Livres
565 395
Membres
618 642

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cimetière des livres oubliés, Tome 1 : L'Ombre du vent



Description ajoutée par newmoon 2010-11-06T17:53:27+01:00

Résumé

Le récit débute à Barcelone, après la guerre civile, marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Un matin de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le cimetière des livres oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est convié par son père, modeste boutiquier de livres, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y 'adopter' un volume parmi des centaines de milliers. Il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans de nombreux secrets : 'L' Ombre du vent'. Pourquoi les romans de cet auteur mystérieux sont-ils brûlés les uns après les autres ? Pourquoi tant de mystère ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 287 lecteurs

extrait

Le destin attend toujours au coin de la rue. Comme un voyou, une pute ou un vendeur de loterie : ses trois incarnations favorites. Mais il ne vient pas vous démarcher à domicile. Il faut aller à sa rencontre.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

N'ayant plus vraiment une nature très sensible depuis quelques années, je ne pleure plus, et j'ai rarement les larmes aux yeux. La première et seule fois où je me souviens avoir pleuré pour un livre, c'était quand j'avais 13 ans, en lisant Harry Potter 2, et en apprenant la réalité du monde.

Mais pour ce livre-ci, ce fut très différent de tous ceux que j'ai lu entretemps. Dans les cent premières pages, j'ai eu les larmes aux yeux - ou du moins la gorge serrée - deux fois. Une fois de tristesse, et une fois de joie. Et de nombreuses fois par la suite de ma lecture, je me suis surpris à sourire naturellement - pas un rire du à l'humour, ou à une blague, mais un sourire qui me faisait un instant me sentir bien. Vraiment bien.

Ce n'est probablement donc pas un mensonge que j'ai lu, plusieurs fois, avant de commencer la lecture de l'Ombre du Vent, qui parlait de magie et de beauté. Car j'ai vraiment eu l'impression de lire un livre nouveau, de découvrir à quel point l'emprise de certains autres romans, ou l'abandon qui pouvait s'en suivre, était léger comparé aux sentiments que m'ont procurés celui-ci.

L'histoire se présente comme le récit d'un jeune garçon qui va, à partir d'un coup de foudre pour un livre, chercher à percer les mystères et secrets de l'auteur qui semblent se dresser sur sa route, comme des portes fermées, ou des poupées russes, ainsi qu'il est dit dans le quatrième de couverture. Je ne me souviens pas avoir déjà lu d'adaptation de l'espagnol, donc je ne saurais dire si le style est du au talent de l'auteur, ou s'il est inérent à la langue traduite, mais c'est un vrai régal, sans que ce soit simple pour autant. C'est toujours plein de poésie, de beauté, tout en gardant sa part de noirceur et de ténèbres lorsque l'histoire s'y prête. Seule chose que j'ai pu lui reprocher, c'est évidemment l'histoire, si nette, précise et parfaite, tellement bien huilée et dont l'éclat de la magie dissimule les accrocs de la réalité et lisse le tout. ça lui enlève de la crédibilité. Mais d'un autre côté, son caractère magique et envoutant surpasse ce détail, et on la prend pour ce qu'elle est : un conte, une aventure palpitante où on n'est toujours surpris, ou on rit, on pleure, et on a peur. Vraiment une réussite, donc. A lire.

Afficher en entier
Diamant

Waouh. Sans conteste mon coup de cœur de l'année.

J'ai immédiatement été happée. Dès la première page. Sans espoir de retour. C'est le genre de livres dont on veut absolument connaître la fin, mais sans jamais qu'il ne finisse. Entre deux moments de lecture, il m'arrivait de complètement oublier l'histoire, comme un rêve au réveil, mais il me suffisait d'une ligne et c'était comme si je ne l'avais jamais quitté.

L'écriture est juste incroyable, pleine de poésie, et insuffle avec brio une touche de fantaisie et d'impénétrable dans cette Barcelone d'après guerre qui ne parvient pas à guérir de ses plaies. Elle vous emporte complètement.

Et l'intrigue ! Une merveille de dosage entre la poésie et le suspens.L'énigme se ramifie de page en page dans une enquête haletante entre l'investigation et le parcours initiatique. Spoiler(cliquez pour révéler)Quel bonheur quand les histoires de l'écrivain et de son lecteur s'entremêlent jusqu'à ne faire qu'une !

C'est en outre un merveilleux hommage aux livres et aux amoureux des livres. Difficile pour un lecteur de ne pas être touché en plein cœur !

Lisez-le. Ce petit bijou tout en finesse vous submergera d'émotions aussi changeantes que les mots, parfois tendres et pétillantes, parfois amères et violentes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Première immersion dans le monde de Carlos Ruiz Zafon et totale réussite avec moi.

Et quel monde : l’auteur nous emporte avec Daniel Sempere au fil des ans, dans la Barcelone d’après guerre, dans une énigme qui se ramifie d’années en années, entre livres et mystères.

Des les premières pages j’ai été prise par l’histoire, je voulais en savoir plus sur le fameux auteur de l’ombre du vent, tout en suivant la vie du narrateur Daniel Sempere, dans son adolescence puis une fois adulte, un livre dans le livre mêlant aventure, amour, amitié, famille, secret, trahison, mystère, haine, vengeance.

Les descriptions des livres, des bibliothèques, de la librairie Sempere, de l’univers livresque sont justes magnifiques : un réel hommage à nous, amoureux des livres et des mots.

Malgré quelques ressentis de longueur au milieu, la façon de conter de l’auteur ainsi que le suspense m’ont maintenue en haleine tout du long, je n’ai pas réussi à le lâcher et j’ai adoré voir les histoires de Julian et Daniel se mêler au fil des pages.

Le cimetière des livres oubliés commence avec ce premier tome, autant vous dire que je compte bien lire la saga au complet sans trainer, mélange de mystère et d’amour de la littérature.

Afficher en entier
Diamant

Ce roman me fait de l'œil depuis des années mais je n'avais jamais trouvé le bon moment pour le lire. Il y a quelques jours, je me suis enfin lancée et je n'ai pas été déçue ! Une fois entamé, il est difficile à lâcher, le suspense et la tension grandissante de l'intrigue me poussant à vouloir connaître le mot de la fin le plus vite possible. J'ai aussi particulièrement apprécié les effets d'échos et jeux de miroir dans l'histoire et bien qu'ayant deviné le retournement final avant qu'il n'advienne, il restait suffisamment de rebondissements imprévus tout au long du roman pour me satisfaire. Enfin, l'atmosphère fantastique de l'œuvre, légèrement inquiétante par moment, à la fois onirique et réaliste quand l'auteur évoque la guerre d'Espagne, m'a aussi beaucoup plu.

Afficher en entier
Bronze

L'ombre du vent est un roman qui se démarque tant par son originalité que par la poésie qui imprègne chacune de ses pages. Je reste un peu déçue cependant, car cette oeuvre m'avait été tellement survendue que je m'attendais à autre chose. Plus d'une fois le rythme s'est essoufflé, et il aura fallu attendre longtemps avant le mystère laisse filtrer quelque infime élément de réponse (et là seulement, les choses ont commencé à devenir intéressantes).

Mais voilà, le voyage importe plus que la destination, et je n'ai pas été transportée comme je l'aurais souhaité.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce livre ! L'écriture est fluide et poétique. Il y a une bonne ambiance mystérieuse tout au long du récit. Les rebondissements sont nombreux. L'histoire est originale et bien pensée.

Zafon était un génie !

Afficher en entier
Diamant

Comme beaucoup d'autres, j'ai commencé à lire ce roman suite à de nombreux avis positifs et « un cimetière des livres oubliés » dont il est question dans le résumé. Je trouvais ça particulièrement envoutant mais je ne savais pas que j'allais m'embarquer dans une histoire encore bien plus prenante.

A n'en pas douter, L'ombre du Vent, est un des meilleurs romans des dernières années. J'espère que dans quelques décennies il sera classé au rang des classiques de la littérature.

Carlos Ruiz Zafòn nous plonge dans l'univers d'une Barcelone post-guerre civile où la police est crainte comme la peste. Daniel Sempere, le héros, un jeune homme comme les autres de 18 ans part à la recherche du passé de son auteur favori, Julian Carax, dont de nombreux mystères inexpliqués entourent l'existence. Des livres disparus, un homme masqué, un amour maudit, une milice à l'affut et des tas de secrets enfuis sont autant de surprises qui l'attendent. Mais ce que Daniel ne sait pas c'est cette enquête « gêne ». En voulant découvrir la vérité sur cette affaire étonnante, il va être entrainé dans les méandres d'une Barcelone d'antan et d'une histoire digne des grands drames shakespeariens.

Le tout est magistralement mené par une écriture extrêmement agréable et fluide, qui donne envie de ne jamais poser le livre. Aucune longueur ni moment de creux, les événements s'imbriquent les uns dans les autres sans laisser le temps de se lasser. L'auteur prend cependant son temps pour nous dérouler son histoire de vie au goût d'enquête policière et d'apprentissage du passage de la vie d'ado à adulte. le tout ne tombe jamais dans le too much et l'ambiance n'est ni suffocante ni oppressante. Egalement des notes d'humour qui m'ont fait sourire tout au long du roman, c'est juste ce qu'il faut pour garder un ton léger. Les personnages, de leur côté, crient de vérité.

Le dernier tiers du livre est à mon avis le plus fort et le plus émouvant, de plus c'est celui qui lève le voile sur toutes les questions que Zafòn a semé au long du livre et auxquelles on attendait les réponses avec impatience.

Un grand coup de coeur pour ma part qui aura réussi à m'arracher des rires et des larmes. A partir du moment où un roman me fait ressentir des sensations fortes, je ne peux que le saluer.

Entre enquête, roman historique, et histoire du quotidien, je vous invite tous à livre le chef d'oeuvre qu'est L'ombre du Vent, ou comment une histoire de vie ordinaire peut devenir extraordinaire.

Afficher en entier
Diamant

Voila une histoire dans laquelle on se plongerait bien sans jamais vouloir en sortir! Les pages défilent sans s’en rendre compte!! Je suis épatée de voir comme j’ai perdu la notion du temps quand je le lisais!

Quel talent, chaque personnage, aussi minime soit son rôle dans l’histoire, est hyper attachant!

L’idée de l’histoire qui se fait autour de cet auteur mystère devient de plus en plus intriguant au fil des pages qui défilent à nous faire tourner bourrique avec toutes nos interrogations!

Zafon nous entraine comme des pantins dans son histoire! J’AI ADORÉ!

Afficher en entier
Or

Gros coup de cœur pour ce livre qui m'a totalement emportée par son atmosphère envoûtante, ses situations frôlant parfois le fantastique ( du moins tant qu'on n'en a pas l'explication) et par ses personnages atypiques, en l’occurrence Fermin qui semble tout droit sorti d'un roman picaresque.

Afficher en entier
Diamant

Magistrale !

Voilà le premier mot qui me viendrait si on me demandait de décrire ce roman.

Carlos Ruiz Zafon nous entraîne sur les pas de Daniel Sempere et de son père, libraire à Barcelone. Leur histoire commence à l'été 1945. Le monde n'est pas encore tout à fait sorti de la Seconde Guerre mondiale, toutefois c'est dans l'atmosphère de l'après guerre civile espagnole que nous plonge l'auteur.

Grâce, ou à cause, de la découverte d'un roman pas comme les autres, Daniel va vivre des années bien mouvementées, ponctuées de terreur, de chagrin et d'amour.

Dès les premières phrases, j'ai compris qu'il ne s'agissait pas d'un de ces romans comme en font parfois les écrivains d'aujourd'hui. Le phrasé, le vocabulaire, bref l'écriture en elle-même est un chef d'œuvre de la littérature. C'est fluide et en même temps percutant. Un régal !

Le suspense est également au rendez-vous jusqu'à la fin. J'ai même eu du mal à terminer tant j'appréhendais le dénouement qui est, finalement, à la hauteur du roman dans son ensemble : superbe !

Aux futurs lecteurs, je vous dis bonne lecture. Régalez-vous bien !

Afficher en entier
Diamant

Le roman parle de souvenirs et de vendettas, d'amour luttant contre la haine, de vertu luttant pour survivre dans un monde de mal. Initialement écrit en espagnol, le roman se déroule dans la Barcelone d'après-guerre civile. Mais le Barcelone d'avant-guerre continue de surgir tout au long de l'intrigue. En fait, l'intrigue se déplace comme deux serpents entrelacés qui sont inséparables. le passé ressuscite à chaque tournant de la route actuelle, cela aussi avec une nouvelle vengeance. Il y a toujours du poison. Il y a du sang versé à certains endroits. Il y a plus d'obscurité que de lumière.

Situé dans les années 1950, le livre a deux chemins différents. L'histoire de Daniel, comment il rencontrera des gens qui lui donneront de grands enseignements et de bons moments, d'autres qui le feront souffrir et détesteront ce qu'ils représentent. Dans ces personnages secondaires, il y'a de grandes choses formulées par l'auteur à travers leurs voix, soit à cause du machisme de l'époque, des mauvais traitements subis par de nombreuses femmes ainsi que de la peur des différents promus par un régime intolérant.

La deuxième histoire sera le mystère de Carax, qui était cet auteur mystérieux, pourquoi il est si difficile de savoir ce qu'il fesait et pourquoi personne ne semble savoir quoi que ce soit sur lui et quiconque souhaite qu'il soit oublié.

La prose de l'auteur est très élaborée , s'attardant sur les détails non seulement pour nous dire ce qu'il veut que nous sachions, mais pour le faire de manière presque poétique. C'est beau et proche, on a l'impression que chaque mot avait toute l'importance de la scène et ça vous transporte par la main dans cette sombre Barcelone, de la première moitié du 20e siècle, entre les dernières splendeurs du modernisme à l'obscurité de la période d'après-guerre. Il y'a quelques précieuses citations, à la fois des critiques brutales et de très belles scènes.

Des personnages charismatiques avec des dialogues et des reflets qui restent gravés dans l'âme. Un roman enveloppant qui emmène dans une autre époque où Barcelone est grise.

Zafon tisse une intrigue extrêmement complexe en ajoutant quelques personnages supplémentaires qui se tordent mutuellement par inadvertance ou par malveillance. le bien ne gagne pas nécessairement à la fin, et le mal ne reçoit pas non plus sa rétribution. Mais il y a aussi de la lumière dans ce monde sombre où la vie de la plupart des personnes authentiques est condamnée à s'effondrer lentement, si lentement que les gens ne se rendent même pas compte que leur vie s'effondre jusqu'à ce qu'ils touchent le fond. Mais beaucoup se lèvent et avancent. Il y a assez de lumière pour passer à autre chose.

Ce livre consiste à nous faire voir à la fois l'obscurité dense et la faible lumière, ainsi que l'entrelacement mystérieux des deux. «Dame Nature est la plus méchante des salopes, c'est la triste vérité», comme le dit un des bons personnages, Fermin. le nôtre est un monde triste et mauvais. "Dire la vérité devrait être notre dernier recours", poursuit le personnage héroïque, "encore plus quand vous avez affaire à une religieuse." Même la religion n'est pas une lumière dans le monde de Zafon.

Le monde est terriblement plus sombre que nous ne voudrions l'imaginer.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Cimetière des livres oubliés, Tome 1 : L'Ombre du vent

  • France : 2004-01-18 (Français)
  • France : 2013-04-04 - Poche (Français)

Activité récente

RadJk l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-23T17:40:45+02:00

Titres alternatifs

  • La Sombra del Viento - Espagnol

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 2287
Commentaires 310
extraits 239
Evaluations 605
Note globale 8.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode