Livres
388 153
Comms
1 360 772
Membres
276 538

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Archives de Roshar, Tome 1 - Partie 1 : La Voie des Rois



Description ajoutée par martmeg 2015-06-25T00:48:47+02:00

Résumé

Roshar, monde de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là. Pour elles, les hommes s'entre-déchirent. Dans le paysage dévasté des Plaines Brisées, Kaladin, enrôlé de force, lutte dans une guerre insensée qui dure depuis dix ans, où plusieurs armées combattent séparément un unique ennemi.

Dalinar Kholin, chef de l'une de ces armées, est fasciné par un texte ancien appelé La Voie des Rois. Hanté par des visions des temps anciens, il commence à douter de sa santé mentale. De l'autre côté de l'océan, la jeune et ambivalente Shallan apprend la magie, et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux.

Afficher en entier

Classement en biblio - 168 lecteurs

Or
42 lecteurs
PAL
114 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Maaike66 2015-06-08T21:14:28+02:00

"Les mots ne sont pas censés rester à l'intérieur. Ce sont des créatures libres qui dérangent l'estomac lorsqu'elles sont enfermées."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par Ecyth
Diamant

A la lecture du chapitre d'introduction, ma première réaction fut : "Uh, un remake de star-wars version fantasy?"

Force et simili sabres lasers, dans quoi suis-je tombé?

Cependant, au fil de la lecture, on découvre un monde très bien construit et dans lequel on a envie de se plonger.

J'ai trouvé quelques aspects originaux, notamment l'équivalent de la "magie" et sa place dans le monde :

elle est parfaitement intégrée et crée par exemple les matières premières.

Le livre est très prenant et les perspectives intéressantes, les deux parties du premier tome ont été dévorées!

Un petit point "négatif" mineur (car il en faut bien un), on sent que ce premier tome sert à la mise en place du décor :

il y a quelques creux dans l'histoire, et plusieurs personnages ne faisant pas partie de l'action ont des chapitres entiers centrés sur eux, sans qu'on les revoie par la suite.

J'ai beaucoup d'attente pour la suite et je la guette avec impatience!

Afficher en entier
Diamant

Feuilleter "La Voie des Rois" est un plaisir pour les yeux, le lire un délice pour l'esprit.

"La Voie des Rois" est un livre magique et étincelant, un Livre d'Eclats!

J'ai adoré cette lecture, si vous hésitez encore jetez un oeil sur ma chronique!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aventurine20 2017-10-11T11:30:01+02:00
Or

La Voie des Rois est mon premier Brandon Sanderson et je suis agréablement surprise ! Il est vrai que comme certaines personnes, j'ai trouvé le début complexe. La richesse de l'univers est frappante et il faut un temps d'adaptation. Et pourtant, même si je ne saisissais pas tout dès les premières pages, je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir de l'intérêt pour tout ce que l'auteur a créé. En un mot : passionnant ! J'ai toujours adoré découvrir de nouveaux univers et plus j'avance dans mon parcours de lectrice, plus je m'éloigne des univers "classiques" de fantasy pour oser en découvrir de nouveaux. Si ce livre s'inscrit sans aucun doute dans de la Fantasy, j'ai trouvé le réalisme, la richesse des détails et les différences entre les peuples bien plus proches d'un monde réaliste qu'un monde "classique". J'avais vraiment l'impression de voir tout un continent caché de notre Terre ! Et même parfois, j'avais l'impression de lire du Space Opera (pas pour les vaisseaux, ni l'espace, mais pour les cultures que l'on peut rencontrer sur différentes planètes).

Tout ça pour dire que dès le début, j'avais très envie d'en savoir plus sur cet univers et c'est ce qui m'a fait poursuivre. C'est un peu plus tard qu'est survenu mon intérêt pour les personnages (pour Kaladin et Shallan, en particulier) et cela m'a plongé un peu plus dans l'histoire et dans une sorte d'addiction. Le livre est déjà épais en soi et pourtant je n'ai pas eu l'impression de peiner, ça se lit relativement vite !

J'ai beaucoup apprécié les chapitres sur Kaladin, à défaut d'en avoir un peu plus sur Shallan qui a été mise de côté un peu tôt, car il se dégage une telle grandeur d'âme de ce personnage ! Il m'a captivé. C'est un vrai leader. Son besoin spontané de protéger, de se sentir responsable des auteurs, sa force de vivre malgré tout ce qui lui arrive, sont des qualités chez lui que j'admire beaucoup et qui donne une profondeur et un réalisme incroyable au personnage.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Et puis il y a Syl qui m'a beaucoup touché et crée un contraste étonnant et vraiment attendrissant entre Kaladin et elle. Lorsqu’innocemment elle veut faire des plaisanteries, mais qu'elles sont mignonnes et que Kaladin en sourit, c'est juste parfait. J'aimais les voir interagir et avoir cette douceur, cette légèreté apportée à la dureté de la vie au Pont Quatre, c'était un souffle d'air frais bienvenu.

Réalisme, c'est vraiment ce mot qui me revient à chaque fois pour décrire ce que je retiens de ce livre. Que ce soit à travers les personnages, les cultures, les peuples... on voit que ce livre a été travaillé en profondeur. Même les personnages que j'appréciais moins comme Dalinar m'ont quand même touché parce que leur situation et le, encore une fois, réalisme de leur personnalité fait qu'ils sont simplement humains et qu'on a de l’empathie pour eux.

Spoiler(cliquez pour révéler)
J'ai trouvé la place des femmes vis-à-vis de celles des hommes très intéressante aussi. L'écriture et la lecture étant réservées aux femmes, les hommes sont dépendants d'elles, sans nécessairement créer un déséquilibre dans la société. Quelle bonne idée !

Je ne peux pas vraiment dire que ça a été un coup de cœur, parce que dans l'ensemble (hormis Kaladin et Syl qui le sont à eux seuls) ce livre soulève bien plus mon intérêt, ma curiosité qu'un attachement. L'histoire en elle-même se déroule à un rythme lent (sans que ce soit pénalisant), mais disons que je n'ai pas encore de liens directs avec ce livre qui me donnerait envie de le relire.

Mais en dehors de ça, c’est une très belle découverte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ocelline 2017-08-06T00:57:44+02:00
Argent

J'avais beaucoup d'exigences pour ce livre que j'ai plus que tardé à lire. Honnêtement la première partie de la voie des rois se lit très facilement malgré que ce soit un pavé. Le début était particulièrement intéressant avant qu'il n'ait un creux qui a dominé fortement le reste du récit. Les personnages sont bien développés ceci dit et ils ont une psychologie particulièrement intéressante. Personnellement, Kaledin m'a énormément touché : son aura traverse les pages du livre pour nous inspirer à notre tour. De plus, ses points de vue rythmait le livre. Puis, les sujets traités par Sanderson : la guerre, l'esclavage sont des choses contre lequel on doit encore s'insurger de nos jours. Il les a traité avec une justesse acérée. Il semble donc que l'état de nature des Hommes soit la guerre. Étrange contradiction car c'est également un être social qui a développé la technique pour survivre. Ici la technique est délicieusement lié à la magie. La magie est la base de toutes choses et pourtant de nombreuses questions subsistent à propos des éclats ... L'auteur nous a écrit un sacré début d’œuvre mais j'ai une impression d'inachevé (et ce n'est pas le fait de s'arrêter en plein milieu, la transition étant joliment faite). C'est juste que tout le long du roman, on ignore où on va et pourquoi. Les personnages eux-même semblent détaché de l'intrigue : ils mènent tous leurs propres batailles, inconscient d'appartenir à un potentiel "tout" qui serait l'arrivée de la Désolation. Évènement qui semble bien lointain, le roman semble alors n'être qu'une prophétie visant à nous avertir. Ainsi hormis le fait que les récits d'antan sont une partie de la réponse, on ne sait rien. Et c'est terriblement frustrant et j'aime pas être frustrée pendant une lecture. A mon avis, l'intrigue n'est pas assez esquissée. Ce qui est renforcé par la richesse de l'univers qui force l'idée que pleins de trames soit à dénouer.Toutefois, je lirai la suite avec passion en espérant trouver le coup de coeur auquel je m'attendais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par triskeliga 2017-05-17T12:31:45+02:00
Or

Brandon sanderson fait partie des grands écrivains en fantasy grâce à une imagination hors normes pour la création de nouveaux mondes , peuples et cultures . Maintenant, son point fort c'est les créations de magies qui sont, à chaque série étonnantes et originales.

Il faut un moment pour s'imprégner de l'histoire du à la nouveauté et aux nombreux personnages, mais peu à peu, sans m'en rendre compte je me suis passionnée par l'intrigue car l'auteur prend son temps pour construire son univers.

Petit coup de coeur pour kaladin et syl

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mr-moustache 2017-04-10T11:04:07+02:00
Lu aussi

Un premier tome qui sert clairement à placer lieux et personnages.

Shallan n'avait pas assez de place et l'intrigue autour des anciens radieux n'était pas assez évoquée.

Syl était amusante mais il aurait été intéressant de développer le pourquoi du comment.

Pourquoi Dalinar a-t-il des crises durant les tempêtes majeures?

Pourquoi Kaladin vide-t-il la pierre à la fin?

Autant de questions qui restent sans réponses et gâchent quelque peu le plaisir de la lecture... On se demande tout au long du livre ce qui va se passer lorsque tout ces secrets seront révélés mais au final il reste un sentiment d'inachevé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Siniriel 2017-02-17T09:48:22+01:00
Diamant

Cela faisait longtemps que j'avaisz pas autant apprécié un livre de fantasy. J'en étais même arrivé à un point où j'avais laissé de côté de genre. Mais avec La Voie des Rois... J'ai été servi ! Bien que je n'ai pas pu m'y plonger autant que je voulais, il m'aura fallut moins d'une semaine pour terminer ce petit bijou de 750 pages.

L'auteur alterne aussi bien les scènes d'actions, les scènes d'explication de son univers, les scènes "émotions" et les scènes de la vie courante on va dire, et c'est ce qui fait le charme de ce livre. Les points de vue changent aussi d'un chapitre à l'autre ce qui permet aussi d'avoir des avis divergents sur plusieurs événements ce qui est vraiment très très très intéressant.

Rien ne m'a chagriné dans ce roman qui était parfait du début à la fin. Le seul problème que j'ai étant que je m'étais trop attaché à l'un des personnages et que, comme j'attendais avec impatience chacun de ses chapitres, je prêtais légèrement moins d'attention aux autres ^^' Mais bon on va dire que c'est minime !

Alors si jamais vous ne connaissez pas encore cette série ou que vous l'avez acheté mais pas commencé, je vous conseille de le lire. Le premier chapitre vous semblera surement un peu long et inutile, mais vous en comprendrez l'importance au fil de la lecture ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lain_se 2016-08-18T20:57:27+02:00
Or

Si les premiers chapitres possèdent un style d'écriture discutable, les suivants sont quant à eux bien meilleurs - à l'instar de l'intérêt qu'ils suscitent. J'ai eu quelques réserves dès les premiers chapitres allant jusqu'à regretter mon achat, mais passer le cap de la page 123, la lecture devient bien plus intéressante. Kaladin et Syl m'évoque étrangement Guts et Puck et il m'est donc difficile de ne pas accrocher à l’œuvre. Le monde dans lequel l'auteur nous plonge est fascinant tant par son originalité que par sa magie. L'ensemble des deux livres est juste incroyable et je n'ai qu'une hâte, celle qu'ils traduisent enfin « Words of Radiance » pour pouvoir m'y ruer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MAKAshima 2016-08-15T02:40:13+02:00
Diamant

D'abord j'ai eu du mal à rentrer dans cet univers garni de créatures étranges et d'un procédé de magie unique. Mais après quelques chapitres tout devient clair et on en dévore les pages, avides de découvrire l'aventure de nos protagonistes. On en ressort époustouflé par le monde si bien construit et l'histoire addictive. Ce livre m'a fait découvrir ce qu'était du "Brandon Sanderson". J'attends le tome trois avec impatience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kkittymelo 2016-07-13T13:24:23+02:00
Diamant

Un coup de cœur comme il est rare d'en avoir. En fait, c'est plus un coup de foudre pour le personnage de Kaladin que pour l'histoire en elle-même. D'ailleurs, j'ai tellement eu du mal à m'en remettre que je vous publie seulement maintenant mon avis alors que j'ai littéralement dévoré ces deux premiers tomes en une semaine à la mi-mars. Et pourtant ce sont des pavés qui font 1400 pages réunies. C'est dire que cette histoire restera gravée longtemps dans ma mémoire, au même titre que Fils-des-Brumes même si c'est pour une toute autre raison ^^.

C'est aussi la raison pour laquelle je vous livre un avis sur les 2 tomes en même temps. Non seulement, l'histoire est indivisible mais en plus, originellement, il s'agit d'un même et unique tome scindé en 2 en français pour un meilleur "confort" de lecture, et approuvé par l'auteur qui à lui-même exécuté cette séparation.

Il est des livres comme ça qui sont de véritables pépites sans que l'on sache vraiment pourquoi et Les Archives de Roshar en fait partie.

Je ne peux qu'approuver les recommandations pour cette saga de Brandon Sanderson ayant reçu le prix David Gemmel du meilleur livre fantasy en 2011 et 2015 pour les 2 tomes respectivement. Il est puissant, riche et extrêmement bien développé que ce soit dans la psychologie des personnages ou dans la construction de l'univers.

La voie des rois, ça raconte quoi?

Tellement de choses qu'il est impossible d'en décrire le contenu.

Grâce à l'alternance des points de vue, on y suit deux facettes aussi intéressante l'une que l'autre située dans le même royaume : Roshar. D'un côté - Shallan - apprentie escroc qui, pour le besoin de sa famille, est partie devenir la pupille de la plus puissante et érudite des femmes de Roshar maîtrisant la magie. Passant son temps entre les rayonnages de la bibliothèque centrale, en découle alors tout un apprentissage autant personnel que culturel qui conduit plus loin que je l'aurais imaginé dans la compréhension du passé et de l'utilisation de la magie.

Ensuite, vient l'énigmatique Kaladin. Homme de pont forcé, autant dire personne, il va devoir faire face à la réalité d'une guerre futile dans les Plaines Brisées, là où la durée de survie ne tient qu'à quelques jours. Porter un pont pour permettre aux armées de traverser des gouffres et se voir ensuite être la cible de flèches mortelles, tel est son fardeau quotidien.

Enfin, toujours dans les Plaines Brisées, la place est donnée à Dalinar. Guerrier possédant une armure millénaire lui conférant la force nécessaire pour combattre l'ennemi et obtenir la récompense qui lui ouvrira la porte à la fortune et plus encore, au pouvoir. Homme qui se révèle être le moins impitoyable de tous et qui va, par la force des choses, se rendre compte que le passé est aux portes du présent.

Et au milieu de tout ça?

Un univers fantasy qui nous offre un panel de coutumes très différentes entre les royaumes. Une multiplicité culturelle étonnante car ce qui a de la valeur pour certains n'en a pas pour les autres. Comment créer autant de diversité au sein d'une même histoire, je me le demande encore car c'est très appréciable pour être surprise à chaque instant et toujours vouloir en apprendre plus sur ce qui nous est raconté. Et tellement bien raconté. Certes, je me doute que 99% du livre vo est dû à l'auteur mais il faut reconnaître un certain talent à Mélanie Fazi pour réussir aussi magnifiquement bien à retranscrire les pensées de l'auteur original. Il faudra un jour que je tente un roman de Brandon Sanderson en anglais pour voir ce que cela donne "en live".

Et puis, il y a ce côté addictif totalement incongru dans une histoire fantasy aussi dense que celle-ci. Cependant, c'est le tour de force que réussi à tous les coups cet auteur de grand talent. Les fragments d'histoire de chacun sont disséminés à travers le récit. Lentement. De telle sorte qu'il est impossible d'abandonner sa lecture. Chaque détail révélé nous en dit un peu plus sur la personnalité actuelle du personnage. Même de ceux qu'on ne voit pas beaucoup mais qui recèlent une importance capitale pour la suite.

Il y a très peu de personnages principaux mais ça ne rend le récit qu'encore plus fort avec une profondeur dans la personnalité de ces derniers qu'ils paraissent presque réels.

Se concentrer sur eux, si différents les uns des autres, permet à la fois d'englober plusieurs facettes de Roshar et de son système. Et en même temps, on se focalise sur l'important, sur ce qui est essentiel de comprendre à travers leurs yeux et leurs mésaventures.

Au final, malgré un nombre de protagonistes restreint, on en apprend peut-être plus que s'il y en avait 10.

Kaladin est sans conteste le summum des personnages masculins qu'il m'a été donné de rencontrer. Un peu au même titre que Vin dans Fils-des-Brumes. Il dégage une aura tellement puissante et intense que j'ai vraiment tissé un lien particulier avec lui.

Le paysage de Roshar, quant à lui, est très particulier je trouve. D'habitude, j'imagine toujours plein de verdure quand je lis de la fantasy ainsi que des rivières et des cités moyenâgeuses. Alors qu'ici, il ne me semble pas avoir lu aucune de ces choses. Kaladin se retrouve dans une plaine désertique et Shallan dans une cité construite à même la roche. C'est assez déprimant maintenant que j'y pense. Heureusement, les tenues pour le moins originales des gens donnent un peu de couleur dans tout ça. Je sais qu'il s'agit d'une pensée abstraite à évoquer mais finalement, Brandon Sanderson décrit tellement souvent ces détails que je me dis que cela ne peut être qu'important. Qu'il y a une raison à ce contraste.

En parlant de contraste, il y a aussi les animaux qui sont tout en carapaces alors que les hommes ont très peu de protection. L'être humain a toujours pris son inspiration de la nature pour évoluer mais dans ce récit, il n'en tire pas parti. Sauf Kaladin qui met a profit ses observations, comme s'il avait une évolution qui lui était propre, à l'opposé des autres. Du coup, je me questionne sur le fait que l'auteur l'a peut-être fait exprès. Pour que Kaladin possède une certaine "supériorité innée et acquise" par rapport à ceux qui le croient faible et qui s'efforcent de le rabaisser à une condition de "sous-homme", en l'occurrence homme de pont. Après, c'est juste un ressenti personnel où je me fais des films toute seule et il n'y a aucune intention de la sorte de la part de Brandon Sanderson.

Et puis encore une fois on a droit a une magie aussi unique qu'elle est intrigante et élaborée. Et pourtant, c'est tellement subtil que c'est en crédible. C'est fascinant de voir évoluer ainsi un système magique tel que celui-là qui paraît ancré dans le monde qui l'entoure et où cependant beaucoup de mystères l'entoure encore.

En bref, un livre épique aux confins de l'inimaginable avec un Brandon Sanderson au sommet de son art dont la plume inégalable continue encore et toujours à me subjuguer.

http://melimelobooks.blogspot.com/2016/07/les-archives-de-roshar-la-voie-des-rois.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2016-05-16T23:40:05+02:00
Diamant

J'ai commencé ce pavé le jour de sa sortie française, puis ayant du mal à rentrer dans l'histoire (complexe au premier abord de suivre et de savoir de quoi et de qui on parle exactement), je l'ai mis en pause sur ma table de nuit.

Il y est resté jusqu'au moment il y a 6 jours où j'ai voulu remprendre la ou j'avais stopper c'est à dire aux environs de la page 80.

Impossible de me souvenir de la trame j'ai finalement tout repris et ai encore eu du mal avec le début.

Et qu'est-ce que je regrette de ne pas avoir poussé un peu plus loin dès le départ,car passé les 120 pages à peu près, tout devient clair, et ce livre de pure Fantasy est une merveille, je m'explique :

Une intrigue qui tiens en haleine par le biais de chapitres assez courts, passant de l'oncle du roi à l'ouvrier du pont 4 à la jeune apprentie érudit, le tout cycliquement et on se prend au jeu de vouloir toujours connaître ce qui va se passer car chaque personnage (principaux comme secondaires) sont tous intéressants.

Les sujets traités sont eux aussi bien menés dans un rythme ni trop speed ni trop lent (justement grâce à ce système de cycles dans les chapitres) on passe de la stratégie guerrière à la manipulation, à l'apprentissage érudit en passant par la survie des esclaves condamnés à se faire trouer la peau à la place des soldats. Entre autres bien-sûr.

Les contrées et paysages de Roshar sont aussi très détaillés et recherchés, on s'imagine très bien ce décors tantôt désertique et hostile, tantôt ces villes grouillantes de monde.

Le bestiaire est au dela de ce que j'espérais, du classique mais du convainquant, avec une chasse épique a un moment de l'histoire dont je me souviendrais longtemps.

L'écriture est maîtrisée malgré mon souci pour rentrer dans l'histoire, une fois habitué à la plume de l'auteur (très détaillée mais laissant aussi pas mal de place à l'imagination), tout à fonctionné.

De plus en fin de livre on a quelques aide de compréhension notamment sur les fonctions principales des gemmes de pouvoir, et le roman est rempli d'illustrations détaillées, de cartes, de citations explicatives, sans compter que c'est un très bel objet avec des intérieurs de couverture illustrées en couleur par des glyphes.

J'ai finalement adoré, comme quoi des fois on ne passe pas loin de l'occasion de raté une merveille, juste pour une intro un peu déroutante.

Je vais m'empresser d'acheter le volume 2 et je conseille ce gros pavé à tout amateur de Fantasy, n'aillez pas peur de l'épaisseur du livre, lancer vous et accrochez-vous, au final vous ne le regretterez pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freelfe 2016-03-03T19:12:35+01:00
Diamant

Ma chronique : http://freelfe.blogspot.fr/2016/03/les-archives-de-roshar-tome-1-la-voie.html

Ce livre est la première partie du premier tome de la nouvelle série de Brandon Sanderson, Les archives de Roshar (j’en conviens, c’est un peu compliqué). La voie des Rois – Partie 1 est un excellent pavé de fantasy de 760 pages, publié aux Editions Le Livre de Poche en format semi-poche, et en vente à 19,90€. Ce livre est tout simplement un régal !

Au premier abord, ce roman peut impressionner : bien qu’il ne soit pas très grand, il est relativement épais, les pages sont bien remplies et la police est plutôt petite. Autant vous dire que vous savez que dans ce roman, vous aurez beaucoup de lecture. Et du coup, ce livre peut faire peur. Vous auriez cependant tort de passer à côté de cet ouvrage !

L’objet livre en lui-même est certes impressionnant, mais sachez qu’il est parsemé de jolies illustration à la fin de chaque chapitre.

Dans cette première partie du tome un, l’auteur nous présente trois parties entrecoupées de trois intermèdes. Au total, nous suivons, de manière plus ou moins régulière, cinq personnages.

Tout d’abord nous rencontrons Szeth, personnage que nous croiserons seulement au détour des intermèdes. Peu de page lui sont donc consacrées. C’est un personnage auquel il est difficile de s’attacher. Il assez froid et distant.

C’est ensuite Kaladin que nous rencontrons. C’est le personnage que nous suivons le plus puisque c’est le seul que l’on verra de manière continue dans cette première partie. Et c’est aussi mon personnage favori. Il est intelligent, juste, plein d’empathie… Il donne le meilleur de lui-même pour les autres. Il est fort, autant moralement que physiquement. Son histoire est celle qui m’a le plus marqué et sa route est vraiment semée d’embûches et d’injustice. Kaladin est un personnage fondamentalement bon, ce qui rend son histoire encore plus cruelle. J’ai vraiment hâte de connaître son sort !

Dans la première et la troisième partie, nous suivons aussi le personnage de Shallan, jeune fille désespérée prête à tout pour sauver sa famille et qui, pour cela, doit trouver de l’aide auprès d’une des femmes les plus puissantes du royaume. Bien que j’aie beaucoup apprécié Shallan, elle m’a aussi un peu agacée. Elle est intelligente, maligne et doit faire face à un choix difficile. On s’attache malgré tout à elle.

Nous rencontrons Dalinar et Adolin uniquement dans la seconde partie. Nous suivons davantage Dalinar que son fils, Adolin. J’ai beaucoup apprécié ces deux personnages. Le premier est vraiment un personnage torturé et complexe, hanté par des regrets, des idées révolutionnaires et des visions. Comme lui, on ne sait pas s’il est un visionnaire, un fou ou un messager… Cette ambiguïté rend ce personnage très intéressant et passionnant. Moins de passages sont consacrés à son fils, Adolin, partagé entre sa loyauté pour son père et le désir d’empêcher la honte s’abattre sur son nom. C’est un personnage parfois impétueux et loyal.

Nous avons donc un joli palmarès de personnages que nous suivons au cours de ces longs chapitres qui nous transportent. Le livre est très bien écrit et l’auteur a su parfaitement doser narration et action. Il sait très bien arrêter ses chapitres en cliffhanger et nous faire mariner en changeant de personnages ! Ce qui rend le roman très addictif et la fin encore plus dure quand on n’a pas la seconde partie sous la main.

Amatrice de roman de fantasy, j’ai complètement été conquise par cette lecture qui m’a maintenant en haleine de longues heures, qui m’a fait craindre plus d’une fois pour les personnages (à tort ou à raison, mystère !), qui m’a horrifié parfois devant la cruauté qu’ils devaient subir… Cette première partie est tout simplement parfaite, un roman de fantasy comme on les aime ! Action, suspens, un univers bien construit, un petit peu de magie (même si le rôle de celle-ci semble secondaire pour le moment)… Je ne saurais trop comment vous recommander de découvrir ce premier tome !

Conclusion :

Ce roman de fantasy est mené d’une main de maître : de l’action, du suspens, un univers bien construit, des personnages complexes et qu’on aime suivre… Avec une écriture fluide, maîtrisée et agréable, l’auteur arrive très rapidement à nous rendre complète accro. Malgré l’épaisseur du bouquin, une taille de police plutôt petite et de belles pages bien remplies, le roman se lit très bien et plutôt rapidement. Une fois dedans, dur d’en sortir !

Ce fut donc une merveilleuse découverte que cette lecture ! Brandon Sanderson est un auteur que tous les amateurs de roman de fantasy devraient lire. Je recommande donc énormément ce roman, notamment aux lecteurs de fantasy.

Afficher en entier

Date de sortie

Les Archives de Roshar, Tome 1 - Partie 1 : La Voie des Rois

  • France : 2015-05-20 - Poche (Français)

Activité récente

ketshu l'ajoute dans sa biblio or
2017-09-06T13:17:55+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 168
Commentaires 21
Extraits 12
Evaluations 50
Note globale 8.9 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • The Way of Kings (The Stormlight Archive #1) - Anglais