les échanges entre les autres nations. On aurait aimé découvrir les us et coutumes des différents peuples.

Même si l'on a peu de mal à entrer en osmose avec les divers protagonistes, ils sont très bien caractérisés et évoluent de manière significative au fil des chapitres. Le personnage de l'Inconnu apporte une part de mystère au récit et suscite l'attention permanente du lecteur.

La plume de l'auteur est agréable, le style fluide et direct, ce qui après une mise en place dense dans la première partie, permet de suivre avec plus d’intérêt l'histoire quand les rouages se mettent en action. La deuxième partie de l'histoire est bien équilibrée.

L 'auteur distille une pointe d'humour dans son récit notamment lors des échanges du prince Hinrieg et son épée, même si certaines interventions peuvent parfois paraître quelque peu puériles.

Au final malgré les errements de l'univers, le Rite de Lumness est une bonne fantasy, et c'est avec plaisir que l'on suivra les pérégrinations des différents protagonistes dans le tome suivant qui devrait prendre encore plus d'épaisseur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Galah 2016-11-05T17:58:53+01:00
Diamant

(Attention, gros pavé en vue...)

Wouaaww ! Quelle découverte ce roman ! C’est un véritable coup de cœur tant j’ai aimé cette lecture.

Les deux premiers chapitres annoncent déjà la couleur, ça commence bien et fort. Après une brève introduction des premiers personnages et de l’environnement dans lequel on se trouve, l’auteur nous plonge déjà dans l’action, sous les coups féroces de mystérieux Hororques. L’histoire prend déjà aux tripes et nous fait craindre le pire pour des personnages qu’on connait à peine mais dont on s’est déjà attachés.

Rien que ces deux petits chapitres m’ont donné envie de poursuivre la lecture avec avidité, ce qui est un excellent point de départ.

Par manque de temps, je n’ai pas su lire aussi vite que je l’aurais voulu. Ce qui est très frustrant quand l’auteur arrive à garder le mystère comme il le fait. J’ai plusieurs fois pensé à l’histoire en dehors de la lecture, et quand ça m’arrive, souvent c’est que c’est gagné. Le livre m’a conquis.

Concernant l’écriture, celle-ci est faite à la première personne et les chapitres sont découpés par personnages, ce qui nous permet une entrée plus intimiste dans le récit, en fonction du ressenti et des émotions de chacun d’entre eux. Ça fonctionne, ça fonctionne même très bien.

On se retrouve donc à suivre les aventures de Sendre, mais aussi de Hinriegh, Leyna, Mist et Yothol, ainsi qu’un illustre Inconnu.

On passe donc d’un chapitre à l’autre et d’un personnage à l’autre. C’est un aspect qui m’a beaucoup plu car cela met beaucoup de dynamisme dans la narration. Les intrigues sont souvent misent en suspens alors qu’on part en suivre d’autres. Cela crée un climat assez mystérieux, on découvre tout au fur et à mesure et le fait de faire une pause à un moment donné avec l’un des protagonistes, ne fait qu’accentuer la joie de le retrouver quelques pages plus loin.

Je me doutais aussi que tôt ou tard, certains de ces héros allaient finir par se rencontrer, mais qui et dans quelle situation ? J’attendais ces moments avec grande impatience.

Autre point fort de ce récit, l’attachement aux personnages dont les traits de caractère et la psychologie sont très bien menés. Ils sont tous charismatiques et ce, qu’ils soient bon ou mauvais. C’est ça que j’ai bien aimé, on suit les projets des uns et des autres mais tous ne sont pas de preux chevaliers férus de justice, bien au contraire. Ils n’en restent pas moins humains, et guidés par des idéaux qui leur paraissent logique et/ou légitime. Dans ce même esprit les relations des personnages m’ont beaucoup touché notamment la relation Hinriegh-Leyna. On m'avait donc promis un récit non manichéen, et c'est bien le cas. C'est très plaisant. Le personnage de Sendre m'a aussi beaucoup touchée tant elle est altruiste, parfois aux limites agaçantes de la naïveté, mais elle donne de sa personne et n'a pas peur d'en ramasser plein la tronche afin de défendre la veuve et l'orphelin.

Tous se trouvent dans un monde où les conflits de pouvoir règnent évidemment, comme souvent dans ce genre de récit. Les territoires sont divisés et dirigés par divers chefs, barons, rois et reines. Les alliances et trahisons sont donc légions, pour accroître son pouvoir et assurer sa richesse et sa pérennité. Et le plus puissant dirigeant peut vite devenir un simple pion sans même s’en rendre compte.

Comme si cette ambiance politiquement difficile n’était pas suffisante, les humains subissent depuis quelques années des attaques dévastatrices des « verts » (dont je me garderais bien de vous révéler l’identité, à vous de le découvrir).

J’ai également ressentie une assez grande influence jeux de rôle ce qui n’est pas pour me déplaire loin de là. Etant fan des jeux vidéo de ce genre, cela m’a beaucoup plus. En quoi cela m’y fait penser ? Entre autre le brassage de diverses « classes » de personnages, même si ce n’est pas écrit tel quel dans le livre. On rencontre donc tant des chevaliers, que des paladins, en passant par des barbares et des mages, et même des mages noirs.

La magie est également omniprésente, tout au long du récit nous sommes confrontés à d’impressionnants lancés de sorts, qu’ils soient offensifs ou défensifs (bouclier, champs de force etc…). C’est un aspect que j’ai également beaucoup apprécié, cela permet beaucoup de possibilités et de dynamisme notamment dans les scènes de combats.

Mais cela peut aussi constituer un défaut: La magie est tellement omniprésente et les sorts ont l'air tellement plus puissants les uns que les autres que cela permet aux personnages de se sortir parfois trop facilement de situations hyper périlleuses (un petit sort de bouclier, de guérison, ... et on devient vite invincible).

On peut trouver encore d'autres petits points négatifs évidemment, la perfection pour moi n'existe pas, mais qui n'entachent en rien la qualité du récit, donc je n'ai pas envie de m'attarder dessus.

Pour terminer : Je dirais donc qu’il s’agit là d’un roman excellemment bien mené, avec tout ce qu’il faut comme ingrédient pour en devenir rapidement addict. Il contient une trame narrative et des idées vraiment intéressantes et superbement exploitées jusqu’à présent. Adepte d’actions, de mystères, de conflits de pouvoir et de magies en tout genre, ce roman est fait pour vous. Malgré ses 519 pages, je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Je suis passée plusieurs fois par diverses émotions, du rire au presque-larme, les confrontations me faisaient retenir mon souffle. On a également droit à un bestiaire assez riche, avec des créatures typiques de la fantasy, mais aussi certains sorti droit de l'imagination de l'auteur, car je n'en ai jamais entendu parler. Je vais devoir prendre mon mal en patience en attendant la sortie du second livre, que j’espère être dans la même lignée que celui-ci.

Afficher en entier

Date de sortie

Terre de Sendre, Livre I : Le Rite de Lumness

  • France : 2016-08-05 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 18
Commentaires 12
Extraits 9
Evaluations 10
Note globale 6.7 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode