Livres
447 303
Membres
387 596

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le chant des ronces : Contes de minuit et autres magies sanglantes



Résumé

Embarquez dans un voyage vers des terres sombres et dangereuses, peuplées de villes hantées et de bois affamés, de monstres bavards et de golems en pain d'épices, où la voix d'une sirène peut invoquer une tempête mortelle, où les rivières font de terribles promesses d'amour...

Ayama et le bois aux épines

Une jeune fille est envoyée négocier l'avenir de son royaume avec un terrible monstre.

Le renard trop rusé

Un renard compense son apparence disgracieuse par une intelligence hors du commun, qui pourrait bien lui jouer des tours.

La sorcière de Duva

Dans un village frappé par un hiver perpétuel, les jeunes filles se mettent à disparaître mystérieusement.

Petit canif

Une jeune fille découvre que les souhaits de son père à son encontre et ses propres envies prennent deux directions opposées.

Le prince soldat

Une réécriture inquiétante de Casse-Noisette.

Quand l'eau chantait le feu

Deux Sild aux voix merveilleuses quittent leur royaume marin pour la terre où elles rencontrent les mystérieux Grisha.

Afficher en entier

Classement en biblio - 101 lecteurs

Extrait

Ceux qui sont censés nous aimer le plus ne le font pas toujours.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

«[...] remember that to use a thing is not to own it.»

J'ai l'impression d'avoir couru un marathon. Leigh Bardugo a signé un livre absolument hypnotique et qui m'a laissé essoufflée et émerveillée à la fin.

Leigh Bardugo nous retrouve une fois de plus pour nous conter les légendes merveilleuses et folkoriques des différents pays peuplant la carte de l'univers des Grisha, allant de Ravka à Fjerda en passant par Kerch.

‹Cette auteure a une plume magique. Elle réussit à placer la parfaite atmosphère à chaque histoire, parvient à faire passer les émotions requises... Et le tout avec une pointe de poésie et une fin qui vous donne envie de recommencer depuis le début.

Leigh Bardugo est talentueuse.›

AYAMA AND THE THORN WOOD (Zenemi)

‹Ayama and the Thorn Wood est époustouflant. Ce conte se déroule principalement dans une forêt qui ne désire entendre que la vérité. Le personnage de Ayama y est envoyé pour tuer le monstre qui vit dans cette forêt, qui se trouve être le second prince du royaume qui est né dans la peau d'une bête. Une atmosphère sombre et glaciale avec un arrière goût de plusieurs contes d'enfance tel que Le Petit Chaperon Rouge ou encore un peu de Blanche Neige...›

THE TOO-CLEVER FOX (Ravkan)

‹Tout comme deux autres des histoires que composent The Language of Thorns, j'avais déjà lu The Too-Clever Fox. Mais c'était il y a déjà un moment et j'ai pris plaisir à redécouvrir le conte. Globalement, nous suivons un renard qui survit en étant plus intelligent que les autres.›

THE WITCH OF DUVA (Ravkan)

‹Je n'ai pas les mots pour cette histoire. C'est du pur Leigh Bardugo. Globalement, The Witch of Duva une version bien plus sombre du célèbre conte de Hansel & Gretel. Oh, et la fin...›

LITTLE KNIFE (Ravkan)

‹Little Knife est l'une des meilleures histoires que j'ai lu. Globalement, c'est l'histoire d'un homme dont la fille est si belle que tous les hommes du royaume désirent l'épouser. Le père de la fille organise donc un concours pour voir lequel des participants mérite la main de sa magnifique enfant. Et honnêtement, rien que la fin mérite le détour.›

THE SOLDIER PRINCE (Kerch)

‹Tenez-vous prêt, The Soldier Prince est une réécriture du... *roulement de tambours* Casse-Noisette! OMG. Ai-je besoin de vous en dire plus? Bon, je dois admettre que quand j'ai réalisé que c'était sur le Casse-Noisette, la première chose qui m'est venue à l'esprit c'est Barbie Casse-Noisette que je regardais petite... ^^ (Par pitié, sauvez-moi... Je ne veux pas repenser à Barbie!!)

"Are you my soldier?

Are you my prince?

Are you my darling?

Are you mine?"›

WHEN WATER SANG FIRE (Fjerdan)

‹Des sirènes. When Water Sang Fire est conte sur des sirènes. Un duo de sirènes qui lorsqu’elles chantent ensemble ont un pouvoir aussi extraordinaire que dangereux... Je crois que c'est tout ce que vous avez besoin de savoir.›

‹Les illustrations qui peuplent The Language of Thorns et qui vous accompagnent tout au long de votre lecture sont magnifiques et carrément magiques. La superbe personne ayant dessiné ces merveilleuses illustrations est Sara Kipin que je suis ravie d'avoir découvert puisque son travail est fabuleux!›

En conclusion, les fans de Leigh Bardugo et ceux de contes devraient trouver leur bonheur dans chacune des histoires prenant vie dans The Language of Thorns.

«This is the problem with making a thing forbidden. It does nothing but build an ache in the heart.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/10/08/the-language-of-thorns-midnight-tales-and-dangerous-magic-leigh-bardugo/

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Un bon recueil pour ceux qui aiment les contes et l'univers de Leigh Bardugo. Comme dans tous recueils, certaines histoires sont forcément meilleures que d'autres. Quelques rares m'ont déplu, mais dans l'ensemble les histoires étaient très intéressantes. J'ai apprécié ma lecture illustrée à merveille *_*

Afficher en entier
Diamant

J'ai tout de suite été attirée par cette reliure majestueuse ! Mais quand j'ai lu le titre et que j'ai vu "contes de minuit et autres magies sanglantes" j'ai pris peur. Non pas que je n'aime pas les contes mais c'était plutôt la partie "magies sanglantes" que je redoutais le plus (je suis une grosse trouillarde ^^).

Cependant, je ne pouvais ne pas le prendre, je l'aurais regretté. Peu importe. J'ai été transporté par ce livre ! Cela a été une vrai découverte pour moi de la grishaverse, tout cet univers que met en place Leigh Bardugo m'a scotché. Je n'avais auparavant jamais lu ses livres même si j'ai dans ma PAL "Six of Crows" que je m'empresserai de lire !

Les contes sont tout aussi fantastiques les uns que les autres, bien ficelés, on ne s'attend jamais à cette fin généralement surprenante. La plume de l'auteur est tout aussi incroyable, je suis plongée dans le livre comme si j'étais dans l'histoire. De plus, les dessins sont magnifiques et révèlent à mesure qu'on avance dans les récits des indices, donc faites attention de ne pas vous spoiler !

Qu'est ce que je pourrais dire de plus ?

Ah, oui ! J'ai tout de même un conte préféré, et je me laisse penser que Leigh Bardugo à fait exprès de le garder pour la fin. Comme on dit le meilleur pour la fin !

Je vous le recommande vivement !!!!

Afficher en entier
Or

Ces 6 contes m'ont transportés dans un monde magique pas si merveilleux que ça... A chaque fois, les fins sont inattendues! C'était excellent et les illustrations qui évoluent au fil des pages sont superbes!

Afficher en entier
Argent

C'est un plaisir de retourner dans le monde Grisha et sachez que cette collection a confirmé ma suspicion que les petites histoires sombres et fantastiques sont véritablement ce que je préfère.

Ce que j'ai le plus apprécié c'est comment toutes les histoires donnent du pouvoir aux personnages, la plupart du temps aux personnages féminins. Elles sont sous estimées puis montrent leur pouvoir de façon sombres et magnifique tout à la fois.

Le problème c'est qu'on retrouve ce même procédé pour toooutes les histoires, et qu'à force... ça n'a plus le même effet.

Certaines histoires étaient trop longues alors qu'elles n'avaient pas besoin de l'être et le style magique de l'écriture comme on le retrouve dans les contes est parfois perdu...

PS : ne vous amusez pas à regarder les illustrations (qui sont magnifiques, d'ailleurs) avant d'avoir lu les histoires. Sinon, comme moi, vous serez spoilés...

Afficher en entier
Lu aussi

J’ai passé un très bon moment avec ce livre. C’est un très bel objet livre. Les éditions Milan ont fait un super travail d’édition. En plus vu la qualité, relié, il n’est pas cher (19.90€). Les illustrations sont toutes très jolies et inspirantes.

Les histoires sont originales, style frères Grimm, présence de scènes avec du sang. Attention même si c’est un recueil de conte, il n’est pas à mettre entre toutes les mains ! Public conseillé à partir de14-16 ans environ.

La plume de l’autrice est agréable et s’adapte bien au style littéraire des contes...

Je recommande !

Lu dans le cadre du CWC 2018-2019

Afficher en entier
Bronze

J'ai assez apprécié ce recueil de contes et les dessins qu'il comportait sont très plaisant à la vue.

Ayama et le bois aux épines :  ce conte m'a bien plu, surtout le changement de la fin des histoires que Ayama racontait à la bête. D'autant plus que le vrai monstre n'était pas celui auquel tout le monde pensait. 

Le renard trop rusé : l'histoire de ce renard ne m'a pas plus fait réagir que cela, rusé et avec des valeurs, il tient parole et ne rompt pas sa promesse (même dévoré par les puces), de bon fond, loin de son apparence disgracieuse, son défaut : sa grande confiance en sa ruse et intelligence, risquera de lui coûter cher. Toutefois, je n'ai pas été surprise par le dénouement car je l'avais deviné.

La sorcière de Duva : Ce conte m'a fait salivé tant la description de tous les plats était alléchante. Bien qu'il m'ait un peu rendu confuse à une certaine partie (il y a une scène très (très) étrange que j'espère avoir mal interprété), je l'ai apprécié (à contrario de Saiwhisper). Je dirai qu'à nouveau; le fait que les apparences soient vraiment trompeuses m'a fait plaisir car je ne l'avais pas imaginé ainsi. J'ai apprécié m'être trompée.

Petite lame : J'ai étrangement pensé à un conte de Charles Perrault où la fille d'une très grande beauté était aussi assez lente d'esprit même si ce n'est pas la même chose (Amélie Nothomb a repris ce conte dans Riquet à la Houppe), parce qu'elle est très passive et qu'elle ne proteste pas ni ne s'exprime quand son père ne lui répond pas véritablement. Mais j'ai apprécié la fin (surtout le dessin), bien que prévisible car dans ce conte, l'auteure n'a pas mis de carcan à qui peut épouser qui, selon le genre ou le sexe.

Le prince soldat : Apparemment c'est une réécriture de Casse-Noisette....Eh bien déjà, je ne connais pas l’histoire de base de casse-noisette donc je ne peux pas comparer. En lisant j'avais juste en tête la bande-annonce du film de Disney  et j'y voyais des similitudes, mais très franchement, je n'ai pas compris ce conte. La fin m'a perturbé (pas dans le bon sens) car je l'ai trouvé loufoque. On peut dire qu'il m'a laissé de marbre.

Quand l'eau chantait le feu: un joli conte assez triste et porteur de leçons comme le fait qu’une trop grande ambition peut mener à des actes terribles si elle n’est pas réprimée. Je n’ai pas trouvé la fin satisfaisante, cependant, j’aurai souhaité que les deux traîtres payent bien plus chèrement.

Sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2019/01/30/le-chant-des-ronces-contes-de-minuit-et-autres-magies-sanglantes/#more-2507

Afficher en entier
Diamant

Décidément, l’univers de Leigh Bardugo ne cesse jamais de me surprendre.

Dans ce recueil de contes, l’auteure nous fait découvrir différentes légendes liées à son univers, le Grishaverse. Je ne m’attendais à rien et j’ai été agréablement surprise. Chaque contes prend une tournure plus surprenante que le précédent. On sent bien entendu qu’ils s’inspirent de contes bien connus, tel que celui de Hansel et Gretel par exemple, mais l’auteure est parvenue à en faire quelque chose de totalement différent. Au final, si vous cherchez des histoires à la fois courtes et ludiques, ce livre est fait pour vous.

Et puis comment ne pas craquer pour cet objet-livre dont la couverture ne vous laissera sûrement pas indifférent ?

Afficher en entier
Bronze

C’est un magnifique objet livre avec une somptueuse couverture en hard-back ! Je m’en suis servie comme calendrier de l’avent avant Noël : puisqu’il y a six contes, j’ai lu un conte par jour les six jours précédents Noël. J’ai adoré le concept des illustrations qui se dévoilent au fur et à mesure de notre avancée dans la lecture des contes !

J'ai beaucoup aimé le premier conte intitulé "Ayama et le bois aux épines" car il ressemble beaucoup à “La belle et la bête”. Ce que je trouve fort c’est que Leigh Bardugo imprègne des thèmes d’actualité dans son propre univers. En effet, Ayama est décrite comme étant massive, petite et ronde et sa grand-mère lui dit : “Tu sais bien que dans les histoires, les choses intéressantes n’arrivent qu’aux jolies filles”. Implicitement, elle dit que Ayama ne fait pas partie des “jolies filles” puisqu’elle ne rentre pas dans les “standards de la beauté”. C’est typiquement une marque de sexisme. Ce contre parle également du fait que le roi prélève sans cesse des impôts pour s’enrichir, ce qui peut être un autre parallèle avec notre monde. Finalement, la morale de l’histoire c’est que les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

Le deuxième conte, "Le renard trop rusé" m'a laissé totalement indifférente et je l'ai beaucoup moins aimé que le premier car il était également beaucoup plus triste. La morale c’est qu’il faut se méfier de sa propre intelligence qui peut conduire à l’aveuglement et mener à faire confiance aux mauvaises personnes.

Vient ensuite mon conte préféré de ce recueil : "La sorcière de Duva". Je l’ai adoré ! C’est une sorte de revisite du conte de Hansel et Gretel et avec un twist inattendu à la fin ! Finalement, on se rend compte que Magda n’est pas une mauvaise sorcière, au contraire, elle aide les gens ! J’ai adoré que son animal de compagnie soit un petit ours ! Le concept de mettre les yeux d’oisillon dans sa bouche pour se transformer en corbeau, c’est géant ! C'est sans conteste le conte le plus réussi de ce recueil !

J'ai également beaucoup aimé le conte "Petite lame" ! C’est mon deuxième conte préféré de ce recueil ! Je n’ai pu m’empêcher d’y voir un parallèle avec le changement climatique lorsque je le lisais. D’ailleurs, l’illustration à la fin du conte est ma préférée du recueil !

Dans "Le prince soldat" qui est une réécriture du conte de casse-noisettes. J’ai adoré notamment le concept du bébé composé de fibres de pissenlit et qui se désagrège quand la fenêtre s’ouvre !

Jusqu'à présent tout allait donc plutôt bien avec de très bons contes (sauf celui sur le renard) mais malheureusement j'ai dû revoir ma note de ce recueil à la baisse à cause du dernier conte intitulé "Quand l'eau chantait le feu" qui est une réécriture de La petite sirène. Tout d'abord, il faut savoir que c'est le conte le plus long de ce recueil puisqu'il fait quasiment 100 pages et que c'est surtout celui que j'ai le moins aimé et qui m'a royalement ennuyée. C'était donc un mauvais deal de terminer ce recueil par ce conte.

En conclusion, du très beau cotoie du beaucoup moins bon dans ce recueil qui reprend des contes bien connus de tous. Je vous le conseille tout de même pour les thèmes d'actualité abordés par Leigh Bardugo, pour la qualité de cet ouvrage qui est un magnifique objet-livre et qui n'est pas très cher pour la qualité esthétique qui en ressort ! Je vous le conseille également pour pouvoir admirer les magnifiques illustrations qui peuplent cet ouvrage ainsi que pour s'imprégner de tous les messages véhiculés et de toutes les morales transmises.

Afficher en entier
Or

Prenons deux minutes rien que pour parler de la couverture de ce roman ! Il est juste sublime ! Et l'intérieur n'est pas en reste, loin de là. Les illustrations qui évoluent au fil des histoires sont magnifique et pleines de détails.

Quant aux histoires elles sont inspirés en partie de nos contes et de l'imagination de Leigh Bardugo et j'ai beaucoup aimé les lire (en plus on retrouve de petits clin d'oeil aux sagas Grisha et Six of Crows).

Afficher en entier
Argent

Superbe livre emplit de contes aux morales toutes aussi vraies les unes que les autres. Ce livre m'a happé jusque ses tréfonds pour ensuite m'empêcher d'en sortir. Ayant l'habitude de lire des romans bien plus longs et plus romancer, j'eu un peu de mal à me faire à la rapidité et l'expéditive de certaines action lors du premier conte. Cependant, je mis suis bien adapté et n'ai absolument pas regretté d'avoir choisit ce magnifique livre parfaitement illustré nous attirant plus encore dans l'atmosphère de chaque conte.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le chant des ronces : Contes de minuit et autres magies sanglantes" est sorti 2018-10-24T00:00:00+02:00
background Layer 1 24 Octobre

Dates de sortie

Le chant des ronces : Contes de minuit et autres magies sanglantes

  • France : 2018-10-24 (Français)
  • USA : 2017-09-26 (English)

Activité récente

Geyk le place en liste or
2019-02-15T19:57:01+01:00

Les chiffres

Lecteurs 101
Commentaires 26
Extraits 8
Evaluations 49
Note globale 8.37 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Le Chant des Ronces - Français
  • The Language of Thorns: Midnight Tales and Dangerous Magic - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode