Livres
546 501
Membres
582 760

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait



Description ajoutée par x-Key 2017-01-19T22:01:55+01:00

Résumé

Les commandements du Faucheur:

Tu tueras.

Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.

Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.

Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

Best-seller aux Etats-Unis, ce premier tome de la trilogie La Faucheuse est déjà en cours d'adaptation par les studios Universal.

(Source : Robert Laffont)

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 791 lecteurs

extrait

S'il vous est arrivé d'étudier des dessins animés datant de l'âge mortel, vous vous rappellerez sans doute de celui-ci. Un coyote cherchant tous les subterfuges possibles pour causer la mort d'un grand oiseau au long cou.

Seulement voilà : jamais le coyote ne parvenait à ses fins; ses plans se retournaient systématiquement contre lui.

Soit il explosait, soit il se prenait une balle, soit il chutait d'une falaise d'une hauteur rocambolesque.

Et c'était drôle.

[...]

J'ai assisté à de nombreux accidents donnant lieu à une mort temporaire. J'ai vu des gens chuter dans des bouches d'égout, se faire faucher par des véhicules pour s'être mis par inadvertance sur leur trajectoire.

Et quand cela se produit, les gens rient, car peu importe l'atrocité de l'événement, l'accidenté, tout comme le coyote, sera de retour un jour ou deux plus tard, en pleine forme et comme s'il ne lui était jamais rien arrivé.

L'immortalité nous à tous transformés en personnages de dessins animés.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

5/5

La Faucheuse conte l'histoire d'un monde où plus rien n'est impossible. Vieillir n'est plus un problème puisque la mort n'existe plus. Mais pour réguler le nombre de personnes sur terre, Les Faucheurs sont obligés de glaner tous les jours, sans quoi La Terre serait surpeuplée.

On suit l'aventure de deux adolescents, Citra et Rowan, qui ont été choisis pour être des apprentis faucheurs.

Tout dans cette histoire m'a plu et a fait de ce livre un vrai coUp de cœur pour moi. L'histoire est vraiment super originale et bien menée: On ne s'ennuie pas un seul instant! Ce qui m'a fAit adorer ce livre c'est le fait que l'auteur ne se perd pas dans des descriptions longues et énervantes: il y a beaucoup d'ellipses qui permettent d'avoir un Livre fluide et dynamique, ça m'a permis de rentrer dans l'histoire vraiment rapidement et de ne pas m'ennuyer un seul instant!

Pour ce qui est des personnages ALORS LÀ, j'ai eu envie de Les frapper un nombre incalculable de fois: pourquoi ils choisissaient de faire ca? De dire çA? De vrais anti-heros au possible qui, justement, m'ont fAit les ADORER! Leurs défauts ne Les rendaient que plUs vivants et humains (pAs facile d'ailleurs de Le rester quand on est Faucheur et que son travail est de mette fin à la vie des Hommes).

L'intrigue m'a tenue en haleine tOut Le long dU récit et je ne peux clairement plus attendre pour lire la suite de ce livre grandiose!

À lire absolument !!

Afficher en entier
Or

3,5/5

Dans un monde futur, où l'humanité a atteint son apogée, la mort naturelle n'existe plus, la paix dans le monde règne, les inégalités, la famine et la pauvreté ont été éradiquées, tous les secrets de l'univers ont été découverts… Mais pour réguler la population mondiale, les Faucheurs sont nécessaires. L'histoire suit donc Citra et Rowan, deux jeunes adolescents, recrutés par le Faucheur Faraday en tant qu'apprentis.

Mais Citra et Rowan ne sont pas si enthousiastes que ça à l'idée de tuer des gens et d'être mis à l'écart de la société durant le reste de leur vie (ce qui peut s'avérer très long dans un monde où l'on est immortel). Pour les motiver un peu, ils vont devoir entrer en compétition l'un contre l'autre : le vainqueur deviendra véritable Faucheur et devra tuer le perdant.

Les prémices de l'histoire sont très alléchantes. J'avais hâte de savoir comment allait se dérouler toute cette impossible affaire !

On est tout d'abord introduit dans un monde utopique hyper fascinant et bien construit. J'ai adoré en savoir plus sur ce qu'était devenu la société de cet univers futuriste. C'était à la fois incroyable et un peu déprimant ! Tout est parfait, mais comment les gens peuvent bien avoir envie de quoi que ce soit si le monde dans lequel ils vivent est TROP parfait ? Ça doit être super ennuyeux et sans intérêt ! Ce futur parfait remet tout en question et nous fait réfléchir sur nos propres fondements. L'internet que nous connaissons a été poussé jusqu'à ce qu'il devienne conscient et dépasse l'intelligence de l'homme : on l'appelle le Thunderhead. C'est lui qui régit les sociétés humaines et qui remplacent les démocraties/monarchies, etc. Il n'y a plus de politicien, juste un ordinateur qui fait tout le boulot ! Et malgré ce que l'on pourrait penser, cet "ordinateur" n'est pas devenu fou et n'a pas pris le contrôle du monde, c'est même grâce à lui que la vie sur Terre est devenue parfaite ! J'ai adoré en savoir plus sur ce système, j'ai trouvé ça très intéressant et… un peu inquiétant.

“The greatest achievement of the human race was not conquering death. It was ending government.”

Bref, l'univers de La Faucheuse était un pur régal : en apprendre plus au fil des pages était ce que j'ai préféré !

Quant aux personnages Citra et Rowan, je n'ai pas grand chose à dire sur eux. Je n'ai pas eu le sentiment de m'être beaucoup attachée à eux. Je n'arrive même pas à les visualiser. Blond, brun ? Il doit bien y avoir eu une phrase parmi les 435 pages de ce livre qui a du en faire mention, mais je ne m'en souviens plus, ahah. Je crois que j'ai quand même une petite préférence pour Rowan : j'ai juste adoré son évolution ! Il est passé de l'adolescent banal et discret à un personnage hyper badass, froid et calculateur ? BON. J'avoue, je suis peut être une psychopathe pour aimer cette personnalité ? Mais je trouve qu'il était BEAUCOUP plus intéressant comme ça que quand il était tout gentil et insignifiant… Quant à Citra, j'ai également bien aimé sa personnalité mais elle était plus facile à oublier. Dans le genre très studieuse, meilleure en tout, super intelligente, etc. MAIS. Elle aussi était très badass et, c'est grâce à elle que la plupart des mystères ont été résolus, donc, je ne vais pas complètement la dénigrer non plus !

Par contre. Je n'ai trouvé AUCUNE alchimie entre eux. Je veux bien une relation d'amitié, et encore, j'ai du mal à voir leur complicité : mais PAS. DE. ROMANCE. PLEASE. J'ai trouvé que c'était forcé et pas naturel. Cependant, ne vous inquiétez pas, la romance dans ce livre ne consistait pas à les voir s'embrasser toutes les 30 secondes, c'était plutôt du style "raconté, plutôt que montré". Je m'explique : on nous DIT que Rowan et Citra sont attirés l'un par l'autre, mais on ne nous montre pas de véritables interactions romantiques entre eux (il y en avait quelques unes mais pas assez pour faire de ces deux-là un couple). C'était donc assez agaçant de voir que les principaux arguments qu'ils se trouvaient pour ne pas faire telle ou telle chose étaient que ça pourrait nuire à l'autre. PARCE QU'ILS S'AIMENT. UGH. Non, trouvez-moi une autre raison parce que ce n'était, en aucun cas, plausible.

J'ai beaucoup aimé en savoir plus sur les Faucheurs et leur fonctionnement. Les leçons que recevaient Citra et Rowan en tant qu'apprentis nous permettait d'apprendre en même temps qu'eux ! C'était très intéressant, mais c'est vrai qu'au bout d'un moment, je me suis un peu lassée. Vers les 70% du livres, il n'y avait toujours pas de véritable intrigue ou d'action, donc je commençais un peu à décrocher. D'ailleurs, si vous recherchez un livre rempli d'action, celui-ci n'est pas fait pour vous ! Il y en a très peu : l'histoire est dans l'ensemble plutôt posée bien qu'il y ait des meurtres un peu partout, ahah. C'était plutôt centré sur les secrets, les mystères à résoudre.

“Immortality has turned us all into cartoons.”

Vers la fin du bouquin, passé le cap des 70% du livres, les choses se sont tout de suite accélérées et j'ai tout simplement adoré ! Rien que pour la fin, j'avais envie de mettre un 4/5 mais en prenant du recul, j'ai néanmoins décidé d'abaisser ma note par rapport au reste qui m'avait un peu ennuyé.

En résumé, La Faucheuse est une lecture très captivante et riche au niveau de son univers utopique. Il n'y avait cependant pas beaucoup d'action, et je ne suis pas parvenue à m'attacher suffisamment aux personnages pour donner une note maximale, mais ma lecture n'en fut pas moins agréable car ça changeait vraiment de mon style de lecture habituel.

https://www.milkywaygraph.fr/article/books/276/chronique-la-faucheuse-tome-1-futur-parfait-de-neal-shusterman

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Maximousse24 2017-10-21T19:33:35+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Mon dieu, si vous saviez depuis combien de temps je dois écrire cette chronique! J’ai lu le premier tome de La Faucheuse en janvier. Oui oui vous avez bien lu! A chaque fois je me dis il faut vraiment que je l’écrive pour pouvoir lire la suite et éviter de m’embrouiller l’esprit au moment de l’écriture de ma chronique. Comme j’ai fortement envie de lire le deuxième tome assez rapidement, je me suis dis qu’il était grand temps de poser mes mots sur ce roman. Et puis bon comme on dit mieux vaut tard que jamais n’est ce pas?

J’ai énormément entendu parler de cette saga. Tous les avis que je lisais, ils étaient tous positifs. Je la voyais passer partout sur Booksta, tout le temps. A force de la voir partout comme ça, je voulais moi aussi, découvrir cette saga si merveilleuse aux yeux des gens, je voulais me faire mon propre avis. J’ai donc lu le premier tome en janvier et pour tout vous avouer, je l’ai littéralement dévoré et ce fut un énorme coup de coeur.

J’ai découvert la plume de Neal Shusterman avec ce roman. Et que dire? Sa plume est incroyable, je suis vraiment tombé sous le charme. Elle est terriblement addictive, j’ai vraiment dévoré ce roman en un rien de temps. Elle est fluide, on tourne les pages si vite qu’on ne s’en rend même pas compte qu’on avance à vitesse grand V. Elle est incroyable et fait clairement partie de mes favorites. Sa plume nous immerge totalement dans univers. On est embarqué dans le monde des faucheurs et on a surtout envie d’y rester tant c’est addictif!

Mais La Faucheuse ça raconte quoi? On est dans un monde complètement dystopique. La mort n’existe plus, vieillir n’est donc plus un problème! Mais pour rester sur une question d’équilibre, les Faucheurs doivent glaner (c’est à dire tuer) tous les jours pour pouvoir réguler le flux d’humains sur terre et éviter une surpopulation. On va suivre Citra et Rowan, deux jeunes adolescents qui se retrouve apprentis faucheurs. On va donc les suivre tout au long de leur apprentissage et on va surtout en découvrir plus sur le monde des faucheurs, sur leurs missions, leurs fonctionnements etc.

J’ai adoré cette intrigue pour le moins particulière. Le monde est régi par le Thunderhead et les faucheurs. Le Thunderhead est une intelligence artificielle très mystérieuse et j’ai plutôt hâte d’en apprendre plus sur ce dernier. Ce premier tome est introductif de l’univers mais en même temps si mystérieux. J’ai refermé le livre avec tout un tas d’interrogations qui restent sans réponse. J’ai vraiment hâte d’avoir des réponses à mes questions. L’intrigue est vraiment hyper prenante. Du début à la fin, on ne s’ennuie absolument pas. De plus, je trouve vraiment que l’idée de base du roman est incroyablement originale. Ca change des dystopies qu’on a l’habitude de voir.

Concernant les personnages, j’ai adoré Citra et Rowan. Etant donné qu’ils ne sont pas hyper partants pour être faucheur, ils vont a reculons chez maitre Farraday. Les faucheurs sont assez mal perçu par la population et sont donc souvent tous seuls et étant donné que la mort n’existe plus c’est vraiment long.. Alors Farraday a mis en place une compétition où le gagnant sera officiellement Faucheur et devra tuer le perdant.. J’ai adoré découvrir Citra tout comme Rowan. Mais je dirais que j’ai une préférence pour Rowan. Son évolution est vraiment incroyable. Il passe du jeune homme assez discret à un jeune homme assez froid, calculateur.. Je le trouve bien plus intéressant comme ça! Citra elle est différente. Elle est studieuse, intelligente généralement meilleure que tout le monde (ce qui la rend parfois un peu énervante) mais elle est vraiment très intéressante. Beaucoup de choses ont été résolus grâce à elle d’ailleurs. J’ai beaucoup aimé maitre Farraday également. C’est un Faucheur avec un éthique remarquable, il faut bien se l’avouer. Le problème de certains faucheurs c’est qu’ils deviennent de véritable tueurs… Lui ne prend aucun plaisir à ôter la vie de quelqu’un.. Dame Curie m’a énormément plu également, elle a plus ou moins la même éthique que Farraday, du moins son éthique est la même que les premiers faucheurs. D’autres personnages sont affreusement ignobles et m’ont vraiment écoeuré!

Une des choses que j’ai également beaucoup aimé dans ce premier tome c’est les extraits des journaux d’anciens faucheurs. Ca apporte quelque chose en plus et on apprend pas mal de choses grâce à ces extraits d’ailleurs. Les extraits sont bien choisis au bon moment et ça apporte encore plus de profondeur à l’histoire. Avec le recul, je trouve même qu’ils étaient nécessaires à l’histoire. Ca nous apporte la connaissance et surtout la compréhension de plusieurs choses.

Ce premier tome, pour moi, est une véritable réussite. Je comprends beaucoup mieux l’engouement pour cette saga désormais. L’univers que nous dépeint est incroyable. Il est d’une originalité vraiment dingue. De plus, sa plume est merveilleuse à lire. C’est addictif, c’est fluide, ça se lit tout seul. Un vrai bonheur. L’intrigue est hyper prenante, pas forcément la plus dynamique, du moins pour ce premier tome, mais malgré tout pas d’ennui à l’horizon. On arrive bien trop vite à la fin à mon goût. Les personnages que l’auteur nous présente sont très intéressants à suivre avec de bonnes évolutions au fil des pages. On a des révélations, des rebondissements, l’intrigue est vraiment hyper bien mené. La fin nous laisse sur les fesses et on a qu’une seule envie: se plonger dans la lecture du deuxième tome! Dans ce premier tome, vraiment, tout est réuni pour passer une excellente lecture.

Afficher en entier
Diamant

L'avis complet et d'autres chroniques sont disponibles sur notre Instagram : @obf_chroniques n'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil !

COUP DE COEUR

Le résumé était intriguant mais sans plus. Et pourtant, je n’aurais pas dû me fier seulement à une couverture...

Je vais essayer de vous en dire le moins possible, pour que vous puissiez découvrir cet univers comme j’ai pu le faire !

Ce livre a été une vraie surprise pour moi, je ne m’attendais pas à une telle histoire ! Et pourtant, je trouve que l’univers est très bien présenté et que cela permettait d’aborder des thèmes qui, volontairement, laissaient réfléchir, ce que j’apprécie vraiment dans un livre.

L’ensemble des personnages permettait d’illustrer à la fois les bons côtés de l’humanité et ses dérives (surtout les dérives d’ailleurs). L’histoire parle aussi d’immortalité, de « condamnation » à mort, d’abus de pouvoirs sans que tout cela soit lourd. C’est justement ce que j’ai aimé, je n’avais pas l’impression de lire un roman moralisateur mais bien une dystopie.

Même si certains événements étaient prévisibles, je ne peux pas dire que cela a gâché ma lecture. Je n’avais qu’une envie : connaitre le résultat du dernier conclave.

L’auteur a réussi son pari, j’admirais (vraiment) certains personnages autant que je pouvais en haïr d’autres. Et même si les deux personnages principaux n’étaient pas réellement proches, je comprends ce qu’ils ressentaient et la fin ne m’a pas déçue. Pourtant, les dernières pages sonnaient comme une fin, autant vous dire que j’ai hâte de voir comment l’histoire peut reprendre après cela.

Afficher en entier
Or

une très bonne lecture que je recommande !

Dès les premières pages j'ai su que ce roman allait me plaire, de par la plume de l'auteur que j'ai trouvé très agréable à lire mais aussi de par l'univers présenté. On se retrouve dans une société futuriste où en apparence tout semble contrôlé et parfaitement bien huilé, la mort à été éradiquée ainsi que les maladies, la famine, la pauvreté et le Cloud est devenu une superbe entité dotée de conscience qui gère et règle toute la population sans accroc.

A côté de ça une communauté indépendante du Cloud que l'on appelle Les faucheurs s'occupe de réguler la population, ils " glanent " les gens. Bah oui plus de mort naturelle il faut donc bien s'occuper du surplus de population comme on peut!

J'ai trouvé l'univers dans lequel on évolue riche et original, ils nous posent des réflexions intéressantes sur la mort et la nature humaine.

Les personnages auxquels je me suis très vite attachée m'ont bien plu ainsi que leur évolution tout au long du roman. J'ai trouvé que c'était le gros point fort du roman : l'évolution de ses personnages Mais je n'en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler

Afficher en entier
Or

Dans un monde où la mort naturelle n'existe plus, les faucheurs ont pris le pouvoir.

Cela pourrait ne pas être un problème si certains de ces faucheurs respectaient les dix commandements de leur travail.

Sauter d'un immeuble, se poignarder soi même.. tout cela ne fonctionnera pas pour mourir dans cette saga.

Avant d'acheter ce premier tome, j'avais entendu beaucoup de critiques positives et j'avais donc peur d'être déçue en le lisant car je m'attendais à beaucoup dans ce tome.

Ce qui a été complètement le contraire, dès les premières pages puisque j'ai accroché à l'histoire aux premiers chapitres. Les personnages, l'écriture, la storyline..tout est très bien écrit et on s'attache vite aux personnages principaux.

Je vous la conseille donc si vous aimez la SF, vous ne serez pas déçus!

Afficher en entier
Argent

La faucheuse de Neal Shusterman est excellent. Si les dystopies sont légions, ici, il s’agirait plutôt d’une utopie. Et même si c’est la première utopie que je lis, il n’en reste pas moins qu’elle est très bien menée.

Cette histoire relate un monde futuriste où tout est parfait.

Il n’ y a plus de chômage, plus de discrimination, plus de racisme, plus de viols, plus de violences conjugales, plus de maltraitance, plus de meurtres, plus de crimes, plus de prisonniers, plus de surpopulation carcérale, plus de famine, plus de pauvreté, plus de cancers, plus de virus, plus d’épidémies, plus de maladies, plus d’analphabètes, plus d’esclavage.

Tout va bien. Tout est parfait.

Qui n’a jamais imaginé un univers aussi serein ? à peu près tout le monde en fait. Les chercheurs des différents domaines scientifiques travaillent d’arrache-pied dans cet objectif, ou du moins, afin de rendre le monde meilleur. De réduire les souffrances et les inégalités de chaque population. C’est leur leit motiv.

Mais une fois atteint, une fois que la mort naturelle est éradiquée, une fois qu’on peut rajeunir à volonté, refonder une nouvelle famille et poursuivre cette vie en boucle, qu’on a tout vécu, comment mourir ? Que reste-t-il à faire ? Comment réguler une population où il y a toujours des naissances mais aucune mort ?

J’ai beau apprécier la science-fiction (surtout en films), je n’en lis pas chaque bon matin. Et ce roman m’a intéressé parce que la mort est un sujet que j’ai toujours trouvé passionnant. L’une des raisons pour lesquelles j’aime tant le manga Ajin de Gamon Sakurai. Chaque pensée des personnages, faucheurs comme apprentis faucheurs m’a intéressé et se recoupait aux avis que j’avais d’un monde comme ça.

La construction du monde est bien faite, solide et cohérente sans être barbante ou réservée à des férus du style ou encore trop complexe pour les néophytes du genre.

Le seul bémol que j’ai eu au cours de ma lecture est que tout est si paisible, si normal que j’ai eu des sensations de longueurs, et pourtant, c’est subjectif car je voulais savoir ce qu’il allait se passer, je voyais comment c’était recherché et intelligemment pensé, c’est juste que lire une histoire où tout se déroule sans accroc, car tout va bien, eh bien ça installe une monotone lecture. Le rythme était le parfait reflet de l’histoire. Une vie de stagnation.

Les réflexions sur la stagnation de la vie, sur l’aspect fade qui s’installe car tout est monotone m’ont plu. Peut-être qu’il s’agit d’un avis qui diffèrera d’autres mais je me suis toujours dit que ce sont les ennuis de la vie et ses difficultés qui donnent tant de rage de vivre à certains, ou tellement de douleurs à d’autres qu’ils préfèrent tout arrêter.

Plus complet sur le blog :

https://letempodeslivres.wordpress.com/2021/03/22/la-faucheuse-tome-1-la-mort-chez-les-immortels-ca-donne-quoi/

Afficher en entier
Or

'est une dystopie YA et donc je redoutais de tomber dans une histoire à la Divergente, The Book of Ivy ou Uglies. Parce qu'il faut reconnaitre, que ce genre, ce n'est pas ce qui manque alors pour sortir de l'ordinaire, il faut des fois jouer des coudes. Et la Faucheuse s'en sort admirablement bien.

Pour résumer l'histoire, on est dans le futur et la science a tellement fait de progrès qu'on peut rajeunir les gens et les sauver d'une mort qu'on aurait cru certaine de nos jours (genre chute du 24ème étage). En gros, la mort, c'est un vieux concept. Il n'y a plus de politique, plus de dirigeants, plus de criminalité, plus de police, etc. car un super ordinateur nommé Pensée-Profonde (ah non oups, je me suis trompé de livre) Thunderhead gère la vie de la planète et des hommes pour le mieux. Mais bien sûr il faut tout de même réguler la population sinon le Thunderhead ne pourrait pas se débrouiller pour nourrir tout le monde. Alors il y a les Faucheurs, une communauté qui vit en marge des lois et qui applique son propre credo. Et comme son nom ne vous le suggère pas du tout, leur rôle est de tuer les gens, disons "aléatoirement" (même si c'est plus compliqué que cela) et selon des quotas prédéfinis. Les Faucheurs sont en même temps craints et respectés par la société.

Et donc, dans cet ouvrage, nous allons suivre Citra et Rowan, deux ados de 17 ans recrutés pour devenir apprentis Faucheurs.

Dès les premières pages j'ai été séduite par cette histoire. Les deux héros sont bien travaillés, attachants et en plus malins et réfléchis. L'histoire est cohérente, il y a beaucoup de rythme et en plus chaque début de chapitre est un extrait de journal d'un Faucheur célèbre avec des réflexions plutôt pas mal sur cette fausse société idyllique. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, j'ai notamment adoré le mentor de Citra et Rowan : Maitre Faraday, un homme humble, certes strict, mais plein de sagesse et de compassion (un Dumby-Gandalf mais en moins fou-fou, quoi). On plonge dans l'univers mystérieux des Faucheurs et notamment les manigances et les tensions au sein de cette communauté. Certains rebondissements de l'histoire sont un peu convenus mais je pardonne aisément car je trouve que les héros se sortent des situations avec ingéniosité.

Pour résumer, c'est addictif et bien construit. Et surtout ce monde idéalisé où plus aucune crainte ni douleur n'existe fait froid dans le dos. Une Dystopie YA qui met la barre très haut et qui mérite le détour. Je lirai la suite pour sûr. Je tiens à préciser que ce tome pourrait se lire en OS si vous ne comptez pas lire une trilogie : la fin ouverte le permet totalement.

Afficher en entier
Bronze

Nouvelle lecture de cet auteur et on peut dire que j'ai bien fait de retenter.

L'histoire est très originale.

L'auteur tente de nous montrer qu'il faut faire preuve d'empathie dans la vie et qu'il ne faut pas s'arrêter au paraître pour lier des amitiés. De même qu'il ne faut pas se laisser embobiner par les mauvaises personnes et garder son libre-arbitre.

Afficher en entier
Diamant

Je n'avais pas entendu parler de la faucheuse. Parceque j'ai toujours un temps de retard. Souvent de quelques années. C'est donc avec un immense plaisir que j'ai découvert ce roman...

Difficile de dire en quelle année nous sommes. En fait, cela fait longtemps qu'on ne compte plus les années. Depuis que la mortalité a été vaincu. Mais bien entendu, dans un monde contrôlé par le Thunderhead (une IA consciente et bienveillante), sans guerre, pauvreté ou famine, la surpopulation est le seul probléme. Il existe alors la communauté des Faucheurs, qui glânent des vies en respectant certaines régles. Ce sont les seules qui ne sont pas soumis au Thunderhead. Et l'histoire qui nous intéresse ici, c'est celle de Rowan et Citra, deux jeunes apprentis faucheur...

Mais il sera compliqué d'entrer plus en détail dans le scénario. le roman est divisé en 5 parties, chacun ayant son lot de rebondissement dans une intrigue pas si banal qu'on pourrait le croire. Loin de là même puisqu'elle prend régulièrement le contre-pieds de nos prévisions. Ainsi, si j'avais peur que le final soit entendu, ou que tout se déroule selon des codes établis, ce n'est pas vraiment le cas. J'ai su me laisser impressionner par ce monde créé de toute piéce mais diablement vivant (non, il n'y avait aucune volonté de placer un jeu de mot ici) et crédible, mais également m'identifier aux personnages. Tout du moins à certains. Leurs réactions m'ont parus tout à fait crédible et cela semble bien moins exagéré que dans nombres de saga "young adult" (puisque c'est dans cette catégorie qu'il se retrouve classifié. Peut-on glâner les étiquettes ?). le roman se lit, en plus, trés vite, grâce au rythme soutenu dont il fait preuve (il se déroule sur un an uniquement) et à une écriture fluide. Alors lisez le, je vous y encourage !

Afficher en entier
Diamant

Très bon livre !

Afficher en entier
Argent

Ce premier tome de la trilogie La faucheuse est, ne tournons pas autour du pot, un très bon roman jeunesse. Il en a donc forcément les forces mais aussi les faiblesses, surtout quand on lit ce genre d'ouvrage étant adulte.

Pour ce qui est des éléments qui m'ont le plus plu:

L'univers dystopique où la mort est chamboulée, la fluidité de la plume de l'auteur, quelques bons rebondissements, un début et une fin de récit vraiment accrocheurs.

Concernant les points en demi-teinte, selon moi:

Un milieu de récit moins satisfaisant que le début et la fin, moins accrocheur avec des éléments parfois amenés brusquement qui ternissent parfois la cohérence du récit. Aussi, défaut inhérent à la littérature jeunesse, on regrette que l'univers ainsi que les personnages ne soient pas plus fouillés, grisés. On est rarement surpris à ce niveau, ce qui est frustrant vu les tonnes de possibilités qu'offre cet univers dystopique.

Cependant, ces éléments négatifs, bien que parfois frustrants, ne sont rien fasse au plaisir que l'on prend à découvrir cette dystopie, joliment mise en mots par la fluidité et la justesse de la plume de l'auteur. Une vraiment bonne lecture dont il me tarde de connaitre la suite, qui, peut-être, gommera quelques défauts du premier opus.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait" est sorti 2021-02-04T19:00:25+01:00 en version poche
background Layer 1 04 Février

Dates de sortie

La Faucheuse, Tome 1 : Futur parfait

  • France : 2017-02-16 (Français)
  • France : 2021-02-04 - Poche (Français)
  • Canada : 2017-03-27 (Français)

Activité récente

Aiolos le place en liste or
2021-04-11T21:50:11+02:00
Amelyh le place en liste or
2021-04-10T14:11:38+02:00
Floam l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-05T11:04:05+02:00

Titres alternatifs

  • Scythe - Anglais
  • Scythe (Arc of a Scythe, #1) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1791
Commentaires 341
extraits 72
Evaluations 735
Note globale 8.47 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode