Livres
564 300
Membres
616 474

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Chartreuse de Parme



Description ajoutée par Gambit 2011-01-20T14:28:18+01:00

Résumé

À Parme, l'ombre de la chartreuse s'étend sur la cour et sur les intrigues aristocratiques.

Gina la belle duchesse, le comte Mosca, mais surtout le jeune Fabrice del Dongo, qui suscite l'amour de tous ceux qui le croisent.

Comment ne pas l'aimer, ce jeune rêveur plein de grâce, qui transfigure la réalité ?

Mais lui, que tout le monde aime, qui saura-t-il aimer ? C'est la question qui hante Fabrice, et Stendhal nous entraîne dans sa quête, qui le conduira de Milan à Parme, de Waterloo au lac de Côme, jusqu'à la prison de la tour Farnèse où son destin va basculer...

Afficher en entier

Classement en biblio - 886 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par RMarMat 2015-09-30T08:36:22+02:00

La présence du danger donne du génie à l’homme raisonnable, elle le met, pour ainsi dire, au-dessus de lui-même ; à l’homme d’imagination elle inspire des romans, hardis il est vrai, mais souvent absurdes.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

La Chartreuse de Parme est pour moi un chef d’œuvre du romantisme. L’histoire quoi qu’un peu lente à se mettre en place va crescendo dans l’addiction qu’elle procure.

Sur font historique Stendhal nous fait voyager de Waterloo, à Milan, de Milan à Parme, de ses palais à sa prison. Tout au long du récit, on ressent la passion de l’auteur pour l’Italie qu’il arrive à nous faire aimer. Je me suis pris à rêver y voyager.

Histoire de vengeance, d’inceste, de tyrannie, Fabrice, dépassé par le monde qui l’entoure évolue comme un fantôme dans la société Italienne du XIXe siècle.

Au file des pages, je me suis de plus en plus attaché à ce personnage (une peu anti-héros). Fabrice est un être candide et très sensible émotionnellement. C’est un enfant gâté mais sincère. Il est aussi indécis puisque après avoir voulu entrer dans la carrière militaire, il décide de s’engager dans les ordres. Mais ce qui fait son malheur, se sont toutes ses nobles femmes de la cour de Parme qui sont éprises de sa personne. Elles sont toutes prêtes à l’aimer et à tout lui offrir pour en être aimer. C’est sans compter sur l’incapacité de Fabrice à aimer. Il pense que son cœur est sec, mort et incapable d’éprouvé un sentiment d’amour, un sentiment de désir pour une femme.

Jusqu’au jour où « cette folie sublime » comme il l’appelle s’empare de son cœur et de ses sens. Cette révolution intérieur intervient après avoir vu Célia à travers les barreau de sa prison. Les élans d’amour de Fabrice pour Célia sont alors profondément attendrissant. Je dois même avouer que son désespoir, à sa sortie de prison m’a pris le cœur et a fait briller mes yeux.

Fatalement, l’issu de cette course au bonheur est tragique, bouleversant. Mais je vous invite à le découvrir par vous même…

Un dernier mot sur le style de Stendhal. Légère, tintée de moquerie et d’ironie savamment distillée, la lecture de la chartreuse de Parme a été pour moi,jouissive. Souvent les personnages, les actions, les paysages sont à peine esquissées ce qui m’a laissé une grande liberté de songes. On peut également en être perdu mais c’est aussi le charme du roman : ses sauts dans le temps, cette narration pleine d’allusion, ses changements de points de vues et le fatras des thèmes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par cassandre27 2021-08-02T15:19:33+02:00
Argent

Sublime livre, très fluide et facile à comprendre et à lire. Je recommande de choisir une bonne édition en revanche car en fonction de celle-ci la lecture peut être plus ou moins ardue à cause des notes de bas de page qui peuvent être inutiles voire contraignantes.

Je recommande mille fois

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kwetch682 2021-05-25T19:10:40+02:00
Pas apprécié

Ce sera un abandon pour ce roman de Stendhal qui était mon premier livre de cet auteur. J'ai eu beaucoup de peine à entrer dans l'histoire. Beaucoup de descriptions très longues qui nous font perdre le fil de l'histoire principale.

Dans le cadre d'un cours de littérature à l'université, on a étudié le personnage de la Chartreuse de Parme et les quelques extraits lus ne m'avaient déjà pas emballé. J'avais quand même envie de découvrir ce roman mais peine perdue, je n'adhère pas du tout à l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edwige-17 2021-02-08T20:40:15+01:00
Argent

Ah le romantisme du XIXème...... Fabrice, ce héros. On l'imagine beau à souhait, un air de candeur, d'aristocratie. Comment ne pas sombrer ? Les paysages d'Italie, la beauté des pierres, le lac de côme. Et ce destin !

Mais.....je me suis ennuyée.....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belami77 2020-12-17T11:08:46+01:00
Bronze

Pour commencer à apprécier « La Chartreuse de Parme », titre dont on ne saisit le sens qu’à la toute dernière page du livre, il m’aura fallu, d’une part, prendre la pleine mesure de la performance qu’aura réalisé Stendhal pour écrire un tel ouvrage en 52 jours ( en totale improvisation donc) et, d’autre part, m’imaginer l’extraordinaire Gérard Philippe tenant le rôle de Fabrice Del Dongo dans le film éponyme de Christian Jacques réalisé en 1948.

La densité du récit, l’écriture compactée, les allées et venues et pérégrinations du héros, l’intrigue bien mince, les sentiments d’une autre époque que d’aucuns qualifieront de romantisme, la fin en « dérapage », comme si Stendhal ne savait plus comment s’en sortir, auront fait que cet ouvrage soit devenu la hantise de nombreux lycéens et soit très diversement apprécié.

Pour le moins, Stendhal nous fait partager son amour de l’Italie et nous y fait voyager…

Personnellement, j’ai souffert mais ne faut-il pas sortir de sa zone de confort pour voyager, découvrir et grandir…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PerleEmotion 2020-10-01T16:57:40+02:00
Or

Stendhal est un auteur incontournable. Je ne peux que recommander.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Svane 2020-05-21T20:56:01+02:00
Argent

J'ai globalement apprécié cette lecture. Le début a été très long pour moi, jusqu'à ce que Fabrice arrive à Waterloo. La première partie m'a semblé en dents de scie, tantôt passionnante et tantôt ennuyeuse. J'ai bien davantage apprécié la deuxième partie (romance), car j'avais l'impression que l'on savait davantage dans quelle direction se dirigeait l'histoire. Quant à la fin, elle est très rapide et ainsi relativement frustrante.

Mais dans l'ensemble, c'est un classique que j'ai plutôt apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2020-04-01T18:09:37+02:00
Lu aussi

J’ai été bien moins intéressé par ce roman que par Le rouge et le noir, l’intrigue m’a paru moins claire, entre la politique, le récit social et des embrouilles à cause d’histoires d’amours, je n’ai pas su l’apprécier. De plus mon édition comporte de nombreuses notes, ce qui a rendu encore plus fastidieuse ma lecture, j’ai vraiment hésité à lire le second livre.

Différents rebondissements rythme me roman, des complots, un air de révolution, comme pour Waterloo, je n’ai pas été conquis. Le réalisme est réussi, du moins d’après mes connaissances, cela a été pour moi le seul intérêt du livre. L’Italie est belle mais pas suffisamment décrite pour être un point positif. Je suis mitigé, mais plus en moins qu’en bon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eloise-60 2020-03-17T22:29:11+01:00
Pas apprécié

Histoire un peu longue pour une fin beaucoup trop rapide

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2020-02-27T21:27:47+01:00
Lu aussi

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/02/27/la-chartreuse-de-parme-stendhal/

Célébrissime œuvre de Stendhal, La Chartreuse de Parme raconte l’histoire de Fabrice, un jeune garçon un peu naïf qui quitte l’Italie pour rejoindre tant bien que mal l’armée de Napoléon… en plein cœur de la bataille de Waterloo. Cela lui vaudra des ennuis conséquents une fois de retour dans son pays, et d’autres qui ne tarderont pas à suivre.

Aïe… Je me rappelle une lecture en dents de scie pour Le Rouge et le Noir, avec des passages ennuyeux et d’autres que j’avais beaucoup appréciés, au point de garder un souvenir plutôt positif du roman. Hélas, je n’en dirais pas autant de La Chartreuse de Parme.

J’avais pourtant bon espoir, au début. Je prenais mon mal en patience en me disant que je finirais tôt ou tard par accrocher à quelque chose, et cinquante pages ont passé, puis cent, puis deux cents…

Si j’ai aimé Julien Sorel autant qu’il m’a agace, Fabrice m’a tout bonnement exaspérée d’un bout à l’autre du livre. D’ailleurs, est-ce vraiment lui, le personnage principal ? N’est-ce pas plutôt sa tante, la duchesse Gina, tellement éprise de son neveu qu’elle passe son temps à essayer de le tirer des situations épineuses dans lesquelles il plonge tête baissée ?

Fabrice n’a ni charisme ni ambition, contrairement à Julien, et il est étranger à l’amour, ce qui ne l’empêche pas d’accumuler les conquêtes (et les problèmes qui vont avec) jusqu’à sa rencontre avec Clélia.

Je crois que ce que je retiendrai de ce roman, c’est surtout le fait que tout le monde est amoureux de la marquise, qui est amoureuse de Fabrice, qui trouve sans cesse le moyen de s’attirer des ennuis.

Pour le reste, la plume de Stendhal, certes toujours aussi impressionnante, m’a paru se perdre en digressions, tout cela pour conclure une intrigue interminable avec une ellipse de trois ans et le sort des personnages expédiés en une poignée de paragraphes. Ce n’est pas sans me rappeler Mansfield Park (Jane Austen), que j’ai détesté pour la lenteur et la platitude de son intrigue, et qui se termine de façon tout aussi abrupte.

Je suis vraiment très déçue. J’avais envie de découvrir ce roman depuis longtemps, j’en attendais beaucoup, et au final, mon seul réconfort est de l’avoir lu après Le Rouge et le Noir, sans quoi ma déception m’aurait probablement incitée à repousser indéfiniment la lecture de cet autre livre, pourtant très nettement au-dessus de La Chartreuse de Parme à mon goût.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cer45Rt2 2019-12-31T23:30:19+01:00
Diamant

Que j'ai aimé ce roman de Stendhal, ce beau peintre de l'amour qui mêle ici la réflexion politique, à l'hommage à la beauté de l'Italie, et au chant d'amour passionné, jamais mièvre, sublime, tout simplement sublime !

L'écriture de Stendhal, est limpide et belle, et confère aux aventures de ses personnages un intérêt plus que certain.

Tout ce texte est noble, beau, élevé, à tout point de vue.

Une histoire de passion amoureuse palpitante, sublime, et d'une extrême richesse !

Afficher en entier

Date de sortie

La Chartreuse de Parme

  • France : 2001-03-01 - Poche (Français)

Activité récente

Halifax l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-08T21:16:34+02:00

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 886
Commentaires 67
extraits 22
Evaluations 181
Note globale 7.06 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode