Livres
395 052
Comms
1 387 424
Membres
289 763

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Journal d'une femme de chambre



Description ajoutée par tinalakiller 2011-07-30T09:51:13+02:00

Résumé

'Journal intime d'une femme de chambre', ce roman fait découvrir les aventures de Célestine. La soubrette évolue au sein de différents foyers et note sur son cahier les comportements pour le moins étranges de ses employeurs.

Afficher en entier

Classement en biblio - 106 lecteurs

Or
26 lecteurs
PAL
45 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lelette1610 2017-09-01T19:19:06+02:00

Le viol de la petite Claire défraie toujours les conversations et surexcite les curiosités de la ville. On s'arrache les journaux de la région et de Paris qui le racontent. La libre parole dénonce nettement les juifs, et elle affirme que c'est un "meurtre rituel...".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ryusuka 2017-10-26T14:09:02+02:00
Argent

J'ai beaucoup apprécié ce livre qui nous fait un grand portrait des moeurs de l'époque.

J'ai beaucoup aimé le personnage principale, très critique mais curieuse de la société, elle commente son environnement d'un air fripon.

Ce n'est certainement pas ce livre qu'il faut choisir si vous voulez un roman a suspens. Ce livre est plutôt une suite de petite histoire, d'une galerie de personnage du debut du 20eme siecle.

Il y a tout de meme quelque histoires qui m'ont un peu ennuyé, mais l'ensemble est tout de meme convainquant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chrichrilecture 2017-09-29T05:01:28+02:00
Pas apprécié

nul

Nul il ne se passe rien de passionnant le livre est dur a finir trop lassant heureusement il est gratuit sur kindle vue la médiocrité du livre je ne payerait pas pour aller voir le film

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Serafima 2017-09-05T23:34:11+02:00
Bronze

Le journal d'une jeune femme au service de gens de toutes sortes, elle change plusieurs fois de patrons dans le livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2017-09-01T19:16:26+02:00
Bronze

"Mirbeau se lève triste et se couche furieux".

(Jules Renard)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TiGroPou 2016-07-25T22:12:41+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas franchement apprécié ce livre. Bien sûr, c'était un métier très dur, je n'en doute pas, bien sûr que les domestiques étaient traités de la sorte, mais je n'aime pas la façon qu'elle a de décrire les gens: on dirait qu'aucune personne ne peut être beau, au sens large du terme. Elle est elle-même fort désagréable, à mon goût!

En plus, en ce qui concerne l'écriture, les points de suspension sont totalement insupportables!

Je m'attendais vraiment à mieux...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Giles 2016-07-01T10:50:44+02:00
Diamant

"Le journal d'une femme de chambre" est un de ces rares livres dont on ne sort pas indemne.

Octave Mirbeau y touche avec sa plume l'endroit douloureux où la littérature rejoint la vie.

Octave Mirbeau c'est l'homme de lettres par qui le scandale arrive et le scandale fait les yeux doux à la femme de chambre.

S'il m'a paru essentiel de lire ce livre dans une édition ancienne, ce n'est pas par un snobisme puéril, mais pour tenter de mieux ressentir, à travers l'odeur du vieux papier, l'atmosphère de l'ouvrage.

J'aime les vieilles éditions par ce qu'elles nous rapprochent de leurs auteurs.

Célestine R... vient de se placer en Normandie, au Mesnil-au-Roy, à la propriété du Prieuré, chez monsieur et madame Lanlaire.

Célestine, qui est d'Audierne, garde la nostalgie de sa Bretagne natale.

Pourtant elle y a vécu une enfance sordide, coincée entre misère, coups et alcool.

Célestine, en fait, est devenue une vraie parisienne qui méprise la province.

Mais une fatalité pèse sur son existence.

Elle ne demeure jamais plus de six mois à la même place.

Quand on ne la renvoie pas, c'est elle qui part.

Parfois, elle se sent abandonnée et se raccroche au passé, aux souvenirs.

Alors, elle écrit, presque au jour le jour, un journal intime ...

Octave Mirbeau, dans un petit préambule, assure n'avoir fait que corriger un véritable journal.

Et ceci pour s'excuser d'avoir remplacé par de "la simple littérature ce qu'il y avait dans ces pages d'émotion et de vie".

Mirbeau possède une plume redoutable qui tisse l'émotion au détour de chaque phrase.

Son livre est un livre sulfureux, morbide, qui pousse parfois le désespoir jusqu'à l'écoeurement.

Mais "toujours la vie reprend avec ses hauts et ses bas, et ses changements de visages".

"L'homme n'est que surprise, contradiction, incohérence et folie".

Mieux que personne, par la peinture qu'il fait de ses personnages, Octave Mirbeau le démontre.

Mais pourtant, dans ce sale pays, dans le silence et la campagne, au fond de l'âme désolée de Célestine, il suffit d'un peu de poésie, de quelques vers pour que luise une étincelle de bonheur, pour lui faire sentir la beauté de la vie.

"Lorsqu'on a de la sensibilité, on est toujours un peu poète" ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par iScampi 2016-06-13T22:38:01+02:00
Or

Parfait en audiolivre dans la voiture pour les longs trajets.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TheZazbou 2016-02-15T19:03:29+01:00
Or

J'adore les livres à la première personne où se reflète la propre personnalité de l'auteur. Celui-ci en est un. Mirbeau n'avait pas ce gêne politique qui lui permettait de défier n'importe qui avec une réflexion folle et pourtant, dieu qu'il détestait les riches, l'injustice, au point de vomir tout ce qui était en rapport plus ou moins direct avec l'argent ! C'était un homme fort, de poigne, d'idées ! Ce côté anarchique qu'il entretenait, on le ressent évidemment dans les mots de Célestine et dans ses ardeurs hautaines. C'est comme si, par le biais de son personnage, il expulsait ses peurs et ses déceptions. Grâce à elle, comme une petite souris qui se faufile un peu partout, attentive, il obtient le recul nécessaire pour tourner en dérision tout ce qui le débecte dans la vie. On y retrouve, évidemment, son antisémitisme latent, peu excluant pour l'époque, mais le récit ne s'y attarde pas plus que ça - heureusement d'ailleurs, car il est souvent totalement gratuit. Au final, Le journal d'une femme de chambre reste un livre à prendre pour ce qu'il est, un texte qui, à défaut d'être militant, est très bien écrit et, surtout, très drôle. Un moment bourré d'euphorie et d'intelligence. C'est ça, d'intelligence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ilovelire 2016-01-06T17:43:59+01:00
Bronze

Un bon livre quoique qu'il met un peu mal à l'aise. Célestine a un regard acéré sur ces prétentieux patron mais est elle même quelque peu orgueilleuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edith972 2016-01-06T17:37:16+01:00
Argent

Un très bon classique, l'héroïne qui se confie à nous sans filtre est très touchante et nous fait voyager dans la bourgeoisie de la Belle époque avec en toile de fond l'affaire Dreyfus.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Journal d'une femme de chambre

  • France : 2012-01-25 - Poche (Français)

Activité récente

Tessa-3 l'ajoute dans sa biblio or
2017-08-29T03:58:51+02:00
boier l'ajoute dans sa biblio or
2017-04-24T17:47:59+02:00

Les chiffres

Lecteurs 106
Commentaires 20
Extraits 22
Evaluations 26
Note globale 7.12 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode